Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | National
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

Le Top 10 belge des espoirs

Chaque année, tennis-belge.be vous propose son classement « espoirs » reprenant les dix meilleurs jeunes du pays, garçons et filles confondus de 12 à 18 ans. Ce classement est construit sur base d’une grille objective de points obtenus lors des tournois internationaux juniors, scolaires et cadets et pondérés selon l’âge. Ce à quoi, nous avons ajouté depuis 2015 des points aux joueurs étant déjà classés à l’ATP ou à la WTA ainsi que des points en fonction des résultats obtenus dans les tournois belges, étoilés ou non. Cela permet de mieux évaluer des joueurs qui n’ont presque pas disputé de tournois juniors pour se consacrer déjà au circuit pro ou des joueurs qui ont trop peu joué de tournois internationaux (parfois faute de moyens financiers) mais ont cartonné sur le circuit belge. Ce nouveau mode de calcul donne tout de même quelques surprises que je vous détaille ci-dessous.

Zizou Bergs 1. Zizou Bergs (17 ans, A46, ITF : 50e, ATP : 1759e, 2686,25 points) :

Cinquième de notre classement lors des deux dernières années, Zizou Bergs a largement mérité sa première place. Il termine avec plus de 50% de points en plus que la deuxième grâce à une très grosse saison dans les tournois ITF juniors. Il a également remporté son premier point ATP alors qu'il a encore une année entière à jouer chez les juniors. Il se pose d'ailleurs en grandissime favori pour renouveler cette première place l'an prochain.

Remarqué dès le plus jeune âge, Zizou n'a toutefois pas atteint un classement exceptionnel dans le circuit TennisEurope, que ce soit en U14 ou en U16, en raison de plusieurs blessures qui ont ralenti sa progression. Ce n'est qu'à la fin de la saison 2014, en remportant ses deux premiers titres au Burundi, qu'il a réellement pu démontrer son potentiel. L'année dernière, il a confirmé ses progrès avec un bond de près de 250 places au classement ITF. Il avait alors remporté un nouveau titre à Maaseik (un Grade 4) et avait atteint une autre finale à ce niveau. Le protégé de Bertrand Tinck au Centre TennisVlaanderen de Wilrijk avait également atteint un quart en Grade 2 et un huitième en Grade A en fin de saison.

En 2016, il débute par une tournée mitigée en Amérique du Sud. Il y réalise un super résultat (première finale en G1 à Caracas) mais est aussi battu deux fois prématurément par des adversaires à sa portée. Son printemps n'est pas excellent non plus. Il remporte bien un Grade 2 en double mais ne parvient pas à gagner deux matchs de suite en simple. Durant l'été, il s'impose à nouveau dans un G2 en double à Castricum mais cette fois, il se hisse également en demi du tableau de simple. Sur sa lancée, il atteint une finale à ce niveau à Pilsen puis les demi-finales du double aux Championnats d'Europe. A la fin de l'été, il dispute son tout premier Grand Chelem à l'US Open mais s'incline au premier tour des qualifications. En double, par contre, il réalise un très beau parcours jusqu'en demi-finale. Il ne rejoue le circuit junior qu'en novembre et atteint une nouvelle finale en Grade 2 en Israël.

Entre-temps, Zizou a fait parler de lui sur le circuit pro. Après quelques apparitions sans grand résultat en Future depuis deux ans, il reçoit une invitation pour les qualifis du Challenger de Mons et y franchit le premier tour. Au tournoi ATP d'Anvers, il se voit aussi octroyer une wild-card pour le tableau préliminaire et pousse le Top 100 Pierre-Hughes Herbert au tie-break de la dernière manche. Il revient alors disputer un Future à Loughborouh où il sort des qualifications et franchit le premier tour. Au deuxième, il pousse encore un Top 300 aux trois sets. Tous ces résultats lui ont permis de grimper aussi en série A nationale malgré une présence très limitée dans les tournois belges où il ne dispute quasiment que les interclubs. Mais Zizou, dont l'ambition est d'atteindre le Top 10 junior en 2017 et qui rêve d'un jour jouer la Coupe Davis, a d'autres objectifs. Et le premier sera de réaliser une belle tournée en Australie.

Lara Salden 2. Lara Salden (17 ans, A34, ITF : 68e, WTA : Ncl, 1707,75 points) :

Lara Salden termine deuxième de notre classement exactement comme l'année dernière. Elle accuse un net retard sur Zizou Bergs mais possède une confortable avance sur le troisième. Egalement née en 1999, elle a aussi réussi ses meilleures performances sur le circuit ITF junior même si sa saison a été faite de hauts et de bas. Elle devrait être la seule concurrente de Zizou pour la tête de ce classement en 2017.

Lara n'est quasiment pas passée par le circuit TennisEurope. La Kim Clijsters Academy, où elle s'entraîne, préfère ne pas envoyer les plus jeunes dans de trop longues tournées internationales. A 14 ans, elle dispute les tournois ITF juniors en Belgique et passe même deux tours au TC Heiveld. En 2014, quelques blessures l'empêchent de bien jouer à l'international mais elle remporte trois tournois du Belgian Circuit. C'est donc seulement l'an dernier qu'elle perce réellement chez les juniors avec un bond de près de 900 places. Elle remporte quatre titres : trois Grades 4 et surtout le Grade 2 de Bochum où elle était pourtant repêchée des qualifications. Elle est également très active en Belgique puisqu’elle remporte deux tournois étoilés et bat trois A nationales.

Elle débute la saison 2016 en Australie où, avec le soutien de Kim Clijsters qui avait fait le déplacement vers Melbourne, elle se qualifie pour le troisième tour de l'Open d'Australie. En route, elle domine pour la première fois une Top 30. Sur sa lancée, elle atteint la finale du Grade 3 d'Auckland. Elle n'y est battue que par sa partenaire de double avec laquelle elle remporte le titre. Le reste de son hiver est moins bon mais on la revoit au début du printemps lorsqu'elle atteint deux demi-finales en Grades 2 en Bulgarie. La suite de sa saison sur terre est le passage le plus difficile de sa saison. Elle y perd trois matchs consécutivement dont le premier tour des qualifs à Roland-Garros. Elle se reprend bien en juin et atteint une demi au Grade 1 d'Offenbach avant de sortir des qualifications à Wimbledon et de franchir un tour dans le tableau final. En toute fin de saison, elle se hisse encore en demi d'un G2 à Haifa.

Elle ne dispute que deux tournois pros en 2016 mais obtient une remarquable victoire sur Magali Kempen (Top 700) au premier tour du $10.000 de Knokke. Sur le circuit belge, elle remporte l'un des plus gros tournois de l'année en battant Sofie Oyen en finale. En interclubs, elle obtient aussi un beau succès sur Elyne Boeykens. Si sa saison a été aussi erratique, avec quelques très bons moments et des passages plus compliqués, c'est parce qu'elle a souffert de quelques blessures, notamment au poignet. En 2017, elle n'ira pas défendre ses points en Australie mais préfère débuter la saison en Europe. Avec l'objectif de jouer le tableau final à Roland-Garros et à Wimbledon.

Seppe Cuypers 3. Seppe Cuypers (18 ans, A53, ITF : 79e, ATP : 1471e, 1258,5 points) :

Le troisième joueur belge à terminer la saison dans le Top 100 du circuit junior est également le troisième joueur de notre sélection. La saison de Seppe Cuypers n'est pas beaucoup moins bonne que celles des deux précédents mais comme il est plus vieux d'un an, il est un peu victime de notre système de classement pondéré par l'âge. Sa dernière année chez les juniors n'en est pas moins très méritante.

Seppe est longtemps resté cantonné au circuit belge avec quelques bons résultats comme une place de vice-champion de Belgique des U16 en 2014. Par contre, en dehors d'une demi-finale dans un Grade 5 africain, Seppe était resté très discret sur le circuit ITF junior jusqu'au début de la saison passée. C'est à Casablanca qu'il frappe un premier grand coup en s'imposant lors d'un Grade 4. Un mois plus tard, en Tunisie, il remporte trois nouveaux titres de cette catégorie : 2 en simple et un en double. Après deux autres demi-finales, il remporte un nouveau titre (simple et double) au G4 d'Heiveld. Ces belles performances lui permettent de disputer le prestigieux Grade A de l'Orange Bowl où il sort des qualifications.

C'est en Inde qu'il décide de débuter sa saison 2016. Tête de série n°2 d'un Grade 2 à New Delhi, il s'y impose en ne laissant qu'un set en route. A l'Open d'Australie, il sort des qualifications mais est surpris au premier tour. Au début du printemps, il réalise alors ses meilleures performances en double. Après une finale au G2 de Plovdiv, il s'impose à celui d'Haskovo. Il se rend alors au Grade 1 de Casablanca où il ne s'arrête qu'en finale. En simple, c'est par contre nettement moins bon. Il est battu au premier tour des deux tournois bulgares puis se hisse tout de même en huitièmes au Maroc. Il atteint alors coup sur coup les quarts de finale de deux Grades 1, à l'Astrid Bowl et à Berlin mais rate de peu son accession au tableau de Roland-Garros. Il peut par contre s'engager en qualifs à Wimbledon mais il s'incline d'entrée. Durant l'été, avec Zizou Bergs, il parvient à se hisser en phase finale de la Summer Cup où ils termineront sixièmes. Il achève sa carrière chez les juniors par une nouvelle défaite au premier tour des qualifications de l'US Open.

En parallèle, durant l'été, Seppe obtient une invitation pour disputer le tableau final du Future d'Eupen. Il y bénéficie de l'abandon de la 8e tête de série au premier tour mais franchit encore un tour pour n'être battu qu'en quarts. Cette performance lui permet de faire son entrée dans le classement ATP. Actuellement 1471e, il se lancera à temps plein sur le circuit Future en 2017 et tentera, notamment à la faveur du circuit d'été en Belgique, de s'installer dans le Top 1000.

Noah Martens 4. Noah Martens (14 ans, B-15/2 (178e), TE-14 : 103e, TE-16 : 374e, 1220 points) :

Le jeune espoir suivant n'est pas un junior. A 14 ans, Noah Martens a déjà disputé ses deux premiers tournois sur le circuit des U18 mais c'est évidemment sur les tournois TennisEurope U14 qu'il s'est fait le plus remarquer. Et notamment grâce à une victoire retentissante au mois d'août.

Noah a obtenu ses premiers points dans ce classement durant l'été 2015. En juillet, il se qualifie pour le tableau final puis franchit le premier tour lors de l'un des plus importants tournois de la saison, le Catégorie 1 de Velp (aussi connu sous le nom de Coupe Carl Gantois). Un mois plus tard, il dispute ses deux premiers quarts de finale aux « Cat 3 » de Nivelles et de Kockelscheuer (Luxembourg). Il remporte également ce dernier tournoi en double. Cette saison, il débute avec un bon huitième au « Catégorie 1 » de Bolton puis atteint encore une demi-finale au « Cat 3 » de Nottingham.

Mais rien ne laissait présager du résultat qu'il allait réaliser à Hasselt. Non tête de série dans cette épreuve classée « Catégorie 1 », il bat quatre favoris du tableau pour s'imposer. Ce tournoi vieux de 18 ans est l'un des plus importants de la saison chez les U14 européens. Il compte à son palmarès les noms de Kei Nishikori, Juan Martin Del Potro ou Grigor Dimitrov. Chez les filles, un peu plus récemment, Belinda Bencic s'y était imposée. Par contre, aucun Belge n'avait réussi à inscrire son nom au palmarès. Seuls Niels Desein (2001), Jeroen Vanneste (2008) et Clément Geens (2010) ont atteint la finale. En fait, le dernier titre d'un de nos compatriotes dans un « Catégorie 1 » est celui obtenu par Julien Cagnina à Prague en 2008.

C'est dire si cette victoire de Noah est historique. Par la suite, il disputera encore deux tournois internationaux (Grades 4) chez les juniors. A Maaseik, il est battu au premier tour mais il franchit celui-ci au TC Heiveld en novembre. Sur le plan national, il a également beaucoup joué et avec une belle réussite (63 rencontres, 49 victoires). Il a remporté 4 titres : deux en Messieurs 2 mais surtout, chez les jeunes, la « Feest van de Jeugd » (Championnat flamand) et la « de Borman » (Championnat de Belgique) des U14. Ces superbes résultats lui ont permis de sauter du rang de B-2/6 à B-15/2. Il devra confirmer ces belles dispositions chez les juniors l'an prochain.

Tilwith Di Girolami 5. Tilwith Di Girolami (13 ans, B-15/1, TE-14 : 78e, TE-16 : 286e, 1090 points) :

Notre cinquième sélectionnée est également un talent très précoce. Tilwith Di Girolami n'a en effet que 13 ans et tout le temps devant elle pour confirmer. Mais cette saison, où elle a autant cartonné sur le circuit international que dans les tournois belges a offert un bel aperçu de ce qu'on pouvait attendre d'elle.

Tilwith était déjà l'une des meilleures joueuses européennes en U12 en 2015. Elle a notamment remporté le Passagespoirs, l'un des tournois les plus importants de la saison. Il n'existe pas de classement dans cette catégorie d'âge mais s'il y en avait eu un, Tilwith aurait probablement fait partie du Top 10. En parallèle, elle disputait déjà ses deux premiers tournois en U14 à Nivelles et à Uccle et franchissait même le premier tour de cette dernière épreuve. Par contre, elle n'avait pas encore réussi à décrocher un titre national.

Alors qu'elle n'est que première année en U14, elle réalise une très belle saison sur le circuit TennisEurope. En mai, elle atteint les demi-finales du « Catégorie 2 » de Maribor. Huitième de finaliste au « Cat 1 » d'Hasselt, elle atteint sa première finale à Uccle et remporte même ce tournoi en double. En fin de saison, elle remporte cette fois son premier titre en simple à Norrkoping. Parallèlement, elle tente déjà sa chance dans quelques épreuves U16 comme à Bruxelles où elle atteint les quarts de finale puis à Ohain où elle se hisse carrément en finale. Son objectif initial d'atteindre le Top 100 est largement rempli puisqu'elle est 78e et visera le Top 20 en 2017.

En Belgique, elle a remporté 29 des 40 matchs qu'elle a disputés. Elle a glané deux titres, un en Dames 2, un en U14, et a également atteint la finale du prestigieux tournoi U14 de l'Argayon. Plus tard dans la saison, elle est parvenue à s'imposer lors de la « Feest van de Jeugd » mais n'a pas dépassé les quarts en « De Borman ». Avec deux perfs à B-15/4 et trois à B-15/2, elle a elle-même réalisé un bond de B0 à B-15/1. Ces belles performances lui ont permis de signer ses premiers contrats dont un avec Babolat. La voilà donc armée pour faire encore mieux en 2017.

Axana Mareen 6. Axana Mareen (16 ans, A39, TE-16 : 181e, ITF : 210e, 1030 points) :

Née en 2000, Axana Mareen aurait encore pu disputer le circuit TennisEurope des U16 cette année. Mais déjà classée Top 500 chez les U18 (et troisième de ce Top 10 l'an dernier), elle espérait progresser directement sur ce circuit là avec l'objectif de terminer la saison dans le Top 100 et de jouer les Grand-Chelems dès 2017. Mais le sort en a décidé autrement.

Axana avait déjà pris de l'avance sur la catégorie des U14 (au niveau international) puisqu'elle ne l'a fréquentée que jusqu'à 2013, l'année de ses 13 ans donc. Dès l'été suivant, elle disputait ses premiers U18. En 2015, elle accumulait les demi-finales (deux en Grades 5) et les quarts (deux en G4, un en G5) et remportait également son premier titre en double. Mais s'est bien sûr son quart de finale aux Championnats d'Europe des U16 qui restait son meilleur résultat de la saison.

En janvier 2016, elle passait directement à la vitesse supérieure en remportant un Grade 5 en Bosnie et en atteignant la finale d'un second. En double, elle s'est adjugé les deux titres. Elle poursuit sa route en alignant, en Grades 4, une demi-finale (et une victoire en double) aux Pays-Bas puis une finale au Luxembourg. Fin mars, elle remporte son premier G4 en simple à Malte, sans perdre le moindre set. Mais c'est là que la santé d'Axana a commencé à décliner. Les médecins lui ont diagnostiqué une mononucléose et même une méningite bénigne.

Ses ennuis de santé ont coûté trois mois à Axana qui n'est revenue qu'au mois de juillet. Elle a même perdu plus de temps que ça car, en manque de rythme, elle a connu quelques difficultés à retrouver son meilleur niveau. Elle a tout de même réussi à atteindre un quart en Grade 3 et un autre en G2 en fin d'année. Même au niveau national, elle a perdu une bonne partie de la saison, notamment les interclubs. Déjà classée A38 au début de l'année (avant de fêter son 16e anniversaire), elle a perdu une position au classement belge. Ce n'est que partie remise pour Axana dont le potentiel reste très intéressant et qui visera tout de même une place dans le Top 50 des U18 en 2017.

Vicky Van De Peer 7. Vicky Van De Peer (15 ans, A31, TE-16 : 1346e, 1019 points) :

Quatrième de notre classement l'an dernier, Vicky Van De Peer recule de trois places mais sa saison est loin d'être inintéressante. En fait, l'année des 15 ans est toujours compliquée à confirmer. Si un joueur cartonne en U14, il aura tendance à laisser tomber la catégorie U16 (au niveau international) pour se concentrer sur les U18. Mais la différence de niveau est telle que ses résultats y sont forcément moins emballants.

Au niveau international, Vicky n'avait pas énormément joué en 2015. Elle avait tout de même remporté un titre en « Catégorie 3 » à Uccle et remporté un premier match dans un Grade 4 U18. Par contre, au niveau national, elle avait remporté ses trois premiers tournois « Dames 1 ». Elle avait également soulevé quatre trophées dans sa catégorie d'âge dont la « Feest van de Jeugd » et la « De Borman » et avait réussi à battre sa première « série A ».

Cette saison, elle est restée en Belgique tout le temps. Sur le circuit international, elle n'a disputé que les U16 de Bruxelles (où elle s'est arrêtée en quarts) et d'Ohain, ainsi que le Grade 4 U18 dans son club de Heiveld. Dans les tournois nationaux, elle a cette fois remporté cinq titres « Dames 1 » et deux U16 alors qu'elle n'est donc que première année de cette classe d'âge. Elle a également atteint la finale du Championnat flamand et les demis du Championnat de Belgique dans cette catégorie.

Vicky joue en fait énormément. Outre ses cinq titres, elle a également atteint huit finales. En tout, elle a disputé 76 rencontres et en a remporté 55. Le tout au plus haut niveau puisque 61 de ses adversaires étaient au minimum B-15/1. Elle a même réalisé quelques sacrées « perfs » puisqu'elle a battu six fois des « A » et le double de « B-15/4 ». La fédération a d'ailleurs décidé de lui octroyer la place de A31 au classement 2017. Une progression énorme pour une fille qui était B+4/6 il y a trois ans. Et qui devrait enfin disputer plus de tournois internationaux l'an prochain.

Romain Faucon 8. Romain Faucon (14 ans, B-4/6, TE-14 : 71e, TE-16 : 283e, ITF : 1791e, 984 points) :

Romain Faucon est l'antithèse de Vicky Van de Peer. Pour progresser, il a décidé de se frotter presque toutes les semaines au gratin du tennis européen. Par contre, il ne joue quasiment plus en Belgique et son classement national est extrêmement faible au vu de son potentiel. En fait, il n'a disputé que deux épreuves chez nous en 2016 : les tournois U14 de l'Argayon et du TC Wimbledon.

Il fait ses premiers pas sur le circuit international U14 un mois avant son douzième anniversaire pour deux tournois en Belgique. Dès le début de l'année suivante, il prend part aux qualifications de nombreux tournois aux Pays-Bas, en Allemagne ou en Croatie. Il faut toutefois attendre le mois de juin pour le voir atteindre son premier quart de finale (au « Catégorie 3 » de Birkerod). Il se hisse également en finale du double. En août, il atteint une demi-finale et un quart au Luxembourg, puis encore un nouveau quart au Danemark en fin d'année.

Son premier titre international, il le signe en double au « Catégorie 3 » de Stockholm en février 2016. Il atteint également les demis en simple. Au début du printemps, il remporte trois nouveaux trophées consécutivement en double. Il dispute encore une demi-finale et un quart en simple. C'est en Pologne, au « Cat 2 » d'Opalenica, qu'il se hisse pour la première fois en finale d'une épreuve en simple. Après un nouveau quart en simple à Fürstenfeld (C2), il se glisse en demi-finale pour la première fois dans un « Catégorie 1 » à Hasselt. Malheureusement, il est contraint à l'abandon et ne peut donc pas affronter Noah Martens en finale.

En fin d'été, il dispute ses premiers U16 au Luxembourg et atteint même les quarts de finale à Kockelscheuer. En novembre, il prend part au tournoi U18 de Heiveld et franchit deux tours dans le tableau final. Ce dernier résultat lui permet d'avoir un premier classement dans cette catégorie. Un classement qu'il tentera d'améliorer en 2017, tout en alternant avec quelques tournois U16.

Victoria Kalaitzis 9. Victoria Kalaitzis (16 ans, A25, TE-16 : 454e, ITF : 417e, 955,25 points) :

Comme Vicky Van de Peer, Victoria Kalaitzis a beaucoup joué en Belgique en 2016. Elle terminerait d'ailleurs à la troisième place de notre classement si on ne prenait en compte que les résultats en tournois nationaux, très loin derrière Vicky mais juste derrière Cloe Ruette (14e de notre Top). Mais si elle finit à la 9e place, c'est aussi grâce à quelques bonnes performances internationales.

Victoria n'a pas réussi de grande performances lors de son passage sur le circuit U14 de TennisEurope. Par contre, dès ses premiers pas chez les U18 durant l'été 2014, elle atteint rapidement deux premiers quarts de finale. Elle s'est montrée nettement plus discrète en 2015 en raison d'une blessure au poignet qui l'a tenue écartée des tournois durant six mois, en plein cœur de la saison. Cette blessure lui a aussi beaucoup coûté sur le circuit belge puisqu'elle n'a que très peu joué et a vu son classement stagner pendant un an.

Enfin débarrassée de ses problèmes physiques, Victoria a atteint sa première finale ITF U18 lors d'un Grade 5 au Caire au début de cette année. Elle a également remporté le tournoi en double. Après un quart de finale au Pays-Bas et un tour franchi dans le tableau de l'Astrid Bowl, elle se fait plus discrète. Durant tout l'été, elle ne parvient pas à remporter deux matchs d’affilée. Elle se reprend très bien en fin d'année pour remporter son tout premier titre, le Grade 4 de Wavre-St-Catherine, au TC Heiveld. Elle enchaîne avec un nouveau quart en G5 au Luxembourg.

Sur le circuit belge, elle se montre extrêmement performante puisqu'elle remporte 43 des 51 matchs qu'elle dispute et soulève pas moins de six trophées dont cinq en Dames 1. Elle domine six joueuses classées A et dix B-15/4 ce qui lui vaut de réussir un très joli bond au classement jusqu'au rang de A25. En 2017, elle sera plus présente encore sur le circuit ITF junior. Elle débutera d'ailleurs dès les premiers jours de janvier lors d'une tournée de Grades 2 et 3 en Inde.

Tibo Colson 10. Tibo Colson (16 ans, B-15/4 (101e), TE-16 : 205e, ITF : 296e, 909,75 points) :

Classé à la 21e place de ce classement l'an dernier, Tibo Colson réalise un joli bond pour terminer dans le Top 10. Il aurait même pu finir nettement plus haut si de nombreuses blessures n'étaient pas venues perturber sa saison. Au classement ITF junior, il réalise un progression de plus ou moins 1200 places ce qui est remarquable pour un joueur qui n'a pu jouer qu'une demi saison.

Tibo s'était déjà fait remarquer chez les U14 il y a deux ans par quelques bons résultats dans les épreuves les plus relevées du circuit (« Catégorie 1 »). Il sort des qualifications à Trévise puis au Stade français et atteint surtout un quart de finale à Düren. En double, il s'impose même lors du tournoi d'Hasselt. L'an dernier, il a fait ses premiers pas sur le circuit junior avec un quart de finale lors d'un Grade 5 à Malte (où il sortait des qualifications) comme meilleur résultat. Mais la plus belle performance de sa saison est sans conteste la médaille de bronze décrochée lors du « Festival olympique de la jeunesse européenne », sorte de mini-jeux olympiques qui rassemblent une partie des meilleurs joueurs européens de 16 ans et moins.

Fort de cette belle carte de visite, il espérait faire une première belle saison chez les U18 et c'est ce qu'il a fait malgré plusieurs blessures dont des fractures de stress aux deux tibias qui l'ont lourdement handicapé toute la saison. Il ne retrouve vraiment son niveau qu'à partir du mois de juillet. Engagé au Grade 4 de Limelette avec comme seul but de retrouver un peu de rythme de match, il s'y impose sans perdre un set et en dominant la première tête de série en finale. Trois semaines plus tard, il doit encore passer par les qualifications du tournoi de Schifflange. Il en sort facilement et là aussi il va jusqu'au bout, en simple comme en double. Il s'arrête en quart (et s'impose encore en double) à Maaseik, puis en demi à Almere, avant de faire ses premiers pas dans des Grades 2 en Israël au mois de novembre. Avec succès puisqu'il bat son premier Top 100 à Raanana.

Durant l'été, Tibo a aussi participé aux Championnats d'Europe des U16 où il n'a perdu qu'en trois sets très serrés face au n°3 européen de cette catégorie d'âge. Sur le circuit belge, il n'a pas eu l'occasion de beaucoup jouer en raison de ses blessures mais a tout de même réussi à remporter la « Feest van de Jeugd » et à se hisser en finale de la « de Borman » chez les U16. Les deux fois, c'était face à son pote Frédéric Jacobs (qui termine juste derrière lui dans ce classement) en finale. Souffrant encore de ses tibias, Tibo a décidé de repousser le début de sa saison 2017 à fin janvier pour bien se soigner. Il aura besoin d'être à 100% pour viser le Top 100 en fin d'année.



Suivent dans notre classement :
11e Frédéric Jacobs 814,5 points
12e Gauthier Onclin 799,75 points
13e Emeline De Witte 781 points
14e Cloe Ruette 755,75 points
15e Louise Wittouck 707,25 points
16e Felix Roméo 571 points
17e Arnaud Destrebecq 562 points
18e Emilia De Jonkheere 498 points
19e Victoria Smirnova 469,5 points
20e Carla Quadflieg 454 points
21e Alexander Hoogmartens 451 points
22e Harold Huens 451 points
23e Louis Herman 431 points
24e Zara De Schutter 391 points
25e Chelsea Vanhoutte 390 points
26e Olivier Rojas 384,75 points
27e Théo Van De Weghe 378,75 points
28e Anastasia Smirnova 378 points
29e Beau Deleu 357 points
30e Margaux Maquet 356 points


Ce classement est établi sur la base des résultats internationaux en catégories cadets, scolaires et juniors, des classements ATP et WTA et des victoires en tournois belges.


Le Top 10 belge junior en 2015
Le Top 10 belge junior en 2014
Le Top 10 belge junior en 2013

Le Top 10 belge junior en 2012
Le Top 10 belge junior en 2011
Le Top 10 belge junior en 2010
Le Top 10 belge junior en 2009
Le Top 10 belge junior en 2008
Le Top 10 belge junior en 2007
Le Top 10 belge junior en 2006
Le Top 10 belge junior en 2005
Le Top 10 belge junior en 2004
Le Top 10 belge junior en 2003