Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | Belgian Circuit
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

Le Top 10 belge junior

a Julien Cagnina (17 ans, A22, ITF : 20e, ATP : 1375e) :

Présent dans nos rétrospectives depuis 2006 (il avait alors 12 ans), Julien Cagnina y occupe pour la toute première fois le sommet. Pourtant sa saison avait très mal commencé. Parti en Amérique du Sud pour une tournée de quatre épreuves (un Grade A et trois Grades 1), il y dispute une demi-finale mais est aussi battu trois fois d’entrée alors que ces tournois étaient à sa portée. Une tournée en Asie au mois de mars n’est pas plus convaincante. 
C’est à l’Astrid Bowl que Julien réalise sa première belle performance. Il y atteint les demi-finales en simple et la finale en double. Son jeu est bien en place également sur gazon où il aligne de bons résultats qui culminent par un quart de finale à Wimbledon. Après un autre quart de finale aux Championnats d’Europe, il atteint une nouvelle demi-finale en Grade 1 à Repentigny. Arrivé au sommet de sa forme à l’US Open, il se blesse dès le premier tour. Cette déchirure aux ischio-jambiers gauches le contraint à un mois d’arrêt. Il revient pour le Eddie Herr (Grade 1) et l’Orange Bowl (Grade A) où il atteint à chaque fois les quarts de finale. Il remporte également le premier en double.
Sur le circuit pro, Julien décroche également ses deux premiers points ATP lors de ses trois premiers $10.000 disputés en Belgique durant l’été. Il aurait même pu faire mieux s’il n’était pas tombé, les trois fois, face au futur vainqueur de l’épreuve. Le Liégeois va disputer une dernière saison chez les juniors qu’il débutera avec le statut de 7e joueur mondial. Ses objectifs seront assez élevés puisqu’il espère s’imposer lors d’un tournoi du Grand-Chelem. Chez les pros, il tentera également de réaliser quelques belles performances en Futures.

An Sophie Mestach An-Sophie Mestach (17 ans, A7, ITF : 3e, WTA : 629e) :

Ce n’est pas manquer de respect à Julien Cagnina que d’affirmer que sa première place est due en grande partie à la blessure d’An-Sophie Mestach. Dans notre classement, Julien a accumulé près de 3300 points sur toute l'année alors qu’An-Sophie en totalise plus de 2960… en seulement quatre épreuves. 
La Gantoise réussit en effet un début de saison éblouissant qui lui permet même d’atteindre la place de numéro un mondial. Une position qu’elle conserve d’ailleurs une bonne partie de l’année avant de la céder de justesse. En 4 tournois, elle signe trois victoires dont les deux plus gros titres du début d’année, la Casablanca Cup (Grade A) et l’Open d’Australie. Elle remporte également ces deux épreuves en double.
Après une semaine consacrée à la Fed Cup, An-Sophie tente d’améliorer son classement WTA en disputant plusieurs tournois adultes. De retour sur le circuit junior, elle se blesse au poignet dès son entrée en lice à l’Astrid Bowl. Cette blessure va rapidement s’avérer très sérieuse et l’obligera à passer par la case opération. Elle consacre le reste de sa saison à la rééducation, rangeant au placard ses espoirs de titre de Championne du monde.
An-Sophie a profité de sa longue absence pour travailler sa condition physique. Avec pour ambition principale de ne plus se blesser et de retrouver un classement WTA plus adapté à sa valeur. Elle jouera néanmoins encore les plus grosses épreuves chez les juniors.

d Kimmer Coppejans (17 ans, A23, ITF : 28e, ATP : 1858e) :

Kimmer Coppejans est un des joueurs qui a le plus progressé en 2011. Dans l’ombre de Julien Cagnina ces dernières années, il s’est enfin affirmé comme un de nos plus grands espoirs et a enchainé les résultats de haut vol sur le circuit junior.
Après une bonne tournée en Europe de l’est dont il revient avec une finale en double au Grade 1 de Prerov, Kimmer part en Afrique du Sud pour deux Grades 2 à Potchefstroom. Finaliste du premier en simple, il remporte le double lors du second. Il continue à s’illustrer en double au mois de mai durant lequel il atteint deux finales en Grade 1 à Santa Croce et à l’Astrid Bowl.
C’est sur gazon qu’il réalise ses premiers très bons résultats en simple (quart à Halle et huitième à Wimbledon). Au mois de septembre, il cartonne lors de deux Grades 2 en Egypte. Il atteint la finale du premier et s’impose lors du deuxième. En double, il signe le résultat inverse. Il conclut sa saison par un quart de finale à l’Orange Bowl.
Au début de l’été, l’Ostendais a obtenu son premier point ATP en franchissant un tour au Future de Havré. Il a ensuite disputé la plupart des Futures belges de l’été mais sans succès. Il sera encore l'un de nos meilleurs représentants lors des plus grosses épreuves du circuit junior en 2012.

a Elise Mertens (16 ans, A18, TE-16 : 21e, ITF : 43e) :

Depuis deux ans, Elise Mertens est la meilleure de sa catégorie d’âge et ce alors qu’elle est une des plus jeunes (elle est née en novembre 1995). Partie en Amérique du Sud en janvier, comme bon nombre de jeunes belges, elle en revient avec un quart de finale en Grade 1 à San Jose. C’est en double qu’elle réalise ses meilleurs résultats au printemps avec une finale au Grade 2 d’Istres et une victoire à celui d’Amstetten. En juillet, elle atteint deux finales consécutives en simple au Maroc. D’abord à Mohammedia (Grade 2) puis à Casablanca (G1) où elle s’impose en double. Elle obtient son dernier très bon résultat de la saison, en septembre, à Novi Sad (Serbie, Grade 2) où elle dispute les demi-finales en simple et s’impose en double.
Après quelques apparitions (sans succès) dans les tournois adultes belges en 2010, Elise a fait l’impasse sur cette catégorie cette saison. Entrainée à l’Académie Mouratoglou en France, comme l’espoir russe Yulia Putintseva (voire notre article Les meilleurs juniors de 2011), elle préfère ne pas brûler les étapes. Originaire de Hamont-Achel, petite bourgade à l’extrême nord du Limbourg, célèbre pour son abbaye trappiste, elle a longtemps été membre du TC Boneput, comme Kim Clijsters.

a Justine De Sutter (16 ans, A21, TE-16 : 73e, ITF : 82e) :

Première joueuse de sa classe d’âge à 14 ans, Justine De Sutter a maintenant été dépassée par Elise Mertens. Elle continue toutefois à progresser et a fait son entrée dans le Top 100 junior cette année.
En février, elle atteint un quart de finale au Grade 4 d'Almere, son dernier tournoi dans ces épreuves secondaires. Elle part ensuite en Afrique du Sud pour deux Grades 2 à Potchefstroom. Elle y dispute un quart en simple et deux demis en double. Elle connaît alors l’un de ses meilleurs résultats de la saison à Alicante (G2) où elle parvient en finale.
Il faut attendre l’été pour la revoir à son meilleur niveau. Elle atteint les quarts de finale à Mohammedia (G2) puis la finale du double à Casablanca (G1). Après une finale perdue en Coupe de Borman, elle dispute un quart de finale au Caire (G2). Elle termine sa saison au Japon avec un très bon quart au Grade A d’Osaka puis une victoire en double à Nagoya (G2).
Justine a également empoché son premier point WTA à Knokke et tentera d’obtenir rapidement un classement chez les adultes. En 2012, elle espère franchir un cap supplémentaire en disputant les tournois du Grand-Chelem et en terminant dans le Top 40 junior.

a Deborah Kerfs (16 ans, A20, TE-16 : 77e, ITF : 93e) :

Deborah Kerfs a très bien débuté la saison. En janvier, elle dispute la finale du Grade 4 d’Hambourg en simple et en double, une semaine après avoir remporté le double à Bergheim (G4).
C’est sur terre-battue, au printemps, qu’elle réalise ses meilleures performances. Lors d’une tournée en Espagne, elle dispute deux finales à Benicarlo (G3) et Pilar de la Horadada (G2) puis un quart à Alicante (G2). En double, elle atteint la finale du premier tournoi et remporte le dernier. Elle parvient encore en finale du double au Grade 1 de Santa Croce puis un huitième en simple à l’Astrid Bowl.
Une blessure au bas du dos durant le mois de juillet vient ensuite la perturber et son niveau de jeu va s’en ressentir durant le reste de sa saison. En dehors d’une finale et d’une demi en double lors de deux Grades 2 serbes en septembre, elle ne parvient plus à pratiquer son meilleur tennis.
En 2012, Deborah espère rebondir et retrouver son niveau du printemps dernier. Elle devra y parvenir rapidement pour obtenir le classement nécessaire pour disputer les Grand-Chelems. Durant l’été, elle cherchera également à ajouter quelques points WTA à celui qu’elle a conquis à Baulet.

a Jeroen Vanneste (17 ans, A24, ITF : 80e) :

Longtemps deuxième de l’excellente génération de joueurs nés en 1994, parfois même capable de faire jeu égal avec Julien Cagnina, Jeroen Vanneste a connu un arrêt net cette année en raison d’une blessure sérieuse au coude puis au poignet.
Pourtant, tout avait bien commencé pour lui. D’abord en double où il dispute une demi-finale à Bratislava (G2) puis une finale à Prerov (G1). Il atteint ensuite la finale du simple à Potchefstroom et y remporte le double.
C’est alors que la douleur au coude est apparue. Une douleur difficle à supporter physiquement mais aussi mentalement car elle l’a contraint au repos durant six mois et l’a forcé à renoncer à Roland-Garros, Wimbledon et l’US Open alors que son classement lui permettait d’en disputer le tableau final. Il effectue son retour en septembre et réalise tout de même quelques bons résultats. Surtout en double où il remporte deux titres au Caire (G2) et au Eddie Herr (G1) et atteint une autre finale en Grade 2 et les demi-finales de l’Orange Bowl (GA). En simple, il dispute une demi-finale au Caire (G2).
Jeroen espère rattraper le temps perdu en 2012 et enfin participer aux Grand-Chelems. Pour cela, il devra réaliser un bon début de saison pour retrouver rapidement une place dans le Top 50 junior.

a Joris De Loore (18 ans, A21, ITF : 55e, ATP : 916e) :

Deuxième de notre classement et Top 5 mondial en 2010, Joris De Loore n’a disputé que quelques épreuves du circuit junior, parmi les principales, cette saison. Sans doute pas toujours avec la réussite espérée.
En Grand-Chelem, Joris connait deux grosses déceptions. A l’Open d’Australie et à l’US Open, il est éliminé d’entrée. Il joue mieux à Roland-Garros et surtout à Wimbledon où il dispute un huitième et un quart. Dans les tournois secondaires, il atteint une très belle finale à l’Astrid Bowl et une demi-finale à Traralgon (G1). En double, il dispute les demi-finales de l’Open d’Australie et des Championnats d’Europe.
En parallèle, Joris est déjà très actif sur le circuit adulte. Il remporte son premier point ATP de la saison à Poitiers au mois de mars puis plusieurs autres durant l’été. Mais il faut attendre son dernier tournoi de l’année, à Antalya, pour le voir franchir ce cap et accéder à une demi-finale pour le première fois de sa carrière. Un résultat qui demande confirmation en 2012 où il disputera sa première saison complète en Futures.

a Alison Van Uytvanck (17 ans, A5, ITF : 41e, WTA : 287e) :

Si Alison Van Uytvanck avait disputé une saison complète sur le circuit junior, nul doute qu’elle aurait cartonné et aurait probablement atteint le Top 10 mondial (et vraisemblablement le Top 3 de ce présent classement). Mais sa progression surprise au classement WTA (voir notre article Top 10 belge féminin) l’a poussée à rapidement mettre un terme à sa « carrière » chez les juniors.
C’est pourtant bien chez les moins de 18 ans qu’elle réalise ses premiers exploits de la saison. Elle y remporte trois titres en autant de tournois à Prerov (G1), Siauliai (G2) et Esch-sur-Alzette (G2) durant l’hiver, sans compter sa finale en double lors de la deuxième épreuve. Il est évident que cette succession de victoires est à la base de l’état de grâce qu’elle a connu jusqu’en juin sur le grand circuit. Par la suite, elle n’a plus disputé que Roland-Garros et Wimbledon chez les juniors. Deux tournois qui l’ont fait redescendre de son nuage puisqu’elle y a été battue chaque fois avant les quarts de finale.

Ysaline Bonaventure Elke Lemmens (17 ans, A19, ITF : 61e) :

Comme en 2010, Elke Lemmens termine à la 10e place de notre classement. Et comme alors, elle aurait pu faire mieux sans une grosse blessure qui l’a empêchée de développer son meilleur tennis une bonne partie de la saison.
C’est en fait la blessure qu’elle s’est occasionné en décembre 2010, une double déchirure au ligament du poignet, qui lui a fait rater les trois premiers mois de la saison. Il lui faut alors quelques mois pour retrouver son meilleur niveau. Avant l’été, elle n’atteint que deux quarts de finale à Alicante (G2) et à Offenbach (G1).
En juillet, elle dispute encore un quart à Casablanca (G1) mais parvient également en finale du double. En septembre, elle dispute les demi-finales d’un Grade 2 au Caire avant de réaliser la meilleure performance de sa saison au Japon. Elle y remporte le Grade 2 de Nagoya en simple comme en double (avec Justine De Sutter).
Depuis cette épreuve au pays du soleil levant, Elke s’entraine dur pour le circuit sud-américain. Elle doit y réussir une bonne performance pour grappiller les quelques places qui lui manquent afin d’accéder au tableau final de Roland-Garros et de Wimbledon.


Suivent dans notre classement :
11. Marie Benoit
12. Clément Geens
13. Klaartje Liebens
14. Michelle Werbrouck
15. Joseph Van Dooren
16. Kimberley Zimmermann
17. Jonas Merckx
18. James Storme
19. Romain Bogaerts
20. Britt Geukens
21. Hélène Scholsen
22. Ysaline Bonaventure
23. Omar Salman
24. Christopher Heyman
25. Simon Stevens
26. Greetje Minnen
27. Morgane Michiels
28. Romain Barbosa
29. Magali Kempen
30. Sam De Paepe

Ce classement est établi sur la base des résultats internationaux en catégories cadets, scolaires et juniors.

Le Top 10 belge junior en 2010
Le Top 10 belge junior en 2009
Le Top 10 belge junior en 2008
Le Top 10 belge junior en 2007
Le Top 10 belge junior en 2006
Le Top 10 belge junior en 2005
Le Top 10 belge junior en 2004
Le Top 10 belge junior en 2003