Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | National
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

Le Top 10 belge des espoirs

Chaque année, tennis-belge.be vous propose son classement « espoirs » reprenant les dix meilleurs jeunes du pays, garçons et filles confondus de 12 à 18 ans. Ce classement est construit sur base d’une grille objective de points obtenus lors des tournois internationaux juniors, scolaires et cadets et pondérés selon l’âge. Il ne faut pas se leurrer, l'année 2014 a été un cru très médiocre. Pour différentes raisons, les espoirs dont on attendait beaucoup n'ont pas confirmé. Et aucune surprise n'est venue redonner du souffle à cette triste saison.

Greetje Minnen Greetje Minnen (17 ans, A18, ITF : 35e, WTA : Ncl, 2002,25 points) :

Greetje Minnen faisait partie de ses espoirs dont on attendait beaucoup. Lors d'une première saison ITF de très haut vol, elle avait remporté trois titres et avait terminé à la 61e place des moins de 18 ans à seulement 16 ans. Ses premières participations à des ITF professionnels avaient également été un succès puisqu'elle avait déjà atteint une finale.

La tournée de Grades 1 en Amérique du Sud aurait dû la mettre sur orbite pour toute l'année 2014 mais elle s'est avérée assez erratique. Elle a bien atteint la finale à Caracas, en battant la 17e mondiale, ainsi qu'une bonne demi à Guayaquil. Mais elle a aussi été battue au deuxième tour à San Jose et en quart à Barranquilla par des joueuses nettement à sa portée. Sa tournée en Asie laisse également un goût de trop peu. Elle atteint une demi à Nonthaburi et un quart à Kuching mais perd en huitième à Manille.

Après une décevante défaite au même stade à l'Astrid Bowl, elle prend part à son premier Grand-Chelem à Roland-Garros mais est surprise au premier tour. Ca se passe mieux à Wimbledon où elle franchit les deux premiers tours mais elle perd tout de même face à une joueuse moins bien classée. Aux J.O. de la jeunesse, à Nanjing, elle est également surprise au premier tour. Elle retrouve le sourire à l'US Open où elle se hisse tout de même en quart de finale. En fin d'année, ses parcours au Eddie Herr et à l'Orange Bowl sont aussi décevants.

Malgré cette saison en dent de scie, Greetje termine à la première place de notre classement, en raison surtout de la faiblesse de ses concurrents. Elle n'obtient qu'à peine plus de 2000 points ce qui ne lui aurait valu que la 3e place en 2013 et la 4e en 2012. Ses résultats chez les adultes n'ont d'ailleurs pas été bons non plus et elle a même disparu du classement WTA. Mais ce n'est pas sa priorité. En automne, elle a effectué une longue pause afin de soulager une épaule parfois fragile et, surtout, de s'imposer un gros travail foncier en vue de 2015. Elle tentera de s'y refaire une santé chez les juniors pour atteindre le Top 10 et, dans l'idéal, jouer une finale en Grand-Chelem.

Clément Geens Clément Geens (18 ans, A19, ITF : 37e, ATP : 839e, 1579,25 points) :

Le seul qui aurait pu rivaliser avec Greetje pour la première place de notre classement est Clément Geens. N°1 de notre classement 2013 et Top 10 mondial chez les juniors, le Waterlootois aurait pu jouer pour la gagne en Grand-Chelem lors de sa dernière année chez les moins de 18 ans. Une blessure au plus mauvais moment en a décidé autrement.

La saison de Clément ne débute pas trop bien en Australie. Il est notamment surpris par un qualifié dès le premier tour à Melbourne. Il réalise le meilleur résultat de sa saison au Brésil où il dispute la finale de la Copa Gerdau, un prestigieux tournoi classé Grade A (juste en dessous des Grands-Chelems). Il remporte ensuite le Grade 2 de Istres mais il s'occasionne une entorse à la cheville peu après. Il fait le maximum pour revenir rapidement. Sans doute trop car c'est alors une fracture de fatigue à une côte qui lui est diagnostiquée et il est contraint de faire une croix que l'Astrid Bowl et surtout sur Roland-Garros.

Clément tente de revenir fin juin mais son entorse le fait à nouveau souffrir. Il doit s'arrêter pendant un mois et rate encore Wimbledon. Il sait que sa chance de briller en junior est passée. Il refait encore une apparition aux J.O. de la jeunesse, où il signe un joli quart de finale, avant de se concentrer exclusivement sur les Futures. Durant la tournée belge, ses résultats sont plutôt faible en partie en raison de sa convalescence et en partie à cause de tirages difficiles (il perd contre Kimmer Coppejans, Julien Cagnina ou Germain Gigounon). Sa fin de saison est bien meilleure puisqu'il atteint une finale à Sharm El Sheikh.

En 2015, Clément disputera sa première saison complète chez les adultes. Il commencera dès le début du mois de janvier par un Future en Allemagne. S'il obtient rapidement de bons résultats, il tentera sa chance dans quelques Challengers durant l'été. Le classement n'est pas l'objectif principal lors d'une première année. Le principal est de jouer de bons matchs et de prendre confiance en ses moyens face à des joueurs expérimentés. Mais une place dans le Top 500 en fin d'année serait le gage d'une saison réussie.

Xander Veys Xander Veys (18 ans, A42, ITF : 108e, ATP : Ncl, 849,75 points) :

Très loin derrière le duo de tête, Xander Veys a obtenu un total de points qui ne l'aurait classé que 8e l'an dernier. C'est en grande partie dû au fait que l'Anversois n'a disputé qu'une moitié de saison avant de se consacrer à ses études.

Xander a parfaitement débuté la saison par deux épreuves en Inde. La première semaine, il remporte le Grade 3 de Chandigarh en battant les deux premières têtes de série. Il se hisse ensuite en finale du Grade 2 de New Delhi mais, un peu fatigué, s'incline en trois sets. En mars, il part pour deux Grades 2 à Potchefstroom, en Afrique du Sud. Il atteint les quarts de finale la première semaine mais est ensuite battu d'entrée lors de la seconde. Il remporte tout de même le double de la première épreuve.

Un peu moins à l'aise sur terre-battue, il peine à remporter des matchs durant le printemps. A l'Astrid Bowl par exemple, il s'incline dès le premier tour face à un joueur pourtant à sa portée. Il obtient son dernier bon résultat junior au Grade 2 de Castricum où il se hisse en demi-finale. Aux Championnats d'Europe, il est battu au premier tour.

En septembre, Xander a obtenu une bourse pour l'Université de Caroline du Nord. En plus de ses études, il ambitionne au niveau tennistique de remporter sa conférence sur le circuit universitaire par équipe. A son retour en Belgique, durant l'été, il participera à un maximum de Futures afin de grimper le plus possible au classement ATP. Car il n'a pas remisé son envie de faire carrière dans le tennis.

Morgane Michiels Morgane Michiels (17 ans, A35, ITF : 175e, WTA : 1199e, 635,25 points) :

Morgane Michiels n'a également disputé qu'une demi saison chez les juniors, ce qui explique qu'elle n'ait pas obtenu plus de points. Mais ce n'est pas les études qui lui ont dicté ce choix mais la nécessité de franchir déjà le cap des tournois professionnels.

Elle débute sa saison lors de la tournée de Grades 1 sud-américains avec Greetje. Elle y obtient des résultats assez mitigés en simple avec trois huitièmes de finale (les trois fois, elle tombe face à une des favorites du tournoi). Elle y réalise tout de même le meilleur résultat de sa saison en s'imposant en double à San Jose avec Greetje. En mars, elle dispute encore deux huitièmes en Asie mais son autre grand souvenir de la saison est sa participation à la saison sur gazon, à Roehampton puis à Wimbledon.

Trop loin au classement pour espérer une qualification pour l'US Open, Morgane décide alors de se lancer à 100% sur le circuit ITF adulte. Son très bon niveau de jeu lui permet de dominer deux Top 500 à Westende et à Baulet et même de passer tout près d'une victoire face à la 266e mondiale à Fleurus. En fin de saison, elle décroche en Tunisie les points nécessaires pour se maintenir dans le classement WTA.

Morgane dispose d'un jeu porté vers l'avant, d'une très joli toucher et d'un magnifique revers à une main, extrêmement rare dans le tennis féminin. Ces qualités peuvent lui permettre d'envisager une belle carrière pro. Dans un premier temps, un classement entre la 600e et la 700e place fin 2015 serait plutôt bien.

Zizou Bergs Zizou Bergs (15 ans, B-15-2 (121e), TE-16 : 221e, ITF : 425e, 626,75 points) :

Après deux ans de galères physiques, principalement des problèmes au bras qui l'ont poussé à plusieurs longs arrêts, Zizou Bergs a enfin été capable de jouer à son meilleur niveau cette saison. Cette saison, il a toutefois souvent connu des problèmes de crampes dus à un physique encore fragile à son jeune âge.

Il débute l'année par deux épreuves « -16 ans » de Catégorie 3 aux Pays-Bas et atteint les demi-finales de la seconde. Il dispute son premier ITF lors des qualifications de l'Astrid Bowl et passe pas loin de battre le 235e mondial au dernier tour avant de devoir abandonner pour cause de crampes. Il gagne son premier point lors du Grade 4 joué au TC Justine Hénin en juillet mais doit encore abandonner lors des championnats européennes des moins de 16 ans, en simple et par équipe. Sa plus grosse déception de l'année survient lors des championnats scolaires flamands (Feest Van de Jeugd -16) où il est éliminé d'entrée ce qui le prive des championnats nationaux.

Zizou réalise toutefois une très belle fin de saison. Il atteint un quart de finale au Grade 4 d'Almere après être sorti des qualifications puis se hisse en finale du double à celui d'Heiveld. Mais c'est surtout sa série de trois tournois au Burundi débutée fin novembre qui lui permet de faire un bond énorme au classement junior. Il remporte d'abord un Grade 5 la première semaine puis dispute les demi-finales d'un autre la deuxième. La troisième semaine, malgré une fatigue de plus en plus avancée, il remporte un deuxième tournoi (un G4 cette fois) sans perdre le moindre set.

S'il se renforce physiquement, Zizou peut certainement jouer un rôle important chez les juniors dans les prochaines années. En 2015, il devrait déjà se hisser dans le Top 300. Chez les moins de 16 ans qu'il pourra encore disputer, il tentera de remporter un titre national ce qui lui tient à cœur car il n'y est encore jamais parvenu.

Omar Salman Omar Salman (18 ans, A20, ITF : 169e, ATP : 898e, 604 points) :

Le palmarès national d'Omar Salman est loin d'être vierge par contre. Avec quatre titres en Coupe De Borman, il est le deuxième joueur le plus titré de l'épreuve après Bernard Boileau. Cinquième de notre classement l'an dernier, il aurait pu viser la première place cette saison mais avait clairement déjà l'esprit tourné vers le circuit pro.

En fait, tout s'est joué en début de saison. Un peu trop mal classé pour pouvoir participer aux Grands-Chelems, Omar comptait prendre des points en Slovaquie en janvier pour rattraper son retard. Mais sa tournée n'a pas été trop réussie. Au printemps, il a tout de même disputé deux bons tournois à Beaulieu-sur-Mer (quart de finale) et à l'Astrid Bowl (huitièmes) où il a battu plusieurs très bons joueurs. Comme il ne peut prétendre participer à Roland-Garros et à Wimbledon, il décide alors de se concentrer sur les Futures. Il disputera juste encore les Championnats d'Europe fin juillet où il atteint les huitièmes de finale.

Après quelques tirages difficiles en juin et en juillet (notamment Arthur De Greef et plusieurs autres Top 500), Omar réalise ses premiers bons résultats en août. Il joue son meilleur tournoi à Huy puisqu'il s'y hisse en demi-finale en simple et en finale en double avec Julien Cagnina. Il atteint trois autres quarts de finale.

Désormais classé parmi les 900 premiers mondiaux, Omar disputera sa première saison complète chez les pros en 2015. Il a les armes pour briller en Future, notamment durant l'été où il tentera d'atteindre sa première finale, voire de gagner une épreuve. L'objectif pour la fin de saison : Le Top 500 ATP.

Laurens Verboven Laurens Verboven (17 ans, B-15/4 (52e ), ITF : 307e , ATP : Ncl, 574 points):

Laurens Verboven aurait aussi dû terminer la saison avec nettement plus de points. En 2013, pour sa première année chez les juniors, il avait déjà remporté ses deux premiers titres (des Grades 4) et passé deux tours à l’Astrid Bowl. Des résultats plus qu’encourageants qui lui ont permis de terminer la saison dans le Top 200.

Son nouveau classement lui a donné accès à la tournée de Grades 1 sud-américains. Ses résultats y ont été assez moyens sauf à Guayaquil où il a atteint les huitièmes de finale et n’a perdu qu’en deux sets serrés contre Orlando Luz, futur 2e mondial. Il dispute encore quelques épreuves, au Maroc puis en Espagne, avant de s’occasionner une grave fracture de stress au niveau du dos.

Laurens ne revient que six mois plus tard, après un lourd travail de rééducation. Son classement a sérieusement chuté entre-temps et il n’a pu programmer que deux Grades 4 puis un Grade 5 en fin d’année. En manque de rythme, il est battu d’entrée lors du premier mais se comporte ensuite nettement mieux. A Heiveld, il se hisse en finale, tant en simple qu’en double. La belle satisfaction vient alors d’Esch-sur-Alzette où il s’impose sans perdre un set en simple avant d’atteindre la finale en double.

Cette victoire est une belle récompense pour le travail accompli par Laurens durant sa blessure. Son classement reste malgré tout nettement inférieur à son réel niveau et, sauf exploit en début d’année, il ne devrait pas pouvoir disputer Roland-Garros et Wimbledon pour sa dernière saison chez les juniors. C’est plutôt durant l’été que Laurens devrait se montrer. Sa blessure l’a fait grandir, tant physiquement (son service était déjà impressionnant avant) que mentalement et ces qualités devraient lui permettre de déjà réussir quelques coups durant la série de Futures belges. Le principal pour lui étant de jouer sans blessure évidemment.

Maxim Verboven Maxim Verboven (14 ans, B-15, TE-14 : 104e, TE-16 : 372e, ITF : 1279e , 559,75 points):

Malgré la blessure de Laurens, ses parents n’ont pas vraiment pu se reposer cette année. Maxim Verboven, son petit frère de près de trois ans son cadet, a repris le flambeau familial et a réalisé une excellente saison chez les cadets. Il termine la saison « Tennis Europe » à la première place belge dans cette catégorie et a déjà fait ses premiers pas chez les juniors.

La première sortie européenne de Maxim a lieu à Bolton (classé « Catégorie 1 ») où il sort des qualifications et franchit un tour. C’est un mois plus tard, lors de deux « Catégories 3 » aux Pays-Bas, qu’il prend réellement confiance. Il atteint les quarts de finale du premier et surtout, il s’impose lors du second, à Rotterdam. Mis en confiance, il remporte quelques épreuves nationales (Anvers, Heiveld) ce qui lui assure sa place pour les championnats de la Région Flamande (Feest van de Jeugd).

Il peut alors consacrer son été aux « Catégories 1 » européens. Il obtient son meilleur résultat à Düren en Allemagne où il se hisse en quart puis dispute aussi les huitièmes à Hasselt. Il revient au niveau belge en septembre pour le meilleur moment de sa saison. Il s’impose en effet coup sur coup à la Feest van de Jeugd puis à la Coupe de Borman (le championnat national) en 14 ans et moins. Et ce sans perdre un set. En toute fin d’année, il prend part à ses premiers ITF juniors et notamment à la série de tournois au Burundi. Il sort des qualifications des trois épreuves et franchit même le premier tour du tableau final lors des deux premières.

Ses résultats lui permettent d’obtenir son premier classement junior et sont un bon point de départ pour 2015. Ce sera évidemment une année de transition pour Maxim qui devra s’habituer à rencontrer des joueurs bien plus matures et plus puissants que lui. Mais il possède indéniablement les armes pour marcher sur les traces de son frère.

Gauthier Onclin Gauthier Onclin (13 ans, B+2/6, TE-14 : 118e, TE-16 : 497e, 358 points) :

Le patronyme de Gauthier Onclin n’est pas inconnu des passionnés de tennis en Belgique. Son frère, Julien, de 17 ans son aîné, est en effet un solide joueur de première série depuis le début du millénaire. Il a même tenté sa chance sur le circuit pro en 2003-2004 et a été classé 1408e à l’ATP. Gauthier est toutefois plus précoce encore que Julien.

Après avoir remporté les titres -10 ans puis -12 ans en De Borman et obtenu quelques bons résultats chez les moins de 12 ans l’an dernier, Gauthier a réalisé une première saison plus qu’intéressante chez les cadets (14 ans et moins) cette année. Tout commence par deux « Catégories 3 » aux Pays-Bas. Gauthier se hisse d’abord en finale du double à Zoetermeer puis atteint les quarts en simple à Rotterdam. Il prend ensuite part à son premier « Catégorie 1 » (les Masters 1000 de la catégorie) en France et franchit le premier tour. Il joue une autre finale de double à Isernhagen en mars.

En juin, Gauthier atteint sa première finale en simple au « Catégorie 3 » d’Amsterdam. Le mois suivant, il dispute le Championnat AFT cadet en étant donc un an plus jeune que tous ses adversaires. Il va pourtant s’y imposer. Quelques semaines plus tard, il se hisse à nouveau en finale d’un « Catégorie 3 » à Nivelles, en battant Jordan Decloet, un autre espoir AFT. Malheureusement, il se blesse aux abdominaux lors de la finale ce qui va le priver d'une bonne partie de la fin de saison, y compris de la De Borman nationale.

Il est très rare que nous sélectionnions un joueur de seulement 13 ans dans notre rétrospective de fin d’année. Le dernier n’était autre que Clément Geens il y a 5 ans. Bien sûr, la qualité plus faible de l'ensemble des résultats des jeunes cette saison a aidé Gauthier à se retrouver dans ce Top 10 . L’an dernier, avec le même total de points, il n’aurait été que 14e. Néanmoins, ses résultats sont plus que prometteurs. En 2015, il débutera l'année à la 18e place européenne et pourrait bien jouer les premiers rôles dans les tournois les plus importants de la saison.

Margaux Bovy Margaux Bovy (17 ans, A41, ITF : 299e, WTA : Ncl, 353 points) :

Margaux Bovy a, incontestablement, été la révélation belge 2013 chez les juniors. Grâce à trois victoires en ITF, elle terminait sixième de notre classement annuel et surtout dans le Top 200 mondial des 18 ans et moins. Quelques difficultés à s’habituer au plus haut niveau et, surtout, une grosse blessure pendant l’été, l’ont empêchée de confirmer cette saison.

Lors de deux Grades 2 en Tunisie, début février, Margaux a perdu au premier tour mais en trois sets face à des joueuses plus ou moins de son niveau. Elle a ensuite atteint un bon huitième de finale au Grade 1 de Casablanca qu’elle n’a pas su confirmer lors des tournois suivants. Elle atteint tout de même les quarts de finale au Grade 4 de Värnamo (où elle se hisse en finale du double) puis fait un très bon Astrid Bowl. Elle y domine la 78e mondiale puis pousse une Top 50 aux trois sets.

Sa saison semble enfin lancée et elle confirme aux Grades 1 de Berlin et de Linz où elle bat, chaque fois, la Britannique Arbuthnott, membre du Top 100. A Linz, elle se hisse même en huitième de finale. C’est malheureusement à ce moment-là que Margaux se fracture l’orteil. Elle doit arrêter le tennis pendant six semaines au pire des moments. Elle effectue son retour mi-septembre au Caire mais ne parvient plus à retrouver son niveau du mois de juillet.

En plus de sa fracture, Margaux a également trainé une douleur à la cuisse une bonne partie de la saison ce qui explique ses résultats en dents de scie. Elle débutera 2015 par une tournée en Amérique du Sud avec l’espoir d’engranger suffisamment de points pour se qualifier pour Roland-Garros. Elle tentera alors la transition vers le circuit professionnel, ce qui reste la difficulté majeure pour tous ces jeunes espoirs.



Suivent dans notre classement :
11e Manon Meulenberg 348 points
12e Tibo Colson 324 points
13e Vicky Geurinckx 276 points
14e Nina Van Oost 273 points
15e Jordan Decloet 259 points
16e Lena Delfosse 235 points
17e Loïc Juszczak 228 points
18e Seppe Cuypers 214,5 points
19e Nicholas Rennie 190 points
20e Buvayasar Gadamauri 187 points
21e Dorien Cuypers 264 points
22e Frédéric Jacobs 184 points
23e Ai Noa Fabre 174 points
24e Victoria Kalaitzis 171,75 points
25e Tom Pisane 170,75 points
26e Thibault Aksoyek 146 points
27e Gitte Heynemans 144 points
28e Arnaud Bovy 143 points
29e Chelsea Vanhoutte 136 points
30e Théo Van de Weghe 121 points

Ce classement est établi sur la base des résultats internationaux en catégories cadets, scolaires et juniors.


Le Top 10 belge junior en 2013
Le Top 10 belge junior en 2012
Le Top 10 belge junior en 2011
Le Top 10 belge junior en 2010
Le Top 10 belge junior en 2009
Le Top 10 belge junior en 2008
Le Top 10 belge junior en 2007
Le Top 10 belge junior en 2006
Le Top 10 belge junior en 2005
Le Top 10 belge junior en 2004
Le Top 10 belge junior en 2003