Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | National
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

Le Top 10 belge masculin

L’Année 2012 touche à sa fin. Il est grand temps pour moi de procéder à une série de rétrospectives pour vous faire revivre les grands moments de la saison, vous présenter ceux qui l’ont animée et ceux qui marqueront sans doute 2013. Dernière étape : présentation des meilleurs joueurs belges de 2012. Première partie : le Top 10 masculin marqué par la révélation de David Goffin mais aussi par le maintien des « anciens ».

David Goffin David Goffin (A1, 22 ans, 174e -> 46e) :

L’année 2012 du tennis belge est incontestablement marquée par la révélation au plus haut niveau de David Goffin. Dixième mondial chez les juniors en 2008, le jeune Liégeois avait franchi les différentes étapes vers le circuit professionnel sans coup d’éclat mais sans trainer non plus en chemin.  
Bien sûr, les fans les plus acharnés le connaissent depuis plusieurs années. Les observateurs actifs du circuit ATP ont aussi remarqué ses excellents résultats de début de saison comme son quart de finale à Chennai ou sa belle victoire au Challenger du Gosier. Mais c’est évidemment son parcours à Roland-Garros qui le fait connaître du grand public et le fait passer, en une semaine, de jeune espoir au statut de star du sport belge. Repêché des qualifications, il y saisit pleinement sa chance en franchissant trois tours avant d’être éliminé, avec les honneurs, par le Maître Roger Federer. Leur interview d’après-match, réalisée à même le court, restera comme l’image la plus sympa de cette édition 2012.
David ne s’arrête pas là puisqu’il réalise ensuite un parcours tout aussi remarquable, quoi que moins médiatisé, à Wimbledon où il bat Bernard Tomic et perd au troisième tour. Le reste de sa saison est de bonne facture également. Il signe encore deux quarts de finale (Winston Salem et Valence où il bat John Isner) et remporte le prestigieux Challenger d’Orléans. Il connaît toutefois aussi quelques grosses déceptions comme son élimination au premier tour du Challenger de Mons.
Objectifs 2013 : l’année qui débute sera sans doute difficile pour David. L’attente autour de ses résultats sera énorme, notamment à Roland-Garros où le public ne comprendra pas une élimination précoce. Il faut néanmoins se rappeler que David vient juste de fêter ses 22 ans. Qu’il a encore tout le temps devant lui et que, bien entendu, il ne pourra pas tout de suite tout gagner. Une entrée dans le Top 30 en fin de saison serait exceptionnelle et lui permettrait d’être tête de série à l’Open d’Australie 2014. Mais le maintien dans le Top 50 doit être son objectif principal. 

Xavier Malisse Xavier Malisse (A2, 32 ans, 49e -> 63e) :

Si David n’est qu’au début d’une carrière qui s’annonce prometteuse, Xavier Malisse joue quant à lui les prolongations. Sérieusement blessé durant l’automne 2007, il pointait au 353e rang cinq mois plus tard et un retour à son meilleur niveau semblait plus que compromis. Il lui a fallu plus de deux ans mais, à force de courage, il y est arrivé. A 32 ans, même s’il a perdu une petite quinzaine de places, il parvient à terminer dans le Top 100 pour la quatrième année consécutive.
Son début de saison est pourtant très difficile. Après quatre défaites d’entrée, il remporte ses premiers matchs lors de la tournée américaine d’hiver. Il atteint ensuite son premier quart de finale à Bucarest mais ne gagne que quatre rencontres sur terre-battue. Au lendemain de Roland-Garros, il avait déjà perdu 35 places et les nombreux points qu’il devait défendre durant la saison sur gazon n’incitaient pas à l’optimisme.
Mais il se montre une nouvelle fois diablement efficace sur herbe. Il y aligne un quart au Queen’s et une demi à s’Hertogenbosch avant de se hisser en huitième de finale à Wimbledon. Malheureusement, il manque de peu la sélection pour les Jeux Olympiques où il aurait pu créer une surprise. Il enchaine avec deux autres quarts de finale, à Los Angeles et Washington mais passe un peu à côté de sa fin de saison.
Objectifs 2013 : Xavier va pouvoir débuter la saison sans pression, avec très peu de points à défendre avant le mois de juin. Il peut donc voir l’avenir proche avec sérénité. Ensuite, tant qu’il parviendra à nous régaler sur gazon, surface sur laquelle il est en train de se forger un des meilleurs palmarès du circuit, il aura toujours sa place parmi les cent premiers. Sinon, il reste le double où il se montre de plus en plus efficace. Cette année, il s’est imposé à San José et Los Angeles et a atteint deux autres finales.

Olivier Rochus Olivier Rochus (A4, 31 ans, 67e -> 90e) :

Malgré une défaite face au 235e mondial lors de son match inaugural de la saison, Olivier Rochus peut être content de son début d’année car il enchaine ensuite sur une finale à Auckland. Il s’agit là de sa dixième finale en tournoi ATP (il n’en a malheureusement remporté que deux). A l’Open d’Australie, il franchit le premier tour mais est largement battu par Tomas Berdych.
Après un quart à Memphis et une demi au Challenger du Gosier, les choses vont se corser pour l’Auvelaisien. Une légère méforme, quelques tirages difficiles, une confiance qui s’envole et les défaites s’enchainent les unes après les autres. Entre début avril et fin septembre, il ne remporte plus que trois matchs et subit 18 défaites.
Il faut attendre le Challenger de Mons pour voir Olivier retrouver des couleurs. Il y atteint les demi-finales pour la première fois depuis 2008 et enchaine avec une autre demi en Challenger à Rennes. Il sort ensuite des qualifications du tournoi ATP 500 de Valence avant d’offrir une belle résistance à David Ferrer dans le tableau final. Il termine sa saison par deux nouveaux quarts en Challenger (Genève et Bratislava)
Objectifs 2013 : Olivier connait de plus en plus de difficultés, tant physiquement que mentalement, à réaliser une année pleine, sans passage à vide. Celui de 2012 a été particulièrement long (six mois, en plein cœur de la saison). Il risque d’ailleurs de le mettre dans l’embarras rapidement car il doit sauver une bonne partie de ses points durant les trois premiers mois de 2013. Il doit impérativement débuter la saison en trombe sous peine de sortir du Top 100.  

Steve Darcis Steve Darcis (A3, 28 ans, 88e -> 93e) :

Bien qu’il ait perdu quelques places au classement, Steve Darcis peut être crédité d’une bonne saison. Il a pu éviter les grosses blessures mais deux petits pépins physiques l’ont quand-même gêné à des moments importants.
Le premier, c’est à l’Open d’Australie qu’il le connait. Une blessure à l’épaule le contraint à l’abandon au premier tour alors qu’il mène deux sets à zéro et break dans le troisième. Il se reprend bien pour atteindre la finale du Challenger de Dallas puis les quarts à San Jose. Il bat tout de même trois Top 50 durant cette tournée américaine. Moins à son affaire sur terre, il ne parvient qu’une fois en quart, à Nice.
Steve atteint ensuite ses premières demi-finales sur gazon à Eastbourne où une blessure au dos le force à abandonner. Pas totalement remis, il s’incline en cinq sets face au qualifié Rufin au premier tour de Wimbledon. Dommage car il prouve un mois plus tard, en passant deux tours aux J.O., qu’il maitrise de mieux en mieux le jeu sur herbe. A la fin de l’été, il dispute les quarts de finale à Winston Salem puis réalise un bon US Open où il n’est battu qu’en cinq sets par Stan Wawrinka au deuxième tour. Fatigué, il passe ensuite un peu à côté de sa fin de saison.
Objectifs 2013 : s’il peut jouer toute une saison sans blessure, Steve a les moyens de s’installer durablement dans le Top 100 et même d’accrocher le Top 50 comme il l’a déjà fait en 2008.

Ruben Bemelmans Ruben Bemelmans (A5, 24 ans, 160e -> 111e) :

Classé dans le Top 200 pour la quatrième année consécutive, Ruben progresse toujours à son rythme, sans brûler les étapes. Il est pourtant devenu, au fil des ans, un membre à plein temps de l’équipe belge de Coupe Davis.
C’est en Challenger qu’il réalise ses meilleurs résultats. Dès la première semaine de la saison, il atteint les demi-finales à Nouméa. Fin janvier, il sort des qualifications et atteint la finale à Heilbronn. Après être sorti des qualifications du Masters 1000 d’Indian Wells, il dispute les demi-finales du Challenger de Guadalajara puis, toujours sur dur, la finale à Athènes.
Lui aussi réalise une bonne saison sur gazon. Il sort des qualifications et franchit un tour dans le tableau final tant au Queen’s qu’à Wimbledon (une première pour lui en Grand-Chelem). Il réalise encore cette performance durant l’été à Atlanta. En fin d’année, il dispute la finale du Challenger d’Orléans et sort des qualifs au ATP 500 de Vienne. Il atteint encore deux quarts de finale en Challenger mais n’obtient pas le classement nécessaire pour être dans le tableau final de l’Open d’Australie 2013.
Objectifs 2013 : à 25 ans, il est temps pour Ruben de passer à la vitesse supérieure et de réaliser enfin sa première saison pleine sur le circuit ATP. Ca passera par un bon début de saison où il aura pas mal de points à défendre.

Maxime Authom Maxime Authom (A6, 25 ans, 225e -> 157e) :

Après une saison 2011 marquée par la révélation de Maxime Authom (il avait fait un bond de presque six cents places), celui-ci est parvenu à confirmer son nouveau statut cette année et à encore progresser au classement.
En janvier, ses deux tentatives dans les qualifications de tournois du grand circuit (Doha et Open d’Australie) s’avèrent infructueuses. Maxime reprend alors le chemin des Futures où il atteint une demi et remporte un tournoi (son septième à ce niveau). Il passe ensuite à la vitesse supérieure et atteint la finale du Challenger de Rimouski (il dispute deux autres quarts à Bergame et Naples). Battu en qualifications de Roland-Garros et de Wimbledon, il se hisse en quart au Challenger de Granby.
Après une victoire en double à Vancouver, le Louvierois réussit la performance de battre Brian Baker au premier tour à Aptos. Mais le plus beau moment de son été, est sans conteste sa qualification pour l’US Open, une première pour lui en Grand-Chelem. Durant l’automne, il réalise un excellent quart à Mons et une belle demi-finale à Rennes. Il remporte ensuite un nouveau Future à La-Roche-sur-Yon avant d’atteindre une finale à Rodez.
Objectifs 2013 : en mars, Maxime aura 26 ans. Il sera temps pour lui de prendre la place parmi les 100 premiers qu’il mérite (il en a battu cinq en huit rencontres cette année). Ca passera peut-être par une première victoire en Challenger.

Yannick Mertens Yannick Mertens (A7, 25 ans, 245e -> 195e) :

Classé dans le Top 300 pour la première fois début 2009, Yannick Mertens courait depuis lors après le Top 200 sans jamais parvenir à l’atteindre. C’est chose faite en cette fin de saison 2012 durant laquelle il s’est montré très régulier.
Après avoir atteint le dernier tour des qualifications de l’Open d’Australie, Yannick remporte le Future de Wirral en battant un certain… Jerzy Janowicz. Il atteint quatre autres demi-finales en Future durant l’hiver et le printemps et même un quart au Challenger de Bath.
Au début de l’été, il enchaine trois quarts en Challenger puis parvient en demi du Bercuit, à Grez-Doiceau. Malheureusement, il échoue une nouvelle fois au dernier tour des qualifications d’un Grand-Chelem à l’US Open. En fin d’année, il dispute encore un quart en Challenger  à Alphen-aan-den-Rijn et parvient à se qualifier pour le tournoi ATP de Stockholm. Il perd également plusieurs fois au premier tour de Challengers en raison de tirages au sort plus compliqués.
Objectifs 2013 : en 2011, Yannick éprouvait de grosses difficultés à rivaliser avec les joueurs du Top 200. C’est sur ce point qu’il a le plus progressé cette saison puisqu’il en a battu huit (soit quatre fois plus que l’an dernier). Il peut donc pouvoir se maintenir parmi les 200 premiers et même encore progresser dans ce classement.

Niels Desein Niels Desein (A8, 25 ans, 598e -> 236e) :

L’avenir de Niels Desein dans le tennis semblait compromis il y a un an, après une saison catastrophique réalisée à cause de nombreuses blessures. Le Gantois a quasiment dû recommencer de zéro après avoir chuter aux alentours de la 600e place mondiale.
Enfin débarrassé de ses problèmes physiques, il retrouve rapidement un classement plus digne de son talent. Dès le mois de février, Niels atteint une première finale en Future en Turquie. Il enchaine en mars par quatre finales consécutives au Portugal, en France et en Grèce. C’est à De Haan, devant le public belge, qu’il retrouve la voie du succès et remporte son premier titre Future depuis février 2010.
A nouveau en finale au Pays-Bas la semaine suivante, il dispute ensuite un quart de finale au Challenger de Tampere avant de remporter deux nouveaux titres en Belgique, à Coxyde et à Damme. En septembre, il atteint encore une finale (la 10e de la saison!) en France puis se hisse en quart du Challenger de Pétange en battant Gilles Muller, 66e mondial.
Objectifs 2013 : une petite blessure au dos l’a handicapé en fin de saison et il n’a plus remporté qu’un match en six tournois. Néanmoins, Niels semble reparti sur un bon pied et devrait rapidement retrouver son meilleur classement (164e en 2010).

Arthur De Greef Arthur De Greef (A9, 20 ans, 554e -> 303e) :

A 20 ans, Arthur fait sa première apparition dans le Top 10 de fin d’année. Seizième mondial chez les juniors en 2009, il poursuit sa progression à un très bon rythme.
Il débute bien la saison en pratiquant un bon tennis mais il est régulièrement battu en quart de finale, souvent par le futur vainqueur lors de matchs très serrés. Il en atteint cinq de janvier à mai, quatre en Grande-Bretagne et un au Maroc. Le déclic arrive à Alkmaar, fin juin, où il atteint les demi-finales en battant son ami Yannik Reuter.
Dès la semaine suivante, Arthur se hisse en finale à De Haan puis remporte son premier titre Future à Erevan, en Arménie, après avoir sauvé une balle de match en demi.  Il enchaine par une série d’excellents résultats en Futures (8 d’affilée sans perdre avant les demis) et quelques incursion en Challenger où il franchit régulièrement le premier tour (au Bercuit, à Todi et à Montevideo). Il termine sa saison par une nouvelle finale de Future en Turquie mais est contraint d’abandonner après une chute.
Objectifs 2013 : autrefois un peu trop fougueux, Arthur parvient de mieux en mieux à dompter son tempérament. S’il poursuit sur cette voie, il peut rapidement intégrer le Top 200 et disputer les qualifications des tournois du Grand-Chelem.

Yannik Reuter Yannik Reuter (A10, 21 ans, 462e -> 356e) :

Yannik Reuter fut aussi un excellent junior (13e en 2009). Il progresse depuis régulièrement au classement ATP et a fait sa première incursion parmi les 350 premiers en novembre de cette année.
Comme Arthur, Yannik ne parvient pas à dépasser les quarts de finale en Futures avant le mois de mai. Après cinq éliminations à ce stade, il aligne une demi puis une finale au Maroc. Il remporte son premier titre de la saison (le deuxième de sa carrière) en juillet à Havré puis franchit pour la première fois un tour en Challenger à Tampere.
 Il remporte un nouveau Future en Belgique (à Ostende) mais se montre plus irrégulier durant le reste de l’été. Au Challenger de Mons, il fait honneur à son invitation et atteint le deuxième tour en battant pour la première fois un Top 100 (Haider-Maurer). Il termine la saison par une demi puis une nouvelle finale en Turquie.
Objectifs 2013 : Un an plus âgé qu’Arthur, Yannik a également encore du temps devant lui pour s’imposer au plus haut niveau. Il peut néanmoins viser au minimum une place dans le Top 250 et, comme son partenaire du Centre AFT, espérer disputer ses premiers Grand-Chelems.



Le Top 10 belge masculin en 2011
Le Top 10 belge masculin en 2010
Le Top 10 belge masculin en 2009
Le Top 10 belge masculin en 2008
Le Top 10 belge masculin en 2007
Le Top 10 belge masculin en 2006
Le Top 10 belge masculin en 2005
Le Top 10 belge masculin en 2004
Le Top 10 belge masculin en 2003