Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | National
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

Le Top 10 belge masculin

(entre parenthèse se trouvent le classement belge fin 2002 et l’évolution au classement ATP)

Olivier Rochus (A2, 64e > 48e)

Après une année de doutes, Olivier s’est très bien repris en 2003 pour terminer pour la première fois une saison dans le top 50.
Le point le plus positif de la saison, c’est qu’il a prouvé qu’il était capable de bien jouer sur toutes les surfaces. Finaliste en salle à Copenhague, il est sorti des qualifications au Masters Series d’Indian Wells, sur dur, avant de battre Santoro et Costa dans le tableau final. Sur la terre-battue de Hambourg, il s’est payé le luxe de battre trois top 20 (El Aynaoui, Henman et Costa) avant d’atteindre son premier huitième de finale en Grand-Chelem, sur le gazon de Wimbledon.
Restent quelques déceptions également. Son élimination au premier tour de Roland-Garros où il avait pourtant toutes les cartes en main. Celle à l’US Open où il a eu la malchance de tomber sur Xavier Malisse d’entrée. Et enfin, ce match de barrage de Coupe Davis où, malgré toute sa tenacité, il a dû plier face aux Autrichiens Koubek et Melzer, précipitant la Belgique dans le Groupe 1.
Objectif 2004 : Ces défaites ont montré ses limites physiques (il n’a remporté que deux des sept rencontres en cinq sets de sa saison) et surtout certaines barrières mentales qu’il s’est lui-même imposées. Ces obstacles, il va pourtant falloir qu’il les franchisse pour atteindre le niveau où son immense talent pourrait l’emmener. Le top 30, le top 20 voire plus haut encore. L’exemple de Justine Hénin prouve que ce n’est pas impossible.

Xavier Malisse (A1, 25e > 55e)

En 2002, le Courtraisien avait réalisé une année fantastique avec, en point d’orgue, la demi-finale à Wimbledon et un passage dans le top 20 mondial. Bref, la meilleure saison d’un belge sur le circuit masculin depuis le début de l’ère Open. On attendait donc beaucoup de lui en 2003 mais l’espoir s’est transformé en cauchemar.
Dès le début de la saison, on sentait X-man peu en forme. Blessé en Australie, il accumula les défaites peu glorieuses (Varlet, Mamiit, Lee), avant le choc de Wimbledon où il s’inclina d’entrée et en trois sets face au Français Saulnier, issu des qualifications. Un Roland-Garros satisfaisant (avec une victoire au finish face à Koubek et une défaite honorable contre Agassi) et un bon quart au Queen’s avaient pourtant laissé présager qu’il retrouvait la forme.
C’est son été sur le ciment américain qui sauva sa saison. Un quart à Indianapolis, une victoire sur Hewitt à Cincinnati et un bon huitième à l’US Open (où il ne s’inclina que contre Roddick) lui permirent de se maintenir dans le top 100.
Blessé avant le match de barrage de la Coupe Davis, on ne le vit plus qu'à Lyon (un nouveau quart) avant qu’il ne mette définitivement un terme à sa saison pour se soigner convenablement.
Objectif 2004 : Depuis ses débuts sur le circuit, Xavier nous a habitué à réaliser des années « sans » mais il est toujours revenu encore plus fort l’année suivante. Attention à 2004 donc ! Plus sérieusement, tous les joueurs s’accordent pour reconnaître que, lorsqu’il est motivé, il a le jeu pour rivaliser avec les tous meilleurs du circuit. C’est là qu’est sa place.

Christophe Rochus (A4, 144e > 84e)

Saison en deux partie pour l’aîné des Rochus. Sa médiocre année 2002 l’avait fait plonger à un classement qui l’obligeait à repasser par les qualifications, ce qu’il fit très bien puisqu’il se qualifia pour cinq de ses six premiers tournois. Il réalisa ensuite la meilleure performance de sa carrière en atteignant la finale du tournoi de Valence avant d’à nouveau se qualifier pour Roland-Garros et d’y passer un tour.
A ce moment, on le croyait en route vers son rêve : atteindre enfin le top 50. Mais il fallut vite déchanter car le reste de sa saison fut largement moins bon. Il ne parvint plus à remporter deux matchs d’affilée, même en challenger, et subit quelques défaites assez sévères (contre Koubek en Coupe Davis, Van Lottum à l’US Open et surtout un double 6/0 face à Schalken à s’Hertogenbosch).
Objectif 2004 : Chris a terminé l’année avec le moral dans les talons mais il va falloir se reprendre au plus vite car il aura beaucoup de points à défendre en début de saison et il pourrait sérieusement chuter.

Kristof Vliegen (A5, 166e > 116e)

Kristof fut la révélation mondiale de la toute première semaine de l’année. Après être sorti des qualifications, il atteint en effet la finale du tournoi d’Adélaïde en battant des joueurs comme Enqvist et Krajicek. Son objectif à ce moment était de rentrer au plus vite dans le top 100 mais une déception lors des qualifications de l’Open d’Australie lui coupa l’herbe sous le pied.
Le reste de sa saison fut jalonné de contre-performances (avec malgré tout une victoire au challenger de Zagreb) et il fallut attendre le retour des tournois en salle, au mois d’octobre, pour qu’il rejoue son meilleur tennis. Il remporta ainsi le challenger de Groningen et se qualifia pour le tournoi de Stockholm.
Objectif 2004 : Avec son jeu explosif, il a de quoi enflammer tous les publics. Mais son inconstance lui coûte encore fort cher. Comme Christophe Rochus, il aura beaucoup de points à défendre très tôt dans l’année et risque de passer une saison à ramer pour récupérer son classement.

Dick Norman (A3, 96e > 127e)

Léger recul cette saison pour Dick Norman qui reste cependant une valeur sûre du circuit des challengers (il en a remporté un, à San Luis Potosi, et a atteint deux autres finales) et se permet quelques incursions sur le grand circuit. Il s’est ainsi qualifié pour Roland-Garros et Wimbledon et a réalisé un bon tournoi du Queen’s.
A noter tout de même quelques défaites de très peu face à des ténors du circuit (Ferrero, Hewitt, Srichaphan, Fish). Dommage, s’il avait pu concrétiser ces occasions, il aurait probablement terminé l’année dans le top 100.
Objectif 2004 : Que peut-on lui souhaiter de plus, vu son âge, que de continuer à prendre du plaisir sur le circuit ?

Gilles Elseneer (A6, 179e > 135e)

L’année 2003 restera sans doute pour Gilles Elseneer celle de la réalisation de son rêve d’enfant : participer à Wimbledon. Il y fit même bien mieux que de la figuration puisque, après être sorti des qualifications, il allait battre Nicolas Kiefer pour se qualifier pour le deuxième tour où il céda face à Soderling.
Egalement très à l’aise sur le circuit des challengers (il a atteint deux finales), il a semblé passer un cap cette saison.
Objectif 2004 : Maintenant qu’il a goûté aux joies d’un Grand-Chelem, il est certainement impatient de rééditer sa performance ainsi que d’entrer dans le top100. Deux objectifs à sa portée.

Stefan Wauters (A8, 399e > 454e)

Voilà trois ans que Stefan reste bloqué entre la 300è et la 500è place. Son début de saison fit même craindre le pire puisque, avant l’été, il n’avait atteint que trois maigres quarts de finales en futures. La Hollande l’inspira ensuite car il sauva sa saison en remportant deux futures d’outre-Moerdijk. Sa saison en double fut plus régulière. Il remporta deux titres et atteignit deux autres finales.
Objectif 2004 : il est grand temps qu’il passe un cap pour relancer sa carrière.

Steve Darcis (A15, 1055e > 482e)

Première saison complète pour Steve Darcis et quelques belles satisfactions. Il débuta la saison par deux quarts de finales en futures (au Salvador et aux Etats-Unis) avant de remporter son premier titre lors d’une étape d’un satellite bulgare en mai. Son échec d’entrée aux Masters lui empêcha malheureusement de remporter le circuit. Il se blessa malheureusement ensuite et ne put revenir que fin septembre. Son retour fut tonitruant puisqu’il atteint la finale d’un future en Ecosse puis deux quarts en France avant de terminer par une victoire en République Tchèque.
Objectif 2004 : s’il garde sa constance dans sa progression, il peut viser une place dans les 300 premiers à la fin de la saison.

Dominique Coene (A9, 472e > 551e)

Une finale, deux demis et cinq quarts de finale en futures plus un deuxième titre de Champion de Belgique, voilà une saison plutôt bien remplie pour Dominique Coene. Mais devant ses difficultés à passer à une échelle supérieure et à financer ses déplacements, il a pris la décision de mettre un terme à sa carrière internationale. Dommage car ce jeune joueur ne manque pas de talent.
Objectif 2004 : Puisque le tennis ne semble plus faire partie de ses objectifs, nous ne pouvons que lui souhaiter toute la réussite possible dans sa nouvelle vie.

Timothy Aerts (B-15/2(131è), 836e > 592e)

La saison de Timothy fut entâchée d’une grosse coupure à cause d’une blessure de juin à octobre. Dommage car il a réussi, par ailleurs, quelques belles performances comme une demi et trois quarts dans des futures français (parmi les plus relevés au monde) ainsi qu’une victoire lors d’une étape d’un satellite suisse.
Objectif 2004 : s’il est épargné par les blessures pendant une saison complète, il pourra montrer sa véritable valeur, une place dans le top 300 certainement.