Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | National
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

Le Top 10 belge masculin

Steve Darcis Steve Darcis (A2 fin 2007, 86e -> 61e) :

Il est toujours difficile de  confirmer une bonne année. Steve Darcis l’a fait en 2008 et a même encore amélioré son classement. Dès le mois de janvier, il parvenait à sortir des qualifications à Sydney et à franchir le premier tour du tableau final. Mais c’est à Memphis qu’il forgea l’exploit de sa saison en remportant le deuxième titre de sa carrière, confirmant ainsi que son succès à Amersfoort sept mois plus tôt n’était, en rien, dû au hasard.
Durant les quatre mois qui ont suivi, il a franchi couramment le premier tour des tournois auxquels il participait (Munich, Rome, Halle, s’Hertogenbosch et Bastad) mais il calait ensuite face à des joueurs mieux classés. En Grand-Chelem, le tirage au sort ne l’a pas vraiment gâté : après Haas à l’US Open 2007, il héritait de Hewitt à Melbourne, de Ferrer à Roland-Garros et de Baghdatis à Wimbledon. A Amersfoort, il parvenait pour la deuxième fois de suite en finale mais craquait cette fois contre Montanes. Quelques semaines plus tard, il gagnait deux matchs à New Haven mais se bloqua le dos au début de son huitième de finale. Après un premier tour remporté dans la douleur à l’US Open, il devait abandonner lors du deuxième face à James Blake.
Sa fin de saison fut également réussie. Il s’illustra en Coupe Davis en poussant Wawrinka au cinquième set puis atteint les quarts de finale au Challenger de Mons et à Lyon où il enregistra sa première victoire face à un membre du Top 20 (Gasquet).
Objectifs 2009 : Malgré sa blessure au dos durant l’été, on peut dire que Steve a été globalement épargné cette saison. Si c’est encore le cas en 2009, il peut rapidement retrouver le Top 50 (auquel il a goûté durant quelques semaines au printemps) voire aller titiller les trente meilleurs mondiaux.

Christophe Rochus Christophe Rochus (A6 fin 2007, 194e -> 69e)

Le retour au premier plan de Christophe Rochus est plutôt inattendu. Redescendu à la limite du Top 200, il n’espérait sans doute pas lui-même revenir aussi vite aussi haut. Dès la première semaine, il sortait des qualifications à Doha et franchissait le premier tour au détriment de Karlovic, 22e mondial à l’époque. Durant le printemps, la terre-battue lui permit de réaliser quelques belles performances en Challenger. Il a ainsi remporté ceux de Saint-Brieuc et de Zagreb et a également disputé une finale et une demi-finale. Après une décevante défaite au premier tour des qualifications à Roland-Garros, il reprenait du poil de la bête. Il alignait des victoires sur Andreev au Challenger de  Prostejov et sur Simon à Varsovie avant de se hisser dans le tableau final de Wimbledon.
En deuxième partie de saison, il disputa encore deux finales en Challengers et atteint les quarts de finale à Amersfoort où il s’inclina contre Steve Darcis. Il prit sa revanche en quart de finale du Challenger de Mons avant de perdre la belle à Stockholm.
Objectifs 2009 : Son retour dans le giron de l’AFT lui a été très bénéfique. Il devra toutefois confirmer en 2009 à un plus haut niveau. Aujourd’hui âgé de 30 ans, il semble lancé pour une deuxième carrière qui pourrait ne durer qu’un an ou deux. Mais vu qu’il semblait tout près de tirer sa révérence il y a douze mois, chaque victoire est bonne à prendre.

Kristof Vliegen Kristof Vliegen (A3 fin 2007, 98e -> 84e) :

Comme Christophe Rochus, Vliegen s’est essentiellement illustré en Challenger cette année. Après avoir franchi un tour à l’Open d’Australie, il remportait un premier titre à ce niveau à Wroclaw. Six mois plus tard, il remportait celui de Genève. En automne, il ajoutait deux autres titres (Düsseldorf et Grenoble), poussait Nalbandian dans ses derniers retranchements à Stockholm et réalisait une très bonne prestation face à Federer en Coupe Davis.
Malheureusement, de février à juillet, son parcours a été nettement plus chaotique. Des deuxièmes tours à San Jose, Monte-Carlo, Munich et Gstaad ne sauvaient pas ses éliminations dès l’entrée en lice à Memphis, à Miami, à Valence, à Roland-Garros, au Queen’s, à s’Hertogenbosch, à Wimbledon et à Amersfoort.
Objectifs 2009 : En pleine période de doute durant une partie importante de 2008, Kristof a plongé au-delà de la 120e place mondiale. Il s’est heureusement repris en fin de saison pour revenir à une honnête 84e place. S’il peut poursuivre en 2009 avec le niveau de jeu qu’il pratiquait en automne, il reviendra rapidement dans le Top 50.

Olivier Rochus Olivier Rochus (A1 fin 2007, 48e -> 122e) :

La saison 2008 d’Olivier Rochus s’apparente à un véritable calvaire. Il a traîné toute l’année une blessure à l’épaule droite et n’a donc jamais pu jouer à son véritable niveau. Sur le circuit ATP, il n’a disputé qu’un seul quart de finale. Il a par contre subi quatorze revers dès le premier tour. Il a donc chuté bien au-delà de la centième place mondiale pour la première fois depuis 2001.
Il a toutefois retrouvé une partie de son jeu en fin de saison. Il a disputé un bon double en Coupe Davis, a atteint les demi-finales au Challenger de Mons et a battu Calleri et Canas lors des qualifications du Masters Series de Madrid. Malgré ces résultats satisfaisants, il s’est résigné à se faire opérer afin de ne plus connaître de tels déboires en 2009.
Objectifs 2009 : Peu avant son opération, il a annoncé qu’il rejoignait son frère et Steve Darcis dans la structure de l’AFT (et donc qu’il quittait Julien Hoferlin, le coach qui l’avait mené dans le Top 100). Il ne pourra toutefois pas les accompagner en Australie (il n’est pas encore remis de son opération) et débutera la saison par le Challenger d’Heilbronn. Il espère revenir rapidement dans le Top 50.

Xavier Malisse Xavier Malisse (A4 fin 2007, 112e -> 162e) :

Après avoir vu sa saison 2007 gâchée par une blessure au poignet (il a chuté de 75 places), Xavier Malisse espérait se relancer cette saison. Mais entre de nouveaux pépins physiques et la difficulté à trouver l’ambition nécessaire pour rejouer des Challengers, il n’a jamais réussi à retrouver tout son potentiel. Il a disputé un seul quart de finale, dès la première semaine à Chennai. Il a également remporté un Challenger, à Moncton. Il a enfin franchi le premier tour à Wimbledon et a gagné deux matchs au Masters Series de Miami. Mais il a également subi neuf défaites au premier tour dont certaines n’étaient vraiment pas glorieuses (comme son dernier match de la saison, à Mons, où il a perdu contre un Anglais classé 551e mondial).
Objectifs 2009 : Tout comme Oli, Xavier a changé de coach et espère bien remonter rapidement dans le classement. Il a récemment estimé, dans les colonnes de la Dernière Heure, que si Gilles Simon avait pu entrer dans le Top 10, il pouvait aussi y parvenir. On attendra de le voir pour y croire.

Niels Desein Niels Desein (A7 fin 2007, 363e -> 256e) :

Le premier tournoi de la saison de Niels Desein (le premier Future français) a été parfaitement négocié puisqu’il l’a tout simplement remporté en simple et en double. La suite a été moins brillante puisque, malgré deux nouvelles victoires en double, il a fallu attendre le mois de juin pour le voir atteindre un nouveau quart de finale en simple.
C’est à partir du mois d’août qu’il va véritablement cartonner.  Lors d’une série de deux Futures à Dakar, il va remporter trois des quatre titres (deux doubles et un simple) et atteindre la finale du dernier. Il va tenir cette forme jusqu’à la fin de la saison, remporter deux autres Futures en simple (encore quatre en double), disputer une finale et deux demi-finales. Il termine même la saison par un quart de finale au Challenger d’Aix-la-Chapelle.
Objectifs 2009 : Niels aura vraiment très peu de points à défendre durant les sept premiers mois de l’année et pourrait donc rapidement atteindre le Top 200. Il devra pour cela percer enfin dans les tournois Challengers.

Ruben Bemelmans Ruben Bemelmans (A8 fin 2007, 415e -> 265e) :

La saison de Ruben Bemelmans est un peu l’inverse de celle de Niels Desein. Très efficace pendant les six premiers mois, il a rapidement atteint le Top 300 grâce à deux victoires, une finale et une demi-finale en Futures en simple (plus trois trophées remportés en double). En deuxième partie d’année, il va jouer plus de Challengers et donc connaître plus de défaites rapides.  Il remporte toutefois trois nouveaux titres en Futures en double (avec Niels) et va surtout, en toute fin de saison, atteindre sa première finale en Challenger, à Aix-la-Chapelle, en battant notamment pour la première fois un membre du Top 100 (Stakhovsky).
Objectifs 2009 : La progression de Ruben depuis deux ans est particulièrement impressionnante (il était encore classé 1282e mondial il y a vingt-quatre mois). L’an prochain, il alternera des tournois Challenger et ses premières apparitions dans les qualifications de tournois ATP.

Yannick Mertens Yannick Mertens (A11 fin 2007, 637e -> 304e) :

Yannick Mertens avait un peu stagné l’an dernier, grimpant tout de même de plus ou moins deux cent places par rapport à son classement 2007. En 2008, il a fait un bond autrement plus intéressant et il s’en est fallu de très peu pour qu’il ne termine dans le Top 300. Limité aux quarts de finale en Futures pendant le premier trimestre, il a ensuite remporté trois titres et disputé une finale et six demi-finales. Il a aussi réalisé un beau parcours au Challenger de Mons en sortant des qualifications et en passant un tour dans le tableau final (en signant ses deux premiers succès sur des joueurs classés tout près de la 200e place).
Objectifs 2009 : Le nouveau classement de Yannick lui permettra de disputer les tournois Challengers en 2009. Et durant les premiers mois de l’année, il aura vraiment très peu de points à défendre.

Dick Norman Dick Norman (A5 fin 2007, 157e -> 306e) :

Dick Norman a sans doute disputé la saison de trop en 2009. Dépassé physiquement, il a subi pas moins de vingt défaites dès le premier tour sur vingt-six tournois disputés. Il a bien atteint une belle finale dans un Challenger fort relevé à Cordoue et une autre demi-finale. Mais c’est bien trop peu pour se maintenir à un classement décent. Il a donc décidé de tirer un trait sur sa carrière en simple.
Objectifs 2009 : Dick n’a pas renoncé au double où il a encore une belle carte à jouer. En 2008, il a remporté trois Challengers en double et a atteint quatre autres finales. Son service pourrait encore faire des ravages dans cette compétition, notamment en Coupe Davis.

Jeroen Masson Jeroen Masson (A10, 512e -> 329e) :

Malgré un retour à un classement plus proche de son réel niveau, Jeroen Masson reste 10e joueur belge du fait de la progression des Desein, Bemelmans et Mertens. En 2008, il a tout de même remporté trois titres Futures en simple (et cinq en double). Il a également disputé trois finales et deux demi-finales. Ses quelques apparitions en Challenger se sont par contre soldées par des échecs au premier tour ou en qualification, excepté à Rimini où il a atteint le deuxième tour.
Objectifs 2009 : S’il veut revenir à son meilleur classement (la 215e place), Jeroen devra impérativement réussir de meilleures performances en Challenger.

 

Le Top 10 belge masculin en 2007
Le Top 10 belge masculin en 2006

Le Top 10 belge masculin en 2005
Le Top 10 belge masculin en 2004
Le Top 10 belge masculin en 2003