Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | National
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

Le Top 10 belge masculin

Xavier Malisse Xavier Malisse (55e -> 48e, n°1) :

C’est devenu banal de le dire mais Xavier a, une nouvelle fois, connu une année faite de hauts et de bas. Après un départ catastrophe (sept victoires pour onze défaites jusqu’à mi-mai), il connut la période la plus faste de sa saison, atteignant la finale du tournoi de Sankt Polten puis les huitièmes tant à Roland-Garros qu’à Wimbledon, sans oublier sa fabuleuse aventure en double à Roland-Garros. Aux côtés d’Olivier Rochus, il remporta le tournoi, réalisant ainsi la plus belle performance belge de l’année (à égalité avec la médaille d’or de Justine).
Malheureusement, il passa complètement à côté de son été, ne remportant qu’un seul match durant les six tournois disputés aux Etats-Unis. A l’US Open, il balança même sa rencontre face à Kucera alors qu’il menait deux sets à un.
De retour en Europe, il réalisa une fin de saison plus honorable, essentiellement grâce à une très belle finale au tournoi de Lyon.
Objectifs 2005 : il faut se faire à l’idée que l’inconstance sera le maître mot de sa carrière. Dommage car le niveau qu’il affiche lorsqu’il joue sans se poser de question est proche de celui des meilleurs.

Olivier Rochus Olivier Rochus (48e -> 66e, n°2) :

Olivier a connu un début de saison très difficile en raison d’une blessure aux jambes (une périostite plus exactement). Jusqu’à la fin du mois d’avril, il n’a jamais pu livrer un match à cent pour cent et son classement a vite chuté.
Il retrouva la forme au tournoi de Munich où il atteignit les demi-finales avant de poursuivre par un quart à Sankt Polten. Il semblait donc bien lancé mais une nouvelle blessure ruina son tournoi de simple de Roland-Garros. Il faillit même renoncer au double mais décida tout de même de le jouer sans se faire trop d’illusion, décision qu’il n’allait pas regretter puisqu’il remporta le titre avec Xavier Malisse.
Ce grand succès ne le libéra pas vraiment puisqu’il allait accumuler les contre-performances durant l'été, la plus difficile à encaisser étant sans doute sa défaite en trois sets au premier tour de Wimbledon.
Rien ne laissait donc imaginer qu’il pourrait réaliser de grandes performances à l’US Open, tournoi où il n’avait jamais vraiment réussit auparavant. Et pourtant, il aligna quatre matchs d’anthologie, éliminant Ancic, Starace, Moya et ne s’inclinant que physiquement contre Hrbaty.
Il termina ensuite la saison plutôt bien avec un quart à Stockholm et une demi au gros challenger de Luxembourg.
Objectifs 2005 : Le niveau qu’il a atteint à New York devrait lui donner confiance en ses réelles possibilités. Même s’il aura toujours du mal à enchaîner les grandes performances du fait de son gabarit, il a suffisamment de classe pour atteindre le Top 20.

Christophe Rochus Christophe Rochus (84e -> 113e, n°3) :

Le début de saison de Christophe fut une vraie galère puisqu’il enchaîna sept défaites au premier tour. C’est avec le retour sur la terre battue européenne qu’il retrouva des couleurs Durant le printemps, il parvint en demi-finale à Casablanca, en quart à Valence et en finale du challenger de St-Brieuc. A Roland-Garros, il écrasa l’Espagnol Marc Lopez avant de perdre avec les honneurs contre Costa.
En deuxième partie de saison, la terre-battue lui réussit encore aux challengers de Zell et Cordenons (quart de finale) ainsi qu’à celui de Genève où il se qualifia pour la finale. Malheureusement, il se blessa lors de ce match et sa fin de saison en fut largement perturbée.
Objectifs 2005 : même s’il est sorti du Top 100, il a montré de très bonnes choses en 2004, en particulier sur terre. S’il ne se blesse plus, il devrait pouvoir confirmer cela et dépasser enfin son meilleur classement (65e).

Kristof Vliegen Kristof Vliegen (116e -> 116e, n°5) :

La saison de Kristof est assez similaire à celle de l’aîné des Rochus. Après un départ assez mauvais, il réalisa ses meilleures performances durant le printemps puisqu’il se qualifia pour la finale lors du challenger de Barcelone puis, la semaine suivante, pour les demi-finales du tournoi ATP joué dans la même ville (en battant Nalbandian !). Il connut une nouvelle bonne période durant l’été (quart à Umag et au challenger de Genève) avant d’être plus discret en fin de saison.
Objectifs 2005 : son premier objectif sera de retrouver le Top 100 rapidement mais avec un peu plus de constance, il pourrait aller beaucoup plus haut.

Gilles Elseneer Gilles Elseneer (135e -> 120e, n°7) :

Gilles Elseneer a réalisé pas mal de ses objectifs en 2004. Il a remporté deux challengers (dont le très prestigieux tournoi de Heilbronn), passé un tour à Roland-Garros et à Wimbledon, atteint le Top 100 pour la première fois de sa carrière et joué un simple à enjeu en Coupe Davis.
Fatigué par tous ces exploits, il est passé à côté de sa fin de saison et n’a donc pas su se maintenir dans les cents premiers. Néanmoins, sa saison est très satisfaisante.
Objectifs 2005 : avec une meilleure organisation de son calendrier, il devrait pouvoir s’installer dans le Top 100 pour une plus longue durée.

Dick Norman Dick Norman (127e -> 166e, n°6) :

Première saison décevante pour Dick depuis son retour sur le circuit en 2000. Entre sa finale au challenger d’Andrézieux en février et sa victoire à celui de Ishgl dix mois plus tard, il a multiplié les contre-performances, perdant notamment lors du premier tour des qualifications de Wimbledon contre un Argentin. Trois autres quarts de finale en challenger et une qualification pour le Masters Series de Cincinnati sont les seules satisfactions de cette longue série noire.
Objectifs 2005 : sur surface rapide, son service peut encore faire des dégâts (comme il l’a prouvé lors du double contre la Croatie en Coupe Davis). Est-ce que ce sera suffisant pour retrouver sa place dans le Top 100 ?

Jeroen Masson Jeroen Masson (730e -> 299e, n°9) :

Jeroen est la surprise belge de l’année. Retombé à la 730e place à cause d’une blessure, il est revenu en force en remportant quatre tournois futures et en atteignant quatre autres finales. C’est surtout en début d’année qu’il a cartonné puisque, de février à mai, il a remporté 32 matchs et n’a perdu qu’à sept reprises. Sa deuxième partie de saison fut moins brillante mais il s’imposa tout de même encore à Sint-Katelijne-Waver tant en simple qu’en double.
Objectifs 2005 : il semble décidé à passer à un échelon supérieur et, vu sa supériorité dans les tournois futures, il pourrait très vite enchaîner les résultats dans les challengers et atteindre le Top 200.

Stefan Wauters Stefan Wauters (454e -> 303e, n°4) :

Après plusieurs saisons de stagnation, c’était un peu la saison de la dernière chance pour Stefan. Il l’a parfaitement saisie en remportant deux futures et en atteignant une autre finale, (sans compter une demi et quatre quarts, preuves de sa régularité). Mais il eut surtout la bonne idée de se déplacer jusqu’à Saransk en Sibérie pour jouer un challenger à peine plus relevé qu’un future où il se qualifia pour la finale (remportant d’un coup un tiers des points de sa saison).
Objectifs 2005 : la suite de sa carrière va dépendre de sa capacité à s’adapter au rythme des challengers.

Steve Darcis Steve Darcis (482e -> 368e, n°8) :

S’il fallait accorder un titre du plus grand poissard du tennis belge, c’est à Steve qu’il reviendrait. Le jeune Liégeois s’est en effet blessé dès le tout premier tournoi de sa carrière fin 2002, a encore dû s’arrêter quatre mois pour se soigner en 2003 et s’est encore blessé cinq fois cette saison. C’est d’autant plus dommage que, lorsqu’il peut jouer à cent pour cent, il réalise de très bonnes choses. Comme Stefan Wauters, il s’est rendu à Saransk où il a atteint les demi-finales avant de se qualifier pour les quarts au challenger de Saint-Petersbourg la semaine suivante. Il a également atteint deux finales et deux demi-finales en futures.
Objectifs 2005 : son talent est incontestable et, sans ses nombreux « bobos », il ferait déjà partie du Top 200. Aura-t-il plus de chance en 2005 ?

Dominique Coene Dominique Coene (551e -> 453e) :

En septembre 2003, Dominique décidait de mettre un terme à une carrière qui stagnait. Il s’est ravisé au début de cette année grâce à l’aide financière (entre autre) du BATD. Il reprend la compétition en mars et les résultats ne tardent pas puisque fin mai, il avait déjà atteint une finale, une demi et trois quarts en futures. En octobre, il remporte, à Waterloo, son premier Future depuis janvier 2002.
Objectifs 2005 : les trois premiers mois de 2005 seront très importants. Il n’a pas le moindre point à défendre dans cette période et pourrait donc très vite grimper à un classement qui lui permettrait de disputer des challengers.