Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | National
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

Le Top 10 belge masculin

a Xavier Malisse (A1, 94e -> 60e) :

L’année 2010 a été un peu chamboulée pour Xavier Malisse. Il a connu la joie de revenir s’installer dans le Top 50, le temps de quelques semaines, mais également la tristesse de perdre sa maman durant l’automne.
Il a démarré l’année par les qualifications à Brisbane et à l’Open d’Australie (pour les mêmes raisons que Yanina Wickmayer, voir Top 10 belge féminin). A Melbourne, il en est sorti et n’a été battu que 8/6 au cinquième set par Almagro. Après un hiver moyen, il a atteint les quarts de finale à Houston et au gros Challenger de Bordeaux avant de franchir un tour à Roland-Garros.
C’est durant la saison sur herbe qu’il a retrouvé le sourire. Quart de finaliste au Queen’s puis demi-finaliste à s’Hertogenbosch, il s’est hissé au troisième tour de Wimbledon où il n’a été battu que 9/7 au dernier set par Sam Querrey. Sur sa lancée, il a réussi quelques belles performances durant l’été. Il a atteint les quarts à Atlanta et les demis à Washington mais il a déçu à l’US Open où il s’est fait battre d’entrée et en trois sets par Sela.
C’est après un nouveau quart de finale à Metz que Xavier a connu le drame familial évoqué plus haut. Il a tout de même terminé la saison mais les résultats, dans ces conditions n’ont que peu d’importance.
Objectifs 2011 : Xavier pourra-t-il surmonter ce nouveau coup dur dans sa carrière ? Il devra en tout cas prendre des points rapidement avant que n’arrive la saison sur gazon. D’autant que lui aussi pourrait voir ressurgir ses ennuis avec les « Whereabouts ».

Steve Darcis (A2, 122e -> 109e) :

Le premier tournoi de 2010 a été à l’image de la saison pour Steve Darcis. On pourrait même dire : à l’image de sa carrière. Sorti des qualifications à Doha, il s’est hissé en quart de finale où il a dû… abandonner face à Rafael Nadal à cause de douleurs au dos. Par la suite, il a disputé essentiellement des Challengers avec des résultats mitigés mais tout de même une finale à Barletta où il a, une nouvelle fois, été contraint à jeter l’éponge.
Après avoir franchi un tour à Roland-Garros, il est retourné vers les Challengers et a enchainé un quart à Braunschweig, une demi à Scheveningen et un titre à Cordenons, sa première victoire en simple depuis le tournoi de Memphis en février 2008. Après deux nouveaux quarts de finale, il a défendu nos couleurs lors du match de barrage de Coupe Davis contre l’Australie. Le premier jour, il a dû renoncer à disputer son match en raison d’une douleur à l’épaule mais il a apporté le point de la victoire lors du cinquième match. Il a ensuite disputé la finale à Mons durant laquelle il s’est aussi légèrement blessé. Il a encore atteint le tableau final du tournoi ATP de Montpellier et y a remporté un match.
Objectifs 2011 : La poisse poursuit Steve qui, en plus du lot de blessures qui l’ont accablé toute la saison, s’est occasionné une déchirure à la voute plantaire lors d’un match de football amical début décembre. Il peut déjà faire une croix sur la tournée australienne et aura donc bien du mal à retrouver sa place dans le Top 100.

a Olivier Rochus (A2, 57e -> 113e) :

Olivier Rochus n’a pas non plus été épargné par les blessures cette année. Son bon classement lui a permis de débuter la saison sur le grand circuit où il a pu grappiller quelques points en franchissant un tour à Doha, Zagreb ou Marseille. Il faut toutefois attendre le mois de mai pour le voir atteindre un quart de finale (à Nice). A Roland-Garros, il a franchi le premier tour mais a ensuite déçu au deuxième en perdant en trois sets face à un qualifié.
Sur le gazon de Wimbledon, il a écrit une petite page de l’histoire du tournoi en participant au premier match en soirée (grâce au nouveau toit sur le central). Un match qu’il a finalement perdu en cinq sets face à Novak Djokovic. Il a ensuite disputé sa huitième finale ATP au tournoi de Newport où il a été battu par Mardy Fish.
Moins bon durant le reste de l’été, il a tenu son rôle de n°1 en Coupe Davis en remportant ses deux simples face à l’Australie. La semaine suivante, il a pris la mesure de Juan-Martin Del Potro à Bangkok. Mais l’embellie n’a pas duré. Au premier tour de Montpellier, il s’est occasionné une sérieuse blessure à la cheville qui l’a contraint à mettre un terme à sa saison.
Objectifs 2011 : Comme Steve, Oli ne pourra pas rejouer avant le mois de février au mieux. Il éprouvera donc les mêmes difficultés à rejoindre le Top 100 rapidement. Mais il a trois ans de plus que Steve et, à presque 30 ans, il ne lui reste justement plus beaucoup de temps pour revenir.

a Ruben Bemelmans (A4, 184e -> 178e) :

Si Ruben Bemelmans réalise une opération presque blanche en termes de classement, il a clairement franchi un palier cette année. Contrairement à 2009 où il a obtenu une majorité de ses points en Futures, il n’a presque plus joué dans cette catégorie en 2010. Il en a seulement disputé trois, deux en mars et un en juillet et les a remportés tous les trois. Il a également obtenu quelques résultats significatifs en Challenger comme une finale à Eckental ou une demi à Aix-la-Chapelle en fin d’année.
Il a surtout multiplié les participations aux qualifications de tournois ATP, parvenant à se hisser dans le grand tableau à Zagreb, à Marseille, à Halle et à Bangkok. En Thaïlande, il a même remporté son premier match officiel sur le circuit ATP ce qui lui a permis de défier Rafael Nadal au deuxième tour. L’autre grand moment de sa saison est sans conteste sa première sélection pour un match à enjeu en Coupe Davis face à l’Australie. Pendant quatre sets, il a réussi à y malmener Lleyton Hewitt, l’un des hommes les plus durs à battre dans cette compétition.
Objectifs 2010 : Fort de cette expérience, Ruben devrait multiplier les apparitions sur les tournois ATP en 2011. A 23 ans, il est temps de faire son entrée dans le Top 100.

a David Goffin (A8, 326e -> 229e) :

David Goffin a connu un début de saison assez moyen. En dehors d’une demi-finale au Future de Glasgow, dès son premier tournoi en janvier, il s’est rarement mis en évidence. Il faut attendre juillet pour qu’il réalise une incroyable série de  performances. En Allemagne, il a aligné un titre à Roemerberg, une finale à Trèves (où il s’est imposé en double), une demi à Dortmund et une nouvelle finale à Wetzlar. De retour en Belgique, il a remporté son deuxième titre Future de l’été à Eupen avant de prendre la direction du Challenger de Genève où il ne s’est arrêté qu’en demi-finale. En deux mois, il a remporté trente matchs et ne s’est incliné que quatre fois dont trois face au prodige bulgare Dimitrov.
David ne s’est pas arrêté là. Durant l’automne, il a disputé la finale du Challenger de Ljubiana en dominant deux Top 200 avant de s’imposer au Future de Saint-Dizier. En novembre, il a atteint une dernière finale en Future à Ramat Hasharon.
Objectifs 2011 : Grâce à cette série de victoire, David s’est rapproché du Top 200 qu’il pourrait rapidement intégrer vu le peu de points qu’il doit défendre dans les prochains mois. Il pourrait ensuite viser assez rapidement le Top 100.

Yannick Mertens (A6, 260e -> 247e) :

Yannick Mertens a démarré la saison avec de hautes ambitions en participants aux qualifications de deux tournois ATP à Zagreb et Marseille. Avec succès puisque, dans la citée phocéenne, il a atteint le tableau final et a même franchi le premier tour.
Repassé par la case Future, il a disputé les demi-finales de celui de Lille avant de se concentrer sur les Challengers de mars à octobre. Il y a réussi quelques belles performances dont une demi à Jersey et les quarts à Biella, Tampere, Ségovie et Izmir. Il s’y est toutefois montré assez irrégulier comme le prouvent ses huit défaites au premier tour. Après avoir atteint la finale du double à Mons (avec Ruben), il a rejoué quelques Futures et a atteint les demi-finales à Saint-Dizier et la finale à La-Roche-sur-Yon.
Objectifs 2011 : A l’image de David, Yannick va tenter dans un premier temps de rejoindre le Top 200. Il devra alors se montrer nettement plus régulier dans les Challengers s’il veut monter plus haut encore.

a Christophe Rochus (A7, 86e -> 249e) :

Christophe Rochus a mis un terme à sa carrière au lendemain de sa défaite au deuxième tour des qualifications du tournoi de Stockholm. Sa dernière saison a été un calvaire à suivre pour ses fans. Deux demis et deux quarts en Challenger (ainsi qu’une victoire en double) après 31 tournois, voilà un bilan particulièrement maigre par rapport au talent de ce joueur.
Etait-ce l’année de trop ? Incontestablement. En même temps, Christophe avait choisi de jouer encore un an pour s’assurer une bonne pension de l’ATP. Avec ce seul objectif, il manquait forcément de motivation pour espérer faire mieux. Dommage pour un joueur dont les meilleures performances resteront cette demi-finale au Masters Series d’Hambourg en 2005 et les finales à Valence en 2003 et à Rotterdam en 2006.
Objectifs 2011 : Christophe ne manque pas de projets pour sa reconversion. Il devrait entre autre s’occuper d’Arthur De Greef, un excellent espoir du Centre AFT. On ne peut que leur souhaiter une longue et fructueuse collaboration.

a Kristof Vliegen (A9, 110e -> 257e) :

Handicapé par un virus qui l’a cloué au lit durant la deuxième moitié de 2009, Kristof Vliegen a pu participer à quelques épreuves du grand circuit grâce à un classement protégé mais son manque de rythme a été criant au plus haut niveau. En dix tournois, il n’a remporté que deux matchs, durant la seconde partie de la saison à Washington et à Metz. En Challenger, il a un peu plus fait illusion avec notamment une demi à Tunis et un quart à Mons. Il a également remporté le double dans la capitale tunisienne. Mais tout cela reste insuffisant pour un joueur de ce calibre et la chute au classement a été vertigineuse.
Objectifs 2011 : Kristof ne bénéficie plus de son classement protégé et va devoir passer la saison sur le circuit Challenger. Il a incontestablement le talent pour figurer dans le Top 50 mondial. Mais en a-t-il encore la force mentale et physique ?

a Niels Desein (A5, 207e -> 298e) :

La saison de Niels Desein est une vraie déception. Le vainqueur de l’Astrid Bowl 2005 a nettement fléchi cette saison après plusieurs années de progression. Il reste un très solide joueur au niveau des Futures. En dix tournois, il compte une victoire, trois finales et une demi et aurait pu faire mieux sans une blessure survenue en fin de saison au Nigéria. Mais il ne parvient pas à maintenir cette réussite au niveau des Challengers où il n’a atteint qu’un quart de finale (à Pozoblanco en juillet) et a connu sept fois la défaite au premier tour et six fois au second. Ses quelques incursions dans les qualifications des tournois du grand circuit n’ont pas été plus fructueuses.
Objectifs 2010 : Niels a incontestablement le niveau pour évoluer toute l’année dans le Top 200. C’est plutôt au point de vue mental que ça bloque. Le déclic doit impérativement arriver en 2011 car il a déjà 23 ans.

a Alexandre Folie (A10, 606e –> 482e) :

Ancien camarade de promotion de David Goffin à l’AFT, Alexandre Folie a, depuis deux ans, poursuivit sa route au sein du BATD (où s’entrainent d’ailleurs également Kristof et Niels). Sa progression est plus lente que celle de David mais elle est assez constante. En 2010, il a disputé quatre finales en Futures, une demi et six quarts. Une saison bien pleine donc mais ces résultats ont été obtenus pour beaucoup dans des Futures assez faibles en Roumanie, en Turquie ou en Asie.
Objectifs 2011 : Pour encore progresser, Alexandre va devoir remporter un peu plus de Futures (il n'en a gagné qu'un en 2009) et réussir des résultats dans des tournois plus relevés, en France notamment. Ensuite, il pourra s’attaquer aux Challengers.

a Dick Norman (hors catégorie) :

Dick n’est plus dans le Top 10 des joueurs belges classés à l’ATP bien qu’il soit encore 17e grâce à son match gagné dans les qualifications du tournoi de Dubai. . Néanmoins, on ne peut pas ne pas l’inclure dans les meilleurs joueurs de la saison tant ses performances en double méritent le respect. Dès qu’il a repris sa collaboration avec Wesley Moodie, il a enchaîné les résultats dans les plus grands tournois. Il a ainsi atteint les demi-finales à Roland-Garros, Wimbledon et Monte-Carlo et les quarts à l’US Open. Cette succession de résultats au plus haut niveau lui a permis de devenir le quatrième belge à disputer le masters masculin.
Objectifs 2011 : Outre une nouvelle qualification pour les Masters, le duo cherchera à accrocher un premier grand titre à son palmarès. En Masters 1000, c’est certainement possible. Et pourquoi pas en Grand-Chelem ?


Le Top 10 belge masculin en 2009
Le Top 10 belge masculin en 2008
Le Top 10 belge masculin en 2007
Le Top 10 belge masculin en 2006
Le Top 10 belge masculin en 2005
Le Top 10 belge masculin en 2004
Le Top 10 belge masculin en 2003