Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | Belgian Circuit
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

Le Top 10 belge masculin

Olivier Rochus Olivier Rochus (A2, 120e -> 57e) :

A la fin d’une année 2008 véritablement catastrophique durant laquelle plusieurs petits pépins physiques l’ont empêché de produire son meilleur tennis, Olivier a décidé de se faire opérer. Il craignait de ne jamais pouvoir  retrouver son niveau de 2005-2006, d’autant qu’il a largement chuté au classement. Il a d’ailleurs été contraint à faire l’impasse sur l’Open d’Australie pour la première fois depuis 2000 parce que le tournoi arrivait trop tôt après son opération et qu’il aurait dû prendre part aux qualifications pour le disputer.
Durant les quatre premiers mois, il reprend par quelques résultats en Challenger : une demi à Belgrade et trois quarts à Heilbronn, Sofia et Ostrava. Au mois de mai, il atteint la finale au Challenger de Zagreb. Décevant lors des qualifications de Roland-Garros où il est éliminé au dernier tour par un jeune Canadien, il va retrouver quelques couleurs sur gazon. Issu des qualifications, il se hisse en demi-finale à Halle. Un mois plus tard, il réédite la performance à Newport et s’impose au Challenger de Manchester. Sa seule désillusion, il la connaît à Wimbledon où il est victime du retour de Taylor Dent (cf Les meilleures entrées dans le Top 100 en 2009) au premier tour des qualifs.
Ces bonnes prestations lui permettent de revenir dans le Top 100 et le boostent pour la fin de saison. Il dispute encore la finale du Challenger de Cordenons puis franchi un tour dans le grand tableau de l’US Open avant de prendre un set à James Blake au deuxième. Fin octobre, il atteint la finale du tournoi ATP de Stockholm, la septième de sa carrière et la première depuis plus de deux ans.
Objectifs 2010 : Avec son classement proche du Top 50 et une belle marge de progression puisqu’il aura peu de points à défendre pendant quatre mois, Olivier Rochus a de bonnes raisons d’attendre la saison nouvelle avec impatience. D’autant qu’à quelques jours de ses 29 ans, il ne lui reste plus beaucoup de temps pour réaliser de grandes choses. S’il peut jouer toute une année à son meilleur niveau, une place dans le Top 30 est un minimum.

Christophe Rochus Christophe Rochus (A1, 75e -> 86e) :

Avec 25 mois de plus que son frère au compteur, Christophe Rochus ne fait plus un secret de son départ prochain à la retraite. Il n’en conserve pas moins un très bon niveau. En effet, peu nombreux sont ceux qui auraient misé sur un retour prolongé de l’Auvelaisien  lorsqu’il était 194e fin 2007. Pourtant, il réussit à se maintenir dans le Top 100 depuis 68 semaines. Sur le circuit ATP, il ne réalise que deux bons résultats avec une demi-finale à Delray Beach et un quart à Memphis (tout deux en février). Pour le reste, il connait tout de même dix-neuf éliminations au premier tour, rien que dans les épreuves du grand circuit. En Challenger, il dispute un quart à Tashkent et une demi à Cordenons. En Grand-Chelem, il atteint le troisième tour à Roland-Garros après l’élimination des deux vétérans locaux, Santoro et Clément. A Melbourne, il est surclassé par Rafael Nadal. A Londres et New York, il se fait surprendre par des qualifiés.
Cinquante-quatrième au début de l’été, son classement a tout de même chuté par la suite avec d’assez faibles résultats en fin de saison. Il remporte pourtant son match de Coupe Davis contre l’Ukraine alors qu’il n’a plus gagné un match à enjeu dans cette compétition depuis… juillet 2000 !  
Objectifs 2010 : Christophe l’a annoncé : on ne le reverra plus sur les courts en 2011. La saison qui démarre sera donc sa dernière. On ne peut que lui souhaiter de terminer l’année dans le Top 100 comme il l’a déjà fait à sept reprises. Et, pourquoi pas, de réussir l’un ou l’autre coup d’éclat.

Xavier Malisse Xavier Malisse (A5, 185e -> 94e) :

Après deux ans de poisse marqués par plusieurs blessures, Xavier réussit enfin à réintégrer le Top 100. Classé dans le Top 30 début 2007, il a ensuite été sérieusement touché au poignet et a chuté vertigineusement au classement. Son retour sur les courts en 2008 n'a pas répondu à ses attentes avec, par exemple, un seul match remporté durant les quatre derniers mois.
En 2009, il grapille bon nombre de ses points en Challengers. Il en remporte deux, l'un à Granby (Canada) au mois d'août et l'autre à Orléans en octobre. Il dispute également deux finales et deux demi-finales. Sur le grand circuit, il sort des qualifications tant à l'Open d'Australie qu'à Wimbledon. A Melbourne, il franchit en outre le premier tour du grand tableau. Au Queen's, il passe aussi deux tours après s'être extirpé des qualifs.
Objectifs 2010 : Condamné à un an de suspension par le VDT (Tribunal anti-dopage flamand) pour des raisons similaires à celles de Yanina Wickmayer, Xavier Malisse a également vu sa sanction momentanément suspendue. Vu qu'il ne bénéficie plus du même crédit au niveau international que la n°1 belge, il ne pourra pas obtenir des wild-cards aussi facilement qu'elle et son classement risque de s'en ressentir. S'il surmonte ces premiers mois sans problème et que l'AMA ne confirme pas la sanction, il peut finir l'année dans le Top 50.

Kristof Vliegen Kristof Vliegen (A3, 85e -> 110e)

La poisse, Kristof Vliegen sait aussi ce que ça veut dire depuis cette saison. Alors qu'il était parti pour réaliser une de ses meilleures années, il a attrapé une vilaine bactérie qui lui provoque... du rhumatisme. Les douleurs sont si fortes qu'il n'a plus pu disputer la moindre rencontre depuis la mi-juillet.
Durant les six premiers mois de l'année, Kristof remporte pourtant deux titres Challengers, l'un à Besançon en février et l'autre à Scheveningen, peu de temps avant sa mésaventure. Il atteint également deux quarts de finale sur le grand circuit, à Belgrade et Johannesburg et franchit un tour à Wimbledon au détriment du spécialiste du gazon Nicolas Mahut.
Objectifs 2010 : Heureusement, les soucis de santé de Kristof semblent être derrière lui. Il pourra reprendre la compétition à l'Open d'Australie où il bénéficiera d'un classement protégé. Mais il lui faudra tirer un maximum de cette protection vu le nombre de points qu'il doit défendre dans les six premiers mois. En manque de compétition, cela risque d'être plutôt compliqué. Dans ces conditions, une place dans le Top 100 en fin d'année serait déjà un succès.

Steve Darcis Steve Darcis (A4, 59e -> 122e) :

Steve Darcis a également connu une chute assez sévère au classement mais, contrairement à Kristof, elle n'est pas due à un gros problème physique. Le numéro un belge fin 2008 a bien connu quelques petits bobos comme cette blessure au poignet qui l'a empêché de jouer pendant un mois au début de l'été. Mais c'est son inconstance qui lui vaut d'être relégué au cinquième rang national.
Bien que classé aux alentours de la soixantième place en début d'année, Steve a disputé de nombreux Challengers. Il n'en a pas remporté mais a atteint la finale à Prostejov et cinq autres demi-finales. Sur le grand circuit, ses résultats sont bien moins glorieux. Il passe bien un tour à Wimbledon mais est battu d'entrée dans les trois autres Grand-Chelem. Il perd surtout au premier tour de onze épreuves du circuit ATP.
Objectifs 2010 : Redescendu hors du Top 100, Steve va devoir rapidement marquer des points en Challengers puis revenir et réussir quelques belles performances dans les tournois ATP. Son manque de constance à ce niveau est d'autant plus dommage que, lorsqu'il joue son meilleur tennis comme ce fut le cas lors de la rencontre de Coupe Davis face à l'Ukraine, il est tout simplement irrésistible.

Ruben Bemelmans Ruben Bemelmans (A6, 262e -> 184e) :

Ruben Bemelmans poursuit lentement mais sûrement sa progression vers les sommets. Il débute la saison par la tournée australienne mais celle-ci est plutôt décevante. Il se reprend en signant une victoire et deux demi-finales en Future. Sur sa lancée, il réalise le meilleur résultat de sa jeune carrière en remportant le Challenger de Wolfsburg.
La suite est moins fructueuse avec de nombreuses tentatives manquées en Challenger. Il faut attendre le mois de septembre pour le voir à nouveau réussir de bons résultats. Il gagne un nouveau Future, en France, au début de l'automne puis atteint les demi-finales au Challenger d'Aix-la-Chapelle. Lors de ses dernières défaites de l'année, il oppose une belle résistance à des joueurs confirmés du grand circuit tels Nieminen, Gil ou Gabashvili.
Objectifs 2010 : Depuis ses débuts, Ruben n'a pas brûlé les étapes mais a progressé avec une belle constance. Il semble avoir enfin trouvé le rythme sur le circuit Challenger. S'il y aligne rapidement des résultats, il pourrait atteindre le Top 100 avant la fin de l'année.

Niels Desein Niels Desein (A7, 253e -> 207e) :

Comme Ruben, Niels débute son année par une tournée australienne plutôt ratée. Durant la première moitié de l'année, il altèrne entre quelques bons résultats (des quarts de finale aux Challengers de Caltanissetta et Karlsruhe, une demi au Future de Pozzuoli) avec de nombreuses éliminations prématurées. Il faut attendre le mois de juillet pour le voir signer sa première victoire, au Future de Modène.
Il connait ensuite, comme en 2008, une fin de saison remarquable. En deux mois, il remporte quatre Futures en simple (à Mulhouse, La-Roche-sur-Yon et deux fois à Dakar) et deux en double. Il termine l'année par un quart de finale dans un gros Challenger à Helsinki.
Objectifs 2010 : Niels n'a qu'un cinquième de ses points à défendre durant les sept premiers mois de l’année. Il pourrait donc rapidement grimper au classement et disputer des épreuves de plus grande importance. En juin, il aura 23 ans ce qui est un bon âge pour atteindre le Top 100.

Yannick Mertens Yannick Mertens (A8, 305e -> 260e) :

De la même génération que Niels et Ruben, Yannick Mertens a longtemps été considéré comme moins talentueux que ses deux camarades de la VTV. Il a prouvé, en 2009, qu'il n'avait rien à leur envier.
Dès son premier tournoi de l'année, il atteint une finale au Future de Bagnoles de L'Orne (France). Trois victoires suivront à Tipton, Pozzuoli (en battant Niels en demi) et Glasgow ainsi que deux autres finales perdues. En fin de saison, il connait ses premiers très bons résultats en Challenger avec des quarts de finale à Jersey et à Salzbourg. Comme Niels et Ruben, Yannick tente sa chance pour la première fois en Grand-Chelem. Il franchit même un tour dans le tableau qualificatif de l'US Open.
Objectifs 2010 : Auteur d'une saison assez régulière, Yannick n'aura pas une période de l'année plus facile pour engranger des points... ni de période de grosse pression avec de nombreux points à défendre. S'il parvient à confirmer ses récents résultats en Challenger, il peut se retrouver aux alentours de la 150e place dans douze mois.

Dick Norman Dick Norman (A10, 308e -> 305e, 11e en double) :

Fin 2008, Dick Norman a annoncé qu'il mettait un terme à sa carrière en simple mais disputerait encore quelques saisons en double. Très honnêtement, peu nombreux sont ceux qui auraient misé sur cette "deuxième carrière" entamée à près de 38 ans. C'était donc une vraie surprise de le voir remporter le tournoi de Johannesburg, son deuxième titre ATP après celui de Chennai (avec Malisse) en 2007.
Cette performance attira Wesley Moodie, un vrai spécialiste du double, qui lui proposa une association. Celle-ci porte rapidement ses fruits et Dick signe un exploit auquel il ne s'attendait sans doute pas lui-même : une finale à Roland-Garros. Sur sa lancée, la paire s'impose à s'Hertogenbosch et atteint les demi-finales à Wimbledon et les quarts à l'US Open. Malheureusement, une série de défaites rapides en fin d'année leur fait manquer les Masters pour quelques points. Dick a malgré tout disputé quelques tournois en simple pour se préparer au double. Le fait de jouer ces tournois sans pression lui a permis de réaliser des résultats étonnants avec, en point d'orgue, une victoire au Challenger de Mexico, son 13e à ce niveau.
Objectifs 2010 : Après ce qui est sans conteste la plus belle année de sa carrière, Dick cherchera à confirmer son nouveau statut de spécialitste du double. Mais ce sera sans Moodie qui a décidé de faire équipe avec un autre partenaire. Dick devrait débuter la saison aux côtés de l'Allemand Christopher Kas. Avec l'ambition cette fois de disputer le Masters.

David Goffin David Goffin (A9, 597e -> 326e) :

Le début de carrière de David Goffin est tout simplement exemplaire. Le Liégeois s'est déjà fait remarquer fin 2008 où, en quatre mois, il a remporté son premier Future et gagné ses 76 premiers points. En 2009, il confirme ce début exceptionnel et franchit même quelques étapes supplémentaires.
De mars à juillet, il dispute une finale (à Castelfranco) et quatre autres demi-finales en Futures. Il décide alors de tenter sa chance sur le circuit Challenger avec une belle réussite puisqu'il atteint d'abord les quarts de finale à Samarkand puis les demi-finales à Todi. A Mons, il obtient son premier succès face à un Top 100 en battant Christophe Rochus. Il compte trois autres victoires face à des joueurs classés parmi les deux cents premiers et dispute encore un quart de finale au gros Future de La-Roche-sur-Yon en fin d'année.
Objectifs 2010 : David va se montrer plus fréquemment sur le circuit Challenger en 2010. Alors qu'il vient à peine de fêter ses 19 ans, il peut ambitionner une place dans le Top 150 dans douze mois.

Le Top 10 belge masculin en 2008
Le Top 10 belge masculin en 2007

Le Top 10 belge masculin en 2006

Le Top 10 belge masculin en 2005
Le Top 10 belge masculin en 2004
Le Top 10 belge masculin en 2003