Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | Belgian Circuit
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

Carnet de notes (juin)

Kim et Justine sont à nouveau au dessus du lot en ce mois de juin mais les résultats de certains autres ne sont pas passés inaperçus

Exceptionnel

Catégorie "exceptionnel" pour résultat exceptionnel car comment qualifier autrement le mois de juin de Kim Clijsters et de Justine Hénin-Hardenne. C'est bien simple, elle n'ont connu la défaite qu'une seule fois chacune... à chaque fois contre l'autre.
La Rochefortoise a réalisé son rêve de petite fille en remportant Roland-Garros, premier titre du Grand Chelem pour la Belgique, avant de ne perdre en finale à s'Hertogenbosch que sur blessure. La Limbourgeoise, quant à elle, a échoué en finale à Roland-Garros mais s'est largement consolée en remportant le double et en enchaînant sur le tournoi batave.

Très bien

Même si sa préparation sur gazon n'a pas été parfaite (une victoire en deux tournois), on ne peut que saluer le parcours de Olivier Rochus à Wimbledon. En huitième pour la première fois de sa carrière en Grand Chelem, il a battu trois excellents joueurs et n'a cédé que face à un joueur en état de grâce.
Premier joueur belge après cet excellent résultat, il ne devrait pas encore intégrer le top 50 (son objectif cette saison) mais ça ne devrait être qu'une question de semaines étant donné le peu de point qu'il avait remportés dans la deuxième moitié de 2002.

L'autre performance à saluer, certes à un degré nettement inférieur, c'est le retour de Leslie Butkiewicz. Absente au mois d'avril à cause d'une blessure, elle s'était consacrée, en mai, aux interclubs français. Avec succès puisqu'elle n'avait perdu aucun match, ni en simple, ni en double.
Pour ses tournois de rentrée (Le Canet en Roussillon et Alkmaar), elle a atteint une demi et un quart et a remporté les deux épreuves en double. Très encourageant.

Bien

Juste en-dessous de Leslie, on trouve Evelyne Van Hyfte. Partenaire de Butkiewicz lors de sa victoire en double au Canet, elle y a réalisé un 2è tour en simple avant d'atteindre les quarts de finale à Alkmaar.

Els Callens poursuit son chemin tranquillement, sans exploit mais sans grosse contre-perf non plus. Elle passe deux tours à Birmingham, un à s'Hertogenbosch et à Wimbledon. Elle a surtout remporté le tournoi de Birmingham en double.

Debbrich Feys a tenté sa chance dans les qualifications de $25.000 sans démériter. Elle y a passé un tour à Vaduz er Périgueux et, surtout, s'en est extirpé avant de passer un tour dans le grand tableau à Lenzerheide.

Caroline Maes a passé un tour dans les $25.000 de Vaduz et Bastad et a atteint les quarts de celui de Lenzerheide. Pas mal mais elle peut mieux faire.

Chez les garçons, ce sont les bons parcours sur gazon de Dick Norman et Gilles Elseneer qu'il faut retenir. Le premier a passé deux tours au Queen's (avant d'inquiéter sérieusement Lleyton Hewitt en personne) puis s'est qualifié pour Wimbledon mais y a été décevant.
Le second s'est d'abord qualifié pour le Queen's, puis pour Wimbledon où il a même sorti Nicolas Kiefer. Dommage qu'il n'ait pu remporter l'une de ses deux balles de deux sets à zéro face à Soderling au deuxième tour.

Trois joueurs ont participé au circuit des Futures. Dominique Coene a atteint les quarts de finale à Ludwigshafen avant d'être, à nouveau, contraint à l'abandon. Il a ensuite réédité cette performance à Leun. Timothy Aerts a joué un quart à Blois mais a perdu d'entrée à Ludwigshafen et Toulon.
Enfin, Stefan Wauters a fait deux fois deuxième tour. C'est, en fait, la huitième fois sur ses neuf derniers tournois qu'il obtient ce résultat. En soi, ce n'est pas mal, mais ça ne rapporte pas beaucoup de points. Il a tout de même remporté le future d'Alkmaar en double.

Enfin, après un début de saison plus que médiocre, Tom Van Houdt atteint enfin sa première finale de double (un gros Challenger à Biella). Son parcours sur gazon fut plus cahotique.

Peut mieux faire.

Alors qu'on le croyait revenu sur de bonnes bases après Roland-Garros, Xavier Malisse est, à nouveau, classé dans cette catégorie. Certes son tournoi du Queen's fut plutôt bon (quart en simple et demi en double) mais son élimination au premier tour à Wimbledon contre un modeste qualifié est catastrophique, à la fois pour son moral et pour son classement.

Christophe Rochus ne fut pas non plus à son meilleur niveau. Eliminé au 2è tour à Biella et à s'Hertogenbosch (après un cuisant 6/0-6/0 contre Schalken), il fut très décevant à Wimbledon, éliminé sans gloire par Koubek.

On attendait plus Kristof Vliegen pour sa première apparition sur gazon chez les pros (il avait remporté le double à Wimbledon en junior avec Coene). Battu au deuxième tour des qualifications de Halle et au premier de celles de Wimbledon, c'est une déception.

Enfin, Elke Clijsters va de contre-perfs en contre-perfs. Elle n'a joué qu'un seul tournoi (Alkmaar) et a perdu d'entrée contre une qualifiée.

Jeunes

Jusqu'ici, la décision de Kirsten Flipkens de jouer encore six mois en junior s'est avérée plutôt mauvaise. Ce fut d'ailleurs encore confirmé par son élimination au premier tour à Roland-Garros, au début du mois. Mais, au vu de sa performance à Roehampton (le plus gros tournoi de préparation à Wimbledon) où elle a atteint la finale en simple et a remporté le double, on comprend mieux ce qu'elle voulait faire : jouer sur gazon, une surface qu'elle semble apprécier énormément. Ce résultat est de très bon augure, en tout cas, juste avant le rendez-vous londonien qui marquera la fin de sa carrière chez les jeunes.

Dans un tournoi de qualité inférieure (Grade II) et sur terre-battue, La Raquette d'Or au Maroc, Caroline Bailly a, elle aussi, atteint la finale.