Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | National
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

Le Top 10 belge féminin

Yanina Wickmayer Kim Clijsters (Classement national : A1, 28 ans, 3e -> 13e) :

La saison 2011 de Kim aurait dû être celle du retour au sommet. Après ses deux titres successifs à l’US Open, tout semblait en place dans son jeu (sans parler de l’inconsistance de ses adversaires) pour qu’elle réalise la meilleure année de sa carrière.
D’ailleurs, tout commence bien avec un quatrième titre du Grand-Chelem, le premier hors de New York, en Australie. Sans compter ses finales à Sydney et Paris et ses deux succès en Fed Cup (même si sa participation, on s’en rendra compte plus tard, devait plus à une obligation pour entrer dans les critères de sélection aux J.O. qu’à un réel amour pour cette compétition). Ses deux premiers mois sont d’ailleurs couronnés par un retour à la première place mondiale, le temps d’une semaine.
Et puis, il y a cette blessure à l’épaule à Indian Wells, véritable tournant de sa saison. Son entêtement à disputer malgré tout le tournoi de Miami lui a sans doute coûté très cher. Il la force à faire une croix sur presque toute la saison sur terre-battue et précipite peut-être également ses autres blessures, au poignet, à la cheville, puis aux abdominaux. Ses éliminations prématurées à Roland-Garros, s’Hertogenbosch et Toronto découlent directement de ces défaillances physiques. Elle prend dès lors (enfin !) la sage décision de mettre un terme à sa saison.
Objectifs 2012 : Elle n’a jamais caché que l’un des principaux objectifs de sa deuxième carrière était la médaille d’or aux J.O., porte de sortie définitive idéale à l’heure où Jade arrive à l’âge de l’obligation scolaire. Ce but est toujours à sa portée mais il nécessite une réflexion profonde, avec son staff, sur le calendrier à adopter. Suffisamment chargé pour arriver à son pic de forme en juillet et pas trop pour ne pas y arriver fatiguée, voire blessée. Ce serait une bien triste manière de dire au revoir.

a Yanina Wickmayer (A2, 22 ans,  23e -> 26e) :

Pour Yanina, la saison 2011 est sans doute à oublier au plus vite. Pourtant, si elle en retiendra surtout la douleur occasionnée par cette blessure persistante au dos, il y eut aussi quelques satisfactions pour elle. L’année débute d’ailleurs sur une bonne note pour elle avec une finale à Auckland. Si sa défaite au deuxième tour de l’Open d’Australie est a ranger à l’étage des déceptions, elle fut suivie par un quart à Paris, une victoire sur Na Li à Dubaï et, surtout, une superbe demi-finale à Indian Wells. Elle signe là le deuxième plus beau résultat de sa carrière après sa demi-finale à l’US Open 2009.
Après un quart de finale à Charleston et un huitième à Rome, elle est contrainte à abandonner en quart à Bruxelles pour soulager un dos déjà douloureux. Une bonne décision qui lui permet de passer deux tours à Roland-Garros. Ses bons résultats sur gazon (quart à s’Hertogenbosch et huitième Wimbledon) sont l’occasion de la voir sourire une dernière fois avant que son dos ne gâche définitivement le reste de sa saison. A la suite d'un abandon au deuxième tour de l’US Open, elle décide de mettre un terme à sa saison.
Objectifs 2012 : Etant donné son incapacité à jouer sans douleur plus de la moitié de la saison, le fait de presque maintenir son classement est une très bonne chose. Elle aura toutefois rapidement de nombreux points à défendre et devra être cent pourcent rétablie dès le début de l’année pour ne pas chuter. Quand son corps suit, elle a sa place dans le Top 15 mondial au minimum.

a Kirsten Flipkens (A3, 25 ans, 77e -> 192e) :

Après avoir signé deux saisons de très bon niveau en 2009 et 2010, Kirsten Flipkens a nettement marqué le pas cette année. Des petits pépins physiques et une motivation fluctuante ont déjà freiné sa progression durant les six premiers mois. Elle limite tout de même la casse grâce à une finale au $50.000 de Monzon et une demi-finale au tournoi WTA de Fes. Et elle démontre encore toute sa volonté de joueuse de Fed Cup face à la République Tchèque en avril. Au Spiroudôme, elle tient tête à Petra Kvitova avant de dominer Barbora Zahlavova Strycova. De mauvais tirages en Grand-Chelem ne lui permettent toutefois pas de remporter le moindre match à Melbourne, Paris et Londres.
Malheureusement, une blessure au genou va ruiner sa deuxième partie de saison. Elle se voit imposer un repos complet entre Wimbledon et l’US Open. En automne, elle rejoue quelques tournois ITF mais n’atteint pas le moindre quart de finale.
Objectifs 2012 : Il y a huit ans, Kirsten était sacrée championne du monde chez les juniors. Il est difficile de savoir quel aurait été son classement si elle n’avait pas été si souvent gênée par des blessures au cours de sa carrière. Ceux qui ont vu son match face à Strycova à Charleroi ont pu admirer qu’elle n’a rien perdu de ses qualités de main. Si elle peut le démontrer sur une durée d’un an, sa place est dans le Top 50.

a Tamaryn Hendler (A4, 19 ans, 371e -> 207e) :

Tamaryn Hendler a rapidement été mise sur un piédestal en Belgique (elle disputait son premier match de Fed Cup alors qu’elle n’avait pas 15 ans). Il faut dire que sa précocité présageait d’un avenir radieux. Cinquième mondiale chez les juniors à 15 ans, Top 300 WTA et premier titre $25.000 quelques mois plus tard (fin 2008), elle semblait brûler les étapes vers le succès.
Et pourtant, elle a stagné durant les deux années qui ont suivie, n’atteignant qu’une maigre demi-finale en $25.000 et ne parvenant pas à se maintenir parmi les 300 meilleures. Son début de saison 2011 prend la même direction. En dehors d’une demi-finale au $25.000 de Bangkok, ses résultats y sont assez médiocres. Il faut attendre le mois de septembre et une tournée asiatique de tournois de ce même niveau pour la voir enfin récolter les fruits de son travail. Demi-finaliste à Tsukuba, elle remporte les tournois de Noto et de Jakarta. Un mois plus tard, elle remporte son troisième titre (en simple) de l’année à Lagos.
Objectifs 2012 : après une telle fin de saison, le moral de Tamaryn doit être enfin remonté à bloc. Elle pourrait même faire son retour en équipe de Fed Cup après en avoir été un temps écartée. Elle n’a toujours que 19 ans et peut donc encore largement atteindre le Top 100. Dès 2012 ?

a Alison Van Uytvanck (A5, 17 ans, 793e -> 287e) :

Alison Van Uytvanck est incontestablement la révélation de la saison côté féminin. Après quelques jolis résultats chez les juniors (qui seront analysés dans notre page spéciale sur les espoirs belges), elle poursuit sa transition vers le circuit pro de la plus belle des manières en remportant coup sur coup ses deux premiers $10.000 à Vale do Lobo et à Dijon (les deux fois en sortant des qualifs). Ces résultats lui permettent d’obtenir une invitation pour le $25.000 de Tessenderlo où elle ne s’arrête qu’en finale. Après un troisième titre, à Edimbourg, elle franchit encore une étape en sortant des qualifications du nouveau tournoi WTA de Bruxelles avant de battre Patty Schnyder, 58e mondiale, au premier tour. Elle sort à nouveau des qualifs à s’Hertogenbosch un mois plus tard.
Le reste de sa saison n’est pas du même niveau. Elle remporte certes encore un $10.000 à Sunderland en fin d’année et atteint également deux demi-finales à ce niveau. Mais elle ne parvient plus à obtenir de bons résultats aux niveaux supérieurs.
Objectifs 2012 : Son superbe début de saison lui a permi d’effectuer un bond de 500 places en quatre mois. Son classement n’a ensuite plus beaucoup évolué ce qui doit inciter à la prudence quant à sa progression. Elle a plusieurs fois prouvé qu’elle pouvait rivaliser avec le Top 100 mais signerait certainement pour être parmi les 200 meilleures dans douze mois.

a Valérie Verhamme (A6, 22 ans, 570e -> 599e) :

Valérie Verhamme a réalisé une saison blanche en terme de classement. Après quelques résultats assez moyens en $10.000 (seulement deux quarts de finale à Antalya et à Edimbourg), elle ne dispute presque plus que des tournois de niveau supérieur. Elle reçoit notamment une invitation pour les qualifications du tournoi WTA de Bruxelles où elle prend un set à Galina Voskoboeva (voir Les meilleures entrées dans le Top 100 de 2011), une bonne performance pour sa première prestation à ce niveau.
Mais Valérie dispute essentiellement des $25.000. Sans résultats exceptionnels mais avec des points pris par-ci par-là (Montpellier, Périgueux, Zwevegem) en atteignant le deuxième tour.
Objectifs 2012 : Après trois saisons complètes sur le circuit, Valérie se trouve a un tournant de sa carrière. Elle a impérativement besoin de percer au niveau des $25.000 et d’atteindre au moins le Top 400. Financièrement, il est impossible de s’en sortir en-dessous de ce classement.

a An-Sophie Mestach (A7, 17 ans, 476e -> 629e) :

Après son excellent début de saison chez les juniors (celui-ci sera développé dans notre Top 10 junior), on attendait beaucoup d’An-Sophie Mestach cette année. Ses quelques apparitions chez les adultes ont été plutôt correctes. Même si elle n’atteint qu’un quart en $25.000 (à Tessenderlo), elle bat deux fois la Coréenne Lee (membre du Top 200) ainsi que l’expérimentée Polonaise Domachowska. Après son match contre Lepchenko (première confrontation avec une joueuse du Top 100) à Bruxelles, durant lequel elle ne fut pas ridicule, elle reprend le chemin du circuit junior. Une blessure au poignet la prive ensuite du reste de la saison. Elle ne peut donc pas poursuivre sa progression au classement et a même subi une chute assez importante.
Objectifs 2012 : Son premier objectif de la saison sera de revenir sur le circuit sans ressentir de douleur. Après, elle devra reprendre sa progression au classement WTA. Une place dans le Top 300 serait une réussite.

Elyne Boeykens (A9, 20 ans, 927e -> 665e) :

Elyne Boeykens est l’auteur d’une belle troisième saison durant laquelle elle a bien progressé au classement. Après un début de saison assez moyen et une blessure à la cheville, elle réussit une belle série au Pays-Bas marquée par un quart de finale au $10.000 d'Alkmaar et une qualification pour le tableau final du $25.000 de Middelburg. Lors du circuit belge, elle atteint sa toute première demi-finale à Maaseik après être sortie des qualifications. Blessée à Rebecq, elle revient pour le $25.000 de Coxyde où elle atteint la finale du double (perdue au super tie-break). Elle dispute encore les quarts de finale à Westende. De retour aux Pays-Bas (où elle s'entraine), elle atteint le tableau final du $25.000 de Rotterdam et en franchit même le premier tour. Après une nouvelle défaite de justesse en finale du double d'un $25.000 à Madrid, elle remporte le $10.000 d'Equeurdreville dans cette catégorie. En simple, elle y dispute les quarts de finale.
Objectifs 2012 : Après cette belle saison, Elyne va maintenant multiplier les apparitions en $25.000. En terme de classement, elle peut tenter d’entrer dans le Top 500. 

Nicky Van Dijck (A10, 22 ans, 815e -> 726e) :

La première joueuse belge non professionnelle est Nicky Van Dijck. Elle n’a en effet pris part qu’à onze épreuves internationales, presque exclusivement en Belgique. Les autres joueuses du Top 10 en ont disputé généralement le double (à l’exception de Clijsters et Mestach en raison de leurs blessures). Nicky est esthéticienne de profession et s’entraine donc nettement moins que ses consœurs. Ses excellents résultats dans le Belgian Circuit ainsi que ses bonnes performances sur le circuit international durant l’été n’en sont que plus méritoires. En ITF, elle dispute la finale au $10.000 de Maaseik et trois autres quarts de finale. Mais c’est au $25.000 de Coxyde qu’elle connait sa meilleure performance en passant un tour en simple et en atteignant la finale du double.
Objectifs 2012
 : Sans sponsor, Nicky ne prévoit pas de disputer plus de tournois internationaux. Mais avec le probable passage à $25.000 de plusieurs épreuves belges (dont Rebecq et Baulet), elle pourrait grappiller plus de points et grimper au classement WTA.

Michaela Boev (A11, 20 ans, 996e -> 805e) :

La saison de Michaela Boev s’est déroulée en deux parties. Un début assez catastrophique et une excellente fin. Il faut en effet attendre le mois de juillet pour la voir prendre, à Ganshoren, son premier point. Après être sortie des qualifications au $25.000 de Coxyde, elle franchit encore un tour à Westende. C’est à partir d’une tournée automnale en Bulgarie, son pays d’origine, qu’elle  franchit un cap. Elle y atteint successivement deux quarts de finale en $10.000 et un tableau final en $25.000. Deux semaines plus tard, elle part en Jamaïque où elle dispute deux nouveaux quarts de finale.
Objectifs 2012 : Si elle poursuit sur la lancée de sa deuxième partie de saison, Michaela devrait encore grimper au classement. Sans le moindre point à défendre pendant 7 mois, elle peut même se rapprocher du Top 500.



Le Top 10 belge féminin en 2010
Le Top 10 belge féminin en 2009
Le Top 10 belge féminin en 2008
Le Top 10 belge féminin en 2007
Le Top 10 belge féminin en 2006
Le Top 10 belge féminin en 2005
Le Top 10 belge féminin en 2004
Le Top 10 belge féminin en 2003