Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | Belgian Circuit
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

Carnet de notes (octobre)

 

Excellent

En l'absence des soeurs Williams, Kim Clijsters était la grande favorite du Masters. Mais son état de forme, après une pause forcée de près de deux mois, était incertain. Sans présenter son meilleur tennis en permanence, Kim s'est toutefois imposée et a porté ainsi à trois son nombre de titres au "Championnat du Monde" de la WTA (après 2002 et 2003).

Présent sur le circuit depuis cinq ans déjà, Julien Dubail (cf photo) a réalisé ses meilleures performances en ce mois d’octobre. Il a en effet remporté son premier Future à Almaty,  lors de la troisième semaine d’une tournée au Kazakhstan. Il avait auparavant déjà atteint une demi-finale et une finale lors des deux premières épreuves disputées à Astana. Le voilà aux portes du Top 500 !

Très bien

Steve Darcis a montré des signes de renouveau très encourageants en ce mois d’octobre. Il a, par exemple, atteint pour la première fois la finale du Challenger de Mons. Malheureusement, son physique l’a encore trahi lors du dernier match. Deux semaines plus tard, il est sorti des qualifications et a franchi un tour dans le grand tableau du tournoi ATP de Montpellier.

Obligé de passer par les qualifications à Mons, Yannick Mertens a brillamment franchi cet écueil avant d’atteindre successivement la demi-finale et la finale de deux gros Futures à Saint-Dizier et à La-Roche-sur-Yon. David Goffin (cf photo) s’est incliné dès le premier tour à Mons mais il s’est repris à Saint-Dizier où il a remporté le tournoi (son troisième titre en simple cette saison) en battant Yannick en demi. Il a ensuite franchi un tour dans les qualifs de Montpellier.

Après un retour à la compétition timide ces deux derniers mois, Maxime Authom a passé la vitesse supérieure en octobre. Il a atteint deux quarts de finale, à Leimen et à Rodez, et est sorti des qualifications à La-Roche-sur-Yon. Gaëtan de Lovinfosse a débuté le mois par une élimination au deuxième tour des qualifications au modeste Future de Hambach, puis à Mons ce qui constitue déjà une bien meilleure performance. Il a ensuite atteint le tableau final de deux Futures en Turquie avant de s’arrêter en quart à Antalya et au deuxième tour à Adana. Laurent-Olivier Daxhelet a obtenu son premier classement ATP en atteignant deux fois le deuxième tour lors de Futures au Kazakhstan (à Astana et Almaty). Les deux fois, il était issu des qualifications

a Bien

Ruben Bemelmans a, pour la première fois de sa carrière, franchi un tour dans un tournoi ATP (à Bangkok où il était sorti des qualifications). Il a ensuite eu l’immense honneur de défier Rafael Nadal. A Mons, il a également tenu son rang en atteignant le deuxième tour au détriment de David Goffin (il y a même disputé la finale du double). Le reste du mois a été moins bon avec des éliminations au premier tour des qualifs à Stockholm et à Vienne. C’était, il est vrai, à chaque fois face à un Top 100.

Alexandre Folie a connu un mois d’octobre correct. Il a aligné un premier tour à Sarreguemines, un deuxième à Antalya puis deux quarts à Adana et lors de la deuxième étape d’Antalya. Tête de série lors de ces quatre épreuves, il pouvait espérer mieux. Germain Gigounon a connu un mois quasiment identique. Battu d’entrée à Sarreguemines, il a disputé les quarts à Antalya 1 et Adana et a été battu aux portes du tableau final à Antalya 2. Entre temps, il a disputé le Challenger de Mons où il a franchi un tour dans les qualifs.

Yanina Wickmayer a été plutôt inconsistante en octobre. A côté d’une victoire pas si facile que prévue au tournoi ITF de Torhout, elle a été battue d’entrée à Tokyo, Pékin et Luxembourg. Kirsten Flipkens s’est inclinée au premier tour des qualifs à Tokyo et du tableau final à Torhout. Elle s’est toutefois reprise en disputant un bon quart de finale à Luxembourg.

Tamaryn Hendler (cf photo) a atteint les quarts de finale du $25.000 de Bayamon à Porto-Rico. C’est peu, mais c’est tout de même sa meilleure performance depuis le mois d’avril. Gally De Wael s’est inclinée au deuxième tour des qualifs à Torhout avant de disputer à Akko ($10.000), les demi-finales du simple et la finale du double.

Alison Van Uytvanck a malheureusement dû abandonner au second tour du $10.000 de Porot. Elle était pourtant bien partie après avoir battu la première tête de série lors du premier tour. Elle s’est ensuite inclinée d’entrée lors des qualifications de Torhout non sans avoir pris un set à une ancienne Top 100. Appolonia Melzani a atteint deux fois le tableau final, à Ciampino et à Settimo San Pietro. A Cagliari, elle a chuté au deuxième tour des qualifications.

a Moyen

Xavier Malisse a connu un mois difficile. Forfait de dernière minute à Mons suite au décès de sa maman, il s’est incliné au deuxième tour du Challenger d’Orléans et au premier à Vienne. Mais, bien entendu, son tennis est passé au second plan pour lui ces dernières semaines. Olivier Rochus (cf photo) a soufflé le chaud et le froid en octobre. Parfois très bon (comme lors de sa victoire sur Del Potro à Bangkok), il a souvent eu du mal à confirmer. Sa blessure survenue au premier tour à Montpellier a sans doute mis un terme à sa saison ce qui risque de lui coûter sa place dans le tableau final de l’Open d’Australie.

Comme en 2009, Dick Norman et son partenaire Moodie semblent avoir du mal à gérer la pression dans la dernière ligne droite vers le Masters. Très décevants à Tokyo et Shanghai où ils ont été éliminés d’entrée, ils se sont un peu repris à Stockholm et Montpellier où ils ont disputé une demi et un quart. Kristof Vliegen ne trouve toujours pas le rythme de la compétition. Il a bien atteint les quarts à Mons mais c’était grâce au forfait de son deuxième adversaire. A Rennes, il a ensuite été battu au premier tour. Niels Desein a perdu d’entrée au Future de Nevers et au deuxième tour au Challenger de Rennes. A la recherche de précieux points en cette fin d’année, il s’est envolé pour Lagos au Nigéria mais s’est malheureusement blessé en demi-finale de la première étape (il a dû abandonner au premier tour de la seconde).

Yannik Reuter a disputé un bon quart de finale, à Adana. Pour le reste, ses éliminations au deuxième tour de Sarreguemines, au premier d’Antalya 1 et au dernier tour des qualifs d’Antalya 2 sont inférieures à ses capacités. Alec Witmeur a été éliminé aux portes du tableau final à Hambach et a même franchi un tour dans les qualifs du Challenger de Mons. Il a ensuite passé un tour à Antalya 1 mais a perdu d’entrée à Adana. Bart Govaerts s’est extirpé des qualifications à Sabadell mais a perdu au premier tour à Antalya 2.

Valérie Verhamme n’a dû son accession au tableau final du $25.000 de Clermont-Ferrand qu’à la faveur d’un repêchage. A Torhout, elle a franchi le premier tour des qualifs.

Elyne Boeykens a atteint les quarts de finale lors de la deuxième étape d’un circuit $10.000 disputé à Ain El Sokhna. Malheureusement, elle avait perdu d’entrée lors de la première étape. Elle a ensuite succombé au deuxième tour des qualifs au $25.000 du Caire. Michaela Boev n’a disputé que le tournoi de Dobrich où elle s’est inclinée au deuxième tour.

vignette De Wilde Peut mieux faire

Christophe Rochus a mis un terme à sa carrière par une fin de saison un peu triste. Il s’est en effet incliné au premier tour à Mons et au deuxième tour des qualifications à Stockholm.

Rien ne va plus pour Yannick Vandenbulcke. Défait au premier tour des qualifications à Mons, il a subi trois défaites d’entrée à Izernhagen, Adana et Antalya. Frédéric de Fays a été repêché à Sarreguemines avant de perdre au premier tour des qualifs à Mons puis au second à Saint-Dizier (où il était bye du premier tour) et Heraklion. Au bout du compte, en quatre tournois, il n’a remporté qu’un match et a perdu cinq fois.

Marco et Mario Dierckx n’ont participé qu’à la deuxième étape disputée à Antalya. Le premier a perdu au premier tour du tableau final, le second au premier tour des qualifs.

Anouk Delefortrie a chuté d’entrée de qualifications à Torhout face à Valérie Verhamme. Espérant se refaire au $10.000 d’Akko où elle était tête de série, elle a aussi été battue dès le premier tour. Sophie Cornerotte (cf photo) a été éliminée au premier tour à Alger et au deuxième tour des qualifs à Monastir.

Jeunes

Les activités de nos juniors ont sérieusement ralenti en ce mois d’octobre. Kimmer Coppejans et Joseph Vandooren ont toutefois réussi à atteindre les demi-finales du tournoi du Caire (Grade 2), tant en simple qu’en double côte à côte. Christopher Heyman s’est arrêté en quart à Oslo (G4).

Chez les filles, Elise Mertens ne s’est arrêtée qu’en demi-finale du Grade 2 de Nonthaburi. Cette épreuve mettait un terme à une tournée asiatique où a brillé Elke Lemmens (cf photo). Elle a ainsi atteint la finale à Sarawak (G3) en simple et en double et a également remporté le tournoi de Perak (G4) en double. Sa partenaire lors de ces deux épreuves était Justine De Sutter qui a atteint les quarts de finale en simple dans les deux tournois malais. Marie Benoit a également disputé les quarts de finale à Perak.