Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | Belgian Circuit
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

Ruben Bemelmans



© Le Site du Tennis Belge (Coupe Davis 2011)


Nom : Bemelmans
Prénom : Ruben
Date de naissance : 14/01/1988
Résidence : Maasmechelen
Taille : 1m73
Poids : 59 kg
Gaucher, revers à 2 mains
Titres ATP en simple : 0
Titres ATP en double : 0
Titres en simple (challengers) : 2
Titres en double (challengers) : 1
Titres en simple (futures) : 9
Titres en double (futures) : 11
Meilleur classement simple : 136e (30/01/2012)
Meilleur classement double : 209e (07/11/2011)
Coach : Bart De Keersmaeker
Surface favorite : dur, gazon

Tous ses résultats en 2012

Ses photos à Mons en 2010 et en Coupe Davis en 2011

Sa bio chez les juniors



Faits marquants :

Classement simple en fin de saison :
2005 : Ncl (1 v / 3 d) détail
2006 : 1281e (12 v / 5 d) détail
2007 : 413e (56 v / 23 d) détail
2008 : 265e (39 v / 24 d) détail
2009 : 185e (43 v / 27 d) détail
2010 : 178e (47 v / 31 d) détail
2011 : 160e (37 v / 30 d) détail

Ruben Bemelmans
© Le Site du Tennis Belge (Coupe Davis 2011)


Résultats en Grand Chelem et aux Masters (simple)
  Australian Open Roland-Garros Wimbledon US Open Masters
2008 -- -- -- -- --
2009 Q1 Q1 Q3 Q2 --
2010 Q1 Q2 Q1 Q3 --
2011   Q1 1er tour Q2 --
Sa carrière en bref :

Ruben dispute ses premiers tournois pro en 2005. S'il s'incline trois fois en qualifications en simple, il se hisse cependant en demi-finale du double au future de Wavre-Ste-Catherine.

En 2006, Ruben tente une première fois sa chance au tournoi d'Essen. Il perd d'entrée de jeu. Néanmoins, il remporte le double aux côtés de Niels Desein. Ce n'est qu'en fin de saison qu'on revoit Ruben chez les pros, à l'occasion du challenger de Mons où il perd au premier tour de qualifications. En novembre, il part disputer trois futures en Israël dont il revient nanti de son premier classement ATP. En effet, s'il échoue dans les qualifications du premier tournoi, il parvient à s'en sortir lors des deux suivants, se hissant même une fois au deuxième tour et une fois en quart de finale.

Début 2007, Ruben doit encore passer par les qualifications des Futures auxquels il prend part. Il s'en sort très souvent et atteint même les quarts de finale lors de sa 3e tentative, à Cartagène, où il remporte le double avec Yannick Mertens. Fin mars, il s'extirpe des qualifications et se hisse en finale à Malmo. La semaine suivante il signe un nouveau quart de finale. Il faut attendre fin mai pour revoir Ruben à la fête, lorsqu'il dispute une nouvelle finale à Becau. Après une mauvaise série de 3 défaites d'affilée au premier tour, il atteint la finale à Romerberg et signe le doublé la semaine suivante à Espelkamp. Le mois d'août lui permet de disputer trois nouveaux quarts de finale. En fin de saison, il accroche son deuxième titre à Ramat Hasharon au détriment de son compatriote Niels Desein.

Ruben débute la saison 2008 avec une prestation de choix : une finale au future de Kaarst où il ne rend les armes que face à Jeroen Masson. Il est ensuite sélectionné pour le premier tour de Coupe Davis qui se joue en République Tchèque et dispute, pour l’honneur, le dernier simple qu’il remporte sur abandon. Ruben enchaîne ensuite les tournois, parfois avec bonheur (deux titres en simple et trois en double ainsi qu’une demi-finale en challenger) mais aussi parfois sans succès (trois défaites au premier tour et trois défaites dans les qualifications de challenger). Le bilan de sa première moitié de saison reste cependant très positif puisqu’il fait son entrée dans le top 300. Son été est plus moyen et n'est sauvé que par les deux titres en double accrochés à Coxyde et à Mulhouse. Le tournoi de Mons lui permet de remettre son moral au beau fixe. En effet, il pousse Christophe Rochus au tie-break du troisième set lors de leur rencontre du 2e tour. La semaine suivante, il décroche un nouveau titre en double. Il va ensuite réaliser le meilleur résultat de sa jeune carrière en atteignant la finale du challenger d'Aix-la-Chapelle.

Sur sa lancée de la fin de saison précédente, Ruben tente sa chance lors de la tournée océanienne. Malheureusement il ne peut s’extirper des qualifications ni à Auckland ni à l’Australian Open. De retour en Europe, il réalise un mois de février de toute beauté en remportant le Challenger de Wolfsburg, un Future et en disputant encore deux demi-finales dans d’autres Futures. Malheureusement, il va alors connaître une période noire de 6 mois pendant laquelle son meilleur résultat sera un maigre quart de finale en Future. Un retour par la case des Futures lui permet alors de se remettre en selle. Il atteint les quarts de finale à Mulhouse, où il remporte le double, et il s’impose à Plaisir. En fin de saison, il se hisse en demi-finale au Challenger d’Aix-la-Chapelle. Il termine la saison dans le top 200 pour la première fois de sa carrière.

Pendant les premiers mois de la saison 2010, Ruben alterne les challengers et les tournois ATP. S'il parvient s'extirper à deux reprises des qualifications, à Zagreb et à Marseille, jamais il ne survit au premier tour d'un tableau final. Il décide alors de se relancer en jouant deux futures, qu'il remporte tant en simple qu'en double. Il rejoue alors à nouveau alternativement des challengers et des tournois ATP mais une seule fois il se hisse au deuxième tour, au $100.000 de Johannesburg où il s'impose face à la 1re tête de série, le Slovaque Lacko, membre du top 100. En juin, il se retrouve dans le tableau final du tournoi ATP de Halle en tant que lucky-loser. Il y fait trembler le 35e mondial, Kohlschreiber, mais ne confirme pas un peu plus tard dans les qualifications de Wimbledon où il s'incline d'entrée de jeu. Le seul fait marquant de sa saison d'été est sa victoire au Future de Palma del Rio. A l'US Open, il échoue aux portes du tableau final. Il est alors sélectionné pour la Coupe Davis en Australie et il fait jeu égal avec Lleyton Hewitt pendant 3 manches avant de céder. Ce match lui fait prendre conscience de ses possibilités et une seamine plus tard il sort des qualifications au tournoi ATP de Bangkok et y franchit même le premier tour. Ses autres incursions sur le grand circuit sont moins réussies, par contre, il cartonne en challenger en atteignant une finale et une demi-finale en simple et un titre en double.

Ruben débute 2011 en disputant la Hopman Cup en compagnie de Justine Henin. Ils parviennent à se hisser en finale, mais échouent contre l'équipe américaine composée de John Isner et de Bettany Mattek-Sands. Le mois de janvier est faste puisqu'il se hisse en quart de finale de deux challengers. En février, il remporte pour la deuxième fois le challenger de Wolsburg, ce qui poussera le capitaine de Coupe Davis Réginald Willems à le sélectionner pour affronter Nadal et la terrible équipe espagnole. Après un passage à vide en avril, fin mai il se hisse en quart au challenger d'Alessandria. En juin, il se frotte aux compétitions du plus haut niveau. Il sort des qualifs de l'ATP de Halle et de Wimbledon. Ses bons résultats lui permettent pour la première fois à Newport de participer à un tournoi ATP sans passer par les qualifications. Il y remporte un match en simple et un en double. Au mois d'août, il se distingue en atteignant les quarts des finales à Binghamton.