Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | Belgian Circuit
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

Carnet de notes (juin)

 

Excellent

Comme en 2006, Justine Henin s’est imposée dans les deux tournois qu’elle a disputés au mois de juin. La seule victoire à Roland-Garros lui aurait valu la note maximale mais Justine persiste et signe en s’offrant, deux semaines après, le tournoi sur gazon d’Eastbourne.
A Paris, Justine a semblé atteindre un nouveau palier. Des adversaires aussi coriaces que Serena Williams ou Jelena Jankovic ont été totalement étouffées par le jeu complet et offensif de la Belge. Quand elle joue son meilleur niveau, surtout sur terre-battue, elle semble presque aussi intouchable que ne l’est Roger Federer sur le circuit masculin.
A Eastbourne, Justine a essayé de transposer ses nouvelles velléités offensives sur une surface où ce jeu devrait être des plus efficaces. Carlos Rodriguez, son coach, le dit assez souvent : elle doit monter plus souvent à la volée si elle veut enfin gagner Wimbledon. C’est très bien de le dire mais Justine parviendra-t-elle à le faire ? Réponse le mois prochain.

Très bien

Steve Darcis recommence à faire de bons résultats en Challenger. Au début du mois, il a ainsi atteint les demi-finales à Furth, en Allemagne, après être sorti des qualifications. Malheureusement, il y a été contraint d’abandonner. Rien de très sérieux pour une fois puisqu’il est revenu sur les courts trois semaines plus tard pour atteindre le tableau final (où il s’est incliné d’entrée) à Reggio Emilia.

Debbrich Feys a tenté sa chance sur le gazon de s’Hertogenbosch avec un succès mitigé. Dans les qualifications du simple, elle n’a pas eu la moindre chance mais elle a passé un trou dans le tableau final du double. Deux semaines plus tard, elle revenait sur terre à Périgueux pour parvenir en demi-finale d’un $25.000 (une première pour Debbrich).

Yannick Mertens s’est montré très régulier avec des quarts de finale dans les Futures de Becau et Alkmaar et une demi dans celui de Brasov. Il termine par une petite contre-performance à Trier. En double, il était en demi à Becau et en finale à Alkmaar.

Laurent Montoisy et Sophie Cornerotte ont obtenu le premier classement de leur carrière en juin. Laurent y est parvenu en se passant un tour au Future de Cherkassy (Ukraine) après être sorti des qualifications. Sophie a enchainé plusieurs bons résultats. Lors de deux tournois à Annaba, en Algérie, elle a atteint un quart de finale et un deuxième tour. Elle s’est également qualifiée à Breda.

Bien

Après de multiples blessures et un congé de paternité, Gilles Elseneer a fait son retour sur sa surface préférée : le gazon. Il y a atteint le tableau final du Challenger de Surbiton et a passé un tour dans les qualifications de Halle et s’Hertogenbosch. On est encore loin de sa meilleure époque mais c’est encourageant. Niels Desein a commencé son mois sur un mode mineur avec des défaites au troisième tour des qualifs à Furth et aux premiers tours des tableaux principaux dans les futures de Ingelstadt et Blois. Il s’est légèrement repris à Breda en disputant les quarts de finale. En double, il fut nettement plus à l’aise avec une demi-finale à Blois et une victoire à Breda, avec Jeroen Masson.

Ce dernier a atteint le 3e tour des qualifications au Challenger de Karlsruhe, a atteint le tableau final à Furth et les quarts au Future de Alkmaar. Il a par contre perdu d’entrée à Breda. Maxime Authom a disputé un bon tournoi de Sofia où il n’a été battu qu’en demi-finale. A Breda, il s’est arrêté au deuxième tour. Ruben Bemelmans a commencé le mois avec une très belle finale à Becau (il était aussi en demi du double). La suite a été nettement plus faible avec des défaites d’entrée à Brasov, Alkmaar (il a joué la finale du double) et Trier.

Caroline Maes s’est blessée au deuxième tour à Zagreb. Elle a ensuite tenté sa chance sans succès dans les qualifications de Wimbledon. De retour à Périgueux, elle y a été battue en quart par Debbrich Feys. Davina Lobbinger a atteint une finale au $10.000 de Sarajevo mais s’est incliné d’entrée la semaine suivante, toujours dans la même ville.

Apollonia Melzani poursuit son bon début de saison. Après des défaites en qualifications dans les $25.000 de Grado (au 3e tour) et de Campobasso (au 1er), elle a atteint le tableau final tant à Alkmaar qu’à Breda. Aude Vermoezen a achevé sa tournée mexicaine par un résultat assez médiocre (battue d’entrée de qualifications à Monterrey). Elle s’est bien reprise ensuite en passant un tour à Annaba et en atteignant le tableau final à Breda.

Moyen

Le bilan de Kristof Vliegen sur herbe est mitigé. Battu par Nieminen au premier tour à Halle, Robredo au deuxième à s’Hertogenbosch et Monfils au même tour à Wimbledon, il n’a pas vraiment démérité… mais n’a pas non plus étonné. Christophe Rochus est repassé par la case « Challenger » dans l’espoir de faire prendre quelques points pour retrouver le Top 100. Cette marque d’humilité n’est pas vraiment récompensée puisqu’il a été battu d’entrée à Furth et en quart de finale à Byrom. Dans ces conditions, sa présence au troisième tour des qualifications de Wimbledon, sur une surface qu’il abhorre, tiens presque du miracle. Et dire qu’il a mené deux sets à un face à Wayne Arthurs, un vrai spécialiste !

Soetkin Van Deun a disputé deux épreuves dotées de $10.000 : Lenzerheide et Breda. Elle a été battue au premier tour dans la première et au deuxième dans la seconde. Goele Lemmens n’a guère fait mieux à Monterrey et Alkmaar en se qualifiant pour le tableau final les deux fois (la deuxième grâce à un repêchage) pour être battue au premier tour.

Peut mieux faire

Si la saison sur terre d’Olivier Rochus a été un calvaire, que dire de ses trois rencontres sur gazon, toutes perdue assez sèchement face à Pavel (Halle), Becker (s’Hertogenbosch) et Soderling (Wimbledon). Olivier espérait retrouver la confiance sur une surface qui lui réussit généralement assez bien. L’objectif est largement manqué.
Dick Norman non plus n’est pas au mieux depuis plusieurs semaines. A la suite d’un Roland-Garros manqué, il s’est rendu au Challenger de Prostejov où il a perdu au premier tour. Il a enfin remporté un match dans les qualifications de Wimbledon (sa première victoire en simple depuis deux mois) mais a échoué à passer le deuxième tour.

Stefan Wauters est parti au Kazakhstan dans l’espoir de prendre de précieux points dans des Challengers sur le papier assez peu relevé. Mauvais calcul puisqu’il est revenu avec deux défaites au premier tour. Eva De Block s’est fait battre aux premiers tours à Birkerod, dans les deux tournois d’Annaba, ainsi qu’au deuxième tour des qualifications à Breda.

Juniors

Le mois de juin a été marqué par la victoire exceptionnelle de Germain Gigounon à l’Astrid Bowl de Charleroi (G1). En 34 éditions, le dernier tournoi préparatoire à Roland-Garros, toujours très relevé, a rarement couronné des Belges (seuls Boileau, Wauters et Desein l’ont gagné chez les garçons) et encore moins des joueurs classés au-delà de la 50e place. L’exploit est de taille pour Germain, déjà auteur d’un début de saison remarquable.

Le Binchois a continué son étonnant parcours du côté de Roehampton, le plus important tournoi sur gazon avant Wimbledon où il ne s’est arrêté qu’en quart de finale. C’est Frédéric de Fays qui a plus particulièrement brillé dans ce Grade 1. Il s’est hissé en demi-finale (en simple comme en double) en accrochant à son tableau quelques-uns des meilleurs joueurs du monde. Il ne s’est incliné que 7/5 au dernier set face au Français Eysseric, 3e mondial et futur vainqueur.

Alexandre Folie a disputé une série de tournoi au Maroc avec une certaine réussite. En simple, il a disputé les quarts de finale à Riad (G3). En double, il a atteint la finale à Riad puis a remporté la Raquette d’Or (G2). Yannick Vandenbulcke a réussi sa meilleure performance en simple à ce jour en se hissant en finale à Copenhague (G4). Gally De Wael a disputé la finale du double à Aarhus (G5).