Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | National
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

Carnet de notes (janvier)

 

Justine Henin Exceptionnel

Enfin ! A 27 ans et demi, Kim Clijsters a enfin remporté un Grand-Chelem ailleurs qu’à New-York. Et, cerise sur le gâteau, elle a obtenu ce succès dans le tournoi qui lui tenait sans doute le plus à cœur : l’Open d’Australie. Là où, depuis le début de sa carrière, elle est accueillie comme une enfant du pays, là où elle joue généralement son meilleur tennis (hors Etats-Unis donc), là où tout le monde la surnomme « Aussie Kim ».

Ce succès est acquis en écrasant en demi celle qui était sans doute sa plus dangereuse rivale, Vera Zvonareva, avant de remonter un handicap d’un set en finale face à Na Li. Au classement, elle dépasse la Russe pour atteindre la deuxième place et il ne fait quasiment aucun doute qu’elle retrouvera le sommet d’ici l’été au plus tard.

Le seul (très léger) bémol de son mois de janvier est sa défaite en finale à Sydney, là aussi face à Li, preuve que la Chinoise tient la forme de sa vie. Mais ce tournoi de préparation n’avait évidemment qu’une importance très relative à ses yeux.

Justine Henin Très bien

Xavier Malisse (cf photo) a débuté la saison sur les chapeaux de roue en atteignant la finale à Chennai, un tournoi où il se sent bien puisqu’il s’y était imposé en 2007. Après une petite déception à Auckland où il a perdu au premier tour contre Clément, il s’est montré très solide pour atteindre le troisième tour de l’Open d’Australie. Mais là, il n’a rien pu faire face à Roger Federer.

David Goffin a également brillé à Chennai. Pour sa deuxième participation aux qualifications d’un tournoi ATP, il a atteint le tableau final et a même franchi le premier tour. Au second, il ne s’est incliné qu’en deux tie-breaks face à Stanislas Wawrinka, le futur vainqueur. Dommage que David se soit blessé durant les qualifs de l’Open d’Australie.

Gaëtan de Lovinfosse a disputé deux tournois Futures à Eilat en Israël. S’il a perdu au dernier tour des qualifs la première semaine, il en est sorti la seconde pour ne s’arrêter qu’en quart de finale. C’est la troisième fois seulement, depuis le début de sa carrière il y a 18 mois, qu’il atteint ce stade. Clément Maas a obtenu un résultat plutôt inattendu au Challenger de la Réunion. Détenteur d’une invitation, il a franchi le premier tour avant de prendre un set au Polonais Przysiezny, membre du Top 100. Ce résultat permet à Clément d’obtenir son premier classement ATP.

Kim Clijsters Bien

Ruben Bemelmans a fait ses vrais débuts dans la cour des grands lors de la Hopman Cup (où il devait sa place au forfait de Steve Darcis). Il y a obtenu son plus gros succès à ce jour face à Golubev (36e mondial) et n’a pas du tout été ridicule face aux gros calibres que sont Djokovic, Hewitt et Isner. Une blessure en finale l’a malheureusement privé d’Open d’Australie. Lors de son retour au Challenger de Heilbronn, il a franchi le premier tour.

Yannick Mertens a échoué au dernier tour des qualifications du tournoi ATP de Doha et a même atteint le tableau final à Heilbronn, deux très bonnes performances. Entre les deux, il a perdu au premier tour des qualifs de l’Open d’Australie mais seulement en trois sets face à Haider-Maurer, proche du Top 100.

Yannik Reuter a disputé les trois Futures de Eilat. Il a franchi le premier tour lors des deux premières étapes (il était issu des qualifications à la deuxième) et a perdu d’entrée à la troisième. A sa décharge, il a été battu à chaque fois par des têtes de série, tous membres du Top 400. Arthur De Greef n’a disputé que la première étape et y a atteint le tableau final avant de se faire sortir par la quatrième tête de série.

Si l’on a souvent observé un parallélisme entre les parcours de Justine Henin (cf photo) et de Kim Clijsters, elles n’ont sans doute jamais connu une trajectoire aussi opposée. Alors que la seconde connaît l’un des plus beaux moments de sa carrière, la première a vu ses espoirs de retrouver le plus haut niveau définitivement anéantis. Son retour s’était pourtant plutôt bien passé puisqu’elle n’a pas perdu un simple en Hopman Cup et a disputé trois matchs encourageant à Melbourne. Mais un nouvel examen de son coude a révélé une détérioration de sa blessure et l’obligation de repasser par une lourde opération. C’est sur cette triste note que Justine met donc un terme définitif à son exceptionnelle carrière.

Yanina Wickmayer a connu un mois en dents de scie. Qualifiée pour la finale à Auckland, elle s’y est fait surprendre par la modeste Hongroise Arn. Elle a ensuite perdu au premier tour à Sydney et, après un solide match au premier tour de l’Open d’Australie, elle a de nouveau déçu au second.

Xavier Malisse Moyen

Dick Norman (cf photo) a subi une lourde contre-performance à Melbourne. Habitué aux derniers tours en Grand-Chelems depuis deux ans, il a été surpris dès le premier tour par la paire inexpérimentée formée par Xavier Malisse et Jamie Murray (le frère d’Andy). Il s’est consolé (maigrement) avec un quart de finale en mixte.

Niels Desein ne parvient toujours pas à retrouver son niveau. Quart de finaliste au Future de Stuttgart, il a été battu d’entrée au Challenger de la Réunion. Alexandre Folie est monté en régime lors de son mois de janvier. Battu d’entrée au Future de Plantation, il a franchi un tour à celui de Mexico City et a atteint les quarts à Guatemala City. Cela reste malgré tout en-dessous de ses capacités.

Arrivée à Melbourne sans préparation en raison d’une blessure, Kirsten Flipkens y a perdu au premier tour non sans avoir chèrement vendu sa peau face à Pavlyuchenkova, 18e mondiale.

Tamaryn Hendler est sortie des qualifications au $25.000 de Plantation et a franchi un tour dans le tableau final mais face à une invitée non classée. La semaine suivante, elle a perdu d’entrée dans les qualifs de Lutz, un tournoi de la même catégorie. Sofie Oyen n’a pas été plus à la fête dans ces deux épreuves. Elle a franchi deux tours en qualifs à Plantation et un seul à Lutz.

Kristof VliegenPeut mieux faire

Les choses ne s’arrangent toujours pas pour Yannick Vandenbulcke, battu d’entrée au Future de Bagnoles de l‘Orne. Depuis le mois d’août, il n’a remporté que cinq matchs. Alec Witmeur a été battu au deuxième tour des qualifications de ce même tournoi. La poisse poursuit Frédéric de Fays. Engagé dans les qualifications à Antalya, il a facilement franchi le premier tour avant de se blesser durant le deuxième.

Nicky Van Dijck (cf photo) s’est également fait surprendre au deuxième tour des qualifications d’un tournoi. C’était lors du $10.000 de Kaarst. C’est à peine mieux que Michaela Boev et Elyne Boeykens qui y ont été battues d’entrée.

An Sophie Mestach Jeunes

Sans surprise, c’est An-Sophie Mestach (cf photo) qui est la meilleure jeune Belge du mois. La Gantoise s’est fait un nom auprès du grand public en s’imposant à l’Open d’Australie en simple et en double. Plus tôt dans le mois, elle a également réalisé le doublé au Grade A de la Casablanca Cup, l’un des tournois les plus importants de la saison hors Grand-Chelems. Elle s’est aussi imposée en simple à San Jose (G1). En fait, elle n’a connue qu’une seule défaite en simple : au deuxième tour de Traralgon (G1, un tournoi de préparation à l’Open d’Australie) où elle a dû déclarer forfait à cause d’une douleur à la cheville. Cette série de performances lui permettent d’accéder à la première place mondiale.

D’autres Belges ont enregistré quelques bonnes performances dans ces tournois. Julien Cagnina a ainsi disputé les demi-finales à San José en simple. Joris De Loore l’a imité à Traralgon avant d’atteindre ce même stade en double à Melbourne.

Deux tournois importants se sont déroulés en Europe. Si à Bratislava (G2), seul Kimmer Coppejans s’est fait remarquer avec un quart de finale, le titre à Prerov (G1) est revenu à Alison Van Uytvanck qui remporte son troisième titre ITF, le premier d’un tel niveau. Kimmer et Jeroen Vanneste se sont arrêtés en finale du double.

A un niveau moins élevé, Deborah Kerfs a atteint la finale à Hambourg (G4) en simple et en double avec Marie Benoit. Cette dernière s’est fait éliminer en quart. Les deux pensionnaires de l’AFT se sont inclinées en double face à Michelle Werbrouck et sa partenaire française. A Bergheim (G4), Deborah et Marie ont remporté le titre côte à côte.