Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | Belgian Circuit
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

Carnet de notes (octobre)

 

Très bien

Kristof Vliegen a commencé le mois sur une note mineure avec une élimination au deuxième tour du Challenger de Mons qui succédait à une série de contre-performances accumulées depuis le mois de mai. Heureusement, il s’est ensuite très bien repris en atteignant les quarts de finale du simple et la finale du double à Stockholm. La semaine suivante, il battait encore Tursunov et Blake pour atteindre le troisième tour du Masters Series de Madrid.

Le tombeur de Kristof à Mons n’était autre que… Stefan Wauters. Cette victoire, et le quart de finale qui en a résulté, est une des plus belles performances de la carrière de Stefan. Surtout, elle fut suivie par une très belle série de résultats dans trois futures Français. Il a en effet atteint les demi-finales du simple a chaque fois et a remporté un des tournois et atteint une autre finale en double. Le seul bémol qu’on pourrait ajouter à ce mois d’octobre, par ailleurs extraordinaire, c’est qu’on pouvait s’attendre, vu son niveau, à ce qu’il gagne un des futures en simple.

Du côté féminin, ça fait quelques mois qu’on sent que Caroline Maes est proche de son tout meilleur niveau. Elle l’a prouvé de la plus belle des manières en atteignant, à Nantes, sa première finale dans un $25.000 alors qu’elle était issue des qualifications. Elle n’est pas passée très loin de refaire la même performance à Istanbul où elle a atteint le tableau final avant de se hisser en quart de finale. Lors de ces deux épreuves, elle ne céda qu’au bout de trois sets très disputés.

Bien

Si Kristof Vliegen a atteint la finale du double dans la capitale suédoise, il n’était pas seul puisque son coéquipier n’était autre qu’Olivier Rochus. Celui-ci a d’ailleurs également atteint les quarts de finale en simple. Même résultat à Mons pour l’Auvelaisien mais ceci constitue plutôt une contre-performance surtout au vu de son piètre score face à Tipsarevic. Il a également été battu d’entrée à Madrid. 

A l’image d’Olivier, Xavier Malisse a réussit une belle performance (une demi-finale à Lyon où il n’est pas passé loin de la finale) mais est passé à côté dans les autres tournois qu’il a disputés ce mois-ci (battu au premier tour à Metz et Madrid).

Dick Norman a été nettement plus régulier. Il a d’abord passé un tour à Mons puis a atteint les quarts de deux autres Challengers plus faibles à Rennes et Kolding avant de passer à nouveau un tour à Lyon. Néanmoins, en dehors de ses matchs à Lyon, il a toujours été confronté à des joueurs nettement moins bien classés que lui et ne s’en est souvent tiré qu’en trois sets.

La régularité n’est par contre pas le point fort de Kirsten Flipkens. En octobre, elle a de nouveau atteint la finale d’un $25.000, à Glasgow. Mais dans les plus gros tournois ITF de Joué-les-Tour et Bratislava, elle s’est fait surprendre d’entrée à chaque fois.

Deux jeunes filles ont pris un paquet de points en allant jouer des $25.000 très peu relevés au Nigéria. Charlotte Bossy (*) est sortie des qualifications dans les deux épreuves et a même passé un tour dans le tableau final de la première. Soetkin Van Deun (*) n’a joué que le second tournoi et y a atteint le deuxième tour après être sortie des qualifications. Mais cette dernière avait auparavant réalisé un résultat d’un tout autre calibre en parvenant en demi-finale du $10.000 de Sofia. Davina Lobbinger a atteint les quarts de finale à Sofia et le deuxième tour à Braga. Dans la capitale bulgare, elle a également atteint la finale du double.

Moyen

Quart de finaliste à Mons, Christope Rochus a ensuite largement déçu en perdant d’entrée à Stockholm et à Bâle. Jeroen Masson, de retour de blessure, s’est fait battre d’entrée lors des qualifications à La Roche sur Yon. Il a ensuite atteint les demi-finales à Rodez avant d’à nouveau se blesser.

Niel Desein a perdu d’entrée dans les qualifications de Mons et au premier tour au Future de  Jersey. Ces deux mauvaises performances sont tempérées par sa première qualification pour le tableau final d’un Challenger à Nottingham. Frédéric de Fays a bénéficié de pas mal de chance au Future de Saint-Dizier. Repêché des qualifications, il a vu son adversaire du premier tour abandonner après le premier set. Il a également passé un tour dans les qualifications à Mons.

a Peut mieux faire

Un seul tournoi pour Gilles Elseneer et une nouvelle défaite, à Mons. Sa dernière victoire sur un Top 200 remonte au mois de juin. Une éternité. Yannick Mertens a joué trois matchs (les qualifs de Mons et deux futures à Ponte Delgada) et les a tous perdus. A sa décharge, il n’a, à chaque fois, pas été très chanceux au tirage au sort.

Jeunes

Le mois d’octobre a été particulièrement pauvre en résultats pour nos jeunes espoirs. En fait, huit joueurs seulement ont disputé des tournois et une seule de nos représentantes a obtenu un bon résultat. Il s’agit même d’une excellente performance puisque Tamaryn Hendler a atteint, au Grade A d’Osaka, le premier quart de finale à ce niveau de sa toute jeune carrière.