Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | National
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

Carnet de notes (Septembre)

Un deuxième titre du Grand Chelem pour Justine Hénin-Hardenne, comme d'habitude au top de notre tennis. Mais elle n'est pas la seule à s'être fait remarquer ce mois-ci.

Très bien

Cet US Open, remporté dans des circonstances quelque peu spéciales (conditions de jeu épouvantables, demi-finale épique contre Jennifer Capriati, déclarations malheureuses dans la presse de la part de certains "observateurs"), aura permis de confirmer que la victoire de Justine Hénin-Hardenne à Roland-Garros n'était nullement due au hasard et qu'elle jouait maintenant dans la cour des (très) grandes. La seule question à se poser est : "jusque quand ?". Sa belle série de victoire débutée avec la Fed Cup fin juillet s'est arrêtée toutefois à 22 puisqu'en fin du mois, elle s'inclina face à Myskina en finale à Leipzig.
Dans ce même tournoi, Els Callens allait faire sensation en sortant des qualifications avant d'atteindre les quarts de finale (avec des victoires sur Shaughnessy et Stevenson). Un excellent résultat qui relance sa saison alors qu'elle venait juste de quitter le top100.
Enfin, à 19 ans, Steve Darcis a atteint sa première finale sur le circuit (au Future de Glasgow). Il s'est incliné face au grand espoir Britannique Andrew Murray, 16 ans seulement, mais après trois sets acharnés.

Bien

Certes, une finale en Grand-Chelem et une demi-finale dans un Tier II (Leipzig, en l'occurence) sont d'excellents résultats, surtout par rapport au niveau belge. Il n'empêche que la manière avec laquelle Kim Clijsters a perdu sa finale de l'US Open a de quoi inquiéter. Elle est maintenant numéro 1 mondiale et on est en droit d'attendre un petit peu plus d'elle.
Gilles Elseneer n'a vraiment pas eu de chance en septembre. Il a joué deux gros Challengers (Saint-Jean de Luz et Grenoble) et a, à chaque fois, rencontré d'entrée la tête de série n° 2. Néanmoins, il a livré deux excellents matchs face à de solides joueurs du top 100 (Santoro et Dupuis). Il n'a pas à rougir de ces performances.
Stefan Wauters est parti en Hongrie pour jouer deux Futures. Bilan : une demi en double et un quart en simple.
Enfin, Stéphanie De Laet a réussi à se qualifier pour le tableau final d'un ITF pour la troisième fois de la saison. Ce résultat va surtout lui permettre de faire son entrée dans le classement et, ainsi, de pouvoir être qualifiée automatiquement pour certains ITF.

Moyen

Difficile de classer la performance d'Olivier Rochus vu qu'il n'a joué que la Coupe Davis. Il remporta le double de fort belle manière et réalisa deux matchs à suspens en simple. Malheureusement, il les perdit tous les deux et précipita ainsi la Belgique en division 2. Ce qui aurait pu être un rêve pour lui s'est transformé en cauchemar. Espérons que ça ne pèse pas trop sur sa confiance car il a besoin de réaliser deux ou trois perfs lors de la saison indoor s'il veut finir la saison dans le top50.

Peut mieux faire

Fin de saison sur terre vraiment médiocre pour Christophe Rochus qui n'a gagné qu'un match en deux tournois et qui a surtout été très moyen en Coupe Davis. Koubek était peut-être trop fort pour lui mais la manière dont il a baissé les bras, dès le début du match, fut décevante. On aurait pu croire qu'il serait surmotivé par l'opportunité qui lui était donnée de montrer qu'il avait sa place dans l'équipe mais il n'en fut rien. Ce n'est pas sa demi-finale en double à Palerme (avec Vanhoudt) qui fera oublier ces mauvaises performances.
Dick Norman n'a pas vraiment été plus à l'aise. Une seule victoire en trois tournois, c'est faible, même s'il a réalisé un très bon match contre Juan-Carlos Ferrero à Bangkok.
Kristof Vliegen n'a gagné qu'un match en deux tournois, pas vraiment brillant non plus.
Le circuit junior et le circuit pro sont très différents. Kirsten Flipkens en a fait la douloureuse expérience en perdant d'entrée, face à une qualifiée dans un petit ITF en Italie.

Jeunes

Si la saison de Kirsten sur le grand circuit ne décolle pas, ce n'est pas vraiment le cas de celle chez les juniors. Après sa victoire à Wimbledon, elle a également remporté l'US Open et s'est, du même coup, emparée de la première place mondiale. Elle a maintenant toutes les cartes en main pour devenir la première Belge championne du monde de la catégorie junior.
Trois autres Belges ont soulevé un trophée junior en septembre, à un niveau nettement plus modeste évidemment. Robbert Lathouwers a gagné le Grade 2 de Neride (République Tchèque) en double alors que Michiel Antheunis et Cédric Roelant, remportaient le Grade 5 de Sofia.
Enfin, les championnats d'Europe individuels pour les jeunes filles de 16 ans et moins ont eu lieu en Belgique, à Eeklo. Malgré la présence de quatre réprésentantes (Désirée Bastianon, Claudia Smolders, Ornella Gentile et Kristel Wouters), le résultat a été plutôt médiocre. En effet, seule cette dernière a atteint le troisième tour. Bastianon et Smolders ont malgré tout atteint la finale du double.