Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | National
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

Les dix meilleures entrées du top 100

Hommes :

Igor Kunitsyn (RUS, 27 ans, 116e -> 47e) :

L'arrivée dans le Top 50 d'Igor Kunitsyn est une des surprise de la saison. A la fin des années nonante, le jeune joueur de Vladivostok était un jeune espoir en Russie, un peu dans l'ombre de Marat Safin. Il est arrivé rapidement dans le Top 400 et a pu disputer ses premiers Challengers à l'âge de 17 ans. Il a ensuite gravité entre la 250e et la 500e place pendant quatre ans et a mis autant de temps à franchir le cap des 120 premiers. Il a ensuite brièvement fait partie du Top 100 il y a deux ans mais est redescendu à la 116e place fin 2007. Cette longue présence dans le circuit secondaire lui a permis de décrocher cinq titres Challengers et six titres futures. Mais sur le grand circuit, il parvenait assez mal à s'imposer hormis dans son pays où il avait déjà atteint deux demi-finales à Moscou et une à Saint-Petersbourg.
C'est à nouveau à Moscou qu'il va réaliser la plus belle performance de sa saison (et de sa carrière) en remportant tout simplement le titre aux dépens de Marat Safin. Plus tôt, il avait déjà atteint les demi-finales à Poertschach et à Washington et remporté le tournoi Challenger de Donetsk (il a disputé deux autres finales à ce niveau). Au nombre de ses victimes en 2008, on compte quelques solides joueurs comme Fish, Schuttler ou son ami Tursunov avec lequel il a également atteint les demi-finales du double à Roland-Garros.
En 2009, son classement lui permettra de ne plus passer par les Challengers ni même par les qualifications des tournois ATP. Il peut également espérer réaliser quelques belles performances en Grand-Chelem où, jusqu'ici, il n'a remporté que deux petites victoires en dix participations à des tableaux finals.

Robby Ginepri (USA, 26 ans, 134e -> 51e) :

A 23 ans, Robby Ginepri s'est révélé grâce à un somptueux parcours à l'US Open 2005 où il avait battu Haas, Gasquet et Coria et n'avait cédé qu'en cinq sets en demi-finale contre Andre Agassi. Il avait également remporté Indianapolis et atteint les demi-finales du Masters Series de Cincinnati plus tôt dans le mois ce qui lui avait permi de passer de la 100e place au Top 20 en quelques tournois. S'il s'est maintenu dans le Top 50 en 2006, il a complètement sombré en 2007, en raison de problèmes de santé notamment, et a terminé la saison à la 134e place (il était même 171e fin janvier 2008).
A nouveau en forme, il a bien profité de trois invitations reçues pour les tournois de Delray Beach, San Jose et Las Vegas en parvenant en demi-finale de chacune de ces épreuves. Il a ensuite surpris à Roland-Garros en atteignant les huitièmes de finale avec une victoire sur Andreev alors que la terre-battue n'a jamais été sa surface de prédilection. Il n'a ensuite plus atteint le moindre quart de finale mais était régulièrement au deuxième voir au troisième tour des tournois qu'il disputait. En fait, il n'a pas été gâté par les tirages au sort durant cette période puisque depuis le mois de mai, il n'a perdu que trois fois contre des joueurs classés hors du Top 30 (en quatorze tournois). Il compte par contre quelques belles victoires contre Davydenko, Mathieu ou Ancic.

Eduardo Schwank (ARG, 22 ans, 175e -> 58e) :

Excellent junior durant la saison 2004 (qu'il a terminé à la deuxième place, derrière Gaël Monfils), Schwank a mis plus de temps à atteindre le sommet que son compatriote Del Potro, de deux ans son cadet. Il n'a ainsi atteint le Top 100 qu'au mois de mai de cette année grâce à une superbe série de trois victoires consécutives en Challengers à Crémone, Rome et Bordeaux. Il a ensuite réalisé, à Roland-Garros, ce qu'il considère toujours comme le plus bel exploit de sa jeune carrière. Issu des qualifications, il a battu un ancien vainqueur de l'épreuve, Carlos Moya, en cinq sets au premier tour et n'a été battu qu'en quatre sets serrés par Mathieu au troisième tour.
Le reste de sa saison a encore été marqué par une demi-finale à Stuttgart et des quarts à Kitzbuhel et Metz (il avait aussi disputé un quart à Costa do Sauipe en février). Argentin typique doté d'un gros coup droit, il se montre évidemment très à l'aise sur terre-battue mais possède le potentiel pour briller également sur les surfaces dures.

Kei Nishikori (JAP, 19 ans, 286e -> 63e) :

Déjà très remarqué en 2007 (cf Les meilleurs juniors de 2007), le Japonais n'a pas tardé à démontrer ses qualités sur le grand circuit. Lors de son premier tournoi ATP de la saison, il est sorti des qualifications et a tout simplement remporté l'épreuve. En demi-finale, il a sauvé quatre balles de match contre Querrey puis a battu Blake en finale. Il est le premier Japonais à remporter un titre ATP depuis Shuzo Matsuoka en 1992 (à Séoul). Il est également le plus jeune vainqueur sur le circuit depuis la victoire de Lleyton Hewitt à Adélaïde dix ans plus tôt, ce qui est une statistique bien plus parlante quant à son réel potentiel.
Par la suite, il a remporté le Challenger des Bermudes avant de disputer son premier Grand-Chelem à Wimbledon mais y sera contraint à l'abandon dès le premier tour en raison de douleurs abdominales. Il a nettement plus de succès lors de son deuxième "Major", à l'US Open, où il parvient en huitième de finale après une victoire en cinq sets contre Ferrer. En fin de saison, il parvient encore en demi-finale à Stockholm.

Jérémy Chardy (FRA, 21 ans, 192e -> 75e) :

Doté d'un excellent service et d'un jeu résolument porté vers le filet, le jeune Français a brillé sur surface rapide chez les juniors, remportant même le titre à Wimbledon en 2005. Curieusement, c'est sur terre-battue qu'il a réalisé ses meilleures performances cette saison. Après une finale au Challenger de Marrakech, il a obtenu une invitation pour Roland-Garros (il n'était encore que 145e au moment du "cut"). Il l'a particulièrement bien mise à profit puisqu'il a battu Nalbandian et Tursunov pour atteindre les huitièmes de finale.
Après une élimination au deuxième tour à Wimbledon, il a à nouveau brillé sur terre en parvenant en quart de finale à Gstaad puis en remportant le Challenger de Ségovie. En fin de saison, il s'est encore qualifié pour les quarts de finale à Moscou. Définitivement installé dans les Top 100, ce joueur spectaculaire pourrait bien s'illustrer sur les plus grands courts en 2009. Et pas que sur terre-battue.

Femmes :

Zheng Jie (CHN, 25 ans, 163e -> 25e) :

Classée dans le Top 50 en 2005-2006 avec trois titres WTA (mineurs) à la clef, Jie Zheng a chuté à la 163e place l'an dernier à cause d'une blessure à la cheville gauche qui l'a forcée à rester à l'écart du circuit de juin à décembre. Obligée de repasser par les qualifications, elle a mis quelques mois pour revenir à son meilleur niveau, parvenant tout de même au quatrième tour à Miami et au troisième à Roland-Garros. C'est à Wimbledon qu'elle réalise la plus belle performance de sa saison (et de sa carrière) en parvenant en demi-finale. Durant son parcours, elle a dominé Ana Ivanovic, la toute neuve numéro un mondial, et quelques autres solides joueuses comme Szavay ou Vaidisova. Durant l'été, elle parvient encore au troisième tour des Jeux Olympiques puis de l'US Open. Elle finira encore sa saison par deux demi-finales successives à Canton et Pékin (avec une nouvelle victoire sur Ivanovic).
Son formidable tournoi de Wimbledon a été suivi avec beaucoup de passion en Chine puisqu'aucune joueuse (ni aucun joueur) de l'Empire du milieu n'avait atteint une demi-finale jusqu'ici. Devenue star dans son pays, elle devrait encore progresser dans les mois à venir du fait du peu de points qu'elle doit défendre d'ici à l'été. Avec l'aide de son mari, qui est également son entraîneur, elle va pouvoir rattrapper le temps perdu en 2007.

Alisa Kleybanova (RUS, 19 ans, 150e -> 32e) :

Alyssa Kleybanova était considérée, fin 2003, comme une des toutes grandes espoirs du circuit. A 14 ans, elle était n°3 mondiale chez les juniors et venait de remporter le tout premier tournoi ITF auquel elle avait participé. Il lui aura pourtant fallu quatre ans pour quitter ce circuit ITF et commencer à jouer dans la cour des grandes. C'est à Anvers qu'elle réalise sa première très bonne performance dans un tournoi WTA. Issue des qualifications, elle ne s'arrête qu'en quart de finale en battant Agnes Szavay au premier tour. Elle atteint ensuite les quarts de finale à Fes puis à Eastbourne et confirme son goût pour le gazon en disputant son premier huitième de finale en Grand-Chelem, à Wimbledon. Plus discrète durant l'été, elle termine la saison par deux victoires en tournois ITF.
Encore très jeune malgré les nombreuses années passées sur le circuit secondaire, la Russe ambitionne de rejoindre le gratin mondial en 2009. Il faudra pour ça que son dos, qui lui a posé pas mal de problème ces derniers mois, la laisse définitivement tranquille.

Aleksandra Wozniak (CAN, 21 ans, 130e -> 34e) :

Presqu'inconnue il y a un an, Aleksandra Wozniak est passée au statut de star en un seul tournoi, à Stanford. Issue des qualifications, elle s'est tout simplement imposée en battant notamment Serena Williams (certes sur abandon) mais aussi Schiavone, Bammer et Bartoli. Pas une joueuse canadienne n'avait remporté de titre en 20 ans et elle est la première joueuse québecquoise à réaliser cette performance. Sur sa lancée, elle atteint encore un quart de finale à Cincinnati puis, en fin de saison, les demi-finales à Tokyo et devant son public de Québec.
Ancienne très bonne juniore (elle fut également n°3 mondiale), Aleksandra vient d'une famille de sportifs. Son père fut joueur professionnel de foot en Pologne (particularité qu'elle partage avec sa presque homonyme Caroline Wozniacki). Sa soeur, ancienne championne de tennis cadette au Canada, s'est ensuite tournée vers le basket (elle réussit une belle carrière universitaire dans ce sport).

Sorana Cirstea (ROU, 18 ans, 106e -> 36e) :

Contrairement aux deux joueuses précédentes, Sorana Cirstea n'a pas tardé à confirmer ses bons résultats chez les jeunes (cf Les meilleurs juniors 2007). Jusqu'à l'automne, elle a atteint quatre quarts de finale à Acapulco, Fes, s'Hertogenbosh et New Haven plus quelques bons résultats en ITF (deux finales en $100.000). Elle a surtout battu des joueuses du calibre de Chakvetadze, Kirilenko ou Pennetta durant cette période. Début octobre, elle remporte son tout premier titre WTA, à Tashkent (Grade IV), au terme d'une finale haletante contre Sabine Lisicki (autre grand espoir) contre laquelle elle dut sauver une balle de match. Elle a encore atteint les demi-finales à Luxembourg quelques semaines plus tard.

Anastasia Pavlyuchenkova (RUS, 17 ans, 281e -> 46e) :

Classée première mondiale et vainqueur de trois Grands-Chelems chez les juniors il y a deux ans (cf Les meilleurs juniors 2006) à seulement 15 ans, Anastasia Pavlyuchenkova a brûlé les étapes vers le Top 50. Elle a remporté deux $25.000 en début d'année puis a franchi le premier tour à Roland-Garros et a même atteint le troisième tour à Wimbledon. Elle a ensuite disputé deux quarts de finale sur le grand circuit à Palerme et Tokyo. En fin d'année, elle a encore remporté deux $100.000 à Poitiers et Bratislava.
Joueuse russe atypique, très ouverte et accessible, Anastasia s'entraîne en France à l'académie Mouratoglou (qui a notamment formé Marcos Baghdatis).

Les dix meilleures entrées du top 100 en 2007
Les dix meilleures entrées du top 100 en 2006
Les dix meilleures entrées du top 100 en 2005
Les dix meilleures entrées du top 100 en 2004
Les dix meilleures entrées du top 100 en 2003