Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | Belgian Circuit
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

Les dix meilleures entrées du top 100

Hommes :

Nicolas Almagro (ESP, 114 -> 32e) :

Tournant autour de la 100e place depuis deux ans, Nicolas Almagro a franchi un cap cette saison grâce, principalement, à ses résultats sur terre-battue. Il a remporté un titre (Valence) et a atteint un quart de finale au Masters Series de Rome. Il a par ailleurs, disputé trois demi-finales et deux quarts de finale sur cette surface. A Roland-Garros, il a quelque peu déçu en ne parvenant pas à dominer James Blake au deuxième tour.
Sur les autres surfaces, il n’a par contre pas le même rayonnement. Un seul quart de finale (à Lyon) et seulement quatre matchs remportés (pour dix défaites) c’est bien trop peu pour espérer s’installer durablement dans le Top 20.

Julien Benneteau (FRA,165e -> 40e) :

Paris réussit bien à Julien Benneteau. Il s’y est fait un nom lors du tournoi de Roland-Garros lors duquel il a atteint les quarts de finale après des victoires sur Baghdatis ou Stepanek. En fin d’année, il a également franchi deux tours aux Masters Series de Bercy, un résultat qu’il avait déjà obtenu à Indian Wells et Toronto. Il a également battu Roddick à Memphis où il ne s’est arrêté qu’en demi-finale.
Julien n’est pas le seul Français à faire son entrée dans le Top 100 cette saison. Gilles Simon (124e > 45e), Marc Gicquel (123e > 50e), Nicolas Mahut (134e > 66e) et Nicolas Devilder (173e > 95e) sont également venu grossir le bataillon du tennis Français. Avec 14 joueurs, la France est la nation la mieux représentée dans les cent meilleurs mondiaux.

Mardy Fish (USA, 225e -> 47e) :

Fish a atteint le sommet de sa carrière en décrochant une médaille d’argent aux J.O. d’Athènes en 2004. La suite fut moins heureuse puisqu’il s’est blessé au poignet gauche lors du printemps 2005 et fut contraint de se faire opérer à deux reprises. Pour la première fois depuis mi-2001, il terminait l’année hors du Top 100.
Son retour sur les tournois ATP au début de l’année n’a pas été des plus réussi puisqu’il n’a remporté qu’un match sur ses quatre premiers tournois. C’est en passant par les Challengers qu’il a retrouvé le sourire. Il en a remporté deux et a atteint une troisième finale. Il a ensuite remporté le deuxième titre ATP de sa carrière à Houston. Malgré trois quarts de finale, sa deuxième partie de saison fut moins convaincante.

Benjamin Becker (ALL, 420e -> 58e) :

Jusqu’au mois de septembre, Benjamin Becker était surtout connu grâce à son amusante homonymie avec son célèbre compatriote Boris Becker. C’est à l’US Open qu’il s’est fait un prénom en devenant le dernier joueur à affronter (et à battre) Andre Agassi en match officiel avant de s’incliner contre Roddick en huitième de finale. Sa saison n’avait pas été mauvaise du tout jusque là puisqu’il avait remporté un Challenger et atteint trois autres finales. Pas mal du tout pour un joueur plutôt habitué aux tournois futures jusque là.
Sa performance new-yorkaise l’a apparemment motivé puisqu’il a ensuite atteint les demi-finales à Tokyo et la finale au gros Challenger de Dniepropetrovsk.

Juan-Martin Del Potro (ARG, 554e -> 92e) :

Cet Argentin est le plus jeune joueur du Top 100. Troisième mondial chez les juniors début 2005, il a brûlé les étapes cette année en remportant ses deux premiers titres en Challengers. Dans les tournois ATP, il a atteint deux quarts de finale (Umag et Bâle) et a également franchi deux tours à Stuttgart et Tokyo. Moya, Verdasco, Chela et Ginepri font déjà partie de son tableau de chasse.

Femmes :

Olga Poutchkova (RUS, 198e -> 38e) :

Olga Poutchkova n’a joué que trois fois le tableau final d’une épreuve de la WTA avant le mois de septembre. Elle a tout de même remporté une épreuve ITF et a disputé une demi-finale et trois quarts de finale. Elle s’est véritablement lancée sur le grand circuit au début de l’automne, à quelques jours de son 19e anniversaire. Les résultats ne se sont pas fait attendre puisqu’elle a atteint deux finales (Kolkata et Quebec), une demi-finale et un quart.
Grande, blonde et plutôt jolie, Poutchkova a mené, jusqu’ici, une carrière de mannequin en parallèle à ses activités tennistiques. Elle risque fort d’être très vite comparée à une certaine Maria Sharapova.

Aravane Rezaï (FRA, 196e -> 41e) :

Comme Poutchkova, Aravane Rezaï a soufflé dix-neuf bougies cette année et, comme elle, elle a principalement disputé des ITF en début de saison. Elle en a remporté un, atteint une finale et deux demi-finales. C’est à Roland-Garros qu’elle a fait parlé d’elle pour la première fois en sortant des qualifications avant d’atteindre le troisième tour. Elle fit encore mieux à l’US Open, trois mois plus tard puisqu’elle y remporta trois matchs. En fin d’année, elle s’est qualifiée également pour trois quarts de finale sur le grand circuit et a remporté un deuxième titre ITF.
D’origine iranienne, Aravane est passionnée d’Astronomie. Nul doute qu’elle possède, dans son puissant jeu de fond de court, les armes pour atteindre quelques étoiles.

Vania King (USA, 164e -> 60e) :

Vania King a ramené le sourire dans le camp américain en l’absence de Lindsay Davenport et des sœurs Williams. A 17 ans à peine, elle a soulevé son premier trophée (à Bangkok en octobre). Elle a également atteint les demi-finales à Bangalore et a franchi un tour à Wimbledon et à l’US Open. Elle a même été sélectionnée dans l’équipe américaine de Fed Cup pour la demi-finale contre la Belgique.
Née en Californie dans une famille d’origine chinoise, King a un frère professionnel, Philipp, classé 385e à l’ATP.

Agnieska Radwanska (POL, 335e -> 61e) :

Cette jeune polonaise de 17 ans a disputé son premier tournoi WTA en mai à Varsovie, chez elle. Bénéficiaire d’une invitation, elle s’est glissée en quart de finale après une victoire sur Myskina. Deux mois plus tard, elle a reçu une invitation pour son premier tournoi du Grand-Chelem à Wimbledon et y a atteint les huitième de finale. En fin d’année, elle s’est également qualifiée pour les demi-finales à Luxembourg après des victoires sur Venus Williams et Dementieva.
Vainqueur de Wimbledon 2005 et Roland-Garros 2006 chez les juniors, Agnieska et sa petite sœur Urszula (8e junior à 16 ans) sont promises à un grand avenir..

Yung Jan Chan (CHT, 222e -> 74e) :

Troisième joueuse de 17 ans de la sélection, Chan a essentiellement joué des tournois ITF en 2006. Elle en a remporté quatre, a atteint deux finales et deux demi-finales. Sur le grand circuit, elle est sortie des qualifications à Wimbledon et à l’US Open et a disputé la demi-finale du Tier III de Tokyo en fin d’année (après une victoire sur Ai Sugiyama).

Les dix meilleures entrées du top 100 en 2005
Les dix meilleures entrées du top 100 en 2004
Les dix meilleures entrées du top 100 en 2003