Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | Belgian Circuit
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

Carnet de notes (janvier)

 

Excellent

Voilà moins d'un mois, Justine Hénin-Hardenne prenait l'avion pour les antipodes avec des questions plein la tête. Pourra-t-elle retrouver son niveau ? Sera-t-elle capable de suivre le rythme de la compétition ? Ne risque-t-elle pas de se blesser à nouveau ? Rien, en tout cas, ne pouvait lui permettre d'imaginer le mois de folie qu'elle allait vivre.

Tout de suite dans le coup, elle s'imposa d'abord à Sydney en dominant facilement des joueuses comme Hingis ou Kuznetsova et en terminant sur un des matchs marathons qui sont devenus sa marque de fabrique. A Melbourne, elle réalisa le parcours parfait en s'imposant face à Davenport et Sharapova. Il ne lui manqua finalement qu'un seul match. Un match qu'elle regrettera certainement longtemps. Perclue de crampes d'estomac, elle fut incapable de défendre ses chances en finale contre Amélie Mauresmo et finit par jeter l'éponge, la mort dans l'âme, au début du second set.

Si cette tournée australienne se termine sur une note triste, ce qu'il faudra en retenir principalement, ce sont les réponses positives apportées aux questions qu'elle se posait en début d'année. Ca ne fait maintenant plus un doute : Juju est de retour !

Très bien

Si Justine a joué de malchance à Melbourne, que dire de Kim Clijsters, contrainte à l'abandon tant à Sydney (en quart, gêne au dos) qu'à Melbourne (demi, déchirure du ligament de la cheville). Pire encore, cette dernière blessure va la contraindre une nouvelle fois à ranger ses raquettes pour une longue durée (minimum huit semaines). Elle est certes redevenue n°1 mondiale mais c'est une bien maigre consolation.

Kristof Vliegen n'a pas perdu, durant l'hiver, la forme qu'il avait démontrée à la fin de la saison passée. Demi-finaliste à Chennaï où il obtînt une balle de match contre Ljubicic, il a enchaîné à Melbourne par un troisième tour, la meilleure performance en Grand-Chelem de sa carrière. Le voici solidement installé dans le Top 100. Comme Kristof, Xavier Malisse a particulièrement bien débuté la saison en atteignant la finale à Adélaïde (où il joua également les demi-finales en double). A Melbourne, il s'inclina au deuxième tour non sans avoir poussé Thomas Johansson au cinquième set.

Bien

Christophe et Olivier Rochus n'ont pas été à la fête en simple en Australie. Olivier a bien atteint une demi-finale à Auckland et passé un tour à Malbourne mais sa défaite au deuxième tour face à l'Australien Luczak fut assez décevante. Quant à Christophe, il n'a carrément remporté qu'un match sur quatre. Les deux frères se sont par contre bien rattrapés en double puisqu'ils ont joué, côte à côte, la finale à Doha et les demi-finales à Auckland.

Dick Norman également n'a remporté qu'un match sur quatre en simple. Mais quel match. A 35 ans, le joueur de Waregem a franchi, pour la première fois de sa carrière, le premier tour de l'Open d'Australie. Il devient ainsi le quatrième joueur belge (après Malisse et les frères Rochus) à avoir atteint le deuxième tour (au minimum) dans tous les Grand-Chelems.

Le choix de Stefan Wauters de faire la tournée australienne était pour le moins ambitieux. Il ne fut pas bien payé puisqu'il s'inclina au premier tour des qualifications tant à Adélaïde qu'à Melbourne. Il fut nettement plus à la fête à son retour en Europe puisqu'il se qualifia pour les demi-finales du Challenger de Wrexham.

Ca fait longtemps qu'elle n'a plus eu droit à une note si haute : Debbrich Feys a atteint les quarts de finale du seul tournoi auquel elle a participé (Tipton).

Moyen

Gilles Elseneer n'a joué qu'un tournoi, à Wrexham, et s'est incliné au deuxième tour. Niels Desein a disputé deux tournois futures. Ils s'est incliné au deuxième tour des qualifications lors du premier et en est sorti lors du second.

Shana Claes a connu un parcours assez similaire. Sortie des qualifs à Stuttgart, elle s'est par contre inclinée d'entrée à Oberhaching et n'a passé qu'un tour à Grenoble. Tatiana Cutrona a passé deux tours dans les qualifications à Grenoble.

Peut mieux faire

Comme Stefan Wauters, Steve Darcis n'a pas été très performant pour sa première tournée australienne. Il s'est incliné au premier tour des qualifications à Adélaïde et au deuxième de celles de l'Open d'Australie. Jeroen Masson est passé également à côté de son début de saison puisqu'il s'est incliné d'entrée au future de Bergheim et a perdu au troisième tour des qualifs à Heilbronn.

Davina Lobbinger n'a pas remporté le moindre match, ni à Tipton, ni à Hull.

Jeunes

Yanina Wickmayer a bien débuté la saison lors de la tournée en Amérique du Sud. Elle a atteint la finale à Cuenca (Grade 1) et les quarts à Barranquilla (Grade 1) où elle a également joué la finale du double. Cette double performance lui a permis de faire son entrée dans le Top 50.

Ruben Bemelmans pointe également à la 46e place grâce à sa demi-finale à Melbourne (Grade 1), une épreuve préparatoire à l'Open d'Australie. Malheureusement, il a échoué d'entrée lors du premier Grand-Chelem de l'année.

Alexandre Rottiers démarre l'année en trombe également. Il a remporté le double à Abu Dhabi (G5) et a atteint, en simple, les demi-finales à Pribram (ETA-16, cat. 2). Florence De Vrye s'est également plutôt illustrée en double avec une demi-finale à Bergheim et un quart à Hambourg (G4 tous les deux). Michiel Antheunis a aussi joué un quart en simple à Bratislava (G2).

Dans les catégories d'âge inférieures, il faut noter le quart de finale de Thomas Delme et de David Goffin à Pribram. A Bolton (-14, Cat 1), en double, la paire Julien Cagnina / Arthur De Greef s'est qualifiée pour les quarts de finale. Même résultat pour Sofie Oyen avec une partenaire autrichienne.