Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | National
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

Carnet de notes (mars)

 

Excellent

Le retour de Kim Clijsters lors du tournoi d'Anvers fut plutôt mitigé. Après deux victoires convaincantes, sa très nette défaite contre Venus Williams laissait penser qu'il lui faudrait du temps avant de retrouver le rythme nécessaire pour faire jeu égal avec les meilleures. Rien n'était plus faux comme elle allait nous le démontrer tant à Indian Wells qu'à Miami en remportant ces deux prestigieux Tiers I.
Dans le désert californien, Kim a bénéficié d'un tableau plutôt dégagé pour monter en puissance jusqu'en demi-finale. Elle allait ensuite vaincre coup sur coup Elena Dementieva et, surtout, la n° 1 mondiale Lindsay Davenport.
A Miami, la démonstration de force de Kim fut encore plus impressionnante puisque, après avoir battu Nathalie Dechy, elle s'imposa successivement contre Myskina, Dementieva, Mauresmo et Sharapova soit quatre des six premières joueuses mondiales. Elle allait même se payer le luxe d'humilier la Française Mauresmo, 2e sur les tablettes de la WTA, 6/1-6/0 en demi-finale.
De mémoire, personne n'a jamais réalisé un retour aussi tonitruant sur le circuit, surtout après une absence aussi longue. Clijsters s'affirme donc dès aujourd'hui comme une prétendante à la place de numéro un en fin d'année.

Très bien

Justine Hénin-Hardenne est également de retour. Alignée à Miami dans son premier tournoi depuis l'US Open, elle y a battu Molik avant de prendre un set à Sharapova. C'est très encourageant.

Dick Norman reste à l'honneur dans la catégorie "très bien". Battu dès le premier tour des qualifications à Indian Wells, il a ensuite atteint la finale au Challenger de San Luis Potosi en battant, sur terre-battue, quelques spécialistes de la surface (Puerta, Delgado) avant de perdre au deuxième tour à Leon. Son début de saison est vraiment remarquable. Demi-finaliste du Challenger de Sunrise et qualifié à Miami, Christophe Rochus poursuit également sur sa lancée de février.

Autre joueur qui cartonne depuis janvier, Steve Darcis a encore surpris tout le monde en mars en remportant le gros Future de Lille et en atteignant les quarts de finale au Challenger de St-Brieuc. En chemin, il réussissait la plus belle "perf" de sa jeune carrière : une victoire sur Olivier Mutis, 107e mondial et huitième de finaliste au dernier Roland-Garros. Stefan Wauters est également en forme. Qualifié pour le deuxième tour à Lille et St-Brieuc, il se fraya ensuite un chemin jusqu'en finale du Future de Grasse.

Bien

Demi-finaliste du Future de Lagos, Jeroen Masson goûte surtout de plus en plus au circuit des Challengers. Victorieux de Vliegen à Sarajevo, il n'a rien pu faire contre Gasquet à Barletta mais a battu plusieurs spécialistes de la terre-battue lors des qualifications du prestigieux tournoi de Naples.

Battu au deuxième tour à Indian Wells et Miami, Olivier Rochus ne peut évidemment rien se reprocher dans ses défaites contre Novak et surtout contre Federer. Gilles Elseneer s'est fait surprendre d'entrée à Sarajevo mais a atteint les quarts de finale à Leon.

Quart de finaliste à Sunderland et demi-finaliste à Amiens, Caroline Maes retrouve lentement mais sûrement des résultats plus à la mesure de ses capacités. Enfin Caroline Bailly, Cécile Baijot et Shana Claes ont toutes augmenté leur capital de points en mars.

Peut mieux faire

Comme au mois de février, Kristof Vliegen et Debbrich Feys obtiennent la côte la plus basse. Kristof n'a pas remporté le moindre match de simple en mars et ce n'est pas sa victoire en double au Challenger de Barletta qui va le consoler. Debbrich a remporté un match à Patras mais c'était le tout premier de la saison. L'un comme l'autre peuvent faire beaucoup mieux.

Hors catégorie

Devant le caractère exceptionnel de sa "performance" à Miami, Xavier Malisse se voit attribuer une note "hors catégorie". Menant 6/3-5/5 face à Ferrer au premier tour, il a tout simplement été disqualifié pour avoir tenu des propos injurieux envers une juge de ligne (ce dont il se défend). Sa sortie du court, au bord de la crise de nerf, a ensuite fait le tour des télévisions du monde.
On veut bien le croire sur parole quand il dit ne pas avoir prononcé les mots que la juge de ligne a cru comprendre. Après tout, il n'aurait vraisemblablement pas piqué une telle colère s'il ne s'était pas senti victime d'une injustice. Toujours est-il qu'il aurait dû modérer son attitude et ses propos après avoir déjà reçu deux avertissements. Son comportement sur les courts depuis ses débuts professionnels est tellement inapproprié qu'on est surpris de remarquer qu'il s'agit là de sa toute première disqualification. Charmant en dehors des courts, il semble se mettre une pression disproportionnée dès lors qu'un match commence. Peut-être devrait-il consulter un psychologue du sport, quelqu'un en tout cas capable de lui ôter une partie de cette pression qui le pousse à agir de la sorte.
A Miami, Ferrer a poursuivi sa route jusqu'en demi-finale. Xavier a donc loupé une belle possibilité de s'illustrer.

Jeunes

Notre n° 1 junior, Niels Desein, est une nouvelle fois le joueur du mois chez les jeunes puisqu'il a tout simplement remporté le Grade 1 de Umag, tant en simple qu'en double. Ce résultat le propulse à la 14e place mondiale.

A noter également les quarts de finale de Ruben Bemelmans (à Pattaya, G1), Goele Lemmens et Amaury Van Haelen (Kramfors, G3), Noémie Remacle (Leuggern, G5) et Julien Dubail (Sidi Fredj, G4). Julien a également remporté ce tournoi en double alors qu'Olivia Lilien a remporté le double à Leuggern.

Lors de la première étape de l'International Youth Cup, à Uccle, les résultats belges ont été plutôt bons avec une compatriote qualifiée pour les quarts de finale (la très combative Anouk Delefortrie) et quatre autres (Florence De Vrye, Ariane Masschelein, Caroline Hitimana et Alexandre Rottiers) en huitième.

En 14 ans et moins, Yannick Reuter prouve qu'il reste un des tout meilleurs européens en atteignant la finale du Catégorie 1 de Maïa.