Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | National
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

Carnet de notes (mai)

 


© Paul Zimmer
Excellent

Après avoir déjà obtenu la meilleure note le mois dernier, Justine Hénin-Hardenne a fait encore mieux en juin en remportant d'abord le prestigieux Tier I de Berlin avant de s'adjuger son quatrième titre du Grand-Chelem à Roland-Garros.

Lors de ces deux tournois, elle a connu un parcours en deux temps, souffrant énormément pour passer les premiers tours, elle retrouva à chaque fois son plus beau tennis à l'heure d'affronter les toutes meilleures. Et ce n'est pas Maria Sharapova, totalement dominée à deux reprises, ni Mary Pierce, presque humiliée en finale de Roland-Garros, qui diront le contraire.

En fait, sa quatrième levée du Grand-Chelem, c'est en huitième de finale que Justine l'a gagnée. C'est dans ce match contre Svetlana Kuznetsova, qu'elle a achevé au bout de trois heures et après avoir sauvé deux balles de match, que la Belge a montré ce qui fait d'elle une grande championne. Plus que son fabuleux revers, ses accélérations de coup droit, son jeu de jambe précis ou son service devenu incisif, c'est sa force de caractère qui est en passe de la faire entrer dans la légende. Et dire qu'il y a deux ans et demi, les spécialistes désignaient son mental comme son principal... point faible !

Malgré une terrible déception à Roland-Garros, Christophe Rochus mérite d'obtenir la meilleure cote. Comment aurait-il pu en être autrement après son étonnant parcours à Hambourg. Issu des qualifications, Chris s'est ensuite débarrassé de joueurs aussi solides que Ljubicic, Gaudio et Chela pour devenir le premier Belge à atteindre les demi-finales d'un Masters Series. Pas encore rassasié, il poursuivit la semaine suivante à Sankt Polten où il parviendra également en demi-finale. Dommage donc, vraiment dommage pour Roland-Garros mais il n'empêche que ce mois de mai 2005 marquera un tournant dans sa carrière, ne fût-ce que pour son entrée dans le Top 50.

Très bien

Kristof Vliegen a confirmé les bons résultats du mois passé lors des deux tournois auxquels il a participé. Au prestigieux Challenger de Prague, il a atteint les demi-finales avant de se qualifier pour le tableau final à Roland-Garros et d'y franchir le premier tour. Il a ensuite perdu avec les honneurs face au futur finaliste, Mariano Puerta.

Stefan Wauters a, quant à lui, obtenu le meilleur résultat de sa saison en parvenant en demi-finale du Challenger de Zagreb. Il a fait de même lors du Future de Cesena.

Caroline Maes semble passer un nouveau cap chaque mois depuis le début de l'année. Après quelques bons résultats en $10.000, elle a atteint les quarts de finale du $25.000 de Caserta. Il s'agit là de son meilleur résultat depuis deux ans.

Bien

Elle avait prévenu qu'il ne fallait pas s'attendre à des résultats éblouissants de sa part sur terre-battue et elle n'avait pas menti. Kim Clijsters n'a pu atteindre qu'un quart de finale à Berlin (où elle dut abandonner, il est vrai) et a surtout déçu à Roland-Garros, battue par une Lindsay Davenport bien faible après avoir eu le match bien en main pendant un set et demi.

Xavier Malisse n'a pu joué que Roland-Garros en raison de sa suspension. Battu au deuxième tour par le futur vainqueur sans démériter, il devra prouver beaucoup de chose lors de la saison sur herbe. Olivier Rochus n'a pas non plus hérité d'un tirage au sort très favorable à Paris puisqu'il s'est incliné au deuxième tour face à l'un des animateurs du tournoi, le Russe Davydenko (en quatre sets tout de même). Il ne fut pas plus heureux aux premiers tours de Rome (Ljubicic) et Hambourg (Puerta). Dick Norman a réalisé un mois plutôt constant puisqu'il a atteint les demi-finales aux Challengers d'Ostrava et de Prague ainsi que le deuxième tour à Roland-Garros.

Steve Darcis et Jeroen Masson continuent leurs progressions dans les Challengers. Ils étaient tous les deux en quart de finale à Furth alors que Steve a également atteint ce stade à Ljubliana. Ils ont aussi participé pour la première fois aux qualifications d'un Grand-Chelem à Roland-Garros et Jeroen a même remporté son premier match.

Peut mieux faire

Battu d'entrée lors des qualifications de Roland-Garros alors qu'il s'était qualifié pour le deuxième tour l'an dernier, Gilles Elseneer ne parvient pas à faire vraiment démarrer sa saison.

Jeunes

Niels Desein a poursuivi sa progression au classement en atteignant la finale du tournoi de Milan, l'un des plus prestigieux de la saison, avant de remporter l'Astrid Bowl. Plus aucun Belge n'avait remporté ce tournoi depuis Stefan Wauters en 2000. Fatigué, il s'inclina malheureusement d'entrée à Roland-Garros. Il est maintenant 6e mondial !

L'autre belle surprise de l'Astrid Bowl fut la qualification de Yannick Mertens pour les quarts de finale. En huitième, il s'était débarrassé de Maxime Authom.

Le deuxième Belge au classement mondial est maintenant Ruben Bemelmans, quart de finaliste à Sankt Polten (Grade 2) et finaliste du double à Villach. Michiel Antheunis a également atteint les quarts de finale à Bals (G5) ainsi que les demi-finales du double (avec Korneel Sanders).

Chez les filles, c'est Julie Lamont qui a été la plus constante avec une demi-finale à Bals (en simple et en double avec Ine Nowe) et un quart à Maiama (G4). Aude Vermoezen était également en quart à Villach.

Enfin en 14 ans et moins, il faut noter la belle demi-finale de Jeremy Bonnevalle à Bratislava (Cat. 2). Il était également en finale du double avec Tim Verougstraete.