Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | National
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

Carnet de notes (février)

 

Maxime Authom Excellent

Ruben Bemelmans a confirmé ses excellentes dispositions actuelles en remportant, dimanche dernier, le Challenger de Wolfsburg. Il s’agit de son deuxième titre à ce niveau puisqu’il avait déjà gagné ce même tournoi il y a deux ans. Au début du mois, il a atteint les quarts de finale à Courmayeur, le deuxième tour à Bergame et le dernier tour des qualifications du tournoi ATP de Marseille. Cette série de résultats lui permet de s’installer à la 144e place, soit son meilleur classement à ce jour.

Au Future de Bressuire, Maxime Authom (cf photo) a glané son quatrième titre sur le circuit ITF et surtout le premier depuis l’été 2009. Blessé durant les sept premiers mois de la saison passée, Maxime retrouve aujourd’hui son meilleur niveau. Avant Bressuire, il a disputé les quarts de finale à Feucherolles où il avait dû passer par les qualifications.

Encore active sur le circuit junior (voir plus bas), Alison Van Uytvanck a remporté son premier titre chez les adultes à Vale do Lobo, au Portugal. Issue des qualifications, elle a achevé son parcours par une victoire face à la Bulgare Kostova, 209e mondiale et tête de série n°1.

Yanina Wickmayer Très bien

De retour après son formidable succès australien, Kim Clijsters a tenu son poste de leader de l’équipe de Fed Cup, sans forcément briller mais en se montrant très solide. La semaine suivante, elle a disputé sa troisième finale de la saison à Paris où elle s’est inclinée assez largement face à Kvitova. De quoi attiser sa méfiance envers la Tchèque qu’elle retrouvera en demi-finale de la Fed Cup.

Yanina Wickmayer (cf photo), elle aussi, a tenu son rang en Fed Cup avant de s’incliner en quart de finale à Paris face à… Kvitova, mais cette fois au tie-break du dernier set. A Dubai, elle a franchi deux tours et même obtenu la première victoire de sa carrière face à une Top 10 en prenant la mesure de Li, la finaliste malheureuse de l’Open d’Australie.

Orphelin de son comparse attitré Wesley Moodie, en congé de paternité, Dick Norman a multiplié les partenaires d’un tournoi au mois de février. Ca ne l’a pas empêché de signer quelques belles performances dont une victoire à Zagreb et une demi à Dubai. Et de faire par la même occasion un joli pied-de-nez à ceux qui ont justifié sa non-sélection en Coupe Davis sous le prétexte que Dick ne pouvait pas atteindre son meilleur niveau avec un autre partenaire que Moodie.

Surpris au premier tour des qualifications lors de la première étape des Futures à Antalya, Yannik Reuter s’est bien repris la semaine suivante en sortant des qualifs avant de se hisser en finale avec, au passage, trois victoires sur des membres du Top 500. C’est la première fois de sa jeune carrière que Yannik atteint ce stade dans un Future.

Steve Darcis Bien

Après trois mois d’interruption pour soigner une grave blessure au pied, Olivier Rochus a repris le chemin des courts lors de trois Challengers. S’il a atteint deux quarts de finale encourageants à Courmayeur et Bergame, il a été surpris d’entrée à Wolfsburg. Steve Darcis (cf photo), lui aussi fraichement remis d’une blessure au pied, a repris la compétition dans l’épreuve allemande. Il y a franchi un tour avant de baisser pavillon en trois sets face au futur vainqueur Ruben Bemelmans.

Anouk Delefortrie a débuté sa saison par deux ITF à Antalya. Elle y a été battue les deux fois au second tour.

Majoly De Wilde Moyen

Xavier Malisse a un peu marqué le pas après son beau début de saison. A San José, il a été surpris d’entrée par Raonic, la révélation de ce début d’année. Grippé, il a ensuite abandonné au premier tour à Memphis. Son mois est toutefois sauvé par une finale en double à San Jose. Il s’agit de sa première finale en double sur le grand circuit depuis début 2008, de bon augure avant la Coupe Davis.

Yannick Mertens n’a remporté qu’un match en trois tournois : le Challenger de Quimper et les qualifications des tournois ATP  de Zagreb et de Marseille. Pour sa défense, il faut reconnaître que ses choix de tournois sont de plus en plus ambitieux. De retour sur le circuit comme Rochus et Darcis, Kristof Vliegen a été battu d’entrée à Wolfsburg.

Arthur De Greef a également connu son lot de pépins physiques ces derniers mois. Son retour lors des Futures d’Antalya a été plutôt mitigé. Il y a successivement atteint le troisième et le deuxième tour des qualifications. La première semaine, il a tout de même pris la mesure de Yannik Reuter. Julien Dubail a débuté sa saison au Challenger de Quimper où il a atteint le dernier tour.

Kirsten Flipkens a subi deux défaites peu glorieuses en qualifications à Dubaï (premier tour) et à Doha (second). Associée à An-Sophie Mestach., elle a disputé un match de double sans enjeu en Fed Cup que les deux belges ont perdu mais avec les honneurs.

Majoly De Wilde (cf photo) a participé aux qualifications de trois $10.000 au Portugal (Vale Do Lobo, Albufeira et Portimao. Malgré quatre victoires, elle n’a jamais réussi à atteindre le tableau final. Le constat est identique pourMichaela Boev dans les mêmes tournois (elle a disputé celui de Coimbra en plus). Appollonia Melzani est, quant à elle, sortie des qualifications de la première étape à Mallorque avant de perdre à un match du tableau final lors de la deuxième. Mais elle ne prend pas plus de points que Majoly et Michaela pour autant.

Niels DeseinPeut mieux faire

Niels Desein (cf photo) a disputé trois tournois : le Future de Bressuire et les qualifications du tournoi ATP de Marseille et du Challenger de Wolfsburg. Il a chaque fois été battu au premier tour.

Alexandre Folie a terminé sa tournée en Amérique centrale par une piètre défaite au premier tour à Santa Tecla. Il a ensuite été battu au deuxième tour des qualifications à Wolfsburg. Yannick Vandenbulcke a été battu d’entrée lors des qualifications du Future de Bressuire.

La première apparition de Valérie Verhamme sur le circuit cette saison s’est soldée par deux échecs d’entrée lors des deux $10.0000 d’Antalya.

Elyne Boeykens a également disputé deux tournois, à Leimen et à Zell am Harmersbach mais seulement en qualifications et elle n’y a gagné qu’un match. Cette victoire, elle l’a obtenue lors de la deuxième étape au détriment de Goele Lemmens également battue d’entrée à Leimen.

Alison Van Uytvanck Jeunes

Alison Van Uytvanck (cf photo) a poursuivi sur la lancée de sa première victoire pro au Portugal pour remporter le tournoi de Siauliai (Grade 2). Egalement victorieuse à Prerov en janvier, Alison est toujours invaincue en simple cette saison avec 19 succès à son actif.

Michelle Werbrouck s’est, pour sa part, arrêtée en finale à Almere (G4) où Justine De Sutter et Sam De Paepe ont été battus en quart de finale. A Oberentfelden (G4), Adrien Rossignon a également disputé les quarts.

La première étape d’une tournée Kenyane à Mombasa (G5) a souri à Audrey Capouet et à Britt Geukens qui y ont atteint les demi-finales. Audrey a encore brillé en double lors de la dernière étape à Nairobi (G4) où elle a disputé la finale. Romain Barbosa y a remporté le tournoi de double.

La principale épreuve des catégories d’âge inférieures en février est la Winter Cup, la coupe d’Europe d’hiver par équipe. Les scolaires garçons (Omar Salman, Clément Geens et Michaël Geerts) ont été les seuls à atteindre le tour final où ils ont terminé à la 6e place. L’équipe des scolaires filles, composée de Deborah Kerfs, Klaartje Liebens et Marie Benoit, a terminé à la troisième place de son groupe de qualification (les deux premières équipes seulement sont qualifiées). Les deux équipes des 14 ans et moins ont fini à la 6e position de leur groupe.