Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | Belgian Circuit
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

Les dix plus grosses chutes du top 100

Hommes :

Lleyton Hewitt (AUS, 4e -> 20e) :

L’Australien est très loin du niveau qui fut le sien il y a plus de trois ans, lorsqu’il était n°1 mondial. Une victoire (au Queen’s, où il s’était déjà imposé trois fois) et deux finales plus deux quarts de finale en Grand-Chelem, ce n’est évidemment pas catastrophique mais ce n’est pas suffisant pour un joueur de ce calibre.
De nombreuses blessures (il n’a pas joué depuis fin septembre) et sa toute nouvelle paternité ne lui ont pas permis de se concentrer à 100% sur son jeu.

Andre Agassi (USA, 7e -> 150e) :

La chute d’Agassi au classement n’est pas une surprise puisque l’Américain n’a joué qu’un nombre limité de tournois afin d’être prêt à faire ses grands adieux lors de l’US Open. Deux maigres quarts de finale (Delray Beach et Los Angeles) et des troisièmes tours à Wimbledon et l’US Open montrent bien que l’Américain a eu raison de s’arrêter alors que son corps ne répondait plus.
Avec ses soixante titres dont sept Grand-Chelems et l’or olympique d’Atlanta, il restera comme l’un des plus grands Champions de l’histoire du tennis.

Guillermo Coria (ARG, 8e -> 115e) :

Le petit Argentin est une vraie énigme. En manque de confiance tout le début de saison, notamment sur son service (il a une moyenne de 11,5 doubles fautes par match en 2006 !), il a accumulé les contre-performances avant l’arrivée de la saison sur terre-battue. Il n’a ainsi atteint qu’un seul quart de finale (à Monte-Carlo) jusqu’au mois de mai.
Une blessure à l’épaule l’a ensuite forcé à déclarer forfait pour Roland-Garros. La suite a été marquée par de nombreux abandons, probablement autant motivés par des problèmes physiques que par des soucis personnels. Coria a, à plusieurs reprises, évoqué la possibilité de ranger ses raquettes. Il n’a en tout cas plus joué après le mois de septembre.

Taylor Dent (USA, 13e -> 571e) :

Déjà souvent embêté par de multiples blessures depuis le début de sa carrière, l’Américain a connu une année pourrie. Battu d’entrée à Sydney, Melbourne et Marseille, il remporta son premier match à Rotterdam avant… d’abandonner contre Christophe Rochus. Ce sera son dernier match de la saison.
Le fils de Phil Dent et Betty-Ann Hansen, deux champions des années 70, a ensuite subi une rhysotomie pour soigner ce dos qui l’empêche de pratiquer son superbe jeu de service-volée.

Victor Hanescu (ROU, 36e -> 642e) :

En grand progrès l’année passée avec, notamment, un quart de finale à Roland-Garros, le Roumain a dégringolé au classement. En six tournois, il n’a pas remporté le moindre match. Bizarrement, c’est lors d’un tournoi exhibition (le prestigieux tournoi de Houston) qu’il réalisa sa seule bonne performance puisqu’il le remporta en battant plusieurs joueurs du Top 100. Une vilaine blessure allait ensuite l’empêcher de poursuivre plus loin cette saison.

Femmes :

Lindsay Davenport (USA, 1e -> 25e) :

Encore première mondiale au début de la saison, Lindsay Davenport nourrissait de grandes ambitions pour 2006. Mais des blessures, à la cheville d’abord puis au genou, en ont décidé autrement. Absente des courts de mars à août, puis à nouveau en fin d’année, elle n’a pu disputer que huit tournois. Cela ne l’a pas empêchée d’atteindre les quarts de finale à l’Open d’Australie et l’US Open ainsi que la finale à New Haven où elle dut… abandonner contre Justine Henin-Hardenne.
Elle avait néanmoins gardé l’envie et projetait de faire son retour en 2007 mais l’annonce d’un heureux événement l’a fait changer d’avis. Après Agassi, c’est une nouvelle étoile des Etats-Unis qui tire sa révérence.

Mary Pierce (FRA, 5e -> 79e) :

Le parcours de Mary Pierce est un peu similaire à celui de Lindsay Davenport cette année. Gonflée à bloc après une saison 2005 qui fut la meilleure de sa carrière, la Française ne cachait pas son envie d’atteindre enfin la première place. Mais, après une finale à Paris en février, elle s’est blessée et n’a pu revenir qu’au mois d’août. Après plusieurs contre-performances, elle s’est de nouveau blessée, assez grièvement cette fois, au tournoi de Linz.
Le genou sérieusement touché, elle devra subir plusieurs opération en 2007 et il n’est pas prévu qu’elle puisse reprendre la compétition avant 2008. Elle aura alors 33 ans.

Serena Williams (USA, 11e -> 93e) :

Au rayon des blessées, Serena Williams n’est sans doute pas celle qui a le plus souffert. Ces problèmes de genoux, prétextes à de nombreux forfaits cette saison, sont sans doute un petit peu exagérés. C’est que Serena a de plus en plus de mal à cacher son désintérêt pour le circuit. Et les fluctuations de sa silhouette prouvent qu’elle ne s’entraîne pas assez pour rester compétitive.
Deux demi-finales (Cincinnati et Los Angeles), les huitièmes à l’US Open et le troisième tour à l’Open d’Australie sont ses quatre seuls résultats de la saison. Plutôt triste pour une ancienne numéro un et gagnante de 7 Grands-Chelems. Sa sœur Venus n’a guère mieux joué (elle termine 47e). A 25 et 26 ans, elles peuvent encore revenir sur le devant de la scène. Mais en ont-elles l’envie ?

Elena Likhovtseva (RUS, 17e -> 43e) :

La Russe a réalisé, en 2005, la meilleure saison de sa carrière alors qu’elle fêtait ses trente ans. Elle y avait, entre autre, atteint les demi-finales de Roland-Garros. Cette saison fut nettement moins bonne avec seulement trois quarts de finale (Tokyo, Birmingham et Eastbourne) et les troisièmes tours à Wimbledon et l’US Open.
La chute de Likhovtseva est encore légère mais elle marque la fin d’une génération de joueuses russes. Tatiana Panova (89e > 339e) et Alina Jidkova (123e > 333e) sont également sur la pente descendante. Ces filles, déjà professionnelles il y a dix ans lorsque le tennis russe ne connaissait ni le niveau, ni le glamour qui le caractérise aujourd’hui, ont été des pionnières pour l’actuelle génération dorée.

Alicia Molik (AUS, 28e -> 165e) :

Après un début de carrière marqué par de nombreuses blessures, Alicia Molik semblait avoir enfin trouvé le chemin du succès entre mi-2004 et début 2005 où elle multiplia les très bonnes performances (médaille de bronze à Athènes, quart de finale à l’Open d’Australie, 8e place mondiale). Une infection à l’oreille qui affectait sa vue et son équilibre l’a ensuite forcée à faire l’impasse sur la saison sur terre-battue. De retour au début de l’été 2005, elle n’est jamais parvenue, depuis, à retrouver son niveau d’il y a deux ans.
Cette saison, un troisième tour à Roland-Garros et un quart à Canton sont ses seuls résultats valables. Déjà descendue de 20 places en fin de saison 2005, elle a véritablement dégringolé pour finir à sa plus mauvaise position depuis 1998.

Les dix plus grosses chutes du top 100 en 2005
Les dix plus grosses chutes du top 100 en 2004