Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | Belgian Circuit
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

Carnet de notes (novembre)

 

Yanina Wickmayer Excellent

Justine Henin-Hardenne n’était pas sûre de rejouer cette année. Sa blessure au genou, encourue durant la finale de la Fed Cup, l’avait privée de la tournée en salle. Sa participation aux Masters était compromise et la première place mondiale, qui ne semblait pas pouvoir lui échapper après l’US Open, s’éloignait de plus en plus.
Toutefois, lorsqu’elle annonça sa présence à Madrid, tout le monde savait que ce n’était pas pour y faire de la figuration. Ce n’est pas, il est vrai, le genre de la maison. Elle fit même bien mieux que ça puisqu’elle s’adjugea le titre en dominant successivement Maria Sharapova et Amélie Mauresmo. Ce premier titre aux Masters s’ajoute aux cinq Grand-Chelems, à la Fed Cup et à l’or olympique pour former l’un des plus beaux palmarès de l’ère Open. Elle lui permet également de terminer la saison au sommet de la hiérarchie.

Caroline Maes a réalisé, en ce mois de novembre, deux résultats hors du commun pour elle. A Hasselt, où elle avait reçu une wild-card, elle a franchi le premier tour d’une épreuve WTA pour la première fois de sa carrière. Pour se faire, elle battait une joueuse du Top 100 (Fedak, 66e) pour la première fois de sa carrière également. Au deuxième tour, elle résista même durant trois sets à Michaella Krajicek. Deux semaines plus tard, elle sortait des qualifications au $50.000 de Deauville avant de se hisser jusqu’en demi-finale. Ces résultats sont l’apogée d’une saison vraiment réussie pour Caroline.

La troisième réussite féminine du tennis belge en novembre fut celle de Yanina Wickmayer. Partie en Amérique du Sud dans l’espoir de réaliser quelques belles performances, Yanina débuta par un quart de finale au $25.000 de Santa Cruz. Ce résultat lui donna des ailes puisque, sur les trois $10.000 qui suivirent, elle s’adjugea deux titres en simple et deux autres en double. En un mois, elle a grimpé de près de 200 places !

Kim Clijsters Très bien

Comme Justine, Kim Clijsters est revenue de blessure avec succès. Elle s’est tout d’abord imposée dans ce qui restera probablement comme le dernier tournoi de Hasselt. Si la manière n’y était peut-être pas vraiment dans le chef-lieu du Limbourg, Kim a nettement mieux joué au Masters de Madrid où elle n’est pas passée loin d’atteindre la finale.

Cela faisait un petit temps que Jeroen Masson n’avait plus fait parler de lui positivement. En novembre, il a disputé deux futures de $15.000 aux Canaries. Lors du premier, il a atteint les demi-finales en simple et s’est imposé en double. Il a ensuite échoué au deuxième tour du second tournoi mais ces résultats devraient le rassurer un peu après une saison bien inférieure à son potentiel.

Niels Desein Bien

Kristof Vliegen et Olivier Rochus, les deux premiers Belges au classement mondial, ont connu des résultats semblables puisqu’ils n’ont tous les deux disputé que le Masters Series de Paris-Bercy, où ils ont tous les deux franchi le premier tour avant de ne céder qu’en trois sets face à des « gros bras » du circuit (Kristof contre Ancic et Olivier contre Berdych). Pour les deux, il s’agit d’un bon résultat, sans plus. Christophe Rochus a également atteint le second tour à Bercy (il avait été repêché des qualifications). Mais, après une victoire vraiment encourageante face à Acasuso, il a sombré contre Davydenko à qui il n’a pas pris un jeu.

Niels Desein est parti en Tunisie avec beaucoup d’ambition pour y jouer deux petits futures. Force est de constater que cette tournée se termine sur une petite déception. Après une bonne demi-finale à Sfax, il s’est fait surprendre d’entrée à Monastir.

Maxime Authom est d’abord sorti des qualifications lors de deux futures en Angleterre (il a même franchi le premier tour à Redbridge) mais s’est ensuite incliné d’entrée à Hamman Sousse. Yannick Mertens a joué deux futures en Israël. A Ramat Hasharon, il n’a pas réussi à sortir des qualifications. A Tel Aviv, il y est parvenu et a même franchi le premier tour du tableau final. Dans ce même tournoi, Ruben Bemelmans a également atteint le deuxième tour après être sorti des qualifs.

Deux résultats assez similaires pour Eva De Block et Soetkin Van Deun. Eva a franchi les qualifications au $10.000 de Redbridge avant de se hisser en quart de finale. Ce résultat lui a permis d’obtenir son premier classement WTA. Soetkin a réalisé exactement le même parcours lors de la première étape d’une tournée au Caire. Lors de la deuxième étape, elle est également sortie des qualifications mais s’est arrêtée au premier tour. Elle était qualifiée d’office pour le grand tableau de la troisième étape mais elle s’y est fait battre d’entrée de jeu.

Dick Norman Peut mieux faire

C’est sans doute un peu sévère de classer Xavier Malisse dans cette catégorie pour un seul match mais le fait est là : il a joué et perdu en deux sets son unique match du mois à Bercy face à Sébastien Grosjean, l’une de ses bête noires.

La fin de saison fut plutôt pénible pour Dick Norman qui termine sur une note assez négative. Battu d’entrée au Challenger d’Aix-la-Chapelle, il n’a pas fait mieux à Shrewsbury où il a même abandonné avant de jouer la balle de match suite à une dispute avec l’arbitre. Les vacances seront les bienvenues.

Julien Cagnina Les jeunes

Nos espoirs se sont montrés nettement plus présents que ces deux derniers mois sur la scène internationale. La palme revient toutefois encore à Tamayn Hendler, demi-finaliste au Eddie Herr International, l’un des plus prestigieux Grade 1 du circuit junior. Alexandre Folie s’est quant à lui arrêté au stade des quarts de finale dans la catégorie -16 ans.

Au début du mois de novembre, un Grade 4 a eu lieu en Belgique au TC Heiveld. Il n’a pas trop souri à nos couleurs à l’exception de Korneel Sanders (demi-finaliste) et Florence De Vrye (quart de finaliste).

Nos jeunes ont été largement plus efficaces au Nike Junior Tour, une épreuve internationale indépendante de tout circuit qui a déjà couronné la plupart des grands noms du tennis actuel. Chez les -14 ans, Sofie Oyen et Arthur De Greef se sont arrêtés en quart de finale (sur forfait pour Arthur). Estelle Balan a fait mieux en atteignant les demi-finales chez les -12 ans. Mais c’est surtout le parcours de Julien Cagnina, qualifié pour la finale des -12 ans, qui a attiré l’attention. Les conditions climatiques ont malheureusement contraint les organisateurs à annuler le match.

Julien s’est consolé en atteignant une autre finale, cette fois chez les -14 ans, au tournoi de Wilen (Cat.2, -14) et en y remportant l’épreuve de double. Catherine Chantraine et An-Sophie Mestach se sont fait battre en finale du double.