Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | Belgian Circuit
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

An-Sophie Mestach


©Le Site du Tennis Belge (Rosmalen 2014)

Toutes ses stats (simple) - (double)
Nom : Mestach
Prénom : An-Sophie
Date de naissance : 07/03/1994
Résidence : Brasschaat
Twitter : @ansophiemestach
Droitière, revers à deux mains
Coach : Cindy De Leeuw
Surface favorite : Herbe
Titres WTA : 0
Titres WTA double : 2
Titres WTA125 : 0
Titres WTA125 double : 0
Titres ITF : 6
Titres ITF double : 6
Meilleur classement simple : 98e (14/09/2015) - Actuel : 294
Meilleur classement double : 64e (01/02/2016) - Actuel : 127


Sa bio chez les juniors

Faits marquants :

Classement simple en fin de saison :
2008 : Ncl (0 v / 1 d) résultats de l'année
2009 : 893e (6 v / 5 d) résultats de l'année
2010 : 476e (14 v / 6 d) résultats de l'année
2011 : 617e (7 v / 5 d) résultats de l'année
2012 : 360e (24 v / 10 d) résultats de l'année
2013 : 143e (45 v / 19 d) résultats de l'année
2014 : 128e (53 v / 26 d) résultats de l'année
2015 : 156e (30 v / 30 d) résultats de l'année
2016 : 218e (31 v / 27 d) résultats de l'année

Tous ses résultats en 2017

Classement double en fin de saison :
2009 : 612e (10 v / 5 d) résultats de l'année
2010 : 711e (3 v / 5 d) résultats de l'année
2012 : 962e (3 v / 3 d) résultats de l'année
2013 : Ncl (0 v / 1 d) résultats de l'année
2014 : 418e (10 v / 5 d) résultats de l'année
2015 : 91e (22 v / 14 d) résultats de l'année

© Le Site du Tennis Belge (Rosmalen 2014)

Résultats en Grand Chelem et aux Masters (simple)
  Australian Open Roland-Garros Wimbledon US Open Masters
2012Q1------------
2013------Q3Q2---
2014Q2Q1Q1Q1---
20151T---Q2Q2---
2016Q1---Q2Q2---

Résultats en Grand Chelem et aux Masters (double)
  Australian Open Roland-Garros Wimbledon US Open Masters
2016------2T------

Sa carrière :

An-Sophie dispute son tout premier match pro à 14 ans, en 2008. Elle s'incline au premier tour à Coxyde où elle avait reçu une wild-card.

L'année suivante, elle participe aux qualifications du $100.000 de Torhout où elle écrase Caroline Maes avant de s'incliner au deuxième tour. La semaine suivante, elle est invitée à Tessenderlo mais échoue au premier tour. Le mois de mai lui permet de signer son premier résultat probant : une demi-finale en Turquie assortie d'une finale en double. En juillet, elle atteint les quarts de finale à Bree où elle se hisse également en finale du double.

Entrée dans le Top 500

En 2010, An-Sophie participe pour la première fois à la Fed Cup et joue le double pour l'honneur en Pologne. Elle joue encore principalement chez les juniores mais les quelques incursions qu'elle fait sur le circuit professionnel sont très encourageantes. En effet, elle ne s'incline jamais au premier tour et atteint même une finale en $25.000 et une en $10.000. Elle dispute encore une demi et un quart en $10.000. En seulement 6 tournois, An-Sophie a réussi à entrer dans le Top 500.

An-Sophie entame la saison 2011 par la Fed Cup, contre les Etats-Unis, rencontre lors de laquelle elle dispute le double. Elle prend ensuite part à des tournois $25.000 et $50.000. Elle atteint les quarts de finale à Tessenderlo. En mai, elle est invitée au tournoi WTA de Bruxelles et offre une belle résistance à une joueuse du Top 100, Lepchenko. Elle va ensuite malheureusement se blesser et devra faire une croix sur tout le reste de la saison.

Premier titre ITF

An-Sophie reprend en 2012 avec les qualifications de l'Australian Open. Elle s'y incline au premier tour. Elle se blesse ensuite à nouveau et doit attendre le mois de juillet pour revenir sur les courts. Elle signe trois deuxièmes tours, à Maaseik, Rebecq et Westende avant de se hisser en quart de finale à Baulet. En septembre, elle passe la vitesse supérieure en remportant son premier $10.000 à Antalya. Elle termine la saison avec deux belles demi-finales en $25.000.

Titre au 50K de Gifu sur herbe

An-Sophie débute 2013 par un abandon lors des qualifications du $25.000 d'Innisbrook suite à une blessure au tibia. Elle n'a pu reprendre la compétition que mi-mars et, même si elle a tout de suite atteint la finale du $15.000 de Bath, elle a eu besoin de quelques semaines pour retrouver son meilleur tennis. C'est une tournée de trois $50.000 au Japon qui va lui redonner confiance. Elle commence à Gifu où elle sort des qualifications avant d'aller au bout du tournoi. Lors des deux épreuves suivantes, à Fukuoka et à Kurume (disputées sur gazon), elle n'est battue qu'en finale. Sur sa lancée, elle réalise une belle mini-saison sur herbe. Elle sort des qualifications du $75.000 de Nottingham puis du WTA de s'Hertogenbosch. A Wimbledon, elle est battue aux portes du tableau final (8/6 au dernier set du dernier tour des qualifs). Une blessure la gène ensuite durant l'été mais elle réussit deux bons résultats dans des $50.000 à Trabzon en septembre (demi et quart). Elle se hisse encore en finale d'un tournoi de même valeur à Joué-Les-Tours un mois plus tard. Comme Alison Van Uytvanck, elle fait le voyage vers Taipei mais avec nettement moins de réussite puisqu'elle se blesse au coude lors de son premier match et doit rentrer prématurément en Belgique pour se faire opérer. Une fois sa revalidation terminée, An-Sophie s'est engagée à Ankara, quelques jours avant Noël, afin de parfaire sa préparation pour 2014. Mais là aussi, elle a dû jeter l'éponge lors de son deuxième tour.

Blessée à l'épaule

La saison 2014 d'An-Sophie Mestach aurait pu être bien morne. Elle a souffert de l'épaule pendant les six premiers mois et a peiné à trouver son meilleur niveau pendant cette période. Dès la saison australienne, la Gantoise a eu du mal à pratiquer son meilleur tennis. Elle ne sort des qualifications à Hobart que via un repêchage et perd au deuxième tour préliminaire à Melbourne. De retour en Europe, elle remporte le $25.000 de Sunderland de manière convaincante mais elle perd ensuite un match important en Fed Cup. Jusqu'à la fin de l'hiver, elle tente de se qualifier pour le tableau final de plusieurs épreuves WTA mais sans succès. A Kuala Lumpur, elle accède toutefois directement au grand tableau mais est battue au premier tour. Après deux demi-finales ITF en Asie ($50.000 de Séoul et $75.000 de Gifu), elle abandonne dès le premier tour des qualifications à Roland-Garros. Son épaule continue de la faire souffrir durant la saison sur herbe. Enfin débarrassée de ses soucis de santé, An-Sophie joue beaucoup mieux après Wimbledon même si les résultats ne vont pas suivre tout de suite. Il faut attendre le lendemain de l'US Open (où elle est encore éliminée au premier tour des qualifs) pour la voir obtenir un bon résultat. Elle s'impose en effet au $25.000 de Batumi, en simple comme en double. Dès lors, les performances s'enchaînent. Elle dispute deux autres demi-finales en $25.000 puis part disputer quatre $50.000 en Amérique du nord. Au Mexique tout d'abord où elle en remporte un puis atteint une finale. Au Canada ensuite où ses résultats sont moins bons. Elle termine sa saison en Asie avec un quart de finale au $75.000 de Dubaï (en battant Tereza Smitkova, 83e mondiale) puis, surtout, une victoire à celui de Toyota, au Japon.

Entrée temporaire dans le Top 100

Son début de saison 2015 est très faible. En quatre mois, elle ne remporte que quatre matchs. Dont trois en qualifications de tournoi WTA. Elle souffre un peu d’une inflammation du tibia durant cette période mais rien qui ne l’empêche de jouer. C’est plus du côté mental et de la confiance qu’il faut chercher son échec à évoluer au même niveau dans les tableaux finals de tournoi WTA qu’elle ne le faisait l’an dernier en ITF. En fait, la seule rencontre qu’elle gagne à ce niveau-là, c’est contre une invitée classée 427e, à Katowice. La plupart de ses défaites, elle les connaît contre des joueuses même pas classées dans le Top 100. Elle décide alors de faire l’impasse sur la saison sur terre et de partir disputer une tournée de 4 ITF en Asie. Des tournois qu’elle aurait dû survoler en tant que tête de série n°1 et qui auraient dû lui permettre de retrouver la confiance. Malheureusement, elle n’y atteint qu’une seule demi-finale ce qui mine encore plus son moral. D’habitude plutôt à l’aise sur herbe, An-Sophie passe également à côté de cette partie de la saison. Lors des qualifications de Wimbledon où elle est deuxième tête de série, elle s’incline dès le deuxième tour. Heureusement, elle va réaliser un bien meilleur été. Elle se hisse tout d’abord deux fois en finale de $50.000 à Stockton et à Sacramento. Elle parvient également à sortir des qualifications du tournoi WTA de Washington puis atteint les demi-finales du $25.000 de Landisville. Cette série lui permet même de faire momentanément une petite incursion dans le Top 100. Mais elle est de nouveau sortie au deuxième tour des qualifications à l’US Open. Son début d’automne n’est pas mauvais non plus, elle y décroche son premier titre WTA, en double, à Québec. Après un quart de finale au $75.000 d’Albuquerque, elle marque un peu le pas et sa fin de saison n’est pas à la hauteur.

Chute hors du Top 200 en 2016

Battue d'entrée en qualification à Auckland et à l'Open d'Australie (contre Schiavone), elle atteint tout le même la finale du $50.000 d'Andrézieux. Sur sa route, elle écarte même la Roumaine Mitu, 96e mondiale. Mais ses tentatives en qualifications de tournois WTA, que ce soit à Acapulco, Monterrey où Indian Wells échouent dès le premier tour. Pire, elle poursuit cette série de déroutes lors de tournois ITF disputés au printemps. En tout, An-Sophie encaisse huit défaites consécutives qui ne prennent fin que lors d'un $50.000 au Japon où elle atteint les demi-finales. La semaine suivante, toujours au pays du soleil levant mais pour un $25.000, elle se hisse en finale sans toutefois rencontrer de Top 300. Sur le gazon britannique, elle subit deux nouvelles défaites d'entrée lors de tournois ITF préparatoires à Wimbledon. A Londres, elle parvient à remporter son premier match en qualifications mais échoue au deuxième tour. Son été est un tout petit peu meilleur. Elle parvient à rejoindre trois quarts de finale en ITF en battant quelques joueuses du Top 150 dont Elise Mertens à Landisville. Elle perd cela dit également au deuxième tour des qualifs à l'US Open. Durant l'automne, elle atteint encore un quart en $25.000 puis doit jouer les qualifications de deux $100.000 à Poitiers et à Tokyo. Les deux fois, elle parvient à rejoindre le tableau final mais y est éliminée d'entrée.