Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | National
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

Germain Gigounon


©Pierre Doignies (Roland-Garros 2015)

Toutes ses stats (simple) - (double)
Nom : Gigounon
Prénom : Germain
Date de naissance : 20/04/1989
Résidence :
Twitter : @GermainGigou
Droitier, revers à une main
Coach : Till Salme, Ananda Vandendooren
Surface favorite :
Titres ATP : 0
Titres ATP double : 0
Titres Challenger : 0
Titres Challenger double : 0
Titres Future : 13
Titres Future double : 14
Titres Satellite : 0
Titres Satellite double : 0
Meilleur classement simple : 185e (17/08/2015) - Actuel : 367
Meilleur classement double : 253e (23/03/2015) - Actuel : 689


Sa bio chez les juniors

Faits marquants :

Classement simple en fin de saison :
2006 : Ncl (0 v / 1 d) résultats de l'année
2007 : Ncl (8 v / 9 d) résultats de l'année
2008 : 704e (51 v / 30 d) résultats de l'année
2009 : 734e (12 v / 12 d) résultats de l'année
2010 : 773e (26 v / 19 d) résultats de l'année
2011 : 458e (35 v / 16 d) résultats de l'année
2012 : 419e (44 v / 24 d) résultats de l'année
2013 : 238e (59 v / 27 d) résultats de l'année
2014 : 297e (55 v / 30 d) résultats de l'année
2015 : 258e (27 v / 28 d) résultats de l'année
2016 : 278e (63 v / 27 d) résultats de l'année

Tous ses résultats en 2017

Classement double en fin de saison :
2007 : Ncl (1 v / 3 d) résultats de l'année
2008 : 874e (20 v / 19 d) résultats de l'année
2009 : 1051e (7 v / 6 d) résultats de l'année
2010 : 1184e (5 v / 12 d) résultats de l'année
2011 : 619e (14 v / 5 d) résultats de l'année
2012 : 522e (26 v / 15 d) résultats de l'année
2013 : 506e (19 v / 14 d) résultats de l'année
2014 : 290e (31 v / 13 d) résultats de l'année
2015 : 588e (10 v / 16 d) résultats de l'année

© Pierre Doignies (Roland-Garros 2015)

Résultats en Grand Chelem et aux Masters (simple)
  Australian Open Roland-Garros Wimbledon US Open Masters
2014Q2Q1Q2------
2015---1TQ1Q2---
2016Q1------------

Résultats en Grand Chelem et aux Masters (double)
  Australian Open Roland-Garros Wimbledon US Open Masters
Sa carrière :

Germain dispute son premier tournoi pro en 2006, au challenger de Mons. Il s’y incline dès son entrée en lice dans les qualifications.

En 2007, Germain se consacre au circuit junior jusqu’en septembre. A partir de ce moment-là, il va enchaîner les tournois futures et une participation au challenger de Mons où il échoue au deuxième tour de qualifications. En future, il parvient deux fois à se hisser dans le tableau final, à Saint-Dizier, en tant que lucky-loser, et à la Roche/Yon. Malheureusement, il ne réussit pas à arracher son premier point ATP. Il termine sa saison avec trois défaites en qualifications.

Entrée au classement ATP

En 2008, il faut attendre le 6e essai de Germain pour le voir atteindre un tableau final, à Angers. Un mois plus tard, il passe la vitesse supérieure à l’occasion d’une série de Futures en Bulgarie. S’il s’incline dans les qualifications du premier, à Sofia, il atteint cependant la finale du double aux côtés de Frédéric de Fays. Lors de la 2e étape, il sort des qualifications et franchit le premier, ce qui lui permet d’obtenir son premier classement. La semaine suivante, il se qualifie à nouveau mais échoue au premier tour. La dernière étape lui permet cependant d’aller chercher un nouveau point ATP en atteignant le deuxième tour après s’être extirpé des qualifications. Début juin, Germain se hisse en quart de finale à Sousse, où il dispute également la finale du double. Son été est ponctué de quelques beaux résultats, dont principalement sa finale à Kefalonia, sa demi à Uccle et son quart à Eupen. Sa fin de saison est plus poussive avec plusieurs éliminations assez précoces mais il termine néanmoins sur une bonne note avec une demi-finale à Saint-Domingue.

Germain débute 2009 avec deux éliminations en qualification. Début mars, il se hisse en quart de finale à Gatineau où il remporte le double associé à Frédéric de Fays. Après une défaite au deuxième tour la semaine suivante, il se glisse dans le dernier carré à Sheerbrooke. Ce sera là son meilleur résultat de la saison car il n'atteint plus qu'un quart de finale à Damas, en juillet, où il est obligé de jeter l'éponge. Après cette blessure, il ne joue plus que deux tournois, à Eupen et Coxyde, sans grand résultat puisqu'il s'incline respectivement au deuxième et au premier tour.

L'entame de la saison 2010 n'est pas réjouissante pour Germain. Il doit attendre son 7e tournoi, à la mi-mars, pour enfin atteindre un deuxième tour. On ne le revoit d'ailleurs plus avant l'été. A Eupen, il bénéficie d'une wild-card. Il remercie les organisateurs en se hissant dans le dernier carré. Il répète la même performance en octobre, à Antalya. Il termine sa saison en Amérique du Sud avec un quart de finale.

Ses deux premiers titres en Futures

En 2011, Germain ne reprend le chemin des courts qu'en avril. Le succès n'est pas vraiment au rendez-vous lors de ses premiers tournois, sauf en double où il remporte le titre à Bastad. Un mois plus tard, il se hisse en quart de finale à Almere. C'est néanmoins lors de la série de Futures belges en été qu'il va se montrer le plus à son avantage. Il remporte en effet l'épreuve de Coxyde et atteint le dernier carré à Havré, Eupen (où il triomphe en double) et Jupille. En septembre il remporte un nouveau titre, à Umag puis atteint un quart et une demi au Chili.

En 2012, Germain signe deux demi-finales dès le mois de janvier. Un mois plus tard, il remporte le double à Antalya. Il faut alors attendre le mois de mai pour le revoir en quart de finale à Kenitra où il triomphe à nouveau en double. Après un quart de finale à Cologne, en juin, Germain prend part à la tournée des ITF belges. Il y remporte un titre et dispute une finale et une demi-finales. Lors du challenger du Bercuit, il atteint le deuxième tour en prenant la mesure du 182e mondial. Après quelques essais pas trop heureux en challenger pendant le mois de septembre, Germain reprend la route des Futures en fin de saison. Il atteint ainsi encore une demi-finale et deux quarts.

Première victoire face à un Top 100

Germain souffre d’une gêne au genou début 2013. Durant l’hiver, il n’atteint que deux demi-finales en Futures à Bagnoles-de-l’Orne et Vale do Lobo. Sa saison débute réellement en avril. Ce mois-là, il remporte coup sur coup deux $10.000 à Heraklion. Il remporte un troisième tournoi à Sofia en juin. En juillet, il se montre très régulier et atteint la finale à Bourg-en-Bresse (où il remporte le double) et deux autres demi-finales. Il termine l’été par une nouvelle victoire en Future à Damme. Ces quatre titres lui permettent de disputer plus de Challengers durant la deuxième partie de saison. Il se hisse deux fois en quart de finale, à Tampere en juillet et à Yeongwol en novembre, ce qui constitue ses meilleurs résultats depuis ses débuts. Il signe également sa première victoire face à un Top 100 en battant Yen-Hsun Lu (60e) à Séoul. La cerise sur le gâteau a été cette première sélection en Coupe Davis qu’il doit bien sûr à la blessure de David Goffin mais également à cette belle saison. Même s’il n’a pas joué, l’expérience reste incroyable et enrichissante pour un joueur qui adore cette compétition. En double, il remporte le seul Future auquel il prend part en cette fin de saison.

Le  premier grand moment de la saison 2014 du Binchois a été une première participation  en Grand-Chelem. Il a en effet pu prendre part aux qualifications de  l'Open d'Australie et a même franchi le premier tour. Il a ensuite  accompagné l'équipe de Coupe Davis au Kazakhstan. Bien qu'il n'ait  pas joué et que la Belgique a perdu, ça reste une expérience  importante. Il s'est ensuite lancé dans une première moitié de  saison bien pleine, alternant les Futures (un titre, une finale, deux  demi-finales) et quelques Challengers. Il a également disputé les qualifications à Roland-Garros (battu d'entrée) et à Wimbledon  (deuxième tour). Peut-être a-t-il trop joué car Germain a un peu accusé le coup durant l'été.  Ses apparitions en Challengers ont été infructueuses et il n'a  atteint qu'une demi en Future. Il s'est bien repris au mois de  septembre en remportant le très relevé Future de Middelkerke (face  à Julien Cagnina) puis en atteignant une nouvelle demi. En octobre, il est  parti en Inde jouer deux Challengers où il a, chaque fois, franchi  le premier tour. Il termine la saison plutôt bien avec une finale et  deux demis de Futures en simple sans oublier deux victoires en double.

Première finale en Challenger

En 2015, après quelques mois mitigés, Germain trouve son rythme à partir du mois de mars lors d'une tournée au Canada. Il remporte d'abord un Future en double avant d'atteindre la demi-finale du simple la semaine suivante. Cette tournée se termine sur un tournoi Challenger à Drummondville où il réalise la meilleure performance de sa carrière en atteignant les demi-finales. Il fait mieux encore an Amérique du Sud puisqu'il dispute sa première finale en Challenger, à Santos. La semaine suivante, à Sao Paulo, il bat encore Maximo Gonzalez (112e mondial) et se hisse en quart. Cette belle série se termine à Roland-Garros où il sort des qualifications (une première pour lui en Grand-Chelem) et oppose une belle résistance à Richard Gasquet. Malheureusement, une douleur au poignet vient le gêner les semaines suivantes. Il est contraint d'abandonner au premier tour du Challenger de Fürth puis perd d'entrée en qualifications à Wimbledon. Germain joue encore pas mal en qualification à l'US Open (défaite au second tour) et atteint également les quarts de finale au Challenger de Todi. Ce dernier résultat est la seule fois où il remporte deux matchs d'affilée durant la deuxième partie de saison. En 17 tournois disputés de juin à novembre, il perd 11 fois au premier tour.