Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | Belgian Circuit
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

Kimmer Coppejans


©Le Site du Tennis Belge (Coupe Davis 2015)

Toutes ses stats (simple) - (double)
Nom : Coppejans
Prénom : Kimmer
Date de naissance : 07/02/1994
Résidence : Ostende
Twitter : @KimmerCoppejans
Droitier, revers à deux mains
Coach : Xavier Malisse
Surface favorite : Terre battue / dur
Titres ATP : 0
Titres ATP double : 0
Titres Challenger : 4
Titres Challenger double : 0
Titres Future : 5
Titres Future double : 1
Titres Satellite : 0
Titres Satellite double : 0
Meilleur classement simple : 97e (22/06/2015) - Actuel : 310
Meilleur classement double : 312e (22/05/2017) - Actuel : 479


Sa bio chez les juniors

Faits marquants :

Classement simple en fin de saison :
2011 : 1853e (5 v / 7 d) résultats de l'année
2012 : 754e (15 v / 11 d) résultats de l'année
2013 : 258e (55 v / 25 d) résultats de l'année
2014 : 179e (47 v / 28 d) résultats de l'année
2015 : 130e (39 v / 28 d) résultats de l'année
2016 : 178e (33 v / 28 d) résultats de l'année

Tous ses résultats en 2017

Classement double en fin de saison :
2012 : Ncl (1 v / 2 d) résultats de l'année
2013 : 1127e (5 v / 3 d) résultats de l'année
2014 : Ncl (0 v / 1 d) résultats de l'année
2015 : 512e (5 v / 11 d) résultats de l'année

© Le Site du Tennis Belge (Coupe Davis 2015)

Résultats en Grand Chelem et aux Masters (simple)
  Australian Open Roland-Garros Wimbledon US Open Masters
2014Q1Q3---Q1---
2015Q11TQ1Q3---
2016Q2Q2---Q1---
2017Q2Q1Q1------

Résultats en Grand Chelem et aux Masters (double)
  Australian Open Roland-Garros Wimbledon US Open Masters

Sa carrière :

Troisième joueur belge chez les juniors, Kimmer reçoit une invitation pour le tableau final à Havré, en 2011, où il franchit le premier tour et remporte donc son premier point ATP. Il dispute ensuite les qualifications à Knokke et à Middelkerke mais n’atteint pas le tableau final.

Parallellement à sa carrière juniore, Kimmer dispute quelques Futures début 2012. Le succès n'est cependant pas au rendez-vous. Il parvient bien à se hisser deux fois dans le tableau final mais sans réussir à franchir ensuite un tour dans le tableau final. Le déclic survient en juillet lorsqu'il profite d'une invitation et d'un tirage favorable au challenger de Scheveningen pour se hisser au deuxième tour. Deux semaines plus tard, il atteint la finale du future d'Ostende. En août, il atteint encore un quart de finale et deux deuxièmes tour.

Premier titre en Futures

Kimmer atteint deux demi-finales en Turquie au mois de janvier 2013 et la finale d’un Future à Heraklion en avril (battu par Germain Gigounon). Il passe à la vitesse supérieure fin juin à Havré en remportant son premier tournoi professionnel. Il enchaine en juillet par trois victoires, toujours en Belgique, à Middelkerke, Heist et Ostende. Cette dernière épreuve, disputée dans son club est certainement son plus beau souvenir de la saison, d’autant qu’il a également remporté l’épreuve en double. Dès le mois de septembre, Kimmer se produit sur le circuit Challenger. Il atteint immédiatement les demi-finales à Meknès et les quarts de finales à Rennes. Dans la ville bretonne, il signe sa meilleure performance à ce jour en battant le Tchèque Jan Hajek, 104e mondial. Il termine sa saison par une tournée asiatique.

Premier titre en Challenger

Kimmer a débuté la saison 2014 par une qualification pour le Challenger  de Nouméa où il a même franchi un tour dans le tableau final au  détriment de Martin Klizan. Il n'a malheureusement pas pu enchaîner  avec un bon Open d'Australie (défaite d'entrée en qualifications). Il  décide de repasser par une série de Futures à Antalya, en gagne un et atteint une seconde finale. En Challenger, ses résultats sont  assez décevants en dehors d'un quart de finale à Itajai. Il s'incline  également au dernier tour des qualifications à Roland-Garros. Kimmer  reçoit une invitation pour disputer son tout premier tableau final  de tournoi ATP à s'Hertogenbosch. Il y est battu d'entrée mais en  trois sets par Nicolas Mahut, septième tête de série et  spécialiste du gazon. Après une nouvelle finale en Future à Breda,  il connaît une période un peu difficile où il accumule les  défaites prématurées en Challengers mais aussi en Futures. Il  conclut ce médiocre été par une défaite au premier tour des  qualifications de l'US Open. Son automne est de bien meilleure  facture. Après deux quarts en Challengers à Alphen aan den Rijn et  Banja Luka, il remporte son tout premier titre à ce niveau à  Meknès. Un mois  plus tard, il dispute encore une demi-finale en Challenger à Pune.

Brève entrée dans le Top 100

Kimmer débute l’année 2015 par une bonne victoire sur Ruben au premier tour des qualifications de Doha. Il perd ensuite ses quatre rencontres suivantes mais toujours dans des matchs serrés et contre de solides joueurs. C'est en Asie qu'il franchit un cap, en atteignant d'abord les demi-finales à New Delhi puis en remportant son premier Challenger à Guangzhou, en Chine. Une victoire à l'arrachée au bout de quatre marathons. Un mois plus tard, il remporte un deuxième titre à ce niveau à Mersin, en Turquie, cette fois sans perdre un set. Le passage à la terre-battue ne le perturbe pas puisqu'il atteint encore la finale de Turin avant de sortir des qualifications à Roland-Garros. Encore demi-finaliste du Challenger de Prague, il connait ensuite une période plus difficile avec plusieurs défaites au premier tour, notamment lors des qualifs de Wimbledon ou dans le tableau final du tournoi ATP de Gstaad. A l'US Open, il atteint le dernier tour préliminaire avant de tomber, comme Darcis à Melbourne, contre Jurgen Melzer. Suite à la qualification pour la finale de la Coupe Davis, Kimmer se met à plat pour l'équipe en allant disputer une très longue tournée de Challengers sur terre-battue en Amérique du Sud. Il en revient avec un très bon résultat : une finale à Sao Paulo. Pour le reste, il est battu une fois en quart, trois fois au deuxième tour et une fois d'entrée. A chaque fois, il tombe contre de solides spécialistes de terre mais tous moins bien classés que lui.

4e titre en Challenger

Kimmer débute sa saison 2016 à Bangkok où il se hisse en quarts d'un Challenger. Il se rend ensuite à l'Open d'Australie et y franchit un tour dans les qualifications. Il alterne alors entre des Challengers en Asie (et notamment une demi à New Delhi) et les qualifs de tournois ATP où il ne rencontre que peu de succès. Suite à la blessure de Steve Darcis, le capitaine Johan Van Herck lui octroie une place de deuxième joueur de simple lors du premier tour de Coupe Davis. Il y montre de bonnes choses mais perd tout de même ses deux matchs en trois sets. C'est sans doute là que commence véritablement la crise de confiance qui ne l'a plus lâché ensuite. Son printemps, sur sa surface préférée qu'est la terre-battue, est en effet décevant. Il ne parvient qu'une fois à remporter deux matchs de suite (au Challenger de Turin) et est battu dès le deuxième tour des qualifications de Roland-Garros. Son été est tout de même un peu meilleur. Il commence par atteindre deux quarts puis atteint son meilleur niveau en juillet en alignant une demi-finale à Poznan puis le titre à Tampere, son quatrième en Challenger. Après un nouveau quart en août, il se rend à l'US Open où il subit une douche froide en s'inclinant au premier tour contre le 652e mondial. Son automne est, à l'image de son printemps, assez faible. Il ne parvient qu'une fois en quarts (au Challenger d'Izmir) et décide d'arrêter les frais après son élimination au deuxième tour des qualifications du tournoi d'Anvers.