Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | Belgian Circuit
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

Julien Cagnina


©Le Site du Tennis Belge (Binche 2015)

Toutes ses stats (simple) - (double)
Nom : Cagnina
Prénom : Julien
Date de naissance : 04/06/1994
Résidence :
Twitter : @JuCagnina
Droitier, revers à deux mains
Coach : Lionel Zimbler
Surface favorite : Terre battue / dur
Titres ATP : 0
Titres ATP double : 0
Titres Challenger : 0
Titres Challenger double : 0
Titres Future : 17
Titres Future double : 6
Titres Satellite : 0
Titres Satellite double : 0
Meilleur classement simple : 239e (30/10/2017) - Actuel : 275
Meilleur classement double : 353e (10/08/2015) - Actuel : 1129


Sa bio chez les juniors

Faits marquants :

Classement simple en fin de saison :
2011 : 1376e (2 v / 3 d) résultats de l'année - Stats
2012 : 801e (18 v / 10 d) résultats de l'année - Stats
2013 : 502e (45 v / 22 d) résultats de l'année - Stats
2014 : 276e (68 v / 25 d) résultats de l'année - Stats
2015 : 416e (32 v / 24 d) résultats de l'année - Stats
2016 : 576e (24 v / 15 d) résultats de l'année - Stats
2017 : 262e (66 v / 18 d) résultats de l'année - Stats

Tous ses résultats en 2018 - Stats

Classement double en fin de saison :
2012 : 816e (9 v / 2 d) résultats de l'année
2013 : 1457e (7 v / 7 d) résultats de l'année
2014 : 522e (21 v / 10 d) résultats de l'année
2015 : 516e (19 v / 15 d) résultats de l'année
2016 : 791e (11 v / 7 d) résultats de l'année

© Le Site du Tennis Belge (Binche 2015)

Résultats en Grand Chelem et aux Masters (simple)
  Australian Open Roland-Garros Wimbledon US Open Masters

Résultats en Grand Chelem et aux Masters (double)
  Australian Open Roland-Garros Wimbledon US Open Masters

Sa carrière  :

En parallèle avec sa très bonne carrière chez les juniors, Julien reçoit quelques invitations lors du premier circuit d’été de Futures belges, en 2011. Il en profite pour passer un tour à Havré et à Knokke. Il est ensuite battu au premier tour à Heist.

Premier titre en double Futures

Julien joue encore plusieurs tournois pros en 2012 et réalise quelques bonnes performances. Il se hisse en effet 5 fois au deuxième tour, une fois en quart et, surtout, une fois en finale, à Eupen. Il remporte également son premier titre professionnel, en double, à Antalya.

Premier titre Futures en Serbie et entrée dans le Top 500

En 2013, Julien atteint le tableau final à Stuttgart avant de n’être battu qu’en demi. A ce stade de sa carrière, il est toujours à la recherche de son premier titre en Future. Après sa finale à Schaerbeek en juin, il ajoute deux autres défaites aux portes de la gloire à Knokke et à Heist (où il s’en est fallu de peu face à son copain Kimmer Coppejans). Le Liégeois continue à progresser au classement (plus de 100 places grâce à ces deux finales). En août, Julien Cagnina atteint la demi à Eupen et les quarts à Damme. En septembre, il remporte son premier titre Future à Nis, en Serbie. Cette victoire lui ouvre les portes du Top 500. La semaine suivante, il se hisse en quart de finale à Sokobanja. En octobre, la malchance s'acharne sur Julien Cagnina qui se blesse et doit abandonner lors de son premier match au Future de Solin.

2014 : 4 titres en Futures - 1er 1/4 en Challenger - Top 300

En janvier 2014, Julien revient de blessure, après deux mois d’absence. Dans les semaines qui suivent, il décroche 4 quarts de finale (Sunderland, Loulé, Faro et Tipton). En mars, il est de retour au premier plan avec un nouveau succès, à Manama (Bahrein). Cette victoire, obtenue sans perdre un set et en battant deux joueurs mieux classés que lui (l’espoir britannique Broady et la première tête de série Samper-Montana) lance définitivement sa saison. Elle lui permettra notamment de faire un bond d’une cinquantaine de place pour intégrer le Top 450. En mai, contraint à l’abandon en quart de finale à Edinburgh, Julien ne peut plus jouer avant la dernière semaine du mois. Il se rassure en se hissant en finale à Maribor. Début juin, il se blesse au Future de Litija. Après avoir remporté le double, il doit abandonner en finale. Insuffisamment remis de cette blessure, il doit à nouveau jeter l’éponge à Binche, lors du premier tour qui l’oppose au régional de l’étape, Germain Gigounon. En fin de mois, Julien prouve sa bonne forme en se hissant en quart de finale au gros Future de Toulon. A partir de fin juillet, on retrouve le meilleur Julien. Il est alors de loin le meilleur joueur de la tournée de Futures belges puisqu'il en remporte deux (Heist et Coxyde), atteint la finale à Huy et à Middelkerke et les demi-finales à Eupen. Sa fin de saison est marquée par une première accession en quart de finale d'un Challenger disputé sur l'île de la Réunion. Il enchaîne par une tournée en Tunisie où il aligne une demi puis une nouvelle victoire. Il devait terminer par deux épreuves à Sharm El Sheikh mais doit de nouveau abandonner en demi-finale de la première étape. Tous ces bons résultats lui permettent de terminer l'année dans le Top 300.

2015 : deux titres Futures

Le début de saison 2015 de Julien tourne à la catastrophe. Après avoir perdu au premier tour de ses quatre premiers tournois, il remporte enfin un match, tant à Sharm El Sheikh qu’à El Kantaoui. Mis à part sa première défaite de l'année (au tie-break du dernier set) contre Germain Gigounon à Casablanca, il n’est battu que par des joueurs qu’il devrait largement dominer. Battu au deuxième tour du Future d’El Kantaoui par Omar Salman, il s’incline d’entrée lors de trois Challengers à St Brieuc, Santos et Sao Paulo. Il ne sauve que de très peu son mois d'avril par une victoire en double à El Kantaoui avec Jeroen Vanneste. Julien retrouve le sourire fin mai. Il remporte enfin deux matchs d’affilée en simple. Un sursaut qui se confirme début juin puisqu’il aligne un nouveau quart (à Lodi), sa première demi de 2015 (à Binche) puis encore un quart (Alkmaar). Une défaite au premier tour à Toulon ne le coupe pas dans son élan et c’est à De Haan qu’il renoue avec la victoire, enlevant le sixième titre Future de sa carrière. Il retrouve son jeu en juillet et aligne deux nouveaux succès en Future, à De Haan et à Duinbergen, avant de perdre de justesse en finale du troisième (Westende) face à Joran Vliegen. Blessé à la fin du mois d’août, Julien revient en septembre pour disputer trois Challengers, à Alphen aan den Rijn, Szczecin et Sibiu.

En 2016, Julien va à nouveau connaître une longue période blanche pour cause de blessure. S'il commence la saison en mode mineur, avec deux deuxièmes tours en $10.000, il se montre ensuite plus à son avantage à Lille, un $25.000 dont il atteint les demi-finales. Fin avril, il signe un quart de finale au $25.000 de Grasse. De retour sur un $10.000, à Bastad, il justifie son statut de tête de série n°1 en remportant l'épreuve. Il se hisse également en finale du double. Malheureusement, il se blesse lors du challenger de Fergana et sa tentative de retour, en juillet, tourne court. Julien doit patienter jusqu'en octobre pour retrouver le chemin des courts. Ses résultats sont en dents de scie. Il remporte le future d'Hammamet mais s'incline également une fois en quart, deux fois au deuxième tour et une fois au premier des épreuves qu'il dispute.

2017: blessures - 2e 1/4 en Challenger - 7 titres Futures

Et en ce début de saison 2017, Julien souffre encore de tendinites à répétition au poignet. Il ne démarre sa saison que mi-février et sans pouvoir s'exprimer totalement. Il perd ses deux premiers matchs puis abandonne même lors d'un Future à Lille. Il revient début avril et obtient enfin quelques bons résultats avec une finale puis une demi à Antalya. Il part ensuite aux Etats-Unis et y atteint une demi-finale avant une tentative infructueuse en qualifications du Challenger de Mestre. Début juin, il signe sa première victoire de la saison à Antalya en battant sur sa route son premier Top 300 de l'année. Après deux quarts de finale, il remporte un deuxième titre, cette fois-ci en Belgique (De Haan). Cette victoire est acquise dans la douleur puisqu'il gagne quatre de ses cinq rencontres en trois sets. Il part ensuite en Allemagne où il aligne à nouveau deux quarts. Commence alors la plus belle partie de sa saison puisqu'il remporte quatre titres consécutivement en Futures, à Duinbergen, Hyvinkaa, Coxyde et Lambermont. Cette série est d'autant plus satisfaisante qu'il encaisse enfin la succession de match sans gros pépins physiques. Et il démontre même de grosses qualités de combattant comme lors de la finale en Finlande qu'il remporte après avoir perdu le premier set 6/0. Il ne s'arrête pas là puisqu'il se rend ensuite au Challenger d'Alphen-aan-den-Rijn où il sort des qualifications. Dans le tableau final, il bénéficie de l'abandon d'Arthur De Greef et ne cède que contre l'ex Top 10 Tommy Robredo en quart. L'Espagnol met ainsi fin à une série de 24 matchs gagnés consécutivement. Julien reçoit alors une « Special Exempt » pour le gros Challenger de Szczecin et y passe un tour avant de ne perdre qu'en trois sets contre l'Américain Fratangelo, 124e mondial. Il enchaine avec un nouveau titre, le 7e de sa saison, au Future d'Antalya.

2018 : opération au poignet

 Julien fait coup double au Futures de Sunrise en remportant le titre en simple et en double. Il joue ensuite pour la première fois en Coupe Davis lors du match contre la Hongrie. Le 21 mars, il subit une intervention chirurgicale au poignet droit. Il prévoit son retour sur les terrains pour l'été.