Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | Belgian Circuit
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

Carnet de notes (juin)

 

Le mois de juin a été plutôt difficile pour les Belges, surtout pour notre élite. Il s’agit sans doute d’un simple contrecoup après un début de saison d’excellente facture. Mais on a tout de même eu droit à notre lot de satisfactions, notamment avec six victoires en simple dont trois chez les juniors.

Marie Benoit Excellent

Parti de Roland-Garros forcément un peu déçu, David Goffin n’a pas mis bien longtemps à retrouver le sourire. Dès Rosmalen, où il était tête de série n°2 pour la première fois dans un tournoi ATP, il s’est hissé en finale après des victoires sur de bons spécialistes de gazon comme Melzer ou Muller. Malheureusement, un torticolis l’a empêché de pratiquer son meilleur tennis durant cette finale. Pas totalement remis, il a ensuite tout de même pris un set à Gilles Simon au premier tour du Queen’s. Pas mal quand on voit le parcours du Français à Wimbledon ensuite.

Son programme prévoyait un troisième tournoi de préparation avant Wimbledon mais David a pris la sage décision de se reposer. Bien lui en a pris puisqu’il a brillamment négocié son tournoi londonien. Il s’est hissé en huitième de finale (pour la deuxième fois en Grand-Chelem après Roland-Garros 2012) et ce sans perdre un set. Même s’il a également été battu en trois sets par Wawrinka, il a opposé une très belle résistance au vainqueur de Roland-Garros et a eu ses chances dans les trois sets. Voilà qui devrait lui « booster » le moral, moins de deux semaines avant la Coupe Davis.

Chez les filles, l’une des très bonnes nouvelles du mois est le niveau retrouvé par Marie Benoit (cf photo). Après une saison 2014 en demi-teinte, elle avait déjà démontré certains progrès en remportant un $10.000 et en atteignant une toute première demi-finale dans un $25.000 en début d’année. Mais cette dernière performance avait été réalisée en Inde et la joueuse la mieux classée qu’elle avait affronté là-bas était 429e. Les $25.000 qu’elle a disputés en juin étaient situés en Europe où le niveau est sensiblement plus élevé.

Après être sortie des qualifications à Essen, elle a pris part à deux épreuves en Suède où elle était directement qualifiée. Battue en quart à Ystad, elle a atteint une nouvelle demi-finale, à Helsingborg. Elle y a battu deux Top 250 et n’a perdu que face à l’ancienne Top 30 Sofia Arvidsson. Marie a encore enchainé avec un $15.000 à Middelburg où elle a été battue par l’ex-Top 100 Arantxa Rus au deuxième tour. Après Wimbledon, elle devrait se situer aux alentours de la 370e place mondiale, de loin son meilleur classement.

L’autre belle nouvelle du mois est le retour triomphant d’Elyne Boeykens. Blessée il y a deux ans alors qu’elle venait de faire son entrée dans le Top 500, l’Anversoise n’avait jamais encore vraiment retrouvé son niveau d’alors. Elle a fait bien mieux en juin puisqu’elle a remporté deux titres consécutifs en $10.000, à Alkmaar (où elle était passée par les qualifications) et à Ganshoren. Jusque là, elle n’avait remporté qu’un seul titre pro en simple.

En début de mois, Elyne s’était montrée plus performante en double. Elle avait aligné une finale au $100.000 de Marseille puis une victoire au $10.000 de Madrid (où elle s’est arrêtée en quart du simple). Lundi, elle se retrouvera aux alentours de la 585e place (à moins de 100 places de son meilleur classement), soit une progression de plus de 300 positions en moins d’un mois.

Hélène Scholsen Très bien

Enfin ! Après cinq mois durant lesquels les contre-performances se sont enchainées à une vitesse folle, Julien Cagnina a retrouvé le sourire. Il avait fallu attendre la fin mai pour voir Julien remporter enfin deux matchs d’affilée en simple. Un sursaut qui s’est confirmé début juin puisqu’il a aligné un nouveau quart (à Todi), une première demi cette saison (à Binche) puis encore un quart (Alkmaar). Une défaite au premier tour à Toulon ne l’a pas coupé dans son élan et c’est à De Haan qu’il a renoué avec la victoire, enlevant le sixième titre Future de sa carrière. Cette victoire, on l’espère, va relancer la saison de Julien qui aura beaucoup de points à défendre jusqu’en novembre.

Le début du circuit de Futures belges a permis à deux autres joueurs de s’illustrer. Invité à Damme, Joran Vliegen a franchi le premier tour avant de remporter le tournoi en double. A Havré, il est sorti des qualifications et ne s’est arrêté qu’en quart de finale (le troisième de sa carrière) avant d’atteindre à nouveau la finale du double. Quart de finaliste à Piantani (Géorgie) en début de mois, Stijn Meulemans est sorti trois fois des qualifications (Binche, Havré et De Haan) et a même franchi deux fois un tour dans le tableau final lors du premier et du troisième de ces tournois.

L’été permet surtout aux plus jeunes joueurs de remporter leurs premiers points ATP en franchissant un tour dans un Future belge. C’est le cas de Jolan Cailleau à Binche (il est encore sorti des qualifications à De Haan), de Loic Juszczak à Damme, de Laurens Verboven à De Haan et de Nicolas De Plaen à Havré. Si les trois premiers avaient obtenu leur ticket pour le tableau final grâce à une invitation, le dernier s’était extirpé des qualifications.

L’apprentissage du gazon d’Elise Mertens a été progressif. Après une défaite assez sèche au premier tour des qualifs de Rosmalen, elle a franchi un tour dans celles du $50.000 d’Ilkley puis deux dans celles de Wimbledon. Au passage, elle a même pris la mesure de Bondarenko, une vraie spécialiste de la surface. De retour sur terre au $25.000 de Denain, Elise s’est hissée en demi-finale du simple avant de s’imposer en double.

Hélène Scholsen (cf photo) a connu un mois de juin très solide. A Tel Aviv tout d’abord où elle a aligné un quart puis une demi (la deuxième de sa carrière). A Ganshoren ensuite où elle ne s’est à nouveau arrêtée qu’en quart de finale du simple avant d’atteindre la finale en double. Anasatasia Smirnova a obtenu son premier classement WTA en se hissant au deuxième tour du $10.000 de Bol. Elle a ensuite atteint le dernier tour des qualifications tant à Breda qu’à Ganshoren.

Clément Geens Bien

Ruben Bemelmans a soufflé le chaud et le froid sur herbe. Battu au deuxième tour des qualifs à Rosmalen et au premier à Halle, il a réussi à rallier le tableau final à Nottingham. A Wimbledon, il a été battu au premier tour. Petite consolation tout de même : il n’a été battu que par de bons joueurs de gazon. Kimmer Coppejans a lui nettement moins le pied vert. Il s’est incliné d’entrée dans les qualifs d’Ilkley et de Wimbledon. Heureusement, il avait atteint précédemment une bonne demi-finale au Challenger de Prague. Celle-ci lui a même permis de faire son entrée officielle dans le Top 100 mondial.

Peu habitué au gazon, Yannick Mertens a préféré poursuivre sur terre et arriver sans préparation aux qualifs de Wimbledon. Ses deux matchs en Challengers (Caltanissetta et Blois) se sont transformés en autant de défaites contre des têtes de série. Il s’est pourtant très bien comporté à Londres puisqu’il a été notre seul représentant masculin au troisième tour des qualifications. Il a ensuite perdu au deuxième tour du Future de Middelburg. Le mois d’Arthur De Greef a aussi été bien chargé puisqu’il a disputé pas moins de cinq Challengers. Battu en qualifications à Fürth (troisième tour), Prague (premier) et Milan (deuxième), il a tout de même remporté un match dans le tableau final à Blois et a surtout atteint les quarts de finale à Marburg. Malheureusement, il y a été contraint à l’abandon.

Yannik Reuter a également été très actif dans les qualifications de Challenger en début de mois mais avec peu de réussite (un match remporté à Fürth et à Blois, aucun à Caltanissetta). Il s’est joliment repris lors du Future richement doté de Breda où il ne s’est incliné qu’en finale avant de perdre au deuxième tour de celui de Montauban. Deux fois demi-finaliste en Future au début du mois (à Idanha-A-Nova et à Binche), Alexandre Folie a un peu calé physiquement ensuite. Il a été contraint à l’abandon au premier tour à Damme puis a été battu d’entrée à Havré et en qualification du Challenger de Marburg. Le mois de Julien Dubail a été assez similaire puisqu’il a également disputé deux demi-finales, à Sharm El Sheikh et à Bursa (où il a remporté le double). Par la suite, le Namurois a perdu au premier tour à Damme et à Havré.

Clément Geens (cf photo) a tenté sa chance au Challenger de Fürth mais il a été battu au premier tour des qualifications. Il a ensuite disputé les Futures belges avec, en point d’orgue, une demi-finale à Damme. Il a également franchi le premier tour à Binche et à Havré. En fin de mois, il a remporté un match en qualifications du Challenger de Marburg. Omar Salman a, lui aussi, atteint une demi-finale (à Havré, la deuxième de sa carrière). Auparavant, il avait également perdu d’entrée en qualifs à Fürth, au premier tour à Binche et au deuxième à Damme.

Michaël Geerts a conclu sa belle tournée en Chine par un nouveau quart de finale au Future de  Wuhan. Il en a, en outre, atteint la finale du double. De retour en Belgique, il a offert une belle résistance à Julien Cagnina au premier tour de De Haan. Brian Cuypers n’a disputé que le Future de Martos, en Espagne, mais il en est sorti des qualifications avant de franchir le premier tour du tableau final.

Absente des cours depuis mars, Sofie Oyen est revenue sur le circuit en juin. D’abord doucement avec des défaites au premier tour du $25.000 d’Essen et au $10.000 d’Alkmaar. Sortie des qualifs au $15.000 de Breda, elle a remporté un match dans le tableau final en battant une Top 400. Enfin, à Ganshoren, elle s’est hissée en demi avant de prendre un set à la future gagnante. Catherine Chantraine a atteint un bon quart de finale à Alkmaar mais a perdu d’entrée à Ganshoren.

Steffi Distelmans a beaucoup joué en ce mois de juin. Ecartée des terrains après une sérieuse blessure en début d’année, elle a tout de suite remporté des matchs, franchissant le premier tour de deux $10.000 à Madrid (et remportant même le double du second avec Elyne Boeykens). La suite a été plus compliquée pour Steffi qui a perdu d’entrée à Alkmaar, à Breda (après être sortie des qualifications) et à Ganshoren (où elle a tout de même atteint une nouvelle finale en double). Battue en qualifs à Alkmaar et à Breda, Britt Geukens s’est reprise à Ganshoren où elle s’est hissée en quart de finale. Au passage, elle a pris le meilleur sur Catherine Chantraine.

Mikhaela Boev avait également mis sa carrière entre parenthèse ces derniers mois. Elle est revenue avec de bons résultats en $25.000 puisqu’elle a franchi un tour dans les qualifs de celui d’Essen avant d’atteindre le tableau final à Ystad puis à Helsingborg. Mikhaela a battu deux Top 500 ce mois-ci, ce qui ne lui était plus arrivé depuis près d’un an. Eugénie Chapelle a intelligemment été prendre des points dans deux faibles $10.000 en Géorgie. Elle a atteint les quarts de finale du premier et a franchi un tour au second, chaque fois en battant tout de même une joueuse entre la 800e et la 900e place. De retour en Belgique, elle a perdu d’entrée à Ganshoren.

Kirsten Flipkens Moyen

Il était périlleux d’attendre quoi que ce soit de Steve Darcis durant cette saison sur gazon alors que son retour de blessure, à Roland-Garros, avait été plutôt poussif. Et de fait, il a perdu d’entrée en qualifs du Queen’s et dans le tableau final de Wimbledon. Mais Steve commence à retrouver ses marques et on devrait le revoir faire quelques résultats durant l’été.

Niels Desein n’a pas eu trop le pied vert non plus en ce mois de juin. Il a été battu aux premiers tours des Challengers de Manchester, Surbiton et Ilkley avant de perdre d’entrée en qualifs de Wimbledon. Il a sauvé son mois de la catastrophe en se hissant en quart de finale sur la terre-battue du Future de Middelburg. Maxime Authom a fait a peine mieux puisqu’il a franchi un tour à Surbiton avant de perdre immédiatement à Ilkley et dans le tableau préliminaire du Grand-Chelem londonien. La terre ne lui a par contre pas mieux réussi puisqu’il a perdu d’entrée au Challenger de Marburg.

Joris De Loore a fait son retour de blessure mais peut-être un peu trop tôt. Il a demandé une invitation pour le Future de De Haan mais son premier tournoi de la saison s’est terminé sur un abandon au premier tour face à Laurens Verboven. Romain Barbosa a bien débuté le mois a Idanha-A-Nova et à Binche où il a atteint les quarts de finale (et même la finale du double au Portugal). Il a malheureusement enchainé avec des défaites au premier tour à Damme et à Havré où il était pourtant tête de série.

Absent depuis mi-avril, Jonas Merckx a fait un retour timide à Havré où il a perdu au premier tour. A De Haan, il a franchi un tour et n’a perdu que contre Julien Cagnina, le future vainqueur. Les résultats de Sander Gille dans les Futures belges sont moins bons qu’espéré. Il n’a remporté qu’un match, à Havré, mais a perdu d’entrée à Binche, Damme et De Haan. Avec une victoire (Damme), une finale (Havré) et une demi en double, il sauve un peu son mois. Chris Heyman a perdu au premier tour d’un Future à Tel Aviv puis au deuxième (sur abandon) d’un second, toujours dans la métropole israélienne. Il n’est revenu en Belgique qu’en fin de mois pour perdre d’entrée à De Haan.

Plusieurs joueurs n’ont participé qu’à un seul des Futures belges et ont perdu au premier tour. Ils ont toutefois trop peu joué que pour leur donner la note « insuffisant ». C’est le cas de  James Storme (battu par une tête de série au premier tour de De Haan), de Louis Cant qui a réalisé le même résultat (si ce n’est qu’il était passé par les qualifications) et de Simon Stevens à Havré. Pour sa part, Olaf De Weerdt  a perdu au premier tour à Damme et à De Haan mais après avoir franchi victorieusement le tableau préliminaire. A Havré, il était battu au deuxième tour des qualifs.

La nouvelle n°1 belge, Alison Van Uytvanck, n’a pas vraiment brillé sur gazon. Battue au deuxième tour à Rosmalen (par la jeune prodige Bencic), elle a surtout déçu à Wimbledon où elle a perdu d’entrée contre la qualifiée Mattek-Sands. Yanina Wickmayer avait bien débuté sa saison sur gazon avec un quart à Nottingham où elle avait malheureusement été contrainte à l’abandon suite à des problèmes digestifs. La suite a été nettement moins bonne puisqu’elle a perdu au deuxième tour des qualifs de Birmingham puis au premier de celles d’Eastbourne puis du tableau final de Wimbledon. A chaque fois contre des joueuses largement à sa portée.

Kirsten Flipkens (cf photo) a connu un parcours assez opposé durant cette mini-saison. Elle a été battue d’entrée à Rosmalen (en gâchant 4 balles de match) puis au deuxième tour des qualifs de Birmingham et au premier de celles d’Eastbourne. Elle a pourtant terminé le mois par une bonne note en franchissant un tour à Wimbledon. Contre Azarenka, elle n’a pas grand chose à se reprocher. Ysaline Bonaventure a perdu au deuxième tour des qualifications de Rosmalen puis au premier de celles de Wimbledon mais à chaque fois en trois sets serrés contre de bonnes joueuses de gazon.

Le mois de Deborah Kerfs est plutôt mitigé. Elle a obtenu le deuxième meilleur résultat de sa saison en battant la Suissesse Sugnaux au premier tour d’Alkmaar. Mais elle a également été battue d’entrée dans les $10.000 de Madrid et de Ganshoren et en qualifs à Alkmaar. India Maggen n’a disputé que le tournoi de Rome et a été battue en trois sets.

Eliminée dès les qualifs à Alkmaar et Breda, Morgane Michiels a atteint le tableau final à Ganshoren. Dommage qu’elle ait un peu perdu le fil d’un match qu’elle tenait pourtant en main au premier tour du tableau final. Kimberley Zimmermann a franchi un tout au $10.000 de Tarsus ainsi que dans les qualifications du $15.000 de Breda et du $25.000 de Stuttgart. Elle a été battue par une tête de série à chaque fois. Elena Van Der Sypt a pris part aux qualifs du tournoi d’Alkmaar et a été battue au deuxième tour.

Germain Gigounon Insuffisant

Germain Gigounon (cf photo) est passé tout près d’une belle victoire au premier tour préliminaire de Wimbledon. Il a aussi perdu d’entrée aux Challengers de Fürth (abandon contre un Top 100) et, plus embêtant, de Padoue contre un qualifié. Rien de très grave pour Germain dont le début d’année est globalement une réussite.

 Rien ne va plus par contre pour An-Sophie Mestach qui ne parvient plus à obtenir de bons résultats, même sur sa surface favorite qu’est le gazon. Elle a été battue d’entrée de jeu lors des Challengers d’Eastbourne et d’Ilkley ainsi qu’en qualifs à Rosmalen. Dans le tournoi préliminaire de Wimbledon, elle a bien remporté un match mais avant de sombre face à la modeste Chinoise Zhang. Elle était pourtant tête de série n°2.

 Klaartje Liebens est également en totale perdition. En juin, elle a encore ajouté trois défaites au premier tour (aux $25.000 de Galati, Ystad et Lenzerheide) à une liste qui commence à devenir bien longue. Depuis son superbe tournoi d’Anvers, en février, Klaartje accumule les contre-performances. Elle n’a remporté qu’une seule rencontre et c’était contre une joueuse non classée. Elle a par contre subi 11 défaites en ne prenant que deux sets. Elle a, pour l’instant, limité la casse en terme de classement. Mais elle risque fort de dégringoler si elle ne se reprend pas cet été.

Lara Salden Jeunes

Lara Salden (cf photo) a été notre meilleure junior. Déjà vainqueur de deux Grades 4 en début de saison, elle s’est imposée cette fois dans un Grade 2, à Bochum. Son parcours aurait pu se terminer bien plus tôt puisque Lara a été battue au dernier tour des qualifications avant d’être repêchée pour le tableau final. Elle a su saisir cette opportunité et a augmenté son niveau de jeu au fil des tours pour largement dominer la Roumaine Gavrila (91e mondiale) en demi et la Canadienne Wong en finale.

L’autre satisfaction du mois vient de Seppe Cuypers qui s’est emparé de la première place au classement belge masculin grâce à deux victoires en Tunisie, au Grade 4 de Kelibia et à celui de Mahdia. Seppe, qui vient de fêter ses 17 ans, a également remporté cette deuxième épreuve en double (et avait perdu en finale de la première). Toujours lors de ces deux épreuves, notons que Juliette Bastin a disputé les quarts de finale à chaque fois.

Chez les scolaires (16 ans et moins), un tournoi était disputé en Belgique, au Set Wahis de Schaerbeek. Une seule Belge s’est illustrée, il s’agit de Manon Meulenberg qui a atteint les demi-finales en simple et la finale en double. En cadets (14 ans et moins), Romain Faucon s’est arrêté en quart du simple et en finale du double au Catégorie 3 de Birkerød.