Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | National
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

Carnet de notes (mai)

 

Arthur De Greef Excellent

Arthur De Greef confirme son superbe début de saison. Sa très bonne tournée sud-américaine, entamée en avril, s’est achevée sur une demi-finale au Challenger de Cali. Ce résultat lui permet d’égaliser la meilleure performance de sa carrière puisqu’il avait déjà atteint ce stade dans un Challenger. Et étonnamment, c’était déjà en Colombie (Barranquilla, avril 2013).

 Arthur est ensuite revenu en Europe pour remporter le Future de Valldoreix, en Espagne. Son palmarès s’est donc enrichi d’un cinquième titre, le deuxième déjà cette année. Il obtient la note maximale de notre classement mensuel pour le deuxième mois d’affilée.

 Cette double performance lui permet de faire son retour dans le Top 300 (287e). Sa défaite, au tie-break du dernier set, dès le premier tour du Future de Moscou ne vient pas entacher cette très jolie série.

Elise Mertens Très bien

Germain Gigounon n’est pas non plus passé loin de la meilleure note du mois. Le Binchois s’est montré très performant en Future avec une finale à Sharm El Sheikh (en simple et en double) et une autre demi-finale dans la station balnéaire égyptienne ainsi qu’à Maribor. Malgré une très belle résistance face au solide Argentin Pella, il a par contre perdu d’entrée lors des qualifications de Roland-Garros, ce qui fait légèrement baisser sa note.

 La tournée colombienne de Yannik Reuter n’a pas été aussi réussie que celle d’Arthur De Greef. Il l’a conclue par un plus modeste deuxième tour à Cali. Il a également poursuivi sa route à Valldoreix où il s’est arrêté en quart. Mais il s’est ensuite imposé au Future de Vic ce qui compense largement ces premiers résultats plus moyens. Le voici avec six titres à son actif (depuis 2011). Contraint à l’abandon en quart de finale à Edinburgh, Julien Cagnina n’a plus pu jouer avant la dernière semaine du mois. Il s’est toutefois rassuré en se hissant en finale à Maribor.

Romain Barbosa a obtenu une invitation pour disputer les qualifications du tournoi ATP d'Oeiras où il a perdu au premier tour. Il a ensuite enchaîné trois Futures au Portugal avec, en point d'orgue, une demi-finale (à Pombal), la seconde de sa carrière. A Termas de Monfortinho et à Caldas da Rainha, il a été battu respectivement au premier et au deuxième tour mais a atteint, les deux fois, la finale du double. Christopher Heyman a souvent dû passer par les qualifications depuis le début de la saison. Bénéficiant d’un tableau plus léger lors de deux Futures à Ashkelon, il a pu disputer directement le tableau final et s’est hissé les deux fois en quart, performance qu’il n’avait réalisé qu’une seule fois jusqu’ici.

 Elise Mertens (cf photo) s’est engagée tout le mois pour une longue tournée aux Etats-Unis. Elle est d’abord sortie d’un très relevé tableau de qualification au $50.000 d’Indian Harbour Beach, battant notamment une Top 300. Au $25.000 de Raleigh, elle a encore réalisé une telle perf pour se hisser en quart de finale. Elle a alors connu son seul mauvais résultat avec une défaite au deuxième tour du $10.000 de Sumter avant de se reprendre à Hilton Head Island (même dotation) où elle s’est hissée en finale.

D’abord battue au premier tour du $10.000 d’Antalya, Kimberley Zimmermann s’est rassurée en atteignant pour la première fois de sa carrière une demi-finale dans un ITF pro (à Tarsus). Elena Van Der Sypt a terminé sa longue tournée à Sharm El Sheikh (qui lui avait permis d’obtenir son premier classement WTA) par une nouvelle qualification pour le tableau final où elle a encore franchi un tour, au détriment de la première tête de série.

Ruben Bemelmans Bien

Ruben Bemelmans (cf photo) a débuté le mois en échouant aux portes du tableau final du tournoi ATP de Munich. Engagé au Challenger d’Aix-en-Provence, il n’y a franchi qu’un tour, tout comme dans les qualifications de Roland-Garros. Enfin, il s’est arrêté en quart de finale du Challenger de Vicenza, non sans avoir obtenu plusieurs balles de match. Son tombeur lors du Grand-Chelem parisien n’est autre que Kimmer Coppejans qui n’a malheureusement pas pu franchir la dernière étape le menant vers le grand tableau. Deux semaines plus tôt, il y était parvenu au Challenger d’Heilbronn mais avait ensuite été battu au premier tour.

 Le mois de Niels Desein ressemble très fort à celui de Ruben. Il commence par une élimination au dernier tour des qualifications d’un tournoi ATP (à Oeiras) avant d’enchainer par un deuxième tour au Challenger d’Aix-en-Provence et lors des qualifications de Roland-Garros. Olivier Rochus est encore capable de très bonnes performances comme le prouve sa qualification pour le tableau final du Challenger de Bordeaux (en battant notamment Laurent Lokoli, un Français qui a beaucoup fait parler de lui à Roland-Garros). Malade, il n’a malheureusement pas pu y défendre ses chances. Il a ensuite été battu au premier tour des qualifs à Dusseldorf face au grand espoir australien Kyrgios.

 An-Sophie Mestach avait remporté beaucoup de points l’an dernier au Japon. Elle n’a que partiellement réussi à les défendre en atteignant une demi-finale au $75.000 de Gifu puis un deuxième tour au $50.000 de Fukuoka. Blessée, elle n’a disputé que trois points lors du premier tour des qualifications à Roland-Garros avant d’abandonner. Ysaline Bonaventure a, de son côté, été battue d’entrée à Fukuoka ainsi qu’au $50.000 de Kurume. Mais elle a sauvé sa tournée japonaise en se hissant en demi-finale du $25.000 de Karuizawa. Il s’agit de son deuxième meilleur résultat à ce niveau après sa finale à Andrézieux en janvier dernier.

 Au $10.000 d’Antalya, Marie Benoit s’est hissée en quart avant d’être battue en trois sets par la première tête de série. Elle a ensuite réussi à sortir des qualifications lors du $25.000 de Maribor. India Maggen a débuté son mois de mai à Bangkok où elle a aligné une défaite au premier tour et un quart de finale. Elle est ensuite revenue en Europe pour disputer un deuxième tour à Bol. Enfin, elle a atteint un autre quart de finale à Tarsus (en Turquie) où elle n’a perdu qu’en trois sets face à Kimberley Zimmermann.

David Goffin Moyen

David Goffin (cf photo) continue sur sa lancée des mois précédents. Il aligne des résultats de bon niveau en Challenger ou en qualifications d’épreuves du grand circuit mais éprouve beaucoup de peine à les répercuter à un niveau supérieur. En mai, il a disputé un bon quart de finale au Challenger de Bordeaux mais a beaucoup déçu à Roland-Garros où il a perdu d’entrée et en quatre sets contre un Jurgen Melzer nettement prenable.

 Après quelques très bons mois, Maxime Authom marque un peu le pas. Il est vrai qu’il était engagé dans des épreuves d’un autre calibre que celles qu’il a jouées depuis janvier. Battu au premier tour lors du Challenger d’Ostrava, il a remporté un match dans les qualifs à Heilbronn puis dans celles de Roland-Garros où il a malheureusement dû jeter l’éponge après un bon départ face à l’Australien Groth (Top 150).

 Yannick Mertens n’a disputé qu’une seule épreuve, au Future de Santa Margherita di Pula, et s’y est incliné d’entrée. Le constat est identique pour un autre Yannick : Vandenbulcke. Il, a échoué au deuxième tour du Future de Prijedor.

 Sander Gille n’a lui aussi remporté qu’un seul match pour un seul tournoi disputé : le Future d’Edinburgh. Alexandre Folie s’est quant à lui qualifié pour le tableau final à Newcastle avant d’échoué au premier tour des qualifs du Challenger d’Heilbronn.

 Klaartje Liebens a tenté sa chance dans les qualifications d’épreuves plus relevées que celles auxquelles elle participe d’habitude. Elle a malheureusement perdu ses deux matchs au $75.000 de Gifu et au $50.000 de Fukuoka.

 Bénéficiaire d’une invitation pour le $25.000 de Tunis, Deborah Kerfs y a été battue dès son entrée en lice mais non sans offrir une bonne résistance à Von Deichmann (Top 500). Britt Geukens a échoué dès le premier tour de deux $10.000 à Bol. Lors du second, elle est sortie des qualifications et a ensuite bien résisté à l’Américaine Pera (Top 400).

Yanina Wickmayer Insuffisant

La saison sur terre-battue de Kirsten Flipkens est une véritable catastrophe. Lors des tournois de préparation, elle a été battue au premier tour à Madrid (contre Li Na, tout de même), à Rome et à Strasbourg (une grosse déception face à la Kazakhe Diyas). A Roland-Garros, elle a péniblement franchi un tour contre une modeste qualifiée avant de décevoir face à l’Israélienne Glushko. Il est grand temps de se reprendre car Wimbledon arrive à grands pas.

 Yanina Wickmayer (cf photo) n’a guère fait mieux. Après une défaite d’entrée à Oeiras, elle a décidé de reprendre le chemin des ITF afin de se refaire une santé en disputant deux $100.000 à Cagnes-sur-Mer et Prague. Mais le manque de confiance se paye cash à ce niveau là aussi et elle y a également perdu au premier tour. Sa victoire contre une Caroline Wozniacki (tout aussi fébrile mentalement) à Roland-Garros n’a que très provisoirement chassé ses doutes puisqu’elle a été largement battue au second tour contre l’Espagnole Soler-Espinosa, pourtant à sa portée.

 Contrairement aux mois précédents, Alison Van Uytvanck n’a pas rattrapé les déboires des deux leaders féminins du tennis belge. Après une défaite au premier tour des qualifs, elle a perdu d’entrée dans le grand tableau du $100.000 de Prague, puis à Roland-Garros. Elle n’a remporté un match qu’à Nuremberg mais face à une modeste joueuse invitée.

 Olaf De Weerdt n’a disputé qu’un seul tournoi, au Future de Sousse. Directement qualifié pour le tableau final, il espérait sans doute en revenir avec quelques points vu la faiblesse du tableau final mais il a été battu d’entrée par un invité local. Dennis Bogaert a perdu d’entrée lors des qualifications du Future d’Edinburgh, la seule épreuve à son programme.

Greetje Minnen Jeunes

L’événement du printemps pour les juniors belges est évidemment l’Astrid Bowl. Ce Grade 1 disputé au sud de Charleroi n’a, contrairement à l’année dernière, pas permis à nos meilleurs jeunes de s’illustrer. Les résultats les plus probants sont des huitièmes de finale pour Omar Salman chez les garçons et Greetje Minnen (cf photo) chez les filles.

 De manière générale, nos joueurs ne se sont pas trop mis en évidence. Plusieurs d’entre eux ont disputé une série de deux épreuves à Casablanca. Vicky Geurinckx s’est hissée en quart de finale de la première (un G5) et Dorien Cuypers l’a imitée la semaine suivante (G4). Sophie Gerits a atteint la finale du double dans un G5 à Windhoek. Enfin, Margaux Bovy n’a été battue qu’en quart de finale du simple (et en finale du double) lors du G4 de Värnamo.

 Chez les cadets, deux joueurs ont atteint des quarts de finale. Arnaud Bovy (le petit frère de Margaux) a réussi cette performance lors du Catégorie 3 de Lodz (Pologne) alors que Thibault Aksoyek l’a imité à Maribor (Cat. 2).