Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | Belgian Circuit
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

Carnet de notes (juin)

 

La moisson de juin a apporté 7 titres à nos joueurs. Le mois a également été marqué par le retour de Steve Darcis.

Elise Mertens Excellent

Joris De Loore est LA satisfaction masculine du mois de juin pour le tennis belge. Après avoir remporté son 2e titre en Future à Damme en prenant la mesure en finale de Steve Darcis, de retour en compétition après sa longue convalescence, il a subi son seul vrai revers du mois en s’inclinant au 2e tour à Binche. Il a ensuite réussi à se hisser dans le dernier carré à Mohammedia pour ce qui constituait sa première apparition dans le tableau final d’un challenger. Il a conclu son mois par le Future de Breda où il n’a cédé qu’en demi-finale, au tie-break du 3e set.

Chez les femmes, Elise Mertens (cf photo) a de nouveau fait parler d’elle. Elle a disputé deux tournois et elle les a tout simplement remportés tous les deux. Elle a tout d’abord inscrit son nom au palmarès d’un $25.000 pour la première fois de sa carrière, à El Paso. Elle a ensuite triomphé au plus modeste tournoi de Bangkok ($10.000) où elle n’a jamais cédé plus de 5 jeux à ses adversaires.

Elise Mertens Très bien

Kimmer Coppejans a aligné deux deuxièmes tour en Challenger avant de se rendre à ‘s Hertogenbosch où il a fait honneur à sa wild-card en poussant le tenant du titre aux 3 sets lors du premier tour. Il est ensuite resté aux Pays-Bas pour y disputer le gros Future de Breda. Il y a atteint la finale.

Yannick Vandenbulcke a fait mieux que tirer son épingle du jeu lors de la première série de Futures belges. Il a fait preuve d’une belle régularité en alignant deux quarts de finale, à Damme et à Binche, une demi-finale, à Limelette. Il a ensuite posé la cerise sur le gâteau en s’imposant à Havré.

Ysaline Bonaventure (cfr photo) a débuté le mois de manière moyenne avec deux deuxièmes tours et une défaite d’entrée de jeu en $25.000. Elle a ensuite corrigé le tir en s’adjugeant le titre au $25.000 de Kristinehamn, le premier de sa carrière à ce niveau.

Elke Lemmens a remporté le premier titre de sa carrière à Adana, où elle a réalisé le doublé. La semaine suivante, elle s’est inclinée au premier tour face à la 1re tête de série mais a compensé avec une finale en double.

Contrainte de passer par les qualifs, Catherine Chantraine n’en a pas moins réussi à remporter son premier titre ITF à Alkmaar. La semaine précédente, elle s’était déjà hissée en quart de finale pour la première fois de la saison.

Ruben Bemelmans Bien

Enfin de retour à la compétition, Steve Darcis a commencé par atteindre la finale du Future de Damme. Il a ensuite tenté sa chance dans les qualifications à ‘s Hertogenbosch où il a échoué lors du premier tour au tie-break du 3e set face au gros serveur Mate Pavic. Bénéficiaire d’une wild-card pour le tableau de qualifications de Wimbledon, il a succombé au deuxième tour, en trois sets, face à l’Allemand Brands, 16e tête de série. Ces résultats sont en-deçà des capacités du Liégeois, mais ils sont encourageants pour un retour après une si longue absence.

S’il ne s’était pas blessé au Future de Litija, en début de mois, Julien Cagnina aurait sans doute obtenu une meilleure note. En effet, après avoir remporté le double, il a dû abandonner en finale. Insuffisamment remis de cette blessure, il a dû à nouveau jeter l’éponge à Binche, lors du premier tour qui l’opposait au régional de l’étape, Germain Gigounon. En fin de mois, Julien a prouvé sa bonne forme en se hissant en quart de finale au gros Future de Toulon.

Alors qu’il dispute en parallèle les Futures belges et les tournois étoilés, Julien Dubail se distingue en ce mois de juin. Il a aligné un quart de finale à Damme, deux deuxièmes tours à Binche et à Limelette avant de conclure avec une finale à Havré.

Sander Gille s’est rendu en Israël pour y disputer deux Futures. Il s’est hissé en quart de la première épreuve et s’est incliné d’entrée lors de la deuxième. Il y a cependant atteint la finale en double.

Romain Bogaerts doit sa mention à ses deux titres en double, décrochés à Limelette et à Havré. En simple, il a échoué au premier tour de ces deux tournois et au deuxième tour à Binche.

Malchanceux au tirage au sort à Binche et à Limelette, Omar Salman a les deux fois succombé au premier tour face à des têtes de série. Il a cependant prouvé à Havré qu’avec un tirage favorable il pouvait faire mieux et a atteint le premier quart de finale de sa jeune carrière.

Vainqueur en double des tournois de Binche, Limelette et Havré, Romain Barbosa a connu un peu moins de réussite en simple avec respectivement un deuxième tour, un quart de finale et un nouveau deuxième tour.

Alors qu’il n’avait pas remporté le moindre match en 2013, Maxime Hinnisdaels est sorti des qualifications et s’est hissé dans la foulée au deuxième tour à Limelette. Il fera donc son entrée dans le classement ATP.

Brian Cuypers est également un nouveau venu dans le classement ATP grâce à son beau parcours au Future de Marcos. Il y est sorti des qualifications avant de prendre la mesure de la 3e tête de série. Il a ensuite succombé au deuxième tour face à Pla Malfeito. Une semaine plus tard, il est à nouveau sorti des qualifications mais s’est à nouveau heurté à l’Espagnol.

David Goffin Satisfaisant

Arthur De Greef (cfr photo) a atteint les quarts de finale à Binche et a rendu les armes dès son entrée en lice à Mohammedia. Il a ensuite relevé la tête à Busto Arsizio où il s’est glissé dans le dernier carré.

Christopher Heyman continue à grappiller des points ATP avec deux deuxièmes tours, à Damme et Limelette.

Un seul tournoi, à Damme, était à l’agenda de Michaël Geerts . Il y décroche un nouveau point ATP à la faveur d’un deuxième tour.

Un quart de finale à Damme suivi d’une défaite d’entrée de jeu à Binche valent un satisfecit à Jeroen Vanneste .

James Storme a profité de sa wild-card obtenue à Damme pour arracher un point ATP en atteignant le deuxième tour. Il n’a par contre pas pu faire fructifier son invitation pour le tournoi de Binche où il a disparu au premier tour.

Ce n’est pas encore en juin 2014 qu’Olaf De Weerdt aura atteint son premier quart de finale en Futures. Il a toutefois réussi à se hisser deux fois au deuxième tour, à Binche et à Limelette, cela après avoir échoué en qualifications à Damme.

Avec le seul tournoi de Havré à son programme, Simon Stevens a tiré parti de son invitation pour se hisser au deuxième tour où il n’a rendu les armes qu’au tie-break du 3e set.

Kirsten Flipkens avait un monceau de points à défendre en ce mois de juin. Avec un quart de finale à Birmingham et un troisième tour à Wimbledon, elle s’en sort honorablement. Par contre sa défaite dès le deuxième tour à ‘s Hertogenbosch sonne comme un échec.

Après des éliminations d’entrée de jeu à Birmingham et en qualifications à ‘s Hertogenbosch, Alison Van Uytvanck a redressé la tête en passant pour la première fois un tour en Grand Chelem. Elle a ensuite servi pour le match face à Cibulkova mais n’a pu s’offrir de balle de match.

En quatre tournois $10.000, Deborah Kerfs a décroché un quart de finale et un deuxième tour pour deux défaites d’entrée de jeu.

Auteure de 2 deuxièmes tours en autant de tournois disputés, Britt Geukens continue son apprentissage chez les pros.

Magali Kempen n’a joué qu’une épreuve à Sharm-el-Sheikh. Elle s’est inclinée au premier tour mais a tout de même remporté le titre en double, ce qui porte son total à 3.

 

David Goffin Moyen

Tout comme le mois précédent, David Goffin a gagné plusieurs matches mais n’a pas réussi à passer la vitesse supérieure. Un deuxième tour au Queen’s, une élimination au dernier tour de qualifications à Eastbourne et une défaite d’entrée logique à Wimbledon face à Murray n’ont rien de déshonorant mais il est temps que David trouve le déclic qui lui permettra de retrouver le Top 50.

Après avoir atteint le deuxième tour au challenger de Prostejov, Germain Gigounon a fait un détour par le Future de la cité des Gilles. Nul n’étant prophète en son pays, le Binchois s’est fait surprendre en quart de finale. Il a ensuite disputé les qualifications de Wimbledon où il s’est incliné au deuxième tour en 3 manches face au tombeur de Yannick Mertens. Il a ensuite mis le cap sur l’Italie, au challenger de Padoue où il a nouveau atteint le deuxième tour, offrant une belle résistance à l’Argentin Gonzalez, 116e mondial.

On ne sait pas très bien où Olivier Rochus parvient à trouver la motivation qui le pousse à continuer. La saison sur gazon, où son bras peut encore faire merveille, n’a pas réussi à complètement le relancer. A Halle, il a enregistré une défaite au dernier tour de qualifications alors qu’à ‘s Hertogenbosch, il a cédé au deuxième tour de qualification, non sans avoir arraché un set à l’Italien Lorenzi, 81e mondial.

Un seul tournoi était au programme de Clément Geens (à Havré), avec un deuxième tour à la clé.

Alexandre Folie a réalisé sa meilleure performance de la saison en atteignant les quarts de finale à Binche. A côté de cela, il a essuyé des revers au premier tour à Damme et à Limelette.

Yanina Wickmayer a soufflé le chaud et le froid. A chaque belle victoire, on se dit que c’est le déclic qui va la relancer et dès le match suivant c’est la déception. Elle a ainsi battu Jovanovski au premier tour à Birmingham avant de s’incliner au deuxième tour. A ‘s Hertogenbosch, elle cède au premier tour face à Petkovic en laissant filer trois balles d’égalisation à 5 partout dans le deuxième set. A Wimbledon, elle domine Stosur avant de céder en trois sets face à la jeune espoir Konjuh.

Marie Benoit se concentre désormais sur des $25.000. Elle a franchi le premier tour lors de ses deux tentatives mais n’a pas réussi à se frayer un chemin vers les quarts de finale.

Michaela Boev tente également le pari des $25.000. Elle doit systématiquement passer par les qualifications. Trois fois sur quatre, elle y est parvenue mais n’a pas confirmé dans les tableaux finals. En double, elle a par deux fois atteint le dernier carré.

Elena Van Der Sypt doit encore passer par les qualifications de la plupart des $10.000. Elle s’en est sortie deux fois sur trois mais n’a pas pu confirmer dans le tableau final.

Ruben Bemelmans Insuffisant

D’habitude à l’aise sur gazon, Ruben Bemelmans est cette fois passé complètement à côté de son sujet. Ruben a été battu d’entrée de jeu lors des 2 Challengers de Nottingham (où il devait défendre une finale et un quart) et au deuxième tour de qualification à Wimbledon. Sa finale en double à Nottingham n’est qu’une maigre consolation.

Un seul match pour Maxime Authom synonyme de nouvel abandon lors du premier tour de qualifications à Wimbledon.

Niels Desein affiche un maigre bilan de deux deuxièmes tours, le premier au challenger de Blois, le second au Future de Palma del Rio où il était première tête de série, et de deux défaites d’entrée de jeu au challenger de Mestre et lors des qualifications de Wimbledon.

Cela ne va guère mieux pour Yannick Mertens qui a également atteint le 2e tour à Blois avant de s’incliner d’entrée de jeu dans les qualifications de Wimbledon et au challenger de Marburg. Lors de ces deux derniers tournois, Yannick n’avait pas été épargné par le tirage au sort puisqu’il a dû affronter des têtes de série.

A l’instar de nombre de ses compatriotes, Yannik Reuter a déçu au mois de juin. Après une défaite surprise au 3e tour de qualifications à Furth, face au 532e mondial, il a essuyé des défaites d’entrée de jeu à Binche et au challenger de Mohammedia. A Busto Arsizio, un Future $15.000, il a fait à peine mieux en se hissant au deuxième tour.

Après une défaite au deuxième tour à Damme, face à Steve Darcis, Jonas Merckx a cédé d’entrée de jeu à Binche et à Havré.

Philip De Vetter a joué un seul tournoi en juin, à Breda. Il y a échoué au dernier tour de qualifications.

Dennis Bogaert a été éliminé en qualifications à Limelette et au premier tour à Havré où il avait survécu au tableau préliminaire.

Joseph Van Dooren a été éliminé au premier tour de qualifications à Binche et à Limelette.

Kevin Farin a disputé la seule épreuve de Havré où il n’a pas franchi l’écueil des qualifications.

An-Sophie Mestach a bénéficié d’une wild-card à ‘s Hertogenbosch mais n’a pas réussi à réellement inquiéter son adversaire. A Wimbledon, elle a échoué au premier tour de qualifications, ce qui est une déception pour une joueuse habituellement à l’aise sur gazon.

Klaartje Liebens nous a habitués à mieux qu’un maigre deuxième tour en $10.000. Son bilan aurait peut-être pu être tout autre si elle avait réussi à émerger lors du premier tour du $25.000 d’Ystad où elle s’est inclinée au tie-break du 3e set face à la 8e tête de série.

Kimberley Zimmermann a disputé deux tournois $10.000 avec une défaite d’entrée de jeu et un deuxième tour à la clef.

Trois tournois et trois éliminations dès le premier tour pour India Maggen .

Steffi Distelmans a également disputé trois épreuves sans parvenir à grappiller de point WTA.

Gitte Heynemans Jeunes

La période d’examens est traditionnellement très calme pour nos espoirs. Gitte Heynemans, finaliste au Set Wahis (TE16 – cat. 3) alors qu’elle sortait des qualifications est notre représentante la plus en vue. En double, c’est la paire Phonexay Chitdara / Adeline Lardinois qui s’est imposée face à Gitte Heynemans et Jenna Hauthem. Chez les garçons, Loic Cloes s’est hissé en quart de finale.