Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | Belgian Circuit
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

Carnet de notes (juillet)

 

Les Belges ont remporté 11 titres en ce mois de juillet. Dont un tournoi ATP ce qui n'était plus arrivé depuis le titre de Steve Darcis à Memphis en février 2008 !

David Goffin Exceptionnel

 Vingt matchs, autant de victoires et seulement deux sets lâchés dans l’aventure, le bilan de David Goffin est aussi exceptionnel qu’inattendu. Bien sûr, les observateurs du tennis, en tout cas ceux qui connaissent réellement ce sport, n’ont jamais douté qu’il retrouverait son meilleur niveau. Lorsqu’on allie talent, travail et volonté, les résultats doivent suivre tôt ou tard. Mais personne n’aurait pu prédire que David reviendrait aussi subitement après une première moitié de saison aussi médiocre.

 Car, même si sa tournée sur gazon n’avait pas été mauvaise, Le Liégeois n’imaginait certainement pas lui-même enchainer autant de succès. La confiance, qui lui manquait tellement depuis deux ans, lui est revenue petit à petit, match après match, en ce mois de juillet. Le fait de remporter ses matchs en deux sets, à Scheveningen et à Poznan, a été d’une grande importance. Cela lui a d’abord permis de maintenir sa fraicheur physique tout au long du mois. Ca lui a surtout démontré qu’il avait une belle marge face à ces joueurs classés entre la 80e et la 250e place mondiale. Le match repère est sans doute la finale à Tampere, lorsqu’il a dominé, devant son public, le toujours dangereux Jarkko Nieminen. Le Finlandais restait un très mauvais souvenir pour David puisqu’il l’avait humilié (double 6/0) à Rotterdam il y a un an et demi.

 Définitivement relancé par ces trois titres Challengers, Goffin est entré dans le tableau du tournoi ATP de Kitzbühel à l’aide d’une invitation. Il y a dominé, dès le deuxième tour, la tête de série n°1, l’Allemand Kohlschreiber. Cette victoire, toujours en deux sets, est la troisième meilleure performance de sa carrière après Isner (alors 11e) à Valence en 2012 et déjà Kohlschreiber à Miami l’an dernier, lorsque celui-ci était 21e mondial. C’est finalement en demi, puis en finale face au très prometteur Autrichien Dominic Thiem, que David va perdre ses deux seuls sets du mois.

 Revenu à la 48e place mondiale, tout proche de son meilleur classement, le Liégeois ressortira du Top 50 dans deux semaines, lorsqu’il perdra les points du Masters 1000 de Cincinnati où il avait franchi deux tours l’an dernier. Mais pas de panique, sa fin de saison, vierge de tout résultat l’an dernier à cause de sa blessure au poignet, lui permettra certainement d’y revenir. Et peut-être même de monter plus haut encore car, s’il garde un tel niveau de jeu et est épargné par les blessures et les tirages difficiles, il peut prendre un sacré paquet de point d’ici à l’Open d’Australie. Et, pourquoi pas, y être même tête de série !

Klaartje Liebens Excellent

L’autre prestation sans faute (à un niveau bien inférieur il est vrai) de ce mois de juillet est à mettre à l’actif de Klaartje LiebensLa Brabançonne a, en effet, remporté les deux $10.000 auxquels elle a participé, à Ganshoren et à Balikesir (Turquie).

 C’est surtout la première victoire qui est significative des progrès de Klaartje. Moins à l’aise sur terre-battue, elle avait atteint ses huit premières finales ITF (dont deux remportées) sur surface dur. Ce succès bruxellois, dans un tournoi où elle avait été écrasée dès le premier tour un an plus tôt, et la montée de 72 places au classement ce mois-ci (elle est désormais 360e) lui permettent dorénavant de s’aligner sur des épreuves plus importantes.

Niels Desein Très bien

Après un début d’année pour le moins mitigé, Niels Desein (cf photo) a retrouvé le sourire. Il a débuté le mois par un quart de finale au très relevé Future de Montauban puis a réitèré cette performance au Challenger de Portoroz. C’est la première fois, cette saison, qu’il atteint ce stade dans un tournoi de ce niveau. Il a ensuite enchainé avec une victoire au Future de Westende et, là aussi, il s’agissait de sa première cette année. Il termine cette bonne série par une performance plus médiocre au Challenger de Tampere où il est battu au premier tour.

 Yannik Reuter est lui aussi sur une pente ascendante après un mois de juin loupé. Quart de finaliste du Future de Middelburg, il a ensuite aligné une finale à celui de Bourg-en-Bresse et une demi à celui d’Essen. Il termine son mois par un très bon quart, le deuxième de sa carrière, au Challenger de Cortina, en battant notamment l’Italien Volandri (ex-Top 30). Le tennis de Steve Darcis se remet petit à petit en place. Après une défaite en trois sets au premier tour du Challenger de Scheveningen, il a atteint la finale du Future de Westende (seulement battu par Desein au tie-break de la dernière manche). Il a poursuivi sa route au Challenger de Liberec où il ne s’est arrêté qu’en quart.

Arthur De Greef a disputé deux demi-finales en Future à Kassel et Fano. Entre les deux, il a surtout remporté son troisième titre à ce niveau cette saison (et le sixième de sa carrière), à Valence. Julien Cagnina y est aussi allé de sa petite victoire en Future, à Heist. C’est, pour lui, la deuxième de la saison et la troisième de sa carrière. Il s’y est également imposé en double. Auparavant, il avait atteint une bonne demi à Saarlouis mais avait été battu d’entrée à Belgrade.

 Déjà vainqueur d’un Future au mois de juin, Yannick Vandenbulcke poursuit sur sa lancée pour atteindre la finale à De Haan. Il a encore atteint un quart de finale à Knokke mais a été surpris au deuxième tour à Saint-Gervais. Olivier Rochus a décidé de se relancer grâce à la tournée de Futures belges. Avec de bons résultats puisqu’il a aligné une finale à Heist et une demi à Ostende.

Jonas Merckx s'est montré très régulier sur le circuit de Futures belges. Après avoir disputé les quarts de finales à De Haan (où il a atteint la finale du double) et à Knokke, il s’est hissé en demi-finale à Heist. Ce n’est que la deuxième fois depuis le début de sa carrière qu’il réalise pareille performance (après Antalya au mois de novembre). A Ostende, il a cédé au deuxième tour. Le petit nouveau du mois est Stieg Martens qui, grâce à son quart de finale à Ostende, est assuré d’obtenir son premier classement ATP. Plus tôt dans le mois, il avait déjà franchi un tour dans les qualifications à De Haan et Knokke.

En dehors de Klaartje Liebens, les filles ne se sont pas trop mises en évidence en juillet. Steffi Distelmans a toutefois été plutôt régulière en franchissant un tour à Ganshoren et à Masseik mais, surtout, en se hissant en demi-finale à Knokke, alors qu’elle avait dû passer par les qualifications. Elle a également remporté le double à Maaseik aux côtés de Magali Kempen. Cette dernière n’a été battue qu’en quart de finale à Maaseik, après être sortie des qualifs. Elle avait précédemment été battue au premier tour à Sharm El Sheikh et au deuxième à Knokke.

 En alignant deux finales et une victoire (à Rebecq) en $10.000 en un mois alors qu’elle n’était âgée que de 18 ans, Sofie Oyen avait fait naître de grands espoirs. Mais la Limbourgeoise avait privilégié ses études effectuées aux Etats-Unis. Quatre ans plus tard et son diplôme en poche, Sofie revient très fort. Elle est sortie des qualifications des quatre épreuves qu’elle a disputées avant de franchir deux fois le premier tour (Knokke et Rovereto) et surtout d’atteindre la demi-finale à Ganshoren. En double, elle s’est également hissée en finale à Knokke.

An-Sophie Mestach Bien

Le début du mois de juillet a été un peu compliqué pour Ruben Bemelmans. Battu au dernier tour des qualifs au tournoi ATP de Newport, il s’est fait sortir d’entrée au Challenger de Granby. Il s’est mieux comporté par la suite en atteignant les quarts de finale au Challenger de Lexington et surtout les demi-finales de celui de Vancouver, avec au passage une belle victoire sur l’ex-Top 30 Bogomolov. Demi-finaliste du Future de Middelburg, Yannick Mertens est ensuite repassé aux tournois Challengers avec une réussite mitigée. Il a été battu deux fois au premier tour (Scheveningen et Recanati) et deux fois au second (Tampere et Ségovie).

 Après plusieurs mois un peu difficiles, Clément Geens voit enfin le bout du tunnel. Il a obtenu son meilleur résultat depuis bien longtemps à Heist où il s’est qualifié pour les quarts de finale. A Ostende, il a cédé d’entrée mais face à la deuxième tête de série. Sander Gille n’a remporté qu’un match en quatre tournois en simple. Mais une blessure au dos l’a empêché de jouer à 100% au début du mois et il a eu la malchance de tomber deux fois sur Olivier Rochus par la suite. Il a fait beaucoup mieux en double puisqu’il s’est imposé à Heist et n’a échoué qu’en finale à Ostende.

Jeroen Vanneste poursuit son retour après neuf mois d’arrêt complet. Eliminé au deuxième tour à De Haan, il a ensuite signé une belle demi-finale à Knokke. Les tournois de Heist et Ostende se sont conclus par des défaites au premier tour mais face à des joueurs mieux classés (et il était sorti des qualifications lors du deuxième). Alexandre Folie a, lui aussi, atteint une demi-finale, à Ostende justement. Il était également en quart à Westende mais a échoué au premier tour à De Haan, Knokke et Heist. Romain Barbosa a atteint, à De Haan, son quatrième quart de finale de la saison. Il a, ensuite, encore franchi un tour à Knokke.

 Michaël Geerts a remporté trois points ATP en franchissant le premier tour à Westende, Heist et Ostende. Il a, par contre, été battu d’entrée à De Haan (non sans disputer la finale du double) et à Knokke. Romain Bogaerts n’a pris part qu’aux tournois de De Haan et Knokke mais il a, les deux fois, atteint le deuxième tour après être sorti des qualifications. Olaf De Weerdt a, lui aussi, franchi le tableau préliminaire aux tournois de De Haan, Knokke et Heist et a même franchi le premier tour du tableau final du premier. Bénéficiare d’une invitation à Westende et à Ostende, il a profité pour atteindre le deuxième tour de cette dernière épreuve. Après avoir obtenu son premier point ATP en juin, Brian Cuypers a poursuivi sa route dans les qualifications du circuit Future espagnol. Il en est victorieusement sorti à Valence, n’a perdu qu’au troisième tour à Bakio et Xativa et au deuxième à Denia.

Après Wimbledon, Kirsten Flipkens a décidé de faire une pause et n’est revenue sur le circuit que la dernière semaine du mois d’août, au WTA de Washington. Elle y a franchi un tour avant de chuter contre Svetlana Kuznetsova, la future gagnante.

 An-Sophie Mestach (cf photo) a par contre apidement pris le chemin de l’Amérique du Nord pour disputer quatre tournois ITF. Elle a connu sa meilleure performance au $50.000 de Carson où elle s’est arrêtée en quart. Elle a également été battue aux deuxièmes tours des $50.000 de Sacramento et de Lexington et au $100.000 de Vancouver.

 Elise Mertens a débuté le mois de juillet comme elle avait terminé celui de juin, par une victoire dans un $10.000 à Bangkok. Le reste de sa tournée asiatique s’est avéré moins fructueux puisqu’elle a été battue au deuxième tour lors de deux $25.000 à Phuket et d’entrée au $50.000 de Wuhan.

Michaela Boev a disputé beaucoup de gros ITF en juillet avec une réussite plutôt modérée. Elle a ainsi été battue au premier tour des qualifs du $50.000 de Versmold et du $100.000 de Biarritz avant de franchir le premier tour de ces qualifications au $25.000 de Darmstadt et au $100.000 d’Astana. Elle est ensuite restée dans la capitale Kazakhe pour jouer le tableau final d’un $10.000 où elle a franchi un tour. C’est en double, lors du $100.000 d’Astana, qu’elle a réussi sa plus belle performance en se hissant en finale.

Un mois après sa première victoire professionnelle, Elke Lemmens a un peu déchanté. Battue d’entrée lors du $10.000 d’Istanbul (par la première tête de série), puis dans les qualifs du $25.000 de Middelburg, elle a tout de même franchi un tour dans les $10.000 de Iasi et Galati. A Istanbul, elle a également disputé la finale du double. Battue d’entrée à Ganshoren et à Maaseik, India Maggen s’est reprise à Telavi, en Géorgie. Elle y a atteint les quarts de finale en simple et la finale en double. Kimberley Zimmermann a remporté un bon match dans le tableau final de Ganshoren avant qu’une blessure aux ischios ne vienne ensuite la mettre au repos pour le reste du mois.

Hélène Scholsen a été battue d’entrée à Ganshoren et au dernier tour des qualifs à Knokke mais, chaque fois, face à des joueuses mieux classées. Elle a ensuite franchi un tour dans les tableaux finals de Tampere et de Savitaipale. Elena Van Der Sypt a, de son côté, atteint le deuxième tour à Knokke puis est sortie des qualifications à Maaseik. Elyne Boeykens est montée en rythme au cours du mois. Battue au deuxième tour des qualifs à Knokke puis au troisième à Maaseik, elle s’est hissée dans le tableau final au $10.000 de Rovereto.

Julien Dubail Moyen

Julien Dubail (cf photo) attendait sûrement mieux de ce mois de juillet. Battu en quart à Knokke, il n’a pas survécu au premier tour à Westende et à Heist. Heureusement, il s’est rattrapé sur le circuit étoilé national. Omar Salman a obtenu un nouveau point en passant un tour à De Haan. Il a ensuite été battu d’entrée à Knokke et à Ostende par des joueurs mieux classés.

 Battu d’entrée à De Haan et Knokke, James Storme a franchi un tour dans le tableau final à Heist puis à Ostende (où il était issu des qualifications). Il y a toutefois manqué une belle occasion de rejoindre ses premiers quarts de finale. Louis Cant est bien sorti des qualifs à De Haan mais a, ensuite, été contraint à l’abandon au dernier tour des qualifs de Knokke puis a été battu d’entrée à Heist et à Ostende.  Joran Vliegen est parvenu à sortir des qualifications à Knokke avant d’opposer une belle résistance à la deuxième tête de série du tableau final.

 Marie Benoit n’a disputé que le seul tournoi de Knokke. Tête de série n°1, elle a été battue au deuxième tour. Deborah Kerfs a franchi le premier tour à Ganshoren mais a ensuite été éliminée d’entrée à Knokke et à Maaseik, chaque fois par des têtes de série. Surprise d’entrée dans les qualifs de Ganshoren, Catherine Chantraine a ensuite passé un tour dans celles du $25.000 d’Aschaffenburg. De retour en Belgique, elle est sortie du tableau préliminaire à Knokke avant de franchir un tour dans le grand tableau en battant la tête de série n°5. Elle a, ensuite, été éliminée au dernier tour des qualifs à Maaseik. Caroline Daxhelet a remporté un match en qualif à Knokke et deux à Maaseik.

Alison Van Uytvanck Insuffisant

Depuis le début de sa jeune carrière, Kimmer Coppejans a, presque tous les mois, été en progression ou, en tout cas, dans la lignée de ses résultats précédents. C’est sans doute  la première fois qu’il passe à ce point à côté de son mois. Aux Challengers de Scheveningen et de Poznan, il a été battu d’entrée, certes par des têtes de série, mais de manière un peu sèche. Au Future d’Ostende où il était tenant du titre et tête de série n°1, il a été surpris dès le second tour. Nul doute que ce petit accroc sera vite réparé dans les semaines qui viennent.

 Germain Gigounon a également été à la peine en juillet. Tant au Future de Montauban que lors des Challengers de Poznan, Tampere et Liberec, il a été sorti d’entrée. Des résultats qui tranchent avec une saison jusque là plutôt bonne.

 Assez constant depuis le début de la saison, Christopher Heyman espérait sans doute faire le plein de points durant la tournée de Futures belges. En cinq épreuves (De Haan, Knokke, Westende, Heist et Ostende), il n’a pas remporté le moindre match. Contraint à déclarer forfait avant son entrée en lice à Middelburg, Philip De Vetter a été invité pour le tableau final de Heist mais y a été lourdement battu au premier tour.

 Battu au premier tour du tableau final à De Haan et à Heist, Simon Stevens a été recalé au dernier tour des qualifs à Knokke. Dennis Bogaert a remporté un match lors des qualifs de De Haan mais a été battu dès son premier tour dans celles d’Ostende. Kevin Farin a connu le même parcours à De Haan avant d’être éliminé d’entrée dans les qualifications de Knokke et dans le tableau final de Westende.

 Yanina Wickmayer continue à jouer de malchance. Opposée à une modeste qualifiée, classée au-delà de la 400e place mondiale, au premier tour de Stanford, elle a été contrainte à l’abandon après avoir perdu le premier set.

 Alison Van Uytvanck (cf photo) a connu le même désagrément au premier tour du tournoi WTA de Bakou après avoir déjà été battue d’entrée à Istanbul.

 La cote d’Ysaline Bonaventure est également en baisse après un superbe mois de juin. Battue au premier tour des $25.000 de Middelburg et de Pilsen ainsi qu’au $100.000 d’Astana, elle n’a remporté qu’un match, au $25.000 de Darmstadt.

 Révélation de la saison passée, Greetje Minnen peine à réitérer les mêmes performances qu’en 2013. A Knokke et à Maaseik, elle a été battue dès le premier tour. Britt Geukens a également été battue deux fois dès son entrée en lice à Prokuplje et Maaseik. Entre les deux, elle a été battue au dernier tour des qualifs à Knokke. Anke Poncelet n’a disputé que des tournois qualificatifs. A Ganshoren, Knokke et Maaseik, elle s’est fait éliminer directement. A Rovereto, elle a remporté un match. Morgane Michiels n’a pris part quà un seul tournoi, à Maaseik, pour lequel elle avait reçu une invitation. Elle a été battue dès le premier tour.

Xander Veys Jeunes

Le meilleur résultat du mois chez les juniors a été obtenu par Xander Veys (cf photo) qui s’est hissé en demi-finale du Grade 2 de Castricum, aux Pays-Bas. Au plus haut niveau, il faut noter aussi le beau huitième de finale d’Omar Salman aux Championnats d’Europe ainsi que celui de Margaux Bovy au Grade 1 de Linz.

 Le tournoi de Limelette (G4) n’a pas trop souri à nos joueurs. Seule Dorien Cuypers est parvenue à se hisser en quart de finale. A Hillegom (G4), la toute jeune Victoria Kalaitzis, qui a fêté ses 14 ans il y a deux mois à peine, a réalisé un petit exploit puisqu’elle ne s’est arrêtée qu’en quart de finale après être sortie des qualifications.

 Une fois n’est pas coutume, c’est chez les cadets que nos joueurs se sont le plus montré. Frédéric Jacobs a, tout d’abord, atteint les huitièmes de finale au Catégorie 1 de Velp après avoir été repêché comme « lucky loser ». Tibo Colson et Maxim Verboven ont ensuite fait mieux encore à Düren (toujours Cat. 1) puisqu’ils se sont hissés en quart. La même semaine Théo Van De Weghe a réalisé une performance identique à Waiblingen (Cat. 2).

 Ai Noa Fabre a, quant à elle, obtenu deux bons résultats. Tant à Meppel (Cat. 3, Pays-Bas), qu’à Nantes, elle a atteint les quarts de finale en simple avant de se hisser en finale du double. Arnaud Bovy, le frère de Margaux, s’est également hissé en quart du simple à Meppel.