Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | National
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

Carnet de notes (février)

 

Alison Van Uytvanck Excellent

Les vrais débuts d’Alison Van Uytvanck sur le circuit WTA, malgré déjà quelques expériences ponctuelles, ont sans doute eu lieu en ce mois de février. Pour la première fois, la Brabançonne a disputé deux tableaux finals du grand circuit consécutivement et y a, chaque fois, remporté des matchs.

A Rio de Janeiro, elle est sortie des qualifications avant de dominer l’expérimentée Suédoise Larsson au premier tour. Elle a malheureusement ensuite été battue par une autre qualifiée, l’Italienne Burnett, après pourtant un départ en fanfare. Elle se reprend ensuite à Florianopolis en se hissant à nouveau dans le tableau final et en y gagnant deux matchs contre les Top 100 Hsieh et Ormaecha. En quart, elle parvient même à prendre un set à la jeune Muguruza, deuxième tête de série et révélation de ce début d’année.

En début de mois, Alison faisait partie de la sélection de Fed Cup qui était passée un peu à côté de la semaine en Hongrie. Même si elle ne fut jamais transcendante, elle n’a pourtant rien à se reprocher dans la défaite puisqu’elle a remporté les deux simples qu’elle a dû disputer.

La tournée Brésilienne aura toutefois une influence très importante sur la suite de la saison. Elle lui permet en effet de faire son retour dans le Top 100 et cette fois sans doute pour une longue durée (elle avait occupé la 100e place pour… une semaine en novembre). Alison y a sans doute également et sauf catastrophe, validé son ticket pour le tableau final de Roland-Garros.

Kimmer Coppejans Très bien

Fort occupé sur le circuit Challenger depuis le mois de septembre, Kimmer Coppejans (cf photo) est repassé par la case Future pour une série de deux tournois à Antalya où il était tête de série n°1. Le but de ce détour par la Turquie était de jouer des épreuves assez faibles d’où il était certain de ramener des points afin de s’assurer une place dans le tableau de qualification de Roland-Garros. Et de fait, il a démontré, lors de la première semaine, qu’il était assez largement au-dessus du lot en s’imposant sans perdre un set et en remportant ainsi son cinquième titre Future. La deuxième semaine par contre, il s'est fait surprendre dès les quarts par un joueur classé au-delà du Top 500.

Yannick Mertens a conclu le mois de février par une très belle victoire au prestigieux Future de Lille. Une victoire acquise en plus avec la manière puisqu’aucun de ses adversaires ne lui a pris plus de cinq jeux. Il s’agit déjà de son quatorzième titre Future. Si Yannick a pris l’habitude de cartonner à ce niveau, il éprouve malheureusement toujours autant de difficultés à réussir aux échelons supérieurs. En début de mois, il a ainsi enchainé trois défaites en qualifications des tournois ATP de Zagreb et Rotterdam puis au premier tour du Challenger de Morelos.

Klaartje Liebens confirme sa très bonne première saison où elle avait remporté deux $10.000 et atteint cinq autres finales. Elle réussit déjà quelques performances de choix à un niveau supérieur, notamment au $25.000 de Nottingham où elle sort des qualifications et obtient, au premier tour, sa première victoire sur une Top 300 (Myrtille Georges, 296e). Elle parvient même, au deuxième tour, à pousser Pauline Parmentier (ancienne 40e mondial) dans ses derniers retranchements (la Française ne s’impose que 7/5 au dernier set). Auparavant, Klaartje avait déjà atteint le dernier tour des qualifs au $25.000 de Grenoble et s’était hissée en demi du $10.000 de Stockholm.

La rentrée de Marie Benoit à la fin du mois de janvier s’était plutôt mal passée. L’Eupenoise avait en effet été battue d’entrée lors de la première étape d’une tournée à Sharm El Sheikh. Elle s’est toutefois largement reprise dès la semaine suivante en remportant l’épreuve avec autorité (il s’agit de son quatrième titre ITF). La troisième semaine, elle ne s’est arrêtée qu’en demi-finale et en trois sets face à la première tête de série.

Julien CagninIndia Maggena Bien

Après un premier mois perturbé par une nouvelle blessure, David Goffin commence petit à petit à retrouver ses marques dans les tournois ATP. Il est sorti des qualifs à Memphis avant d'y échouer d’entrée, tout comme à Delray Beach où il avait sa place directe dans le tableau final. A Acapuclo, il s'est à nouveau extirpé du tableau préliminaire puis a remporté le premier match avant de pousser Gulbis, 18e mondial, au tie-break du dernier set. Cette série de bons résultats lui permet de réintégrer le Top 100.

Déjà très bon en janvier, Maxime Authom a disputé le Challenger de Quimper où il a obtenu un très bon succès contre l’Anglais Ward au premier tour. Il a malheureusement été contraint à l’abandon contre le qualifié Rodrigues au second. Insuffisamment remis, il a également perdu au deuxième tour à Lille mais s’y est tout de même imposé en double. Olivier Rochus n’a pas non plus eu trop de chance pour son retour en simple. Battu par le Top 150 Rufin au premier tour de Quimper, il s’est incliné au tie-break du dernier set lors des qualifs de Marseille contre l’espoir croate Pavic. Il a ensuite atteint les quarts de finale à Lille mais a lui aussi été contraint d’abandonner contre Rodrigues, malgré le gain du premier set.

Arthur De Greef poursuit son périple floridien. A ses deux demi-finales en Future le mois précédent, il en a ajouté une troisième, à Sunrise. Il a par contre été battu dès le premier tour à Boynton Beach. Julien Cagnina était, pour sa part, au Portugal où ses deux quarts de finale en Future (Loulé et Faro) peuvent être qualifiés d’encourageant. Il est toutefois capable de beaucoup mieux et devra le démontrer cette année.

Yannick Vandenbulcke n’a débuté sa saison que mi-février, à Faro. Il y a été battu au premier tour (contre Julien Cagnina). Il a ensuite franchi un tour à Lille. Jonas Merckx a, quant à lui, commencé à Antalya. Lors de deux épreuves disputées sur la Riviera turque, il a atteint un huitième et un quart de finale. De son côté, Sander Gille a achevé sa tournée à Sharm El Sheikh par un tour passé face au 900e mondial. De retour en Europe, il a remporté un match dans les qualifications à Lille.

Michaël Geerts a disputé trois épreuves à Antalya. Battu au premier tour des qualifs de la première, il a ensuite atteint le tableau final des deux autres. Chris Heyman était lui aussi à Antalya où il est sorti des qualifications et a franchi un tour dans le tableau final de la dernière étape du mois.

Le mois de Yanina Wickmayer s’est déroulé en deux parties. D’abord une semaine de Fed Cup assez moyenne où elle n'a remporté que deux de ses quatre simples, alors que toutes ses adversaires étaient à sa portée. La suite a été bien meilleure puisqu’elle s’est hissée en quart de finale du tournoi de Doha, l’une des quinze plus grosses épreuves du circuit. Sur sa route, elle a notamment écarté Andrea Petkovic et Caroline Wozniacki. Deux semaines plus tard, elle a encore franchi un tour à Acapulco avant d’offrir une belle résistance à Cibulkova, la future gagnante.

Elise Mertens a conclu son très bon séjour aux Canaries par un résultat un peu médiocre (battue au deuxième tour à Tinajo). Elle a toutefois à nouveau atteint la finale du double. Michaëla Boev a réalisé une excellente performance au $25.000 de Grenoble où elle est sortie des qualifications, a remporté son premier match du tableau final et a même obtenu des balles de quart de finale. Peut-être un peu perturbée par cette occasion manquée, elle a nettement moins bien fini le mois avec des éliminations au premier tour à Macon et au deuxième tour à Bron, deux $10.000.

Après un très bon retour en janvier, Elyne Boeykens a encore disputé un $10.000 à Stockholm ce mois-ci. Elle y a franchi un tour. De retour après quatre mois d’indisponibilité dus à une blessure au poignet, India Maggen (cf photo) a progressivement repris ses marques. A Sharm El Sheikh, elle a aligné des éliminations au premier tour, au deuxième et puis en quart de finale.

Germain Gigounon Moyen

Germain Gigounon (cf photo) n’a disputé qu’une seule épreuve en février : le Challenger de Quimper. Malheureusement, un problème au genou l’a contraint à abandonner après la perte du premier set. Un pépin physique de courte durée toutefois puisqu’il est déjà de retour en ce début mars.

Yannik Reuter a pris part à la tournée de Futures portugais et a atteint les quarts à Vale do Lobo et Loulé et le deuxième tour à Faro. Tête de série n°1 ou 2 de ces trois épreuves, il espérait sûrement de bien meilleurs résultats.

Début de saison difficile pour Clément Geens lors du Future de Lille. Tête de série n°1 des qualifs, il a malheureusement été battu au second tour. Louis Cant, Olaf De Weerdt et Simon Stevens ont également été éliminés à ce stade.

La défection de Kirsten Flipkens pour la semaine de Fed Cup en Hongrie a coûté cher à l’équipe belge qui avait une chance, qu’elle ne retrouvera peut-être pas avant longtemps, de remonter dans le Groupe Mondial. L’excuse du repos nécessaire ne tient pas la route étant donné qu’elle a joué la semaine avant et celle après. Kirsten a clairement privilégié sa carrière personnelle et on ne peut que le regretter. D’autant que ça ne lui a même pas vraiment permis de prendre beaucoup de points WTA. Elle a en effet enchainé des défaites au premier tour à Doha et au deuxième à Dubaï. Des résultats bien en-dessous de ses capacités.

Pour la première fois, An-Sophie Mestach a eu l'occasion de disputer un match à enjeu en Fed Cup. Ce souvenir ne sera sans doute pas impérissable puisque sa défaite contre la Néerlandaise Hogenkamp, classée pourtant au-delà de la 250e place, a été le point de départ de l'élimination belge. Elle a ensuite suivi Alison Van Uytvanck sur les deux tournois WTA brésilien mais a, chaque fois, été battue au deuxième tour des qualifications.

Ysaline Bonaventure Insuffisant

Le seul tournoi au programme de Ruben Bemelmans, les qualifications de Delray Beach, s’est mal terminé puisqu’il a été battu d’entrée par le vétéran Robby Ginepri (ancien demi-finaliste de l’US Open mais retombé au-delà de la 300e place). Après avoir remporté un match dans les qualifications du tournoi ATP de Montpellier (contre un joueur local), Niels Desein a été battu au premier tour des Challengers de Bergame et de Cherbourg et au deuxième au Future de Faro.

James Storme n’a disputé que les qualifications du Future de Shrewsbury. Il y a été éliminé dès son entrée en lice.

C’est un mois à oublier au plus vite pour Ysaline Bonaventure (cf photo). Finalement sélectionnée pour la semaine de Fed Cup en Hongrie suite au forfait de Kirsten Flipkens, elle a dû ronger son frein sur le banc jusqu’à l’ultime rencontre de la semaine, Ann Devries ne lui donnant pas sa chance plus tôt malgré l’élimination prématurée de l’équipe. Gênée au dos, elle n’a pas vraiment pu défendre ses chances ensuite au $10.000 de Tallinn où elle a été battue d’entrée sans prendre un jeu.

Steffi Distelmans n’a pris part qu’à un seul tournoi, à Sharm El Sheikh. Elle y a perdu en trois sets dès le premier tour.

Loic Juszczak Jeunes

Les juniors Belges ont été plutôt discrets en ce mois de février. Au plus haut niveau, Margaux Bovy est toutefois parvenue à se hisser pour la première fois en huitième de finale d’un Grade 1, à Casablanca. Margaux commence doucement à s’acclimater au rythme du Top niveau. C’est de bon augure pour la suite de la saison et les nombreux tournois importants auxquels elle pourra prendre part au printemps et en été.

Mais la performance du mois est évidemment à mettre à l’actif de Loic Juszczak (cf photo). Le Liégeois est un joueur talentueux et l’un des tout grands espoirs de sa catégorie d’âge (né en 1997) avec Laurens Verboven. Pourtant, il n’avait jusqu’ici pas encore vraiment brillé sur le circuit ITF junior avec seulement un quart de finale en Grade 5 à son actif en fin de saison dernière. Loïc a comblé ce manque en remportant son premier ITF au Caire (G5) et ce sans perdre un set. Cette victoire lui permet de faire son entrée dans le Top 500 et lui ouvre les portes vers les tournois un peu plus relevés. Vicky Geurinckx était également dans la capitale égyptienne. Elle ne s’est arrêtée qu’en demi-finale du simple et en finale du double.

L’autre très bon résultat du mois est à mettre à l’actif de Maxim Verboven, le frère de Laurens. Déjà remarqué au Catégorie 1 de Bolton au mois de janvier, il a cartonné lors de deux catégories 3 au Pays-Bas. Il a tout d’abord atteint les quarts de finale à Zoetermeer avant de s’imposer à Rotterdam. Gauthier Onclin s’est arrêté en quart de finale lors de cette deuxième épreuve et avait atteint la finale du double avec Thibault Aksoyek la première semaine. Enfin, Zizou Bergs s’est hissé en demi-finale du tournoi de Rotterdam en catégorie scolaire (16 ans et moins).