Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | National
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

Carnet de notes (septembre)

 

Julien Cagnina Excellent

Parmi les joueurs du Top 10 belge, Niels Desein a été de loin le plus efficace en septembre. Après un bon quart de finale lors du Future de Bagnère de Bigorre, il a égalisé sa meilleure performance en Challenger en atteignant les demi-finales à Pétange (ce qu’il n’était plus parvenu à faire depuis le plus modeste Challenger de Cuenca, en juillet 2007 !) Dans la foulée, il remporte son 18e titre en Future (record pour un Belge !) à Plaisir, en France. Son 6e dans un Future classé $15.000+H, ceux qui offrent le plus de points. Ces bons résultats permettent à Niels de revenir aux portes du Top 200. N’ayant presque plus de points à défendre en 2013, il devrait rapidement le réintégrer et pourrait même terminer l’année parmi les 5 meilleurs belges à l’ATP.

L’autre bonne nouvelle chez les garçons, c’est le premier titre Future remporté par Julien Cagnina (cf photo). L’ex-enfant prodige de l’AFT a perdu un peu de temps dans ses années juniors, essentiellement en raison de blessures. Il s’est fait rattraper et même dépasser par Kimmer Coppejans, 19 ans lui aussi, qui a remporté Roland-Garros chez les moins de 18 ans et compte déjà quatre Futures à son palmarès. Ce petit contretemps n’a pas empêché Julien d’atteindre le Top 10 chez les juniors et de disputer quatre finales en Futures. Mais il lui manquait encore ce petit titre pour faire décoller définitivement sa carrière. C’est désormais chose faite à Nis, en Serbie. La semaine suivante, il s’est également hissé en quart de finale à Sokobanja. Cette victoire lui ouvre les portes du Top 500 et lui permettra de débuter 2014 avec de grandes ambitions.

Alison Van Uytvanck n’a quasiment pas joué au mois d’août (à l’exception des qualifs de l’US Open) en raison d’une petite blessure. Son retour est excellent puisqu’elle a remporté le $25.000 de Shrewsbury (son troisième titre de la saison à ce niveau) et atteint la finale de celui de Loughbourough une semaine plus tard. Au classement de lundi, elle se situera aux alentours de la 130e place mondiale. Plus si loin du Top 100 qu’elle espère rejoindre l’an prochain.

Après une défaite d’entrée au $10.000 de Huy, Klaartje Liebens a remporté son premier titre lors de celui de Mytilini. Elle confirme ainsi son statut de révélation de la saison. Non classée en janvier, elle est déjà 679e après avoir atteint également une finale et une demi en début d’année.

Deborah Kerfs a également remporté le premier titre de sa carrière à Huy. La Luxembourgeoise, plutôt discrète depuis le début de la saison, est sortie des qualifications et s’est imposée en battant trois joueuses classées. Cette victoire lui permet de faire une entrée directe au classement (915e). Elle a poursuivi sa route vers Antalya où elle est sortie des qualifications lors de la première étape du circuit local et a franchi le premier tour lors de la seconde.

Hélène Scholsen Très bien

Après huit mois assez catastrophiques, Maxime Authom retrouve enfin le sourire et aligne trois bons résultats dans de gros Futures. Il atteint les quarts de finale à Bagnères de Bigorre puis les finales de Mulhouse et de Plaisir. Cette belle série lui permettra de limiter la casse en terme de classement cette saison.

Yannik Reuter poursuit sa découverte du circuit Challenger avec des résultats particulièrement en dents de scie. Entre deux défaites au premier tour à Brasov et Kenitra, il dispute sa toute première finale à ce niveau à Meknès (avec au passage une belle victoire sur le 167e mondial). Ce tournoi a réussi à un autre Belge, Kimmer Coppejans, qui y a atteint sa première demi-finale en Challenger. La semaine suivante, il est sorti des qualifications à Kenitra.

Discrète durant l’été, An-Sophie Mestach est partie disputer deux $50.000 à Trabzon, en Turquie. Elle y a obtenu de bons résultats puisqu’elle a aligné une demi-finale et un quart. A Shrewsbury, une nouvelle blessure l’a malheureusement contrainte à abandonner au deuxième tour. Ysaline Bonaventure n’a disputé que le seul $15.000 de Berlin mais elle y a brillé en atteignant la finale en simple et en s’imposant en double. Ysaline a ainsi assuré sa place dans le Top 400 pour la fin de l’année et peut même espérer se rapprocher des 300 premières mondiales.

Greetje Minnen poursuit sur la lancée de son superbe été en atteignant les quarts de finale à Huy. C’est Deborah Kerfs, la future gagnante, qui met fin à son parcours. Hélène Scholsen (cf photo) atteint également les quarts de finale du tournoi hutois, après être sortie des qualifications (et en battant la deuxième tête de série). Cette performance lui permet de faire son entrée dans le classement WTA.

Ruben Bemelmans Bien

Toujours en délicatesse avec son épaule, Steve Darcis est passé à côté des deux Challengers qu’il a disputés. Tant à Alphen-aan-den-Rijn qu’à Trnava, il a été éliminé au premier tour. Mais entre les deux, il a vécu un week-end de Coupe Davis énorme durant lequel il a joué en vrai patron de l’équipe. En simple, il n’a laissé que des miettes à ses deux adversaires et a tenu sa place en double malgré son physique atteint.

La superbe victoire de Ruben Bemelmans (cf photo) face à Dudi Sela lors du 4e match a peut-être été favorisée par le fait qu’il n’a pas dû disputer ce double. Il avait été battu dans un thriller de 5 sets trois jours plus tôt. En Challenger, il a disputé un quart à Alphen et a été battu d’entrée à Orléans.

En Challenger, Yannick Mertens peine toujours à s'imposer. Il a perdu dès le premier tour à Alphen, Pétange et Izmir. Il a toutefois eu l'intelligence de se déplacer jusqu'au Burundi pour le Future de Bujumbura où il s'est imposé en simple comme en double. En demi-finale, il est tout de même venu à bout du Top 200 Gerald Melzer (frère de Jurgen). Jonas Merckx est lui parti en Grèce où il a atteint pour la première fois un quart de finale en Future (à Thessalonique). Il a ensuite été battu au premier tour à Marathon.

Michaëla Boev est traditionnellement fort occupée en septembre. Une grosse tournée se dispute chaque année en Bulgarie (son pays d'origine) entre la fin de l'été et le début de l'automne. Après avoir passé un tour dans les qualifs du $50.000 de Mestre, en Italie, elle a atteint deux tableaux finals de $25.000 à Sofia et Dobrich puis s'est hissée en quart du $10.000 de Varna.

Après une défaite d'entrée à Huy, India Maggen a franchi un tour lors de deux tournois à Santa Margherita di Pula (en Sardaigne). Kimberley Zimmermann a remporté un match à Huy et même deux lors de la première étape de Santa Margherita di Pula. Elle a ensuite aligné un premier et un deuxième tour dans cette citée balnéaire italienne. Michelle Werbrouck est sortie des qualifications à Huy puis a atteint un quart à Antalya. Elle a ensuite perdu d'entrée lors de deux autres tournois dans la ville turque.

Kirsten Flipkens Moyen

Toujours blessé, Olivier Rochus a été battu d'entrée à Alphen puis n'a pu tenir sa place qu'en double lors du match de Coupe Davis. L'ancien n°1 belge joue gros en cette fin de saison car il a beaucoup de points à perdre et pourrait sortir du Top 200 s'il ne retrouve pas rapidement la forme.

Germain Gigounon a connu un mois mitigé. Il n'a remporté qu'un match lors de trois Challengers (Brasov, Meknès et Kenitra) mais il aurait pu remporter son deuxième match à Meknès. Il a été contraint de le balancer pour rejoindre dare-dare l'équipe de Coupe Davis et palier le retrait de David Goffin. Evidemment, le souvenir de ce long week-end avec l'équipe nationale efface largement les défaites en tournoi. De retour de blessure, Arthur De Greef a été battu d'entrée à Meknès et a franchi un tour à Kenitra.

Parti en Suède dans l'espoir de remporter pas mal de points, Joris De Loore en revient bien déçu. Battu au premier tour à Danderyd, il a limité la casse à Falun où il a atteint les quarts. Olaf De Weerdt a perdu d'entrée à Filippiada (Grèce) avant de passer un tour à Thessalonique.

Kirsten Flipkens (cf photo) devait défendre pour la première fois un titre WTA à Québec. Tête de série n°1, elle a pourtant été surprise d'entrée par Hercog dès le premier tour. Elle s'est légèrement reprise à Tokyo où elle a franchi un tour.

Marie Benoit n'a disputé qu'un tournoi, à Antalya. Elle a facilement gagné son premier match mais a été largement dominée ensuite.

Xavier Malisse Insuffisant

Au crépuscule de sa carrière, Xavier Malisse (cf photo) a pris part au Challenger d'Orléans. Il doit malheureusement jeter l'éponge après la perte du premier set de son premier tour pour une raison qui reste inconnue. Sans doute voulait-il se ménager pour ne pas rater sa sortie à Mons, la semaine suivante.

Steffi Distelmans ne dispute qu'un seul tournoi, à Huy. Face à la deuxième tête de série, elle est dominée dès le premier tour.

Irina Cantos Siemers Jeunes

Le mois de septembre pour les jeunes débute par l’US Open. Deux Belges y participaient et y ont obtenu des résultats assez corrects. Si Clément Geens a atteint les huitièmes en simple, Elise Mertens a disputé la demi-finale du double. Britt Geukens a réalisé le seul autre résultat belge notable chez les juniors en parvenant en finale du double à Pancevo (Grade 2).

Chez les scolaires, Mathilde Trigaux a réussi une jolie performance en disputant la finale du tournoi de Steinfort (catégorie 2, Luxembourg) alors qu’elle n’a que 14 ans. Irina Cantos Siemers (cf photo) , 13 ans, c’est quant à elle imposée en double.

Mais en cette fin d’été, les regards étaient surtout tournés vers la Coupe de Borman, championnat de Belgique des scolaires et des cadets (ainsi que des catégories inférieures). Les deux finales des « 16 ans et moins » ont été spectaculaires et indécises. Chez les garçons, Laurens Verboven est revenu du diable vauvert (6/1-3/0) avant de s’imposer en trois sets face à Loïc Juszczak. Côté féminin, il aura fallu attendre le tie-break du dernier set pour voir émerger Greetje Minnen, la grande favorite, face à une Margaux Bovy plus tenace que jamais. Ces quatre joueurs feront certainement beaucoup parler d’eux l’an prochain chez les juniors.

Chez les cadettes, le titre s’est disputé entre les deux joueuses qui s’étaient mises en évidence à Steinfort. Mais c’est finalement la plus jeune, Irina Cantos Siemers qui s’est imposée en dominant Mathilde Trigaux. Côté masculin, Charles Tzicas n’a laissé que des miettes à ses adversaires dont Jean Collinet en finale. Plus grand et plus puissant, Charles a donné l’impression de jouer une catégorie au-dessus des autres participants.