Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | National
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

Carnet de notes (mai)

 

An-Sophie Mestach Excellent

Deux ans et demi après son titre à l’Open d’Australie junior et sa place de numéro un mondial de cette catégorie, An-Sophie Mestach (cf photo) fait enfin son entrée dans le Top 200. Cette arrivée tardive est due à une grave blessure au poignet qui l’a handicapée pendant plus d’un an et avait même fait craindre un arrêt définitif de sa carrière. De retour l’été dernier, elle remportait son premier $10.000 deux mois plus tard.

C’est lors d’une tournée au Japon en ce mois de mai qu’elle perce définitivement. Issue des qualifications lors du $50.000 sur dur de Gifu, elle s’y impose en battant deux Top 200 et en bénéficiant de l’abandon de Kimiko Date (75e mondiale). A Fukuoka et Kurume, deux tournois dotés du même Prize Money mais disputés sur gazon, elle atteint la finale à chaque fois. Cette tournée permet à An-Sophie de progresser de plus de 120 places pour se retrouver 192e au classement WTA (3e Belge). Une position qui lui offre la possibilité de disputer des tournois nettement plus relevés dorénavant.

Sur la lancée de son super mois d’avril durant lequel il avait soulevé deux trophées en Grèce, Germain Gigounon remporte son troisième Future de la saison à Sofia. Auparavant, il avait également atteint les quarts de finale à Cluj et les demi-finales (plus la finale du double) à Bucarest. Il se rapproche du Top 300 à grandes enjambées.

Dans la très prometteuse « génération 95 », Klaartje Liebens avait pris un peu de retard sur ses congénères. Après une superbe série de $10.000 à Sharm El Sheikh, elle comble son retard et fait son entrée dans le classement WTA par la grande porte. En Egypte, elle atteint la finale (en simple et en double) de la première étape, est battue d’entrée (par la 2e tête de série) lors de la suivante, dispute les demi-finales de la troisième et échoue au second tour de la dernière. Cette belle série lui permet de grimper directement à la 868e place.

Steve Darcis Très bien

Le mois de mai a particulièrement bien démarré pour Steve Darcis (cf photo) puisqu’il atteint la finale du Challenger d’Ostrava. Après une défaite d’entrée à celui de Rome, il dispute un quart de finale à Bordeaux puis sort brillamment des qualifications à Roland-Garros. Dommage qu’il n’ait jamais trouvé la faille dans le jeu d’attaque de Llodra au premier tour du tableau final. Le mois de mai s’est toutefois particulièrement bien achevé pour Steve puisqu’il est devenu le papa d’une petite Camille.

Après un début d’année un peu difficile, Alexandre Folie atteint sa première finale lors du Future d’Edimbourg. Il atteint ensuite les quarts de finale de la deuxième étape à Bastad mais avait perdu auparavant au second tour de la première étape et s’est ensuite incliné d’entrée à Varna.

Ysaline Bonaventure s’était montrée moins efficace en avril à cause d’une blessure survenue début mars. Elle se reprend en mai et remporte son premier titre de la saison au $10.000 de Bastad (où elle dispute également la finale du double). Elle perd par contre au deuxième tour dans la même ville la semaine suivante et est dominée d’entrée dans les qualifications du Brussels Open.

Elyne Boeykens a dû abandonner lors de ces qualifications. Elle s’est occasionné une déchirure à la cuisse alors qu’elle offrait une belle résistance à la première Top 100 qu’elle rencontrait. Cette blessure va la forcer à faire une pause de six semaines. Dommage car elle restait sur une belle série. Elyne avait en effet atteint les demi-finales à Edimbourg et était sortie victorieuse du tournoi de pré-qualifications pour ce Brussels Open.

La tournée de $10.000 égyptien qui a permis à Klaartje Liebens d’obtenir son premier classement WTA a également souri à India Maggen. Celle-ci franchit le premier tour trois fois successivement et obtiendra du coup également son premier classement WTA au lendemain de Roland-Garros. Une récompense méritée pour cette jeune fille de 19 ans qui atteint régulièrement le dernier tour des qualifs depuis plus de deux ans.

Michaela Boev Bien

Le mois de David Goffin est fait de hauts et de bas. Après une défaite au deuxième tour à Oeiras face à un joueur classé au-delà de la 200e place (mais qui avait déjà remporté presque 50 matchs depuis janvier), il offre une belle résistance à Fernando Verdasco à Madrid. Il atteint ensuite les demi-finales du Challenger de Bordeaux mais y lâche de nouveau un match qu’il avait au bout de sa raquette. Après une nouvelle déception à Dusseldorf, il offre une belle résistance à Djokovic au premier tour de Roland-Garros. Le mois d’Olivier Rochus a été nettement moins chargé et pour cause : après un quart à Ostrava (et une victoire en double avec Darcis), il se blesse à la hanche avant son deuxième tour à Rome et doit déclarer forfait pour le reste de la tournée sur terre.

Arthur De Greef a fait jeu égal pendant deux sets avec le Français Mannarino, ancien Top 100 lors du deuxième tour du Challenger de Naples. Tête de série n°1 au deuxième Future de Santa Margherita di Pula, il rate un peu son tournoi en s’inclinant au deuxième tour. Il se reprend à Roland-Garros où, pour son tout premier Grand-Chelem, il passe tout près d’une qualification pour le tableau final. Après une défaite d’entrée au Challenger de Naples, Yannick Mertens se hisse en quart du premier Future de Santa Margherita di Pula, puis de celui de Bacau. Entre temps, il s’est adjugé l’Iris Cup, le très relevé tournoi 5 étoiles d’Anderlecht.

Julien Dubail et Yannick Vandenbulcke ne disputent qu’un seul tournoi international en mai, à Ashkelon. Ils s’y arrêtent tous les deux en quart de finale. Leur parcours s’est poursuivit jusqu’à Anderlecht où ils sont tous les deux contraint de jeter l’éponge lors de la demi-finale. Sander Gillé s’arrête au dernier tour des qualifications en Crète. Il rejoint par contre le tableau final à Vic et y franchit le premier tour pour grappiller son deuxième point ATP de la saison.

Michaëla Boev (cf photo) atteint le dernier tour des qualifications au $50.000 d’Indian Harbour Beach et y pousse une Top 400 aux trois sets. Elle passe également à quelques points d’une belle perf face à Marie Benoit en demi-finale des pré-qualifications belges de du Brussels Open. A l’Iris Cup, elle s’arrête en demi-finales.

Niels Desein Moyen

Sans battre des terreurs de la terre, Xavier Malisse sort des qualifications à Madrid avant d’être balayé par Istomin dans le tableau final. A Rome, c’est une blessure au poignet qui le contraint au forfait d’entrée. Enfin, à Roland-Garros, malgré la prise de la troisième manche, il n’a jamais trop son mot à dire face à Raonic. Ruben Bemelmans est parti à la recherche d’un peu de confiance en Asie pour trois Challengers. Pas sûr qu’il l’y ait trouvée après ses défaites au premier tour à An-Ning et aux deuxièmes à Kunming et Busan. Il est ensuite battu au deuxième tour des qualifs de Roland-Garros.

Après 15 tentatives infructueuses (dont 7 en Grand-Chelem) lors des qualifications d’un tournoi du grand circuit, Niels Desein (cf photo) parvient enfin à rallier un tableau final, c’était à Oeiras. Il s’y est qui plus bien défendu face à Paolo Lorenzi, 63e mondial. La suite est moins bonne puisqu’il est battu en quart à Santa Margherita di Pula (où il était première tête de série) et d’entrée dans les qualifs de Roland-Garros. Deuxième joueur du tableau final lors des Futures de Cluj-Napoca et de Bucarest, Yannik Reuter espérait certainement en revenir avec mieux qu’un deuxième tour et un quart de finale.

Joris De Loore et Jeroen Vanneste ont pris part à un seul Future à Sharm El Sheikh. Tous les deux y sont battus au deuxième tour mais se sont repris pour remporter le double côte à côte. Olaf De Weerdt perd d’entrée à Antalya et à Ramat Hasharon mais obtient son troisième point ATP de l’année en passant un tour à Mersin.

La saison sur terre de Kirsten Flipkens s’achève avec un goût de trop peu. Elle y obtient quelques solides succès contre Mona Barthel ou Madison Keys. Mais on ne peut s’empêcher de penser qu’elle pouvait faire mieux que son premier tour à Rome et ses deuxièmes tours à Madrid, Bruxelles et Roland-Garros.

Après un premier tour au $75.000 de Trnava et un deuxième au $50.000 de Saint-Gaudens (où elle était brillamment sortie des qualifications), Alison Van Uytvanck déçoit à Bruxelles où elle ne peut rien faire au premier tour face à la jeune Russe Yulia Putintseva. Quart de finaliste l’an dernier, elle subit une petite chute au classement et se retrouve au-delà de la 200e place mondiale. Rien d’alarmant, mais c’est tout de même un petit contrecoup dans sa progression.

Marie Benoit Insuffisant

De retour de blessure, Maxime Authom est encore loin de son meilleur niveau. Il fait bonne figure en tenant trois sets face à l’ancien Top 50 Potito Starace au premier tour de Rome mais est ensuite largement battu aux premiers tours des qualifications à Bordeaux et à Roland-Garros.

Julien Cagnina n’a disputé que le seul Future de Varna et y est battu d’entrée par un qualifié. Cela ne remet pas pour autant en question son bon début de saison et il sera très intéressant de le suivre lors du circuit belge de cet été.

Yanina Wickmayer ne débute pas si mal le mois. Elle franchit en effet un tour à Oeiras, pousse Petra Kvitova au troisième set au premier tour de Madrid puis bat Flipkens à celui de Rome. Mais la suite est tout bonnement catastrophique. Jamais elle ne doit perdre ses trois derniers matchs (deuxième tour de Rome, premiers à Bruxelles et Roland-Garros) face à des joueuses largement à sa portée. Yanina joue clairement contre elle-même en ce moment. Puisse la saison sur gazon, surface qui lui réussit plutôt bien d’habitude, lui permettre de retrouver la sérénité.

Marie Benoit (cf photo) est battue d’entrée lors du tournoi de Santa Margherita di Pula avant de perdre en finale des pré-qualifs du Brussels Open. Catherine Chantraine dispute trois $10.000 à Antalya. Tête de série n°8 à chaque fois, elle ne franchit le premier tour que lors du deuxième. Steffi Distelmans s’arrête d’entrée lors des qualifications du $25.000 de Wiesbaden et des pré-qualifs du Brussels Open.

Clément Geens Jeunes

Le principal rendez-vous du mois de mai, pour les jeunes Belges, c’est l’Astrid Bowl (Grade 1, disputé à Marcinelle). Clément Geens (cf photo) et Elise Mertens y étaient les têtes d’affiche. Le Waterlootois se hisse en finale alors qu’il n’est que junior première année, une performance rare pour un Belge. La Louvaniste s’arrête en demi-finales en simple et en finale du double avec Britt Geukens.

Le tournoi permet également l’éclosion de jeunes talents. Greetje Minnen et Morgane Michiels, toutes deux nées en 97, se sont hissées en quart de finale en faisant quelques dégâts dans le tableau. Greetje a même fait jeu égal avec Elise pendant un set en quart. Côté garçons, Laurens Verboven (également né en 97) sort des qualifications et se hisse en huitième.

Avant sa finale en double, Britt Geukens avait déjà remporté deux titres dans cette discipline à Oujda (G3) et Casablanca (G1). Dans ce dernier tournoi, elle dispute également les huitièmes en simple, tout comme Morgane Michiels. Elise Mertens avait atteint ce stade à Milan (GA) à la veille de l’Astrid. Dans les tournois de moindre importance, Omar Salman remporte le double à Amstetten (G2) et Vicky Geurinckx dispute les quarts à Istanbul (G4).

Chez les cadets, Charles Tzicas se fait remarquer en remportant son premier titre international à Opalenica (Catégorie 3), en simple et en double. La semaine suivante, il est encore en quart de finale du simple à Lodz (Cat.3). Sophie Gerits atteint également ce stade à Copenhague (Cat. 3) alors que Mathieu Bouwen dispute deux finales de double successives à Maribor (Cat. 2).