Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | Belgian Circuit
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

Carnet de notes (janvier)

 

Kirsten Flipkens Excellent

Sur la lancée de son énorme fin de saison 2012, Kirsten Flipkens (cf photo) a réussi une tournée australe de très bonne facture. Elle a d’abord disputé les quarts de finale à Auckland, puis les demi-finales à Hobart. Au passage, elle a pris la mesure de Francesca Schiavone. A Melbourne, elle a profité d’un bon tableau pour atteindre les premiers huitièmes de finale de sa carrière en Grand-Chelem. Elle y a malheureusement été complètement étouffée par Maria Sharapova.

Alison Van Uytvanck débute toujours très bien ses saisons. C’est encore une fois le cas en 2013. Après une bonne demi-finale au $10.000 de Glasgow (où elle était tête de série n°1), elle a tout simplement remporté le deuxième $25.000 de sa carrière à Andrézieux-Bouthéon. Une victoire qui lui permet de se maintenir dans le Top 200 (elle avait deux titres en $10.000 à sauver en janvier) et surtout qui la soulage pour les trois prochains mois où elle a très peu de points à défendre.

Arthur De Greef a pris le départ lors d’une série de Futures aux Etats-Unis. Après un petit couac au premier tour à Sunrise, il s’est très bien repris en atteignant la finale à Weston puis en s’imposant à Palm Coast. Le voilà bien installé dans le Top 300.

La surprise du mois est venue d’Israël. Yannick Vandenbulcke s’est extirpé des qualifications lors de la deuxième des trois étapes d’un circuit disputé à Eilat, sur les bords de la Mer Rouge. Il a surtout réussi à remporter la troisième étape, signant ainsi son second succès sur le circuit Future, trois ans et demi après le premier.

Ruben Bemelmans Très bien

Xavier Malisse a plutôt bien réussi sa tournée australienne. A Auckland, il a d’abord atteint les quarts de finale (ce qui ne lui était plus arrivé sur le circuit ATP depuis l’été dernier). Il a ensuite brillamment franchi un tour à l’Open d’Australie. Même s’il a été largement dominé au second tour, son expérience a manqué lors de la rencontre de Coupe Davis.

Ruben Bemelmans (cf photo) a disputé le double de celle-ci. Il a réussi un bon match dans l’ensemble même s’il s’est montré fort tendre dans les moments importants. Auparavant, il était parvenu à sortir des qualifications à Chennai, puis à l’Open d’Australie, avant de se hisser en quart du Challenger de Heilbronn.

Yanina Wickmayer Bien

Olivier Rochus a soufflé le chaud et le froid en janvier. Dans ses bons résultats, on peut compter sa belle victoire sur Albert Ramos au premier tour d’Auckland ou sa demi-finale au Challenger d’Heilbronn. Il a, par contre, réalisé un assez piètre premier match lors des qualifications de Brisbane et a été totalement impuissant face à Ferrer à Melbourne ou face à Djokovic en Coupe Davis. Mais peut-on vraiment l’en blâmer ?

Le début de saison de Maxime Authom est aussi fait de hauts et de bas. Battu aux premiers tours des qualifications à Doha et du tableau final à Heilbronn (par Bemelmans), il s’est joliment extirpé des qualifs de l’Open d’Australie en battant deux anciens Top 100. Germain Gigounon a réalisé deux bonnes prestations aux Futures de Bagnoles de l’Orne et de Bressuire où il a respectivement atteint les demis et les quarts. Il a, par contre, été battu d’entrée à Feucherolles.

Kimmer Coppejans a débuté sa première saison à temps plein chez les adultes par deux très bonnes demi-finales dans des Futures à Antalya. Il a malheureusement été battu d’entrée lors du troisième, comme dans les qualifications de celui de Nussloch. Julien Cagnina a atteint le tableau final à celui de Stuttgart avant de n’être battu qu’en demi. Il a également franchi un tour à Bressuire mais a dû abandonner lors de son premier match lors des qualifs de Feucherolles. On ne peut que regretter que ces deux grands espoirs de notre tennis, qui progressent environ au même rythme, ne participent pas aux mêmes tournois pour s’y aligner également en double. C’est de cette manière qu’on construit une paire de niveau international pour la Coupe Davis.

Pour la quatrième année consécutive, Yanina Wickmayer (cf photo) a disputé une finale lors de la tournée australe. C’est cette fois à Auckland, tournoi qu’elle a remporté en 2010, qu’elle s’est illustrée. Après une déception au premier tour de Sydney, elle a connu un bon parcours à Melbourne où elle a franchi deux tours. A son retour en Europe, elle s’est inclinée au deuxième tour du tournoi de Paris.

Départ de bonne facture également pour Ysaline Bonaventure. A Antalya, où elle a pris part à deux $10.000, elle a aligné un quart et une demi-finale. Elle avait toutefois les moyens de faire un peu mieux, surtout la première semaine.

Elyne Boeykens a également disputé ces deux épreuves. Battue d’entrée la première semaine, elle s’est hissée en quart la seconde. Après une excellente fin de saison, Marie Benoit a confirmé ses progrès lors d’une série de tournois à Sharm El Sheikh. Elle y a atteint deux bons quarts de finale mais a été battue d’entrée lors de la dernière étape.

David Goffin Moyen

David Goffin (cf photo) rêvait certainement d’un meilleur début de saison. Après un bon tournoi de Brisbane où il a franchi un tour, il a été battu d’entrée à Auckland. A l’Open d’Australie, il a également perdu au premier tour après avoir mené deux sets à un face à Verdasco. Il a connu une déconvenue encore plus grande en Coupe Davis avec cette défaite face à Troicki après avoir servi pour le match. David va devoir se montrer fort pour surmonter sa déception. Il peut trouver du réconfort dans la qualité de son jeu qui n’est pas à remettre en cause. Après tout, il menait assez largement face à deux joueurs du Top niveau.

La poisse poursuit Steve Darcis qui s’est blessé aux abdos lors du Challenger de Nouméa où il a perdu au second tour. Ces soucis physiques l’ont empêché de s’aligner à 100% à l’Open d’Australie et il y a logiquement été battu d’entrée. De retour pour la Coupe Davis, il y a disputé le double mais n’est pas vraiment un spécialiste de la discipline.

Yannick Mertens a atteint les quarts de finale du Future de Bagnoles de l’Orne et le deuxième tour de celui de Bressuire. Tête de série n°1 de ces deux épreuves, il espérait certainement y réaliser de meilleures performances. Niels Desein a perdu d’entrée lors des qualifications à l’Open d’Australie et à Heilbronn. Il s’est légèrement repris en atteignant les quarts du Future de Feucherolles.

La saison de Yannik Reuter débute également en mode mineur. Après un bon quart à Bressuire, il a été battu d’entrée à Feucherolles. Julien Dubail est sorti des qualifications et a atteint le second tour du tableau final à Bressuire. Mais il a perdu au deuxième tour des qualifs à Feucherolles. Enfin, Sander Gillé a remporté deux matchs dans le tableau préliminaire de Kaarst (très relevé pour un Future). Ca ne lui rapporte toutefois aucun point.

Comme Steve Darcis, An-Sophie Mestach joue de malchance avec les blessures. Déjà souvent sur le flanc ces deux dernières années, elle a une nouvelle fois dû jeter l’éponge au premier tour des qualifications du $25.000 d’Innisbrook. Une blessure qui semble sérieuse puisqu’elle n’a pas été reprise dans l’équipe de Fed Cup.

Steffi Distelmans a franchi un tour dans les qualifications du $10.000 de Stuttgart et deux dans celui de Kaarst. Quelques bons matchs remportés donc mais aucun point à la clef. Le constat est le même pour Michaëla Boev qui a connu le même parcours à Innisbrook puis à Port Ste Lucie (un $25.000).

Alexandre Folie Insuffisant

Départ un peu catastrophique pour Alexandre Folie (cf photo). En trois tournois, à Eilat, il n’a franchi qu’une seule fois le premier tour, lors de la dernière étape. Au deuxième tour, il a été battu par Yannick Vandenbulcke.

Mauvais départ également pour Kimberley Zimmermann. Elle s'est blessée dès l'entame de son premier match lors des qualifications du $10.000 d’Antalya. Il s'agit d'une déchirure dans le dos assez sérieuse. Quatre semaines après, elle n'a toujours pas repris l'entrainement

Greetje Minnen Jeunes

La saison junior débute traditionnellement par le Grade A de la Copa Casablanca, au Mexique. Clément Geens et Elise Mertens y ont réussi une performance de choix en se hissant en demi-finale en simple. Elise a également remporté le double, battant entre autre Britt Geukens en demi-finales. Clément et Simon Stevens se sont arrêtés en quart.

Elise a alors poursuivi sa route en Australie. A Traralgon (G1), elle a disputé les huitièmes en simple et s'est à nouveau imposée en double. A Melbourne, lors du premier Grand-Chelem de la saison, elle s'est ensuite hissée en quart de finale en simple. L'ensemble de ces performances lui a valu une incursion dans le Top 10 mondial.

Les autres participants belges à la Copa Casablanca ont préféré continuer leur périple en Amérique latine. A San Jose (G1), Clément a atteint les quarts de finale alors que Britt se s'est hissée en huitième. Clément a encore été le meilleur à Caracas (G1) où il est parvenu en demi, en simple comme en double avec Simon. Britt a de nouveau été battue en huitième du simple mais elle s'est hissée en finale du double. A Barranquilla (G1), c'est Simon qui était le meilleur garçon en simple puisqu'il n'a été battu qu'en huitième, comme Britt chez les filles. Cette dernière a encore atteint les demi-finales en double. Elle a ensuite poursuivi seule cette longue tournée à Guayaquil (G2) où elle s'est glissée en quart du simple.

Tous ces très bons résultats ont toutefois été éclipsés par l'incroyable performance de Greetje Minnen (cf photo) en Inde. Lors d'une tournée de trois épreuves, successivement à Chandigarh (G3), Delhi (G2) et Kolkata (G3); Greetje s'est tout simplement imposée les trois fois. Une triple victoire qui lui permet de grimper de deux cents places et de se retrouver dans le Top 70 mondial à seulement 15 ans. Xander Veys était également en Inde. Il y a atteint les demi-finales du double à Chandigarh et les quarts du simple à Delhi. Xander a ensuite poursuivi sa route dans le Golfe Persique où il a d'abord disputé une finale à Abu Dhabi (G4) puis a remporté son premier titre junior à Mascate (G4) où il a également disputé la finale du double.

La moisson belge du mois de janvier ne s'est pas arrêtée là puisque Margaux Bovy a également remporté son tout premier titre, à Nairobi. En double, elle s'est arrêtée en finale avec Nina Van Oost. Margaux aussi n'a que 15 ans et son parcours sera intéressant à suivre. A signaler encore la finale en double de Klaartje Liebens à Sfax (G2) et le quart d'Hélène Scholsen à Vasteras (G4).

Dans les catégories d'âge inférieures, la saison a plus sagement débuté. La Belgique a toutefois disputé les qualifications de la Winter Cup (Championnat d'Europe par équipe en salle) chez les cadets. Si les filles ont terminé à la 6e place de leur poule, les garçons, emmenés par Zizou Bergs, Charles Tzicas et Mathieu Bouwen, ont obtenu la deuxième place qualificative pour la phase finale qui se déroulera mi-février.