Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | Belgian Circuit
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

Carnet de notes (février)

 

Yannik Reuter Excellent

Le bilan de ce mois de février est dans l’ensemble fort mitigé pour les Belges. La victoire de Yannik Reuter (cf photo) lors de la deuxième étape d’une série de trois tournois à Antalya lui vaut tout de même de récolter une note d’excellence. Certes, il a également perdu au premier tour la semaine précédente. Mais il a battu deux Top 300 et les titres ne sont pas (encore ?) une habitude pour le joueur du Centre AFT qui signe là son quatrième succès en Future (mais seulement le premier hors de Belgique). Ca méritait donc d’être salué.

Contrairement à Yannik, Niels Desein est un habitué des victoires en Futures  Il en remporte un 16e ce mois-ci à Vale do Lobo avant d’atteindre la demi-finale à Loulé. Au début du mois, il avait franchi un tour au Challenger de Bergame, une catégorie de tournoi où on espère le voir un peu plus souvent dans les prochains mois. 

Ysaline Bonaventure Très bien

Xavier Malisse a réalisé, comme souvent, une bonne saison d’hiver aux Etats-Unis. Il a surtout brillé lors du dernier tournoi de San Jose (l’un des tournois les plus anciens qui fêtait sa 123e édition et qui sera supprimé du calendrier l’an prochain). Il s’y est hissé en quart de finale en simple et a même remporté le double. La semaine suivante, à Memphis, il a été contraint à l’abandon dès son premier match en raison de douleurs au dos. Insuffisamment remis, il franchit tout de même un tour à Delray Beach mais est ensuite battu par un qualifié.

Ysaline Bonaventure (cf photo) a obtenu une deuxième sélection en Fed Cup mais, comme la première fois, elle a assisté à la défaite belge depuis le banc avant de disputer (et de perdre) un double sans enjeu. Cette déception passée, la Stavelotaine s’est illustrée lors de deux $10.000 en France. Elle a atteint les demi-finales du tournoi de Macon puis la finale de celui de Bron ce qui lui permet de s’installer un peu plus confortablement dans le Top 400.

Steve Darcis Bien

Blessé lors du mois de janvier, Steve Darcis (cf photo) est bien revenu en février. Il a franchi un tour au tournoi ATP de Montpellier et a même obtenu une balle de match au deuxième tour. Il a ensuite atteint les demi-finales du Challenger de Quimper puis a repris le chemin du circuit ATP mais s’est fait sortir d’entrée à Delray Beach..

Germain Gigounon a également disputé le Challenger de Quimper mais s’y est fait sortir d’entrée en qualifications. Il s’est repris en se hissant en demi-finale du Future de Vale do Lobo où seul Niels Desein a pu le terrasser. Alexandre Folie, pour sa part, a franchi deux tours lors des qualifications de Quimper et a réalisé la même performance à Cherbourg. Deux bons tournois où il a pris la mesure de deux Top 300 mais où il n’a malheureusement pas remporté un seul point au classement.

Julien Cagnina n’a disputé qu’un seul tournoi, la troisième étape du circuit de Futures d’Antalya. Il y a atteint le tableau final mais s’y est incliné d’entrée face à la seconde tête de série. Jonas Merckx était également sorti des qualifications la semaine précédente mais lui, il avait franchi le premier tour et obtenu ainsi son premier point de la saison. Il a, par contre, été battu en qualifs lors de la première étape (3e tour) et lors de la dernière (1er tour). Olaf De Weerdt a également remporté son premier point lors du Future de Cardiff (où il était sorti des qualifs).

Alison Van Uytvanck a fait ce qu’elle a pu pour pallier la défaillance de nos deux joueuses du Top lors du match de Fed Cup mais ce fut insuffisant. Elle a ensuite pris part au Future de Bron mais a dû déclarer forfait avant son quart de finale face à Ysaline Bonaventure en raison d’une blessure à la cuisse.

Tout comme Jonas Merckx, Steffi Distelmans a obtenu son premier point de la saison lors d’un $10.000 à Antalya. Et comme Jonas, elle était issue du tableau de qualification. Elle a ensuite également disputé les demi-finales du double. Justine De Sutter est sortie deux fois des qualifications lors d’une tournée de trois épreuves à Sharm El Sheikh. La première semaine, elle s’est hissée jusqu’en quart de finale du tableau principal. La deuxième, elle a été contrainte à l’abandon dès le premier tour. Insuffisamment remise, elle s’est inclinée dès son entrée lors des qualifications de la troisième épreuve.

Elyne Boeykens Moyen

Joris De Loore tarde un peu à confirmer les espoirs placés en lui. Lors de ses deux premiers tournois de l’année, à Wirral et lors d’une première étape à Cherkassy, il a été battu d’entrée. Il s’est repris de justesse la semaine suivante, toujours à Cherkassy, en atteignant les quarts de finale en simple et la finale en double.

Julien Dubail n’a pas mal débuté le mois en passant à un cheveu de se qualifier pour le Challenger de Bergame. Il a, par contre, ensuite été battu au premier tour des qualifications à Quimper et à Cherbourg. Après son très beau titre au Future d’Eilat en janvier, Yannick Vandenbulcke n’a disputé que les qualifs de Cherbourg en février. Il y a été battu d’entrée non sans avoir pris un set à un membre du Top 300

N°1 junior il y a six mois, Kimmer Coppejans n’a remporté qu’un match lors des deux Futures de Cherkassy, un résultat certainement inférieur à ses aspirations. Cela dit, il a subi ses deux défaites en trois sets face à des têtes de série. Jeroen Vanneste dispute également sa première année complète chez les pros. A Cherkassy, il a été battu les deux fois dès le premier tour mais il s’était extirpé des qualifications la deuxième semaine (et avait atteint la finale du double avec Joris De Loore).

Engagé lors de deux Futures à Antalya, Sander Gillé a atteint le dernier tour des qualifications la première semaine et le deuxième la semaine suivante. James Storme a pris part au Future de Loulé, au Portugal, où il a franchi un tour dans le tableau qualificatif.

La belle série de Kirsten Flipkens a subi un coup d’arrêt en février. Sa blessure lors de la rencontre de Fed Cup a pesé lourd dans l’élimination de l’équipe. Elle a ensuite pris la route de Memphis où elle était tête de série n°1 pour la première fois de sa carrière dans un tournoi WTA. Elle y a atteint les quarts de finale mais aurait pu faire mieux dans un tableau assez faible. Troisième joueuse du tableau à Florianopolis, elle a été sortie d’entrée (par la future finaliste, il est vrai).

Elyne Boeykens (cf photo) a pris part aux qualifications du $25.000 de Grenoble en début du mois. Elle y a franchi un tour avant d’être battue en trois sets. De retour sur les $10.000, elle a baissé pavillon d’entrée de tableau final à Macon face à Ysaline Bonaventure. A Bron, la semaine suivante, elle a remporté le premier match avant de s’incliner en trois sets face à la tête de série n°5. Catherine Chantraine a disputé trois épreuves à Antalya au mois de février mais n’a remporté qu’un seul match. C’est surtout la première semaine qu’elle a loupé le coche puisqu’elle était opposée à une qualifiée. A sa décharge, il s’agissait de son premier match de la saison.

Yannick Mertens Insuffisant

David Goffin digère bien mal sa défaite en Coupe Davis dans un match qu’il tenait au bout de sa raquette. Une semaine plus tard, il subissait un autre camouflet au premier tour de Rotterdam en prenant un double 6/0 face à Nieminen. Cette humiliation était suivie de deux autres face à Llodra (Marseille) et Bautista Agut (Dubaï). Il n’a donc pas pris un set en février face à des joueurs pourtant à sa portée. Il est grand temps de briser cette spirale négative.

On en a moins parlé mais le lendemain de Coupe Davis a été bien difficile pour Ruben Bemelmans également. Il s’est incliné face au convalescent Gaël Monfils au premier tour de Montpellier puis a été contraint à l’abandon (douleurs au bas du dos) au premier tour des qualifications de Delray Beach.

Trois tournois disputés par Maxime Authom et autant de défaites, successivement aux Challengers de Bergame et de Quimper puis en qualifs du tournoi ATP de Marseille. Yannick Mertens (cf photo) est dans la même situation. Il a perdu d’entrée dans le tableau préliminaire de Montpellier puis dans les tableaux finals de Quimper et de Cherbourg.

Yanina Wickmayer est également en plein doute. D’habitude galvanisée par la Fed Cup, elle est cette fois complètement passée à côté de la rencontre. Elle s’en est sortie de justesse face à la deuxième joueuse suisse, avant d’exploser dans le match des n°1 le dimanche. Cette cuisante défaite risque de coûter cher à la Belgique, obligée d’affronter les redoutables Polonaises pour se maintenir dans le Groupe Mondial. Bien sûr, il n’est pas question de jeter la pierre à une joueuse qui tient cette équipe à bout de bras depuis de nombreuses années. La semaine suivante, à Doha, Yanina était contrainte à l’abandon dès le premier tour en raison de ses douleurs chroniques au dos. Cette nouvelle tuile la fait sortir du Top 30 mondial et céder la première place belge à Kirsten Flipkens.

Margaux Bovy Jeunes

Il y a peu de tournoi de haut niveau dans les catégories espoirs au mois de février. Seule Hélène Scholsen est parvenue en demi-finale d’un Grade 2 à Chisinau (Moldavie). Michaël Geerts s’est, pour sa part, imposé en double lors du premier des deux Grades 2 disputés à Potchefstroom (Afrique du Sud).

Mais les Belges se sont particulièrement distingués dans les tournois moins côtés. Le principal fait d’arme du mois est venu de la raquette de Margaux Bovy (cf photo). Déjà gagnante de son premier tournoi junior fin janvier lors d’un Grade 4 à Nairobi, elle est restée dans la capitale kényane pour y disputer deux Grades 5. Demi-finaliste la première semaine, elle a ensuite remporté son deuxième titre ITF. Classée à la 1152e place avant cette tournée, elle se situe désormais dans le Top 400 soit un bond de plus de 750 places. Ce nouveau classement lui permettra désormais de prendre part à des épreuves de plus haut niveau. Le dernier tournoi de Nairobi a également souri à Laurens Verboven qui a disputé les finales en simple et en double. Gil De Keyser s’est arrêté en quart du simple.

L’autre héro du mois est incontestablement Omar Salman. Le pensionnaire du Centre AFT a connu une saison noire en 2012 avec plusieurs blessures qui l’ont laissé sur le carreau une grande partie de l’année. Il a donc doublement savouré son premier titre junior acquis au Grade 4 d’Almere début février. Il ne s’est d’ailleurs pas arrêté là puisqu’il s’est encore hissé en finale à Cadolzbourg (G4) la semaine suivante. Estée Widdershoven a également disputé  une finale à Mascate (G5) alors que François Azzola atteignait ce stade en double à Tlemcen (G5).

Le tournoi de Bleiswijk (Catégorie 3), aux Pays-Bas, proposait une épreuve en catégorie « scolaires » (16 ans et moins) où Arnaud Destrebecq a atteint les quarts de finales. Plus de Belges se sont illustrés dans la catégorie « cadets » (14 ans et moins) puisque Maxime Lapraille, Charles Tzicas, Théo Van de Weghe, Gitte Heynemans et Chelsea Vanhoutte ont tous atteint les quarts de finale. La semaine précédente, à Zoetermeer (Cat. 3), Adeline Lardinois avait également atteint ce stade alors qu’elle était repêchée des qualifications.

Mais l’épreuve phare du mois de février est la Winter Cup où nos garçons ont brillé en terminant à la troisième place. Charles Tzicas, n°2 de l’équipe, a été le grand artisan de cette réussite grâce à ses deux victoires en simple et ses deux autres victoires en double (auxquelles il faut ajouter deux simples et trois doubles remportés en qualification au mois de janvier). Zizou Bergs, dans la position plus inconfortable de premier joueur, n’a pas remporté de simple mais a bien épaulé Charles en double.