Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | Belgian Circuit
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

Carnet de notes (avril)

 

Germain Gigounon Excellent

Tant chez les filles que chez les garçons, les joueurs du Top ne se sont pas beaucoup montrés en ce mois d’avril. Les « seconds couteaux » belges ont, par contre, été nombreux à s’illustrer. A commencer par Niels Desein qui se rapproche de plus en plus d’un retour dans le Top 200. Il a, certes, une nouvelle fois échoué au premier tour d’un Challenger (St Brieuc) en début de mois. Mais il s’est largement repris en remportant un Future richement doté à Angers puis en atteignant les quarts d’un second à Ajaccio. En double, il a disputé la finale du premier et s’est imposé lors du deuxième.

Arthur De Greef pourrait lui emboîter le pas sur le chemin du Top 200. Il a en tout cas disputé pour la première fois, à Barranquilla, les demi-finales d’un Challenger. La semaine suivante, à Panama City, il a de nouveau franchi un tour au détriment de la 5e tête de série. Arthur a glané près de 100 places depuis le début de l’année.

Mais le joueur du mois est sans conteste Germain Gigounon (cf photo). Vainqueur de trois Futures en simple depuis le début de sa carrière, Germain a inscrit deux nouvelles lignes à son palmarès en s’imposant dans la ville d’Heraklion deux semaines de suite. Il a également disputé la finale du double la première semaine. Il devrait obtenir son meilleur classement
(aux alentours de la 340e place) lundi prochain.

Kimmer Coppejans a également pris part à cette série de tournois en Crète mais il s’est inscrit à trois épreuves. Il a d’abord atteint deux bons quarts de finale avant de disputer la seconde finale de sa jeune carrière (après celle d’Ostende l’été dernier). Le Top 500 se rapproche.

Chez les filles, les raisons de se réjouir ont été moins nombreuses. Le fait le plus marquant est la première victoire professionnelle d’Elise Mertens au $10.000 de Sharm El Sheikh. Elise ne disputait là que son huitième tournoi international chez les adultes (dont un deuxième tour et, déjà, une demi-finale dans la même ville les deux semaines précédentes). Elle n’a
surtout obtenu son premier classement WTA que le mois dernier et occupe déjà la 693e place après son parcours égyptien. La Limbourgeoise est la plus jeune de cette bien jolie « génération 95 » (dont font également partie Marie Benoit, Justine De Sutter, Kimberley Zimmermann et quelques autres). Elle a longtemps privilégié le circuit junior où elle disputait encore
les quarts de finale de l’Open d’Australie en janvier. Il faudra d’ailleurs suivre Elise de près à Roland-Garros et à Wimbledon avant qu’elle ne se consacre définitivement au circuit pro.

Alison Van Uytvanck Très bien

Kirsten Flipkens n’a gagné qu’un seul match en avril. Mais elle mérite néanmoins une bonne cote pour sa décision de quand-même prendre part à ce match de Fed Cup où les chances de victoires étaient très minces. D’autant qu’elle a joué ses rencontres à fond, s’imposant sans soucis face à Urszula Radwanska et prenant un set à sa grande sœur, quatrième mondiale de son état. Ensuite, elle a disputé le tournoi de Stuttgart mais a été contrainte à l’abandon dès le premier tour en raison de douleurs à l’estomac.

Après une défaite au premier tour des qualifications du tournoi WTA de Katowice, Alison Van Uytvanck (cf photo) a également joué cette rencontre de Fed Cup où elle a perdu ses deux simples. Alison n’a toujours pas remporté un set en quatre simples à enjeu ce qui commence à faire beaucoup. Elle aura sans doute plus de possibilités d’y parvenir dans la zone européenne l’an prochain. En attendant, cette double défaite ne l’a pas trop longtemps perturbée puisqu’elle a enchainé avec une victoire lors du $25.000 de Chiasso. Il s’agit de son troisième succès à ce niveau (le deuxième de la saison).

Elyne Boeykens n’a disputé que le seul tournoi $10.0000 de Bournemouth en avril. Elle y a atteint la première demi-finale de sa saison (la cinquième de sa carrière). En double, elle ne s’est arrêtée qu’en finale. Catherine Chantraine a également atteint une demi-finale, à Antalya. Elle s'est hissée en finale du double de la même épreuve. Lors des deux premières étapes de cette série de tournois turcs, elle avait atteint un deuxième tour puis avait été battue d’entrée.

Après un début de saison assez moyen, Julien Dubail s’est bien repris ce moi-ci. Il a disputé sa première finale 2013 au Future d’Antalya avant d’enchainer par un quart de finale à Ashkelon. Joris De Loore a pris part à deux Futures à Doha. Quart de finaliste la première semaine, il a atteint les demi-finales en simple et a remporté le titre en double lors de la deuxième.

Julien Cagnina Bien

La saison sur terre de David Goffin commence par deux résultats plutôt corrects. A Monte-Carlo, il a remporté un set face à Nicolas Almagro, 12e mondial et vrai spécialiste de la surface. A Bucarest, il a facilement franchi le premier tour avant de prendre un set à Florian Mayer, Top 30 et 5e tête de série.

Yannick Mertens a obtenu deux bons résultats en Future. A Vercelli, il s’est hissé en demi-finale du simple. A Ajaccio, il s’est arrêté en quart mais à remporté le double avec Niels Desein.

A défaut de résultats exceptionnels, Julien Cagnina (cf photo) s’est montré très régulier en avril. Il a été battu au deuxième tour des trois Futures d’Heraklion, à chaque fois par une tête de série et alors qu’il était issu des qualifications lors des deux premiers. Yannick Vandenbulcke a atteint les quarts de finale lors du premier tournoi d’Antalya avant d’être battu d’entrée lors du deuxième. Il a ensuite pris la route d’Ashkelon où il a franchi un tour.

Sander Gillé a pris son premier point de la saison lors de la deuxième épreuve d’Heraklion où il était sorti des qualifications. Lors de la première et de la troisième, il avait chuté lors du tableau préliminaire, respectivement au premier et au troisième tour. James Storme a aussi disputé ces trois épreuves. Il a atteint le tableau final lors de la première et a été battu au deuxième tour des qualifications des deux suivants. Depuis le début de l'année, James a remporté 7 matchs en 5 tournois ce qui prouve une nette amélioration par rapport à sa première saison assez difficile.

An-Sophie Mestach a joué et perdu son troisième double de Fed Cup (à chaque fois sans enjeu). Elle avait auparavant, bien débuté le mois en parvenant en demi-finale du $15.000 de Dijon.

A Sharm El Sheikh, Justine De Sutter n’a pas connu la même réussite que sa copine Elise Mertens. Elle a toutefois disputé deux quarts de finale et remporté le double de la première épreuve avec Elise. Steffi Distelmans n’a joué que deux $10.000 à Antalya. Battue en qualifications lors du premier, elle a franchi le premier tour du deuxième.

Yanina Wickmayer Moyen

Blessé mi-mars, Steve Darcis est arrivé au tournoi de Casablanca sans préparation et y a logiquement été battu d’entrée. Il a également été éliminé au premier tour des qualifs à Monte-Carlo avant de franchir deux tours dans celles de Bucarest. Olivier Rochus n’a disputé que le Challenger de Rome. Il y a été battu au deuxième tour.

Yannik Reuter a aligné une défaite au premier tour et deux au tour suivant lors des trois Futures d’Antalya. Ses deux demi-finales en double masquent mal son actuel manque de résultats probants. Jeroen Vanneste a été contraint à l’abandon lors du premier tour du premier Future de Doha. Il a ensuite franchi un tour lors du second.

La décision de Yanina Wickmayer (cf photo) de faire l’impasse sur la Fed Cup peut se comprendre même s’il est toujours discutable de refuser une sélection nationale. Ca ne lui a en tout cas pas permis de faire le plein de points WTA puisqu’elle a été battue au deuxième tour à Monterrey et au premier à Stuttgart.

Comme An-Sophie Mestach, Ysaline Bonaventure a disputé et perdu son troisième double de Fed Cup. Mais auparavant, elle s’était montré moins performante puisqu’elle avait perdu d’entrée au $15.000 de Dijon et au deuxième tour des qualifs du $25.000 d’Edgbaston.

Marie Benoit n’a pris part qu'au tournoi de Dijon et y a été battue dès le deuxième tour (par l’ancienne Top 20 Anne Kremer). Michaëla Boev a disputé les qualifications de trois $25.000 aux Etats-Unis et n’a remporté qu’un seul match.

Xavier Malisse Insuffisant

Xavier Malisse (cf photo) n’a pas bien négocié son début de saison sur terre-battue. En deux matchs, à Monte-Carlo et à Bucarest, il n’a remporté que huit jeux. Sa première défaite, contre Dimitrov, n’est pas trop grave en soi. Par contre celle face à Giraldo, plus sèche encore, est nettement plus inquiétante.

De retour après un mois et demi d’absence, Ruben Bemelmans était bien trop court pour le tournoi de Bucarest. Sa défaite au premier tour des qualifications et en deux sets face à un Irlandais (pas la nation la plus connue pour maitriser la terre-battue) n’en est pas moins surprenante.

Alexandre Folie a connu un mois d'avril assez difficile puisqu'il a perdu au premier tour des trois épreuves qu'il a disputées : Villajoyosa, Ajaccio et Bournemouth. Jonas Merckx n'a disputé les qualifications que d'un tournoi à Sharm El Sheikh. Il y a été battu dès son entrée en lice.

Maxime Hinnisdaels Jeunes

Comme le mois dernier, le meilleur jeune a encore été Clément Geens. Le Waterlootois s'est imposé au Grade 2 de Istres, en simple comme en double. La semaine suivante, il s'est hissé en demi-finale du Grade 1 de Beaulieu-sur-Mer. Omar Salman a également atteint les quarts de finale du simple à Istres alors que Michaël Geerts s'inclinait face à Clément en finale du double.

A Antalya (Grade 4), Maxime Hinnisdaels (cf photo) a été le meilleur belge puisqu'il ne s'est arrêtée qu'en demi-finale, en simple et en double avec Laurens Verboven. Margaux Bovy a disputé les quarts de finale à Astana, le premier Grade 3 de sa jeune carrière.

Du côté des cadets, le mois a été plutôt calme. Les seuls résultats belges notables sont deux quarts de finale dans des "Catégories 3" : Zizou Bergs à Athènes et Jean Collinet à Solin.