Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | Belgian Circuit
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

Arthur De Greef


©Pierre Doignies (Roland-Garros 2015)

Toutes ses stats (simple) - (double)
Nom : De Greef
Prénom : Arthur
Date de naissance : 27/03/1992
Résidence :
Twitter : @ArthurdeGreef
Droitier, revers à deux mains
Coach : Olivier Rochus
Surface favorite :
Titres ATP : 0
Titres ATP double : 0
Titres Challenger : 1
Titres Challenger double : 0
Titres Future : 10
Titres Future double : 3
Titres Satellite : 0
Titres Satellite double : 0
Meilleur classement simple : 113e (19/06/2017) - Actuel : 144
Meilleur classement double : 597e (04/03/2013) - Actuel : 948


Sa bio chez les juniors

Faits marquants :

Classement simple en fin de saison :
2009 : 833e (10 v / 6 d) résultats de l'année
2010 : 935e (15 v / 10 d) résultats de l'année
2011 : 554e (51 v / 23 d) résultats de l'année
2012 : 312e (58 v / 26 d) résultats de l'année
2013 : 354e (27 v / 22 d) résultats de l'année
2014 : 238e (57 v / 23 d) résultats de l'année
2015 : 266e (48 v / 24 d) résultats de l'année
2016 : 134e (53 v / 27 d) résultats de l'année

Tous ses résultats en 2017

Classement double en fin de saison :
2012 : 642e (15 v / 3 d) résultats de l'année
2013 : 1336e (4 v / 6 d) résultats de l'année
2014 : Ncl (0 v / 5 d) résultats de l'année
2015 : Ncl (0 v / 5 d) résultats de l'année

© Pierre Doignies (Roland-Garros 2015)

Résultats en Grand Chelem et aux Masters (simple)
  Australian Open Roland-Garros Wimbledon US Open Masters
2013---Q3Q2------
2015Q1Q1---------
2016---Q2---Q1---
2017Q11T---------

Résultats en Grand Chelem et aux Masters (double)
  Australian Open Roland-Garros Wimbledon US Open Masters
Sa carrière :

Arthur De Greef dispute ses deux premiers tournois pro en 2007 alors qu'il n'est âgé que de 15 ans. Au Future de Forbach, puis au Challenger de Mons, il est battu à chaque fois au premier tour des qualifications.

En 2008, il ne prend part qu'au tournoi de Mons où il bat Alexandre Folie lors du premier tour des qualifications avant d'être défait au tour suivant.

En 2009, il reçoit des invitations lors des Futures estivaux en Belgique. Dès la première étape, à Eupen, il atteint les quarts de finale. Il est ensuite battu au premier tour à Coxyde et au deuxième à Jupille. Il part ensuite pour deux Futures en Grèce. Lors du premier, à Kos, il sort des qualifications et se hisse en quart de finale. Il va ensuite réaliser un exploit en atteignant la finale du deuxième à Paros. Au Challenger de Mons, il reçoit une invitation pour le tableau final mais est battu au premier tour.

Arthur éprouve un peu de peine à confirmer en 2010. Sur les 6 premiers mois de l'année, il dispute 5 Futures mais ne parvient qu'une seule fois au deuxième tour. L'été lui permet de se remettre en selle puisqu'il aligne un deuxième tour, deux quarts de finale et deux nouveaux deuxièmes tour. Contrairement à la saison précédente, il stoppe sa saison au terme de l'été, ce qui l'empêche de défendre les points acquis en fin d'année 2009 et donc il voit son classement légèrement chuter.

Début 2011, Arthur remporte de nombreux matches, mais à chaque fois en qualifications. Il ne parvient malheureusement pas à arracher l'un ou l'autre point ATP. C'est avec l'arrivée du printemps qu'il signe son premier résultat probant, un quart de finale à Reus. Un mois plus tard, il ne s'incline qu'en finale à Bournemouth. Sa saison est bien lancée puisque lors des 4 mois qui suivent, il atteint 4 demi-finales et trois quarts de finale et ne s'incline qu'une seule fois d'entrée de jeu.

Premiers titres en Futures

Arthur entame 2012 avec un bon quart de finale à Glasgow. Il faut cependant attendre trois mois pour le revoir au même stade de la compétition à Bath. En avril, il remporte coup sur coup deux titres en double. En simple, c'est en été qu'il se montre le plus efficace. Alors qu'il fait l'impasse sur la plus grande partie de la tournée belge et préfère jouer dans d'autres pays, il remporte deux titres, dispute une autre finale et cinq demi-finales. En fin de saison, il ajoute un titre de double à son palmarès et atteint une dernière finale à Antalya.

Entrée dans le Top 300

Début 2013, Arthur De Greef prend le départ pour d’une série de Futures aux Etats-Unis. Après un petit couac au premier tour à Sunrise, il se reprend très bien en atteignant la finale à Weston puis en s’imposant à Palm Coast. Le voilà bien installé dans le Top 300. En avril, il dispute pour la première fois, à Barranquilla, les demi-finales d’un Challenger. La semaine suivante, à Panama City, il a de nouveau franchi un tour au détriment de la 5e tête de série. Grâce à ses résultats, Arthur glane près de 100 places. Arthur fait jeu égal pendant deux sets avec le Français Mannarino, ancien Top 100 lors du deuxième tour du Challenger de Naples. A Roland-Garros, pour son tout premier Grand-Chelem, il passe tout près d’une qualification pour le tableau final. Après un superbe début de saison, Arthur marque un peu le pas en juin. Blessé, en juillet, il ne dispute que les Futures de Saint-Gervais et d'Eupen où il perd au premier tour. En octobre, il ne parvient toujours pas à retrouver son niveau du début de saison. De retour sur le circuit Future pour récupérer un peu de confiance, il atteint tout de même un quart (Budapest) et une demie (au deuxième tournoi d'Heraklion).

En 2014, il doit défendre la quasi-totalité de ses points dans les quatre premiers mois. Les trois demi-finales consécutives obtenues lors des Futures de Weston, Palm Coast (Floride) et Sunrise sont de bon augure. Inscrit trop tard pour le circuit Future de Santa Margherita di Pula, en Sardaigne, Arthur est contraint de disputer les qualifications de la première étape. Ce contretemps ne l’empêche pas d’atteindre la finale, sa première depuis plus d’un an. Il est malheureusement ensuite obligé d’abandonner, en raison d’une élongation aux adducteurs, lors du premier tour de la deuxième étape. Suite à sa blessure et à la perte des points de Baranquilla, il redescend à la 470e place mondiale. Il cartonne lors de deux $15.000 à Pereira (Colombie) en avril. Lors de la première étape, Arthur, tête de série n°2, bat trois Top 500 avant de signer sa quatrième victoire sur le circuit professionnel. La semaine suivante, il s’incline en finale et en trois sets mais dans un tableau nettement plus relevé. Il a en effet pris la mesure de trois têtes de série (lui-même ne l’était pas) dont la première, le Colombien Salamanca (273e). Sa très bonne tournée sud-américaine s’achève sur une demi-finale au Challenger de Cali. Ce résultat lui permet d’égaler la meilleure performance de sa carrière jusque-là. Arthur revient en Europe pour remporter le Future de Valldoreix, en Espagne. Son palmarès s’enrichi d’un cinquième titre, le deuxième déjà en 2014. Cette double performance lui permet de faire son retour dans le Top 300 (287e). En juin, il atteint les quarts de finale à Binche et se glisse dans le dernier carré à Busto Arsizio. Juillet et août lui sont très profitables, puisqu'il se hisse 4 fois en 1/2 final de Futures et en 1/4 dans le Challenger de Meerbusch. Il remporte également de tournoi de Valence. Il consacre la suite de sa saison à des Challenger, mais sans résultats notables.

Première participation à un ATP - Première victoire sur un Top 100

Arthur connait quelques très bons résultats en début de saison 2015. Lors d'une tournée de Futures en Tunisie en février, il atteint par exemple une finale et deux demis. Il réussit surtout un très joli coup lors du tournoi ATP de Casablanca, le premier de ce niveau qu'il disputait. Il y sort des qualifications et bat son premier Top 100, Diego Schwartzmann, au premier tour. Il atteint également des quarts de finale aux Challengers de Vercelli et de Marburg. Mais la blessure qui le contraint à abandonner lors de ce dernier lui permet de se rendre compte qu'il manque d'un suivi physique dans sa nouvelle structure. Il décide donc de mettre un terme à son association avec Lisnard. Après six semaines de soins et sans coach, son retour à la compétition mi-août est plutôt laborieux. Seulement suivi par son papa lors d'un Future à Séville fin septembre, il reprend petit à petit confiance et remporte ce tournoi sans perdre un set. Sur sa lancée, il remporte deux autres Futures à Santa Margherita di Pula et à Porto, toujours sans perdre un set. Il termine sa saison en Asie où il atteint encore un bon quart de finale au Challenger de Bangalore.

Premier titre en Challenger

Il débute 2016 sur les mêmes bases que 2015 en se hissant pour la première fois de sa carrière en finale d'un Challenger à Buenos Aires. Le reste de sa tournée en Amérique du sud est moins bon. Il retourne ensuite sur le circuit Future pour atteindre une demi et un quart en Espagne et, surtout, remporter un nouveau titre, son 10e, à Hammamet, en Tunisie. Il retourne en Challengers à Naples où il atteint une nouvelle finale en battant deux joueurs aux portes du Top 100. Il part ensuite en Chine pour deux Challengers mais cette tournée est moins bonne. Il prend alors part aux qualifications de Roland-Garros où il ne s'incline que 9/7 au dernier set contre Carlos Berlocq au deuxième tour. Au Challenger de Milan, il perd en quarts de finale après avoir réussi la deuxième meilleure perf de sa carrière en battant le Brésilien Rogerio Dutra Silva, 84e mondial. Il faut toutefois attendre le milieu de l'été pour le retrouver en demi-finales d'un Challenger, c'était à San Benedetto. Il fait encore mieux à Liberec deux semaines plus tard. Il y remporte le premier Challenger de sa carrière, en battant en plus Steve Darcis en finale. Il se rend ensuite à l'US Open mais il y perd dès le premier tour des qualifications. Au début de l'automne, il part disputer une série de Challengers au Maroc où son meilleur résultat est une demi-finale à Casablanca. Il termine l'année comme il l'avait commencée, par une tournée en Amérique du Sud. Il y franchit trois fois le premier tour et réussit surtout à se hisser en finale à Guayaguil.