Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | Belgian Circuit
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

Niels Desein


©Pierre Doignies (Panorama 2014)

Toutes ses stats (simple) - (double)
Nom : Desein
Prénom : Niels
Date de naissance : 09/06/1987
Résidence : Wondelgem
Twitter : @nielsdesein
Droitier, revers à deux mains
Coach : Gunter Vanderveeren
Surface favorite : Terre battue
Titres ATP : 0
Titres ATP double : 0
Titres Challenger : 1
Titres Challenger double : 1
Titres Future : 25
Titres Future double : 25
Titres Satellite : 0
Titres Satellite double : 0
Meilleur classement simple : 154e (02/03/2015) - Actuel : 968
Meilleur classement double : 182e (03/08/2009) - Actuel : 714


Sa bio chez les juniors

Faits marquants :

Classement simple en fin de saison :
2004 : 1463e (5 v / 3 d) résultats de l'année
2005 : 922e (11 v / 8 d) résultats de l'année
2006 : 559e (45 v / 27 d) résultats de l'année
2007 : 363e (50 v / 25 d) résultats de l'année
2008 : 256e (48 v / 23 d) résultats de l'année
2009 : 209e (44 v / 27 d) résultats de l'année
2010 : 300e (32 v / 27 d) résultats de l'année
2011 : 598e (33 v / 28 d) résultats de l'année
2012 : 236e (67 v / 31 d) résultats de l'année
2013 : 199e (64 v / 32 d) résultats de l'année
2014 : 203e (43 v / 30 d) résultats de l'année
2015 : 268e (29 v / 34 d) résultats de l'année
2016 : 498e (28 v / 16 d) résultats de l'année

Tous ses résultats en 2017

Classement double en fin de saison :
2005 : 1224e (5 v / 4 d) résultats de l'année
2006 : 731e (14 v / 12 d) résultats de l'année
2007 : 480e (24 v / 11 d) résultats de l'année
2008 : 251e (35 v / 10 d) résultats de l'année
2009 : 262e (25 v / 17 d) résultats de l'année
2010 : 802e (8 v / 7 d) résultats de l'année
2011 : 765e (6 v / 9 d) résultats de l'année
2012 : 367e (23 v / 13 d) résultats de l'année
2013 : 299e (25 v / 15 d) résultats de l'année
2014 : 400e (12 v / 6 d) résultats de l'année
2015 : 396e (12 v / 12 d) résultats de l'année

© Pierre Doignies (Panorama 2014)
Résultats en Grand Chelem et aux Masters (simple)
  Australian Open Roland-Garros Wimbledon US Open Masters
2009Q2Q1---Q1---
2010---Q1Q1Q1---
2013Q1Q1Q1Q1---
2014Q2Q2Q11T---
2015Q1Q1Q1Q1---
2016Q3------------

Résultats en Grand Chelem et aux Masters (double)
  Australian Open Roland-Garros Wimbledon US Open Masters
Sa carrière :

Niels Desein prend part à son premier tournoi professionnel en 2004, lors d'un future allemand où il passe le premier tour de qualification. Fin octobre, il reçoit une invitation pour les qualifications du $15.000 de Waterloo. Il y fait honneur en s'en extirpant et en franchissant le premier tour du tableau final, résultat synonyme de premier classement ATP.

Fin mars 2005, Niels tente sa chance dans les qualifications du future de Grasse. Il y a passe un tour et en profite également pour engranger son premier point ATP en double en atteignant le deuxième tour du tableau final. En été, il sort des qualifications à Felixtowe et se hisse en finale dans la foulée. A L'Aquila, il atteint les quarts de finale. Malheureusement la suite de sa saison est moins fructueuse et il s'incline au premier tour à Avezzano et à Wavre-Ste-Catherine, ainsi que dans les qualifications à Mons et Rhode-St-Genèse.

Premier titre en Futures à Trier

La transition vers le monde professionnel semble plus difficile que prévue pour Niels. Lors des 3 premiers mois de la saison 2006, il ne parvient pas à grappiler le moindre petit point ATP et ne sort des qualifications qu'à une seule reprise. Cela se passe mieux en double, spécialité dans laquelle il atteint une finale et une demi-finale. Le printemps inspire d'avantage Niels qui sort des qualifications et atteint les quarts de finale à Lleida. Début juin, il se hisse à nouveau en quart de finale, à Sousse, où il dispute la finale du double. A la fin du mois, il se glisse dans le dernier carré à Djerba. L'été lui permet de remporter son premier titre, à Trier. Il remporte également un titre en double, à Essen, aux côtés de Ruben Bemelmans. Il ajoute encore deux demi-finales à sa carte de visite, à Wahlstedt et à Vlaardingen. Sa fin de saison est plus irrégulière, mais il parvient cependant encore une fois en demi-finale, à Sfax.

En 2007, Niels réalise une assez bonne saison, principalement en double. Dans cette spécialité, il remporte 4 titres et dispute une finale. En simple, ses résultats sont un peu moins impressionnants mais restent cependant de bonne facture. Il débute sa saison par un quart de finale et doit attendre la fin mars pour jouer sa première finale, à Albufeira. Après deux essais en challenger se soldant par des échecs en qualification, Niels remet le cap sur les futures fin avril avec à la clef un quart de finale et un titre. Dans la suite de la saison, il alterne le bon (2 finales et 5 quarts de finale en futures ainsi qu’une demi en challenger) et le moins bon (quelques défaites au premier tour de futures ou dans les qualifications de challengers). Ses résultats lui permettent cependant de gagner près de 200 places au classement ATP.

Niels débute alors la saison 2008 de la meilleure manière possible en s’adjugeant le titre à Deauville, tant en simple qu’en double. Malheureusement la suite est beaucoup moins réjouissante et il faut attendre fin juin pour le revoir en quart de finale à Breda. Seul le double lui permet de sauver les meubles. Il remporte en effet deux nouveaux titres et dispute une finale. La deuxième partie de sa saison est par contre remarquable. Il remporte trois Futures en simple et six en double. Il dispute en outre 2 finales et 2 demi-finales et, cerise sur le gateau, il atteint les quarts de finale du challenger d'Aix-la-Chapelle après s'être extirpé des qualifications.

Début 2009, Niels tente le pari de la tournée australienne, hélas sans succès puisque tant à Auckland qu'à l'Australian Open il succombe lors des qualifications. Son retour en Europe n'est guère plus réjouissant. En effet, en quatre mois il n'inscrit qu'un maigre quart de finale au Challenger de Caltanissetta dans la colonne des résultats positifs. En mai, il signe une demi-finale en Future mais ne confirme pas ce résultat avant la mi-juillet où il remporte le Future de Modène en simple et en double. Il doit à nouveau attendre deux mois avant de revenir sur le devant de la scène lorsqu'il triomphe au Future de Mulhouse. C'est cependant en fin de saison qu'il réalise ses meilleurs résultats avec trois titres d'affilée en Future (auxquels il faut ajouter deux titres en double) et un quart de finale au Challenger d'Helsinki. Cette belle fin de saison lui permet de terminer l'année à un souffle du top 200.

Contrairement à la saison précédente, Niels reste en Europe au début 2010. Il y dispute un mixte de tournois futures, challengers et même ATP, mais ne trouve le succès que lors des Futures. Les trois premiers mois de l'année lui permettent d'ajouter un titre de simple et un titre de double à son palmarès. Il également aussi une finale et un quart. A partir du printemps, Niels se concentre sur les challengers, mais sans trop y rencontrer le succès. Il ne dépasse en effet jamais le deuxième tour, qu'il atteint à 3 reprises. Ses tentatives aux qualifications de Roland-Garros, Halle, 's Hertogenbosch et Wimbledon se soldent par autant d'échec. Niels décide alors de se relancer avec un Future dont il atteint la finale. Dans la foulée, il dispute son seul quart de finale en challenger de la saison. On ne revoit Niels à son avantage qu'en fin de saison, sur le circuit future, où il atteint encore une finale et une demi-finale. Malheureusement pour lui il se blesse lors d'une tournée au Nigéria et doit mettre un terme à sa saison.

Tout comme lors de la saison précédente, Niels entame 2011 en alternant les Futures, les Challengers et les qualifications de tournois ATP. Le bilan des 6 premiers mois de l'année est plutôt maigre avec un quart de finale en Future et une qualification pour le tableau final d'un Challenger comme points d'orgue. L'été est un peu plus réjouissant avec 3 quarts de finale et deux demis, mais cela reste bien inférieur à ce que Niels a réalisé les années précédentes.

En 2012, dès le mois de février, Niels atteint une première finale en Future en Turquie. Il enchaine en mars par quatre finales consécutives au Portugal, en France et en Grèce. C’est à De Haan, devant le public belge, qu’il retrouve la voie du succès et remporte son premier titre Future depuis février 2010. A nouveau en finale au Pays-Bas la semaine suivante, il dispute ensuite un quart de finale au Challenger de Tampere avant de remporter deux nouveaux titres en Belgique, à Coxyde et à Damme. En septembre, il atteint encore une finale (la 10e de la saison!) en France puis se hisse en quart du Challenger de Pétange en battant Gilles Muller, 66e mondial.

La saison 2013 de Niels commence plutôt bien. Sur les quatre premiers mois, il remporte deux Futures (Vale do Lobo en février et Angers en avril) et atteint une demi et un quart. En Challenger, il est toutefois moins performant. Il prend part alors aux qualifications du tournoi ATP d’Oeiras et parvient, pour la première fois de sa carrière, à se hisser dans un tableau final du grand circuit. Il ne perd qu’en trois sets face à l’Italien Lorenzi (63e mondial). A Roland-Garros et à Wimbledon, il est battu au premier tour des qualifications. Durant l’été, il rejoue essentiellement des Futures mais sans parvenir à en remporter un. Il dispute une finale, à Middelburg et quatre demis. C’est au Challenger de Pétange qu’il affiche son meilleur tennis. Il parvient en demi-finale en battant de solides joueurs comme Karol Beck ou Jan-Lennard Struff. Après deux victoires en Futures, à Plaisir et Budapest, et une finale, il retourne sur le circuit Challenger et domine Lukasz Kubot (quart de finaliste à Wimbledon) à Helsinki. Il s’agit de sa deuxième victoire face à un Top 100 après Gilles Muller un an plus tôt.

Le début d'année 2014 a été difficile pour Niels. Il n'est pas  parvenu à se qualifier pour l'Open d'Australie puis a subi quelques  contre-performances, notamment en Futures ce qui est rare chez lui. Lors des trois Futures qu'il a disputés, il n'a atteint qu'un maigre quart de finale. Ca ne s'est pas vraiment mieux passé en Challenger (seulement deux matchs remportés) et en qualification de tournois ATP. Il est éliminé au deuxième tour préliminaire à Roland-Garros puis au premier à Wimbledon. Plusieurs petits pépins physiques expliquent ces résultats médiocres. Niels  retrouve son niveau de jeu en été. Il commence par atteindre les quarts de finale du Challenger de Portoroz puis remporte son premier  Future de l'année à Westende (en battant Steve Darcis en finale). Il réalise alors la meilleure performance de sa saison à l'US Open où il parvient à sortir des qualifications. Il joue donc, pour la première fois de sa carrière, le tableau final d'un Grand-Chelem  mais il a la malchance de tomber d'entrée sur un David Goffin au meilleur de sa forme. Son automne est ensuite excellent. Il remporte coup sur coup les Futures de Plaisir et de Nevers et atteint même les demi-finales du Challenger d'Eckental avec, au passage, une  victoire sur Dustin Brown (86e mondial). Il remporte ce tournoi en double ce qui constitue son tout premier titre en Challenger. Il atteint encore un quart au Challenger d'Helsinki.

Premier titre en Challenger (simple) à Glasgow 

Niels débute sa saison 2015 au tournoi ATP de Doha où il franchit le premier tour des qualifications. Il est ensuite battu d’entrée en Australie. En fin de mois, il parvient en quart de finale du Challenger de Hong-Kong. Mais la plus belle performance de sa saison, il la réalise à Glasgow où il remporte son tout premier titre Challenger en battant Ruben Bemelmans en finale. Il est aligné en double avec Ruben lors de la rencontre de Coupe Davis et est l’auteur d’une belle prestation qui nous rapporte un point décisif (et quand on connaît la suite de l’aventure, on ne peut que l’en remercier !) Ses prestations au printemps sont toutefois plus faibles, notamment sur une terre-battue qu’il n’apprécie guère. Au premier tour des qualifications de Roland-Garros, il est sorti par Maxime Authom. Il ne remporte pas non plus un seul match sur gazon lors des trois Challengers qu’il dispute et des qualifications de Wimbledon. Il traverse tout de même l’Atlantique pour poursuivre la saison sur herbe au tournoi ATP de Newport mais est, là aussi, battu d’entrée. Un souci de santé l’empêche de prester à son meilleur niveau durant l’été. Il est obligé d’abandonner au premier tour des Challengers de Recanati et de Portoroz. Même un retour par les Futures, à Westende, s’avère infructueux. Il est forcément largement battu au premier tour des qualifications de l’US Open. On le croit de retour en automne lorsqu’il remporte deux nouveaux Futures à Bagnères-De-Bigorre et à Saint-Dizier. Mais ses résultats en Challenger durant cette période sont nettement plus faibles et il ne peut éviter la dégringolade au classement.

Saison tronquée

En 2017,  Niels tente de se qualifier pour l'Australian Open, mais il échoue au dernier tour après avoir battu la tête de série n°4 du tableau, le Colombien Falla. Il atteint ensuite la finale en simple et en double à Nussloch et remporte le titre en double à Oberentfelden. Ses incursions sur le circuit challenger sont moins fructueuses et à partir du mois de juin il se consacre à la tournée belge des Futures. Il remporte d'emblée celui de Binche mais il doit ensuite se contenter de deux quarts de finale à Westende et Knokke. Blessé, il doit se retirer 6 longs mois du circuit.