Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | Belgian Circuit
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

Filip Dewulf


©Le Site du Tennis Belge (Mons 2014)

Toutes ses stats (simple) - (double)
Nom : Dewulf
Prénom : Filip
Date de naissance : 15/03/1972
Résidence : Leopoldsburg
Twitter : @GraveyardFilip
Droitier, revers à deux mains
Coach : Gabriel Gonzalez
Surface favorite :
Titres ATP : 0
Titres ATP double : 0
Titres Challenger : 0
Titres Challenger double : 0
Titres Future : 0
Titres Future double : 0
Titres Satellite : 0
Titres Satellite double : 0
Meilleur classement simple : 39e (15/05/1997) - Actuel :
Meilleur classement double : 125e (04/08/1993) - Actuel :



Faits marquants :

Classement simple en fin de saison :
1990 : 517e (0 v / 0 d) résultats de l'année - Stats
1991 : 277e (0 v / 0 d) résultats de l'année - Stats
1992 : 171e (0 v / 0 d) résultats de l'année - Stats
1993 : 164e (2 v / 1 d) résultats de l'année - Stats
1994 : 134e (4 v / 1 d) résultats de l'année - Stats
1995 : 64e (2 v / 1 d) résultats de l'année - Stats
1996 : 49e (0 v / 0 d) résultats de l'année - Stats
1997 : 40e (0 v / 0 d) résultats de l'année - Stats
1998 : 55e (0 v / 0 d) résultats de l'année - Stats
1999 : 319e (0 v / 0 d) résultats de l'année - Stats
2000 : 164e (0 v / 0 d) résultats de l'année - Stats
2001 : 975e (0 v / 0 d) résultats de l'année - Stats
2002 : Ncl (0 v / 0 d) résultats de l'année - Stats
Classement double en fin de saison :

© Le Site du Tennis Belge (Mons 2014)
Résultats en Grand Chelem et aux Masters (simple)
  Australian Open Roland-Garros Wimbledon US Open Masters
1993---Q3---------
19942T------------
1995---Q3---------

Résultats en Grand Chelem et aux Masters (double)
  Australian Open Roland-Garros Wimbledon US Open Masters
Sa carrière en bref :

Filip Dewulf dispute son premier tournoi challenger en 1990 à Knokke grâce à une wild-card. Il remercie les organisateurs en se hissant en quart de finale.

Début 1991, Filip dispute sa première rencontre de Coupe Davis en Australie. Il perd ses deux simples et la Belgique s'incline 5/0. Au niveau des tournois challengers, il sort des qualifications à Merano et atteint les quarts de finale. A Syracuse, il sort à nouveau des qualifications mais s'incline d'emblée dans le tableau final. A Casablanca, il se hisse au deuxième tour.

En 1992, Filip joue beaucoup plus souvent au niveau des tournois challengers. Il s'y montre plutôt régulier, ne s'inclinant que quatre fois au premier tour, et encore, à chaque fois après être sorti des qualifications. Il atteint surtout 3 quarts de finale, 2 demi-finales (à Cologne où il sort des qualifications et à Cherbourg) et une finale, à Genève. En septembre, Filip joue la Coupe Davis en Allemagne mais s'incline lors de ses deux simples face à Becker et Stich.

En 1993, Filip va alterner les tournois ATP et les challengers. Dans ces derniers, il se montre beaucoup plus irrégulier que la saison précédante, s'inclinant à 11 reprises dès le premier tour. Il ne se hisse d'ailleurs que deux fois en quart de finale et une fois en demi-finale (à Monterrey). Heureusement il réussit quelques belles performances sur le circuit ATP. Il parvient au deuxième tour à Durban avant de sortir des qualifications à Barcelone et de se hisser au troisième tour. Un peu plus plus tard, il atteint les quarts de finale à Florence. Il remporte aussi le tournoi d'Umag en double. En fin de saison, il participe à la victoire belge en Coupe Davis face au Brésil en battant Meligeni lors de son simple.

En 1994, Filip continue à alterner les tournois ATP et les challengers. En début de saison, il se qualifie à l'Australian Open et passe un tour. A trois autres reprises il passe un tour lors de tournois ATP, à Saragosse, à San Marino et à Tel-Aviv. En challengers, il atteint trois quarts de finale, deux demi-finales (Budapest et Genève) et deux finales (Jérusalem et Taschkent).

Filip va vraiment exploser en 1995. Alors qu'au niveau des challengers il semble stagner (il n'atteint qu'une demi-finale en seize tournois), il accumule les bons résultats sur le circuit ATP. Dès l'entame de la saison, il se qualifie et passe un tour à Doha. En juin, il atteint les quarts de finale à Porto. Au mois d'août, il se hisse en demi-finale à Sankt-Polten. En octobre, il va secouer le monde tennistique belge. Après avoir atteint les quarts de finale à Bordeaux en sortant des qualifications, il sort à nouveau des qualifications à Vienne. A la surprise générale, il va au bout du tournoi, battant en finale la vedette locale Thomas Muster. Filip est le premier Belge à remporter un tournoi ATP de l'ère Open.

En 1996, Filip confirme que son classement ATP n'est pas usurpé. A quatre reprises il se hisse en quart de finale (Zagreb, Marseille, Copenhague, Kitzbuhel). A Saint-Petersbourg, il fait mieux encore en atteignant les demi-finales. En Grand-Chelem, il atteint deux fois le deuxième tour, à l'Australian Open et à Wimbledon.

Début 1997, Filip sort du top 100. Il est contraint de passer par les qualifications au tournoi d'Anvers. Il s'en sort comme lucky-loser et atteint les quarts de finale. On n'entend plus beaucoup parler de lui jusqu'à Roland-Garros. Retombé aux alentours de la 120è place, il doit disputer les qualifications. Il s'en sort et atteint le troisième tour. Il joue alors un match incroyable contre Albert Portas qu'il remporte à l'arrachée, 8/6 au cinquième set. Définitivement libéré par cette victoire, il se hisse jusqu'en demi-finale. La terrible pression médiatique qui repose alors sur ses épaules lui fait perdre une partie de ses moyens et il s'incline contre Gustavo Kuerten. Au mois d'août, Filip va démontrer que cette performance ne devait rien au hasard en remportant le tournoi de Kitzbuhel. En fin de saison, il participe au maintient de la Belgique dans le groupe mondial de la Coupe Davis (victoire 3/2 contre la France, tenante du titre).

Jusqu'à Roland-Garros, la saison 1998 de Filip se résume à des défaites au premier ou au deuxième tour, à l'exception de Barcelone où il se hisse tout de même au troisième tour. Tout le monde se demande comment Filip va gérer la pression dûe aux nombreux points qu'il doit défendre. Il s'en sort brillament en atteignant les quarts de finale sans perdre le moindre set. On se prend alors à rêver d'un nouvel exploit, mais Corretja se montre intraitable. Pendant l'été, Filip atteint la demi-finale à l'Open de Suisse et les quarts de finale à Washington et Kitzbuhel. Malheureusement, Filip va se blesser à la cheville et doit faire l'impasse sur toute la saison d'hiver.

En 1999, Filip se blesse à nouveau, cette fois au genou. Au cours de la saison, il ne parvient qu'une seule fois à passer le premier tour d'un tournoi ATP, à Stockholm en fin de saison. Filip rejoue même quelques tournois challengers, sans trop de succès, à l'exception d'une demi-finale disputée à Ostende.

En 2000, Filip tente de revenir au plus haut niveau. Il se voit même contraint de rejouer des futures. Il en remporte un en France et atteint les demi-finales d'un autre en Grande-Bretagne. Il joue aussi régulièrement en challenger, remportant celui d'Edimburgh et se hissant en finale de celui de Weiden. Il atteint encore la demi-finale à Besançon. Sur le circuit ATP, il parvient à se qualifier à trois reprises mais ne peut faire mieux qu'un deuxième tour à Rotterdam.

La saison 2001 sera très courte pour Filip. Il dispute quelques challengers mais sans résultat. Il n'a plus la force pour rebondir une nouvelle fois et décide de mettre un terme à sa carrière.