Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | National
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

Alison Van Uytvanck


©Le Site du Tennis Belge (Rosmalen 2014)

Toutes ses stats (simple) - (double)
Nom : Van Uytvanck
Prénom : Alison
Date de naissance : 26/03/1994
Résidence :
Twitter : @AlisonVanUytvan
Droitière, revers à deux mains
Coach : Alain De Vos
Surface favorite : Terre battue / dur
Titres WTA : 0
Titres WTA double : 0
Titres WTA125 : 1
Titres WTA125 double : 0
Titres ITF : 11
Titres ITF double : 2
Meilleur classement simple : 41e (26/10/2015) - Actuel : 103
Meilleur classement double : 106e (26/10/2015) - Actuel : 504


Sa bio chez les juniors

Faits marquants :

Classement simple en fin de saison :
2009 : Ncl (3 v / 2 d) résultats de l'année
2010 : 793e (15 v / 10 d) résultats de l'année
2011 : 287e (40 v / 11 d) résultats de l'année
2012 : 199e (34 v / 19 d) résultats de l'année
2013 : 112e (50 v / 25 d) résultats de l'année
2014 : 80e (27 v / 30 d) résultats de l'année
2015 : 44e (34 v / 24 d) résultats de l'année
2016 : 121e (31 v / 21 d) résultats de l'année

Tous ses résultats en 2017

Classement double en fin de saison :
2012 : 304e (6 v / 8 d) résultats de l'année
2013 : 326e (7 v / 2 d) résultats de l'année
2014 : 365e (1 v / 4 d) résultats de l'année
2015 : 107e (9 v / 7 d) résultats de l'année

© Le Site du Tennis Belge (Rosmalen 2014)

Résultats en Grand Chelem et aux Masters (simple)
  Australian Open Roland-Garros Wimbledon US Open Masters
2013------Q2Q3---
20141T1T2T1T---
20151T1/41T1T---
20161T---1T1T---
2017---2T---------

Résultats en Grand Chelem et aux Masters (double)
  Australian Open Roland-Garros Wimbledon US Open Masters
2014---------1T---
2015------3T1T---
20161T------------

Sa carrière

Alison dispute son premier tournoi international pro à Rebecq en 2009. Elle y est battue au premier tour des qualifications. Quelques mois plus tard, elle se qualifie pour le tableau final à Equeurdreville et y franchit même le premier tour.

En 2010, Alison réussit un exploit dès son premier tournoi en se qualifiant pour les demi-finales à Ganshoren. Elle sort ensuite des qualifications du $25.000 de Zwevegem puis franchit un tour dans le tableau final à Knokke. A Westende, elle dispute déjà la deuxième demi-finale de sa jeune carrière (elle n'a que 16 ans) avant de passer encore un tour à Baulet. En toute fin de saison, elle se hisse encore en quart de finale à Stockholm.

Premiers titres ITF

Le début de saison 2011 d'Alison est tout simplement extraordinaire. Elle va aligner 19 victoires de rang, ce qui lui permet de remporter deux $10.000 et de se hisser en finale du $25.000 de Tessenderlo. Elle poursuit sur sa lancée en remportant dans la foulée le $10.000 d'Edimbourg et en se qualifiant pour le tableau final du WTA de Bruxelles où elle ne s'incline qu'avec les honneurs au deuxième tour face à Yanina Wickmayer. Au début de l'été, elle se qualifie encore à 's Hertogenbosch mais elle va ensuite connaître une période moins faste avec quelques défaites prématurées, tempérées par une demi-finale au $10.000 d'Apeldoorn. Elle retrouve le sourire en fin d'année. Elle y glane un quatrième succès, à Sunderland, et atteint encore les demi-finales à Equeurdreville.

Alison débute 2012 avec deux tournois $10.000. Elle remporte le premier et accède à la finale du second. Elle dispute ensuite le premier tour de Fed Cup, en participant au double. Début avril, elle atteint les quarts de finale au $25.000 de Tessenderlo. Elle joue ensuite les play-offs de Fed Cup au Japon et remporte le seul point des Belges. Alyson alterne ensuite le bon (un quart de finale au WTA de Bruxelles) avec le moins bon (quelques éliminations précoces). La fin de saison est de meilleure facture avec un titre en $25.000, une finale et un quart de finale.

Entrée dans le Top 100

En 2013, Alison poursuit sa progression jusqu'à atteindre le Top 100 le temps d'une semaine en novembre. Elle démarre très bien la saison en remportant le $25.000 d'Andrézieux-Bouthéon. Elle ne perd pas un set durant la semaine alors que le tableau est assez costaud pour un tournoi de ce niveau. En mars, elle échoue en finale du $15.000 de Sunderland puis s'impose au $25.000 de Choissy un mois plus tard. Elle sort ensuite des qualifs du $50.000 de Saint-Gaudens et passe le premier tour. Elle est, par contre, largement dominée d'entrée de jeu au Brusseles Open, un tournoi qui lui avait pourtant beaucoup réussi jusque-là.
Sur le gazon de Birmingham, Alison parvient à se hisser dans le tableau final et à y dominer Ayumi Morita, 44e mondiale. Son été est par contre moins bon. Son seul résultat valable est un quart de finale du $100.000 d'Olomouc. Après l'US Open, où elle s'incline au dernier tour des qualifications, elle remporte un nouveau $25.000 à Shrewsbury et atteint la finale de celui de Loughborough. Elle part pour Taipei en fin d'année et y aligne une demi-finale dans un $50.000 et, surtout, une victoire en $125.000. Dans ce tournoi, considéré comme un vrai tournoi WTA, elle bat deux Top 100 dont Yanina Wickmayer en finale.

Sa victoire à Taipei fait naître de grands espoirs pour 2014. Des espoirs qui vont vite être déçus. Même si elle se qualifie à Hobart, elle perd ensuite au premier tour, tout comme à Melbourne et à Paris. En Fed Cup, elle remporte deux simples sans briller et un seul double. Elle connaît alors la meilleure partie de sa saison en se qualifiant pour trois épreuves WTA consécutives à Rio de Janeiro, à Florianopolis et à Indian Wells. Lors du deuxième tournoi, elle se hisse même en quart de finale et pousse Garbine Muguruza aux trois sets. Cette performance lui permet de grimper à la 85e place et d'ainsi éviter les qualifications de la plupart des épreuves du grand circuit. Malheureusement, elle n'en profite pas et perd souvent au premier tour pendant tout le printemps. A Roland-Garros, elle échoue d'entrée face à la qualifiée autrichienne Tamira Paszek, pas trop à l'aise sur terre-battue d'habitude. A Wimbledon, elle parvient enfin à remporter un premier tour dans un tournoi du Grand-Chelem. Elle se fait également remarquer au deuxième tour puisqu'elle ne s'incline que 8/6 au dernier set face à la n°10 mondiale Dominika Cibulkova. Malheureusement, cette performance ne lui redonne pas confiance. Elle perd ses cinq rencontres suivantes et conclut ce piètre été par une défaite d'entrée à l'US Open. Elle débute bien sa saison asiatique avec sa première demi-finale WTA et, au passage, une victoire sur Daniela Hantuchova. Mais sa fin de saison est moins intéressante et même un passage par les ITF ne lui permet pas de retrouver sa confiance.

En quart de finale à Roland-Garros

2015 commence avec un mauvais tirage, c’est en effet Serena Williams en personne qui l’attend au premier tour à Melbourne. Contre la n°1 mondiale, elle réussit un bon deuxième set mais ne peut éviter la défaite. A Anvers, Alison passe par contre tout près de l’exploit lorsqu’elle dispose de huit balles de matchs contre Andrea Petkovic au deuxième tour. Mais elle ne parvient pas à les concrétiser. Dommage parce que l’Allemande remportera le tournoi ensuite. La Belge se console en atteignant la finale du double. Par la suite, elle franchit victorieusement quatre fois les qualifications en tournoi WTA et passe même un tour dans le tableau final à Indian Wells et à Miami. Mieux, lors du seul tournoi où elle est directement admise dans le grand tableau, à Katowice, elle parvient à se hisser en demi-finale suite à des victoires contre Magdalena Rybarikova et Kirsten Flipkens. Mais c’est à Roland-Garros qu’elle réalise l’exploit de sa saison. En profitant pleinement d’un tableau dégagé, Alison se fraye un chemin jusqu’en quart de finale. Elle bat quelques bonnes joueuses comme Anna Karolina Schmiedlova ou Zarina Diyas et ne passe pas loin de battre Timea Bacsinszky. Alison peine à confirmer cette belle performance durant l’été. Elle connaît les résultats les plus décevants de sa saison à Wimbledon et à l’US Open où elle s’incline contre des qualifiées. Elle se reprend en automne, notamment en Asie. Elle atteint les demi-finales à Séoul puis bat à nouveau Anna Karolina Schmiedlova lors du « Premier » de Pékin. Elle termine la saison sur une nouvelle très bonne note en battant Ana Ivanovic et Barbora Strycova à Luxembourg. Cette victoire contre la Serbe est d’ailleurs la plus belle performance de sa carrière. Malade, elle doit malheureusement jeter l’éponge après le premier set de la demi-finale. Dommage, car Alison avait vraiment les armes pour aller décrocher ce premier vrai titre WTA.

En 2016, elle s’incline dès son premier tour à Auckland, puis au deuxième tour à Hobart, contre des joueuses plus ou moins du même niveau qu’elle. Par contre, à Melbourne, elle fait les frais du retour en forme de Victoria Azarenka qui ne lui laisse pas le moindre jeu au premier tour. Pendant le reste de l’hiver, elle ne remporte qu’un seul match, à Monterrey (avant de s’incliner contre Kirsten Flipkens). Pour le reste, elle enchaîne les défaites au premier tour à Acapulco, Indian Wells et Miami. Après ce dernier tournoi, elle annonce qu’une blessure à la cheville est à la base de ses récents déboires et qu’une opération est obligatoire. Son arrêt doit durer trois mois et la prive de la rencontre de barrage en Fed Cup et, surtout, l’empêche de défendre ses points à Roland-Garros. Elle ne revient qu’au tournoi de Rosmalen où elle pousse Belinda Bencic aux trois sets lors du premier tour. Ce résultat encourageant n’est pas suivi de victoires (dans les tableaux finals) sur gazon. Elle s’incline en effet dès le premier tour à Majorque, Eastbourne (où elle sortait des qualifs) et Wimbledon. Retombée au-delà du Top 100, elle est obligée de disputer des ITF durant l’été. Elle en remporte un à Stockton ($50.000) puis atteint les quarts de finale de celui de Lexington où elle est contrainte à l’abandon (douleur aux quadriceps). Elle se rend tout de même à l’US Open où elle parvient à sortir des qualifications mais s’incline d’entrée dans le tableau final. Elle reste ensuite en Amérique du nord pour quelques très bons résultats dont un quart à Québec, une victoire au $50.000 de Las Vegas et une demi-finale au $75.000 d’Albuquerque. De retour en Europe, elle dispute encore une demi dans un $100.000 à Poitiers.