Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | National
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

L’Année 2016 au féminin (2e partie)

Quatrième et dernière partie de notre compte rendu mois par mois : l’année au féminin, de juin à novembre.

Juin

La mini-tournée sur gazon passe par Birmingham où Madison Keys (n°7) confirme ses progrès en s'imposant en finale face à Barbora Strycova. Cette victoire permet à l’Américaine de faire son entrée dans le Top 10 et il s'agit de la première entrée dans ce top d'une joueuse de ce pays depuis... Serena Williams en 1999 ! Madison passe tout de même près de l'élimination en demi face à Carla Suarez Navarro (n°6) qui ne s'incline qu'au tie-break du dernier set. Au même stade, Strycova s'était défait de Coco Vandeweghe, tombeuse d'Agnieszka Radwanska (n°1) au premier tour.

Lors de l'autre « Premier » sur gazon, Agnieszka Radwanska (n°1) se hisse cette fois en quarts mais elle est battue de justesse par Dominika Cibulkova (n°12) qui domine ensuite Monica Puig en demis puis prend la mesure de Karolina Pliskova (n°10) en finale. La Slovaque signe là son sixième titre mais le premier dans un tournoi aussi relevé depuis trois ans. Pliskova, de son côté, avait douché les espoirs locaux en venant à bout de Johanna Konta (n°11). Celle-ci avait précédemment battu Petra Kvitova (n°5), ancienne double gagnante de Wimbledon et seule joueuse parmi les huit premières du tableau à atteindre les huitièmes de finale.

Enfin ! Le 22e titre du Grand-Chelem après lequel courait Serena Williams depuis un an est enfin revenu à l'Américaine. Et ce n'est pas un hasard s'il tombe dans son jardin de Wimbledon (qu'elle remporte pour la 7e fois), sur une surface où son service exceptionnel lui permet de ne pas laisser place aux doutes qui peuvent parfois la submerger. Elle n'est d'ailleurs pas souvent inquiétée durant son parcours, hormis face à Christina McHale au deuxième tour. Sinon, elle domine plus facilement Amra Sadikovic, Annika Beck, Svetlana Kuznetsova (n°13), Anastasia Pavlyuchenkova (n°21), Elena Vesnina et Angélique Kerber (n°4) en finale.

L'Allemande, qui avait dominé la n°1 mondiale à Melbourne, doit cette fois baisser pavillon après un premier set accroché. Elle n'avait pourtant pas cédé le moindre set jusque là, disposant de Laura Robson, Varvara Lepchenko, Carina Witthoeft, Misaki Doi et surtout Simona Halep (n°5) et Venus Williams (n°8) en quarts et en demis. La sœur de Serena atteignait là le dernier carré d'un Grand-Chelem pour la première fois depuis l'US Open 2010 !

Toute fraîche gagnante de Roland-Garros, Garbine Muguruza (n°2) n'est que l'ombre d'elle-même dans ce tournoi où elle sombre dès le deuxième tour face à Jana Cepelova. Agnieszka Radwanska (n°3) se hisse en huitièmes mais y est battue, comme à Eastbourne, par Dominika Cibulkova (n°19). Celle-ci perd ensuite en deux petits sets contre Elena Vesnina qui atteint pour la première fois les demi-finales d'un Grand-Chelem (à sa 42e participation). Sur son parcours, la Russe domine également Andrea Petkovic (n°32) et Elena Makarova.

Côté belge, Kirsten Flipkens est la seule à franchir un tour (face à Nicole Gibbs) et elle inquiète même fortement Madison Keys (n°9) pendant trois sets au deuxième. Yanina Wickmayer passe tout près d'une très belle perf au premier tour contre Karolina Pliskova (n°15) qui s'impose finalement 8/6 au dernier set. Alison Van Uytvanck est battue au même stade par l'invitée locale Tara Moore.

Juillet

Classée 48e mondiale au début de l'année, Johanna Konta (n°3) est déjà dans le Top 20 lorsque débute le « Premier » de Stanford après un début de saison tonitruant. Elle confirme son ascension en Californie en y remportant le premier titre de sa carrière. En demi-finale, elle domine facilement Dominika Cibulkova (n°2) avant de prendre la mesure de Venus Williams (n°1) en trois sets serrés en finale. L'ancienne n°1 mondiale avait battu en demi sa compatriote Alison Riske qui avait bénéficié de l'abandon de Coco Vandeweghe (n°4) en quart.

Simona Halep (n°5) remporte ensuite son deuxième gros titre de la saison (après Madrid) à Montréal. Celui ci fait partie de la catégorie « Premier 5 » soit les cinq tournois les plus importants après les Grand-Chelems et les « Premier Mandatory ». Après avoir battu Karolina Pliskova (n°14) en huitièmes, la Roumaine perd un set en quarts contre Svetlana Kuznetsova (n°9) et un autre en demis contre Angélique Kerber (n°2). Elle domine de manière un peu plus autoritaire Madison Keys (n°10) en finale. L'Américaine perd également deux sets durant son parcours. Le premier face à Venus Williams (n°6) en huitièmes. Le second en quarts contre Anastasia Pavlyuchenkova (n°16), la tombeuse d'Agnieszka Radwanska (n°4) au tour précédent. En demis, Keys met rapidement un terme au joli parcours de la qualifiée Kristina Kucova. Tombeuse de Yanina Wickmayer, la seule Belge du tableau, au premier tour, cette Slovaque de 26 ans domine successivement Carla Suarez Navarro (n°8), Eugénie Bouchard et Johanna Konta (n°15). Serena Williams (n°1) et Garbine Muguruza (n°3) ont déclaré forfait peu avant le début du tournoi.

Août

C'est une énorme surprise qui ponctue le tournoi olympique de Rio. Monica Puig, 37e mondiale et non tête de série, s'y impose et devient ainsi la première joueuse à remporter le titre sans être classée dans le Top 10. La Porto-ricaine réalise un superbe parcours puisqu'elle écrase Anastasia Pavlyuchenkova (n°14) et Garbine Muguruza (n°3) aux deuxième et troisième tours puis prend la mesure en trois sets de Petra Kvitova (n°11) en demis puis d'Angélique Kerber (n°2) en finale. L'Allemande, déjà battue à une marche de la consécration à Wimbledon, n'avait pas perdu la moindre manche jusque là, face notamment à Sam Stosur (n°13), Johanna Konta (n°10) et Madison Keys (n°7) en huitièmes, quarts et demis. La grosse surprise du tournoi survient au troisième tour où la grande favorite et tenante du titre Serena Williams (n°1) est éliminée en deux sets par la jeune ukrainienne Elina Svitolina (n°15). Agnieszka Radwanska (n°4) est surprise d'entrée par la Chinoise Saisai Zheng. Kirsten Flipkens réalise elle aussi une énorme perf au premier tour en battant Venus Williams (n°5) au tie-break du dernier set. Elle poursuit son parcours en profitant du forfait de Lucie Safarova avant de s'incliner contre Laura Siegemund en huitièmes de finale. Yanina Wickmayer est éliminée au premier tour par Barbora Strycova (n°16).

Angélique Kerber (n°2) est encore battue en finale à Cincinnati. Cette fois, c'est Karolina Pliskova (n°15) qui la domine en deux petits sets. La Tchèque, absente des J.O. la semaine précédente, remporte dans l'Ohio son premier titre important (son sixième en tout). Elle profite bien du forfait de Serena Williams avant le début du tournoi puis prend la mesure de Svetlana Kuznetsova (n°7) en trois sets en quarts et domine Garbine Muguruza (n°4) en demis. De son côté, Angélique Kerber avait perdu le premier set de son quart de finale qui l'opposait à Carla Suarez Navarro (n°9) avant de dérouler en fin de match. En demis, l'Allemande domine plus facilement Simona Halep (n°3). Outre Williams, deux autres joueuses du Top 8 ne parviennent pas en quarts. Il s'agit de Roberta Vinci (n°6), battue par Suarez Navarro en huitièmes, et de Dominika Cibulkova (n°8), éliminée au même stade par la qualifiée hongroise Timea Babos, déjà tombeuse de Belinda Bencic (n°13). Aucune belge ne dispute le tournoi.

Un peu à la peine avec une seule demi-finale en cinq mois, Agnieszka Radwanska (n°1) se reprend pour remporter le tournoi de New Haven. Elle domine Kirsten Flipkens en quarts puis corrige Petra Kvitova (n°6) en demis. En finale, elle prend également la mesure d'Elina Svitolina (n°10), malgré un réveil de l'Ukrainienne dans le deuxième set. Celle-ci atteint la finale sans affronter de tête de série mais perd tout de même un set au premier tour contre la jeune Daria Kasatkina. En demis, elle domine Johanna Larsson, repêchée des qualifications et vainqueur de Roberta Vinci (n°2) en quarts.

Septembre

Après avoir remporté son premier Grand-Chelem à l'Open d'Australie, Angélique Kerber (n°2) a connu quelques difficultés à confirmer. Lors des principaux événements de l'été, elle a souvent été battue en finale. Mais elle signe tout de même son deuxième titre majeur à l'US Open. Après avoir bénéficié de l'abandon de la Slovène Polona Hercog au premier tour, elle domine sans perdre un set successivement Mirjana Lucic-Baroni, Catherine Bellis, Petra Kvitova (n°14), Roberta Vinci (n°7) et Caroline Wozniacki en demis. Grâce à cette victoire Kerber s'empare de la première place mondiale, occupée par Serena Williams depuis 186 semaines.

En finale, elle prend sa revanche sur Karolina Pliskova (n°10) qui l'avait privée du titre à Cincinnati. La tchèque a créé la grande sensation en dominant Serena Williams (n°1) en demis. En première semaine, elle avait battu la junior Sofia Kenin, la qualifiée Montserrat Gonzalez et Anastasia Pavlyuchenkova (n°17). C'est Venus Williams (n°6) qui lui pose le plus de problème en huitièmes puisqu'elle doit sauver une balle de match. En quarts, elle dispose plus facilement de la surprenante Anna Konjuh.

La Croate, tombeuse de Kiki Bertens (n°20) au premier tour, crée la surprise des huitièmes en dominant Agnieszka Radwanska (n°4). Caroline Wozniacki retrouve de sa superbe et se qualifie pour sa cinquième demi-finale à New-York. Sur sa route, elle domine notamment Svetlana Kuznetsova (n°9), Madison Keys (n°8) et la Lettone Anastasija Sevastova en quarts. Celle-ci se qualifie pour ses premiers quarts en Grand-Chelem après des victoires sur Garbine Muguruza (n°3) et Johanna Konta (n°13). Simona Halep (n°5) rejoint bien les quarts de finale et y dispute l'un des meilleurs matchs de la quinzaine face à Serena Williams.

Quatre Belges disputent le tournoi mais sont toutes éliminées au premier tour. Kirsten Flipkens n'a pas le temps d'exister face à Halep. Yanina Wickmayer passe à côté de son match contre Julia Goerges. Alison Van Uytvanck, repêchée des qualifications, est battue par la qualifiée Yafan Wang. La seule satisfaction vient d'Elise Mertens qui rejoint son premier tableau final en Grand-Chelem via les qualifications et qui prend un set à Muguruza.

Caroline Wozniacki confirme son retour en forme au « Premier » de Tokyo. Elle domine dans des matchs très serrés Carla Suarez Navarro (n°4) au deuxième tour et Agnieszka Radwanska (n°2). En finale, elle prend plus facilement la mesure de la jeune espoir locale (entraînée aux USA) Naomi Osaka. Celle-ci se fraye un chemin jusque là en battant Dominika Cibulkova (n°6) et Elina Svitolina, tombeuse de Garbine Muguruza (n°1).

Au « Premier 5 » de Wuhan, c'est une autre revenante qui s'impose puisque Petra Kvitova (n°14) y remporte son premier titre de la saison. En dehors d'un quart à Indian Wells et d'un huitième à l'US Open, sa saison avait été jusque là bien morne. Elle réussit pourtant à battre Angélique Kerber (n°1) en trois sets serrés en huitièmes avant de dominer nettement plus facilement Johanna Konta (n°11), Simona Halep (n°4) et Dominika Cibulkova (n°10). La Slovaque connaît un parcours nettement plus compliqué puisqu'elle ne remporte qu'un seul match en deux sets, contre Karolina Pliskova (n°5) au troisième tour. Elle doit par contre céder un set dans ses quatre autres rencontres, notamment contre Barbora Strycova en quarts ou Svetlana Kuznetsova (n°9) en demis. Garbine Muguruza (n°2) est encore surprise d'entrée par Jelena Jankovic. Agnieszka Radwanska (n°3) atteint tout de même les quarts mais est battue par Kuznetsova, non sans avoir obtenu une balle de match. Yanina Wickmayer est la seule Belge dans le tableau. Elle bat Shelby Rogers mais cède en deux sets contre Carla Suarez Navarro (n°7).

Octobre

Agnieszka Radwanska (n°3) remporte son troisième titre de l'année et de loin le plus important lors du dernier « Mandatory » de la saison à Pékin. Il s'agit de son troisième titre à ce niveau après Miami en mars 2012 et déjà Pékin six mois plus tôt. Dans la capitale chinoise, elle ne perd pas un set mais ne doit, il est vrai, pas affronter la moindre Top 10. La Polonaise domine Caroline Wozniacki en huitièmes et Yaroslava Shvedova, tombeuse au premier tour de Carla Suarez Navarro (n°7), en quarts. En demis, elle prend le meilleur sur Elina Svitolina (n°16) avant de battre Johanna Konta (n°11) en finale. La Britannique atteint ce stade pour la première fois à ce niveau après deux combats tendus, en huitièmes contre Karolina Pliskova (n°5) et en demis contre Madison Keys (n°8). Les trois principales favorites en dehors de la future gagnante sont toutes battues au troisième tour. Angélique Kerber (n°1) est surprise par Svitolina alors que Garbine Muguruza (n°2) cède contre Petra Kvitova (n°14), gagnante à Wuhan une semaine plus tôt. Mais la plus grosse contre-performance vient de Simona Halep (n°4), largement dominée par le joueuse locale Shuai Zhang. La Roumaine avait, au tour précédent, pris la mesure de la Yanina Wickmayer. La seule Belge du tableau avait laminé la championne olympique Monica Puig au premier tour.

Le « Premier » de Moscou est traditionnellement le théâtre des derniers retournements de situation pour l'obtention des tickets pour le Masters. Ca ne manque pas puisque Svetlana Kuznetsova (n°1), qui avait besoin d'une victoire pour assurer sa place à Singapour, demande une invitation en dernière minute et... s'impose, non sans avoir frôlé la défaite en quarts contre Timea Babos (n°9) et en demis contre Elina Svitolina (n°4). En finale, elle bat plus facilement Daria Gavrilova, tombeuse de Carla Suarez Navarro (n°3) au deuxième tour et de Julias Goerges en demis.

Serena Williams forfait pour les Masters de Singapour, Angélique Kerber (n°1) est assurée de terminer l'année à la première place quoi qu'il arrive. Après un premier match gagné dans la douleur contre Dominika Cibulkova, elle déroule contre Simona Halep (n°3) et Madison Keys dans ce groupe rouge, puis face à Agnieszka Radwanska (n°2) en demis. Elle semble bien partie pour s'imposer d'autant qu'en finale, elle affrontre Dominika Cibulkova, qualifiée par la petite porte avec une seule victoire en poule face à Halep lors de son dernier match (après avoir également été battue par Keys). La Slovaque remporte également sa demi de justesse face à Svetlana Kuznetsova. La finale est pourtant à sens unique et consacre Cibulkova qui remporte là son huitième titre, le plus important de sa carrière bien évidemment. Cette victoire lui permet aussi de faire son entrée pour la première fois dans le Top 5 mondial. Dans le groupe blanc, c'est Svetlana Kuznetsova, pourtant qualifiée en dernière minute, qui termine en tête. Elle sort deux gros matchs pour battre Radwanska et Karolina Pliskova (n°4) et sa défaite contre Garbine Muguruza dans le dernier match n'a aucune influence.

Novembre

Il existe également un Masters bis disputé en Chine à Zuhai et joué par les joueuses classées entre la 9e et la 20e place mondiale, répartie en quatre poules de trois. Petra Kvitova (n°3) démontre son retour au premier plan entamé durant la tournée asiatique. Elle domine sans perdre un set Roberta Vinci et Barbora Strycova dans sa poule puis Shuai Zhang en demis et Elina Svitolina (n°4) en finale. Cette dernière avait remonté un handicap d'un set en demi contre Johanna Konta (n°1).

La finale de la Fed Cup entre la France et la République tchèque à Strasbourg se joue peut-être lors de la toute première rencontre. Karolina Pliskova, la seule joueuse du Top 10 de la rencontre, y est bousculée pendant près de 4 heures par Kristina Mladenovic mais finit par s'imposer 16/14 au troisième set. Caroline Garcia remet alors la France en tête en surprenant d'abord Petra Kvitova avant de venir à bout de Pliskova en trois sets. Dans le 4e simple, Amélie Mauresmo, la capitaine française, préfère garder Mladenovic au repos en vue du double et aligne Alize Cornet alors que Kvitova, sans doute touchée mentalement, est remplacée par Barbora Strycova. Le choix ne s'avère pas judicieux puisque Cornet, souvent stressée en Fed Cup, s'incline en deux sets. Comme en 2015, Pliskova et Strycova font équipe pour apporter le point de la victoire en double face pourtant à la première paire mondiale composée de Garcia et Mladenovic. Les Tchèques confirment donc leur suprématie dans la compétition. Elles y remportent leur troisième succès consécutifs et le cinquième en six ans.