Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | Belgian Circuit
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

Carnet de notes (septembre)

 

Avec onze titres remportés par des Belges (dont un sur le circuit principal) et un exploit en Coupe Davis, le mois de septembre s’inscrit comme l’un des plus fructueux depuis des mois, voire des années. Et si l’équipe nationale a marqué les esprits chez les garçons, ce sont bien les filles qui se sont montrées les plus efficaces en individuel.

Steve Darcis Exceptionnel

Après mûre réflexion, j’ai décidé de donner la note maximale à David Goffin, Steve Darcis (cf photo), Ruben Bemelmans et Kimmer Coppejans soit toute l’équipe belge de Coupe Davis. Bien sûr, leur apport dans la victoire en demi-finale n’a pas été identique. Et bien sûr, leurs résultats lors du reste du mois n’ont pas été aussi exceptionnels. Mais l’exploit historique qu’ils ont forgé dans la salle de Forest National ne pouvait qu’être salué ainsi.

En fait, ce n’est pas seulement à eux que s’adresse cette note mais également à Johan Van Herck qui a fait des choix audacieux depuis le début de la saison. Maintenir Goffin sur le banc jusqu’au dimanche contre la Suisse, aligner Kimmer, pourtant très inexpérimenté en double, contre le Canada et enfin faire jouer Steve trois jours de suite contre l’Argentine qu’on savait pourtant très physique : voilà autant de choix que peu de capitaines auraient effectués. Ils se sont pourtant tous avérés payants. Non seulement au niveau du score mais également dans le respect que Johan a acquis auprès de ses joueurs. Car chacun de ces choix est longuement réfléchi et discuté avec tout le staff. Van Herck n’est pas un joueur d’échec qui utilise ses joueurs comme des pions mais un rassembleur qui veut impliquer tout le monde, du leader de l’équipe jusqu’aux remplaçants.

Enfin, il convient d’accorder également la note maximale au reste du staff. Aux coachs personnels qui ont sû trouver leur place pour mettre en confiance leurs joueurs sans entraver le travail du capitaine. Aux soigneurs et à l’équipe médicale qui ont su, justement maintenir  Steve Darcis 12h sur le terrain en trois jours et ce, sans gros coup de fatigue. Quand on connaît la fragilité de Steve depuis tant d’année, c’est aussi, en un sens, un exploit. Puis il y a tous les autres accompagnateurs et toutes les personnes qui ont pu faire de ce week-end une vraie réussite. En attendant, qui sait, de réaliser un exploit, plus important encore, à Gand fin novembre.

Au niveau individuel, David Goffin a également atteint un bon troisième tour à l’US Open. Sans un gros coup de chaleur, il aurait même pu aller plus loin. Dommage ! Steve, pour sa part, a été battu au deuxième tour à New York. Mais face à Roger Federer, il ne pouvait évidemment espérer aller plus loin. Au lendemain de la Coupe Davis, fatigué, il a perdu au premier tour à Metz. Kimmer n’a en fait pas joué un match de tout le mois puisqu’il est resté sur le banc à Forest et a été battu durant la semaine des qualifs de l’US Open (encore en août, donc). La plus belle satisfaction de New York est venue de Ruben qui a disputé, pour la première fois de sa carrière, le troisième tour d’un Grand-Chelem. Après une belle victoire contre Muller au premier tour, il a bénéficié de l’abandon de Sock au second avant d’opposer une belle résistance à Wawrinka.

Greetje Minnen Excellent

En dehors de la Coupe Davis, c’est sur le circuit féminin que le tennis belge a trouvé le plus de satisfactions en septembre. A commencer par la belle victoire de Yanina Wickmayer au tournoi WTA de Tokyo. Après un printemps et un début d’été un peu compliqué, Yanina semblait déjà retrouver une partie de ses moyens en août. Ce mois-ci, elle a réalisé un bel US Open (victoire sur Schiavone, belle résistance face à Azarenka) avant, donc, ce succès au Japon. A Tokyo, elle a battu cinq joueuses qui n’étaient pas des cadors mais tout de même de solides Top 100. Il s’agissait du quatrième titre de Yanina, le premier depuis cinq ans et demi ! La semaine suivante, elle atteignait encore les demi-finales à Canton, ce qui lui permettait de revenir dans le Top 50 mondial.

Ysaline Bonaventure a également remporté un titre qui marque un tournant dans sa carrière. Après quatre victoires en $10.000 et deux en $25.000, la Stavelotaine s’est adjugé son premier $50.000 à Monterrey, au Mexique. Vainqueur dans la douleur de son quart et de sa demi, elle a déroulé en finale en ne laissant que trois jeux à son adversaire. Elle s’est, en outre, imposée en double. Plus tôt dans le mois, elle avait franchi un tour au $100.000 de Biarritz.

Marie Benoit (voir portrait vidéo) a également franchi un cap en remportant, à Alphen-aan-den-Rijn, le tout premier $25.000 de sa carrière (après 5 titres en $10.000). Au deuxième tour de ce tournoi, Marie a obtenu sa première « perf » dans le Top 200 en battant l’Italienne Brianti. Sa défaite d’entrée au $25.000 de Podgorica ensuite ne l’a pas empêchée de faire son entrée dans le Top 300.

On attendait depuis un bout de temps le premier titre ITF de Greetje Minnen (cf photo), elle qui avait déjà atteint deux finales (en 2013 et cet été). Ce premier succès est survenu à Pétange, un $15.000 tout de même, lors duquel elle a battu trois têtes de série, dont la Française Arcangioli, 287e. Un peu plus tôt dans le mois, elle était sortie des qualifications du $10.000 d’Engis mais avait été surprise au premier tour.

Deborah Kerfs avait, quant à elle, déjà remporté un premier titre en 2013. Mais depuis, pour diverses raisons évoquées dans le portrait que je lui ai consacré, elle peinait à dépasser les quarts de finale. C’est donc une très belle satisfaction de la voir renouer avec le succès au $10.000 de Tlemcen. D’autant que cette victoire est associée à une demi-finale à Alger et qu’elle s’est imposée en double lors des deux occasions. Sa défaite au premier tour à Antalya en début de mois ne parvient pas à gâcher ce superbe résultat.

Revenue de blessure après une première partie de saison complètement gâchée, Magali Kempen a d’abord été battue d’entrée à Pétange (mais face à la 3e tête de série) avant d’elle aussi remporter son tout premier titre au $10.000 d’El Kantaoui. Et comme Greetje, elle a battu, sur son parcours, la Française Arcangioli, classée dans le Top 300 et première tête de série de l’épreuve.

Chez les garçons et hormis les joueurs de Coupe Davis, le plus satisfait de son mois de septembre est certainement Michaël Geerts. Il n’a disputé que deux épreuves en Israël, à Kiriyat Gat et à Meitar et les a… remportées toutes les deux. C’est un superbe doublé pour un joueur de 20 ans qui ne comptait jusque là qu’une demi-finale en Future (en Chine, au mois de mai). Lors des deux épreuves, il a battu le Top 400 italien Napolitano. Avec ce joueur, il a également disputé la finale du double à Meitar.

Joran Vliegen Très bien

Outre les six titres chez les filles et les deux glanés par Michaël Geerts, trois autres Belges ont remporté des Futures mais sans connaître d’autres résultats de bon niveau le reste du mois. C’est le cas de Maxime Authom, vainqueur à Plaisir, un très gros Future, mais battu au premier tour à Mulhouse. Tête de série n°1 des deux tournois, Maxime a largement le niveau pour remporter ce genre d’épreuves et sa défaite à Mulhouse est donc une déception. Mais après deux mois de galères et de blessures et pas une seule rencontre gagnée depuis début juin, c’est surtout la victoire à Plaisir qu’il faut retenir. Le constat est identique pour Niels Desein qui a aligné huit défaites (depuis début juillet) avant de remporter son 23e Future à Bagnères-de-Bigorre. Malheureusement, il a de nouveau perdu d’entrée au Challenger de Kaohsiung deux semaines plus tard.

Le dernier à avoir remporté un titre en septembre est Arthur De Greef. Comme Maxime et Niels, il a connu un été très difficile en raison d’une blessure (cf vidéo). Et son mois de septembre a mal débuté avec deux nouvelles défaites d’entrée dans le tableau final du Challenger d’Alphen-aan-den-Rijn et en qualification de celui de Szczecin. Mais il s’est bien repris en remportant son premier titre de la saison à Séville. Sans soulever de trophée, Yannick Mertens a réussi un joli coup en atteignant les demi-finales du Challenger d’Istanbul. Depuis le début de sa carrière, il n’était parvenu que deux fois à ce stade de la compétition dans un tournoi de cette envergure. Au passage, il a battu le deuxième Top 100 de sa carrière (Radu Albot). Il a, par contre, été battu d’entrée lors des Challenger de St-Rémy-de-Provence et d’Izmir.

Clément Geens a terminé son très bel été sur le circuit de Futures belges, qui l’a vu remporté une épreuve et atteindre quatre autres demis, par les tournois d’Arlon et de Middelkerke. Lors du premier, il a, à nouveau, atteint la finale. Il a malheureusement dû abandonner au deuxième tour du second. Joran Vliegen (cf photo) n’a, quant à lui, disputé que le tournoi de Middelkerke en septembre. Il y a également atteint la finale, la deuxième de sa saison et de sa carrière après le titre à Westende début août.

Ces deux derniers tournois belges ont bien réussi à Laurens Verboven qui a atteint les quarts de finale les deux fois. Il a même réussi un petit exploit à Arlon où il a sorti la deuxième tête de série, l’Espagnol Roca-Batalla, classé 218e mondial ! Pour rappel, Laurens était encore non classé deux mois plus tôt. Comme Joran, Louis Cant n’a disputé que le tournoi de Middelkerke et il s’y est hissé en quart. Avec tout de même un petit coup de pouce de Clément Geens qui a abandonné durant leur premier set.

Thibault Saive a mis à profit le tournoi d’Arlon pour empocher son tout premier point ATP. Sorti des qualifications, il a battu le Top 500 Kekez au premier tour avant d’être battu par la première tête de série. Victor Poncelet est l’autre nouveau venu belge dans le classement. Lors de deux Futures disputés à Antalya, il est sorti des qualifications avant de franchir le premier tour.

Elyne Boeykens  n’a disputé que le seul $15.000 de Pétange en septembre. Elle s’y est hissée en demi-finale et n’a été sortie en trois sets que par Greetje Minnen. Sofie Oyen a atteint le même stade de la compétition à Engis, le dernier $10.000 belge de la saison. La semaine suivante, elle était battue d’entrée au $25.000 d’Alphen-aan-den-Rijn. Enfin,  Kimberley Zimmermann a pris part à trois $10.000 en Sardaigne. Elle a atteint les quarts de finale lors du premier et du troisième et a été battue au deuxième tour lors du second (mais s’est consolée en remportant le double).

Elise Mertens Bien

Blessé à la fin du mois d’août, Julien Cagnina est revenu en septembre pour disputer trois Challengers, à Alphen-aan-den-Rijn, Szczecin et Sibiu. Les trois fois, il a franchi le premier tour. Yannik Reuter a pris part au Future d’Arlon où il s’est fait surprendre d’entrée. Il s’est rattrapé lors de deux Challengers au Maroc où il est, à chaque fois, sorti du tableau de qualif. A Meknès, il a poursuivi sa route jusqu’en quart alors que, à Kenitra, il s’est arrêté au deuxième tour.

Romain Barbosa a débuté le mois à Arlon où il a été battu au deuxième tour en simple mais s’est imposé en double. Il a ensuite fait un détour par le Challenger d’Alphen-aan-den-Rijn où il est sorti des qualifications pour la première fois de sa carrière à ce niveau. Enfin, il est parti disputer deux Futures à Antalya. Battu d’entrée lors du premier (non sans avoir atteint la finale en double), il s’est hissé en demi du second. Omar Salman est monté en régime progressivement en septembre. Il a perdu d’entrée à Arlon, puis au deuxième tour à Middelkerke avant de se hisser en quart au Future de Falun, en Suède.

Stijn Meulemans a disputé, à Middelkerke, son seul Future du mois de septembre. Il n’y a été battu qu’en quart. Sander Gille a un peu retrouvé le sourire à Bol (où il était, il est vrai, accompagné par sa petite amie Emma Janssen). Quart de finaliste la première semaine, il a été battu au premier tour de la seconde mais seulement par la 4e tête de série et en trois sets. Loic Juszczak a décroché, en franchissant le premier tour à Arlon, son troisième point ATP. Il a malheureusement été battu au premier tour à Middelkerke.

Dans la foulée d’un été bien difficile, Alison Van Uytvanck a connu une grosse désillusion à l’US Open où elle a été battue d’entrée par une qualifiée. Après une pause de trois semaines bienvenue, elle a retrouvé une partie de son tennis pour se hisser en demi-finale du tournoi WTA de Tokyo, la troisième de sa carrière à ce niveau et sa deuxième de la saison.

An-Sophie Mestach a été éliminée du tournoi WTA de Québec lors d’un premier tour qui semblait pourtant tout à fait à sa portée. Elle s’est plus que consolée en double puisqu’elle y a remporté son premier titre sur le grand circuit. Elle a ensuite atteint les quarts de finale du $75.000 d’Albuquerque. Tête de série n°3 du $25.000 de Monterrey, Elise Mertens (cf photo) s’y est arrêtée en quart de finale. Elle a ensuite perdu au deuxième tour d’un $50.000 disputé dans la même ville avant de s’y imposer en double avec Ysaline Bonaventure.

Hélène Scholsen a dû abandonner au deuxième tour du $10.000 d'Engis mais a, tout de même, réussi à se hisser en finale du double. Elle a ensuite perdu d'entrée à Pétange face à Greetje Minnen, la future vainqueur. Britt Geukens a été battue d’entrée à Engis et lors de la deuxième étape d’une série de Future à Sharm El Sheikh. Mais lors de la première, elle a atteint les quarts de finale en simple et a remporté le double.

Viktoria Smirnova est sortie des qualifications du $10.000 d’Engis mais a été battue au premier tour du tableau final par la 5e tête de série. Elle a ensuite pris part aux qualifications du $25.000 d’Alphen-aan-den-Rijn et du $50.000 de Saint-Malo. Eliminée d’entrée au Pays-Bas, elle a franchi un tour en Bretagne ce qui lui rapporte un point WTA. Sa sœur Anastasia a atteint le même stade dans ce tournoi mais elle a remporté un deuxième point en sortant des qualifications à Alphen. A Engis, elle avait été contrainte à l’abandon d’entrée.

Joris De Loore Moyen

Sans être vraiment mauvais, Germain Gigounon enchaine les mois en demi-teinte depuis le début de l'été. Très largement dominé au premier tour du Challenger d'Alphen-aan-den-Rijn, il a été battu au deuxième tour de ceux de Kenitra et de Sibiu. Il était, à chaque fois, tête de série. Joris De Loore (cf photo) n'a disputé qu'un seul tournoi en septembre, à Arlon. Il a été battu d'entrée par la 7e tête de série.

Alexandre Folie a également disputé le tournoi lorrain et y a été éliminé au deuxième tour par Clément Geens. A Middelkerke, il a ensuite été contraint à l'abandon d'entrée. Julien Dubail a, lui aussi été battu au pemier tour à Middelkerke. Il était troisème tête de série.

Après avoir remporté le premier tour de ce même tournoi, Chris Heyman a été contraint à l'abandon au second face à Laurens Verboven. Mauvaise nouvelle, il s'agit d'une entorse. Il sera donc indisponible quelques semaines. La fin de tournée belge n'a pas vraiment été fructueuse pour Jonas Merckx qui a échoué au premier tour à Arlon et au second à Middelkerke.

Benjamin D’Hoe a perdu au premier tour de ces deux épreuves. A Arlon, il s'était toutefois extirpé des qualifications avant de n'être battu que par un Top 300. Arnaud Neveux a été battu d'entrée dans les tableaux qualificatifs de ces deux tournois.

Après avoir truster le fond du classement de ces carnets de notes en alignant les défaites au premier tour, Klaartje Liebens a, un peu, retrouvé le sourire en septembre. Pas au $15.000 de Pétange où elle a, de nouveau, chuté d'entrée. Mais plutôt au $25.000 de Redding, aux Etats-Unis, où elle s'est hissée en quart de finale. Ce n'est pas encore la panacée mais pareil résultat ne lui était plus arrivé depuis le mois de février. De quoi retrouver un peu de confiance.

Steffi Distelmans n'a disputé qu'un seul tournoi en septembre, au $10.000 de Prague. Elle y a été battue au premier tour. Catherine Chantraine a franchi un tour à Engis ainsi que lors des qualifications du $100.000 de Biarritz. Elle a, par contre, perdu d'entrée en qualifs au $50.000 de Saint-Malo et au $25.000 de Bucha.

Morgane Michiels a perdu contre Catherine à Engis et c'était son unique tournoi du mois de septembre. India Maggen a, pour sa part, disputé le tournoi d'Engis et deux $10.000 à Santa Margherita di Pula. Elle a été battue à chaque fois au premier tour mais a atteint la finale du double dans la deuxième épreuve sarde.

Mathilde Devits a été battue d'entrée lors de deux tournois à El Kantaoui. Un résultat plutôt faible, légèrement masqué par une demi en double. En simple, Mikhaela Boev n'a disputé que le $10.000 de Sozopol. Elle en est sortie des qualifications mais a été éliminée au premier tour.

Kirsten Flipkens Insuffisant

Kirsten Flipkens (cf photo) semblait retrouver une partie de son tennis en août. Mais ce n'était apparemment qu'un mirage. Après une élimination assez sévère au premier tour de l'US Open, elle a renoncé à disputer la saison asiatique en raison d'un kyste au poignet. Elle espérait revenir pour les tournois de Linz et de Luxembourg, en octobre, mais il est plus vraisemblable qu'on ne la verra plus avant 2016.

Zizou Bergs Jeunes

Dès la fin des grandes vacances, l'activité de nos jeunes joueurs ralentit nettement. Chez les juniors, le seul à s'être un peu démarqué est Arnaud Destrebecq qui a atteint les demi-finales du Grade 3 de Limassol et les quarts du Grade 4 de Larnaca.

Chez les moins de 16 ans, Manon Meulenberg a disputé une nouvelle demi-finale, au Catégorie 2 de Steinfort. Elle a aussi remporté ce tournoi en double. Chez les moins de 14 ans, Romain Faucon et Noah Martens ont atteint les quarts de finale du Catégorie 3 de Kockelscheuer et ne se sont arrêtés qu'en finale du double. Romain a également disputé la finale du double à Untervaz (Cat. 2).

Mais dans ces deux catégories, c'est évidemment le Championnat de Belgique (Coupe de Borman), ainsi que les championnats VTV (Feest van de Jeugd) qui monopolysent l'attention en septembre. Zizou Bergs (cf photo) y a été le grand vainqueur et est devenu, pour la première fois, à la fois Champion de Flandre puis Champion de Belgique des 16 ans et moins. Axana Mareen a également réalisé ce doublé en surprenant la favorite Gitte Heynemans en finale de la De Borman.

En moins de 14 ans, Vicky Van De Peer, déjà très en vue au mois d'août, est également devenue championne de Flandre et de Belgique. Chez les garçons, Briek Thijssen a remporté le championnat de sa région mais a échoué en finale de la De Borman, dominé par Gauthier Onclin, largement au-dessus du lot dans sa catégorie.