Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | National
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

Carnet de notes (novembre-décembre)

 

Voici donc ce qui sera le dernier Carnet de notes en version “écrite”. Dès le mois prochain, une version vidéo du Carnet de notes sera publiée sur notre chaine YouTube. En attendant, ce carnet concerne une période relativement creuse de l’année avec essentiellement des tournois Futures et les quelques derniers Challengers. Ca n’a pas empêché deux de nos joueurs de s’illustrer, chacun par un doublé.

Christopher Heyman Excellent

Joris De Loore est le premier d’entre eux. Une blessure l’ayant empêché de jouer durant les six premiers mois de l’année, Joris a disputé 6 tournois durant ces deux mois, pour rattraper le temps perdu. Le début de cette tournée a été plutôt mitigé : il s’est incliné d’entrée au $15.000 de Tipton avant de se hisser en demi de celui de Bath. Il est ensuite sorti des qualifications au Challenger d’Andria et a franchi un tour dans le tableau final. Joris a conclu sa saison par une superbe tournée de trois $10.000 à Doha où il a d'abord atteint une demi-finale avant de remporter les deux derniers tournois. Il a également décroché deux des trois titres en double. Cette très belle série permet à Joris de sauver une saison qui avait bien mal débuté.

Christopher Heyman (cf photo) lui aussi termine sa saison en trombe. Battu au deuxième tour de deux Futures à Casablanca en novembre, il a pris une pause de trois semaines avant de recommencer la compétition à Antalya. Une bonne décision car il y a remporté deux titres consécutivement et sans perdre le moindre set durant les deux semaines. Pourtant, le niveau y était plutôt bon puisque Chris a battu, lors de chacune des deux épreuves, un joueur classé non loin de la 300e place. De retour en Belgique, il a poursuivi sa série en s’adjugeant le tournoi 5 étoiles d’Alken, l’une des plus grosses compétitions nationales. Le voilà maintenant dans le Top 500 et il pourrait bien ne pas s’arrêter là car il a très peu de points à défendre avant fin avril.

Après une saison en demi-teinte, Sander Gille termine très fort. A Oslo, il a disputé la première finale en Future de sa carrière en battant le Français Escoffier, Top 500, en demi. Après un petit couac au premier tour à Tel Aviv, il se hissait encore en demi-finale d’un autre Future dans la capitale israélienne la semaine suivante. Il confirme par ailleurs ses aptitudes en double puisqu’il remporte ces trois épreuves et se hisse, en tant que 317e mondial, à la deuxième place du classement belge de la discipline.

Yanina Wickmayer Très bien

Il restait quelques épreuves du grand circuit en novembre. Notamment le Masters 1000 de Paris disputé par David Goffin. Le Liégeois y a atteint les huitièmes de finale avant de chuter lourdement contre Andy Murray. Il retrouve évidemment l’Ecossais trois semaines plus tard en finale de la Coupe Davis. Un match où il n’aura jamais vraiment la main non plus mais où il n’aura toutefois pas démérité. Deux jours plus tôt, il avait fait peur à toute la Belgique lorsqu’il s’était retrouvé mené deux sets à zéro par Kyle Edmund. Mais il avait démontré, à cette occasion, qu’il assumait pleinement son nouveau statut en serrant le jeu pour revenir. En double, il est également à créditer d’un bon match.

Ruben Bemelmans a été la belle surprise de ce week-end de Coupe Davis. Lancé dans le bain lors du premier jour face à Andy Murray, sur une terre-battue qui lui réussit pourtant rarement, il a crânement pris sa chance et bousculé l’Ecossais. Une prestation qu’on espère revoir en 2016. Début novembre, il s’était qualifié pour les demi-finales du Challenger d’Eckental et s’y était imposé en double. Sa défaite au premier tour à Mouilleron-le-Captif ne gâche pas ce beau mois d’ensemble.

Au Challenger de Mouilleron-le-Captif justement, Yannik Reuter s'est hissé dans le tableau final avant de franchir un tour contre un Top 200. Il a ensuite offert une belle résistance à Adrian Mannarino, 44e joueur mondial. La saison de Clément Geens s’est terminée par deux Futures en Estonie. Dans la capitale Tallinn, il s’est hissé en finale, la quatrième de l’année pour le jeune joueur du Centre AFT. Il a ensuite atteint un quart de finale à Parnu où il a été surpris par un invité local.

Avec Joris De Loore, Michaël Geerts est celui qui a le plus joué durant ces deux mois mais avec un peu moins de réussite tout de même. Après une élimination au deuxième tour à Tipton, il se hisse en quart de finale à Bath puis en demi à Tel Aviv (après avoir dû disputer les qualifications en raison d'une inscription tardive). Sa toute fin de saison est moins bonne puisqu'il perd au premier tour, toujours à Tel Aviv, puis deux fois au deuxième à Doha. Il se reprend en double en remportant trois titres. Alexandre Folie a, quant à lui, pris la route de Chypre. Il y a également atteint une finale, à Nicosie. Un résultat qu’il a d’ailleurs également réalisé en double. A Limassol, il a par contre été contraint à l’abandon d’entrée.

Jonas Merckx est allé finir sa saison au Koweit, pour deux Futures. A chaque fois, il est battu en quart de finale mais la deuxième semaine, c'était face à la première tête de série. Laurens Verboven a débuté ce double mois en sortant des qualifications à Bath avant d’accompagner Joris De Loore à Doha. Il y a remporté avec lui le double de la première épreuve dont il avait franchi le premier tour en simple. Lors des deux suivantes, il a atteint le tableau final via les qualifications et a, à nouveau, atteint le deuxième tour de la dernière.

Deux jeunes joueurs ont obtenu, in extremis, un classement ATP en remportant un match dans un Future. Maxime Pauwels y est parvenu à Casablanca, après être sorti des qualifications. La semaine suivante, toujours au Maroc, il perdait au dernier tour des qualifs. Dennis Bogaert est lui sorti du tableau préliminaire de ce dernier tournoi mais sans y briller ensuite. Il y est par contre parvenu à Antalya deux semaines plus tard où il s’est également qualifié avant de franchir un tour dans le tableau final. Ce n’était toutefois pas une première pour Dennis qui avait déjà obtenu un classement ATP en septembre 2013.

Après une très bonne tournée asiatique au début de l’automne, Yanina Wickmayer (cf photo) a conclu sa saison par une victoire dans un tournoi WTA 125 (sorte de pendant féminin des Challengers) à Carlsbad aux Etats-Unis. Bon, il est difficile de lui mettre la note maximale pour ce succès tant le tableau était faible, même pour une épreuve secondaire. Mais il n’empêche qu’aligner 5 victoires sans perdre un set fait toujours du bien au moral.

Comme je vous le disais lors de son portrait réalisé en octobre (cf portrait vidéo), Greetje Minnen visait le Top 400 pour la fin de l ’année. Un objectif élevé qu’elle a fini par atteindre suite à deux bons $25.000. Après être sortie des qualifications lors des deux épreuves, elle a franchi un tour dans le tableau final à Bath et a même poursuivi sa route jusqu’en demi-finale à Shrewsbury. Il s’agit évidemment de son meilleur résultat à ce niveau.

Deborah Kerfs termine bien sa saison. Elle a aligné deux deuxièmes tours à Santa Margherita di Pula et à Casablanca puis, surtout, deux demi-finales à Rabat et à Antalya. Depuis septembre, elle a atteint quatre fois les demi-finales (ou plus) en $10.000. Britt Geukens a aussi franchi un tour à El Kantaoui puis a atteint un quart de finale dans le port tunisien. En toute fin de saison, elle est partie disputer deux $25.000 en Inde. Battue en qualifications à Mumbai, elle s’est hissée dans le tableau final à Pune et y a même franchi un tour. Il s’agit, là aussi, de sa meilleur performance dans cette catégorie de tournoi.

Comme chez les garçons, deux joueuses belges sont entrées au classement pro durant les deux derniers mois de l’année. Eliessa Vanlangendonck, qui attendait depuis mai son troisième « point » nécessaire pour intégrer le ranking, y est parvenu à Antalya. Elle est sortie des qualifications dans deux $10.000 et a atteint le deuxième tour lors du premier. C’est à Sharm El Sheikh que Vicky Geurinckx y est parvenue. Lors d’une tournée de trois épreuves, elle a franchi le premier tour à deux reprises. Elle a également atteint deux fois la finale en double.

Yannick Mertens Bien

Yannick Mertens (cf photo) termine une longue tournée de Challengers en Asie par un deuxième tour à Hua Hin (qu'il ne perd qu'au tie-break du dernier set). Niels Desein a franchi lui aussi un tour dans un Challenger, à Eckental, après en être sorti des qualifications. La semaine suivante, il s'est incliné au premier tour à Ortisei. Il a enfin conclu sa saison par un Future à Jablonec où il a été battu par un qualifié en quart de finale.

La dernière tournée de Julien Dubail n'a pas été une grande réussite. A Sharm El Sheikh, il s'est fait battre au dernier tour des qualifications par un « Non classé » et, à Antalya, il a eu la malchance de tomber sur Christopher Heyman au premier tour. Heureusement, entre les deux, il a réalisé un bon résultat à Tel Aviv où il s'est hissé en quart du simple et a remporté le double. Romain Barbosa a terminé sa saison dès la deuxième semaine de novembre. A Tallinn, il a été battu dès le deuxième tour. Joran Vliegen a atteint un bon quart de finale à Oslo, un tournoi qu'il a remporté en double avec Sander Gille. Mais sa tournée à Antalya fut moins bonne puisqu'il y a aligné des éliminations au deuxième puis au premier tour.

Benjamin Dhoe a disputé une série de trois Futures à Antalya. La première semaine, il est sorti des qualifications et a passé un tour dans le grand tableau avant de bien résister au 300e mondial. La semaine suivante, il a, à nouveau, atteint le tableau final mais, la dernière semaine, il a été battu dès son premier match en qualifs. Victor Poncelet était, quant à lui, à Sharm El Sheikh. A deux reprises, il est sorti des qualifications. La troisième fois, il était directement admis dans le grand tableau. Malheureusement, il a été battu au premier tour les trois fois.

Après cette saison un peu décevante, Kirsten Flipkens a tenté de poursuivre sur sa bonne forme d'octobre en disputant deux WTA 125. Ca n'a pas trop bien réussi à Hua Hin où elle a été battue au premier tour. Elle s'est, par contre, bien mieux comportée à Taipei où elle s'est hissée en demi-finale après avoir bénéficié de l'abandon de Shvedova en quart.

Elise Mertens a également disputé quelques tournois en Asie pour finir sa saison. Après un quart de finale à Dubaï, elle a été battue par Babos (84e) au deuxième tour du WTA 125 de Taipei. Son moins bon résultat est son élimination au premier tour du $75.000+H de Toyota par la 240e mondiale. Par contre, lors de ses deux premiers tournois, elle a atteint la finale du double.

Elyne Boeykens a pris part aux deux $25.000 en Angleterre au mois de novembre. Lors du premier, à Bath, elle a atteint le deuxième tour où elle n'a été battue qu'en trois sets par la deuxième tête de série. Elle a également franchi le premier obstacle à Shrewsbury mais a ensuite été battue plus sèchement par une qualifiée.

C'est Klaartje Liebens qu'Elyne a battu au premier tour à Bath. Soucieuse de grapiller quelques points pour sauver une saison bien difficile, Klaartje a ensuite rejoué quelques $10.000. A Helsinki, elle s'est hissée en quart de finale. Elle a fait mieux encore à El Kantaoui où elle a atteint les demis. A Ortisei, par contre, elle a été battue d'entrée. Sofie Oyen a pris part aux deux $25.000 britanniques également mais a été battue au premier tour à chaque fois. A Bath, elle s'était extirpée des qualifications.

Hélène Scholsen a disputé les deux derniers tournois de sa saison à Sharm El Sheikh. Battue au premier tour de la première épreuve, elle a atteint les quarts de la seconde ainsi que la finale en double. Magali Kempen n'a joué qu'à Helsinki. Elle aussi s'est hissée en quart du simple et en finale du double.

Lors du $25.000 de Bratislava, Kimberley Zimmermann a tenté sa chance dans les qualifications. Facile vainqueur au premier tour, elle a été largement battue au deuxième. Catherine Chantraine a disputé deux derniers tournois au Maroc. Elle a perdu au premier tour à Casablanca mais s'est frayé un chemin jusqu'en quart à Rabat. Michaela Boev n'a disputé que le $25.000 d'Equeurdreville mais elle est parvenue à se hisser dans le tableau final.

Viktoria Smirnova a été battue au premier tour du $10.000 de Vinaroz et au dernier tour des qualifications de celui de Benicarlo. Elle s'est reprise en toute fin de saison à Antalya où elle a franchi un tour. Anastasia Smirnova a perdu au premier tour des deux épreuves espagnoles mais, à chaque fois, après être sortie des qualifications. Comme sa soeur, elle a gagné un match dans le tableau final d'Antalya. Enfin, Dorien Cuypers a disputé trois tournois au Maroc. Elle est sortie des qualifications des deux premières épreuves à Casablanca et a même franchi le premier tour de la seconde. Directement admise dans le tableau final à Rabat, elle y a, àa aussi, atteint le deuxième tour.

Steffi Distelmans Moyen

La finale de la Coupe Davis devait être une fête pour Steve Darcis. L'homme qui a apporté le point décisif en demi a pourtant vécu un petit cauchemar en cette fin de saison. Avec son coach hospitalisé, lui-même pas au mieux physiquement et peut-être trop d'attente de la part de Steve qui adore la Coupe Davis, les conditions n'étaient pas remplies pour qu'il preste à son niveau. Et de fait, il a été un ton en dessous lors du double. On lui souhaite de retrouver rapidement le sourire et la santé pour cette nouvelle année. Kimmer Coppejans n'a pas eu l'occasion de montrer ses capacités à Gand où il est resté sur le banc. Quelques semaines plus tôt, il avait terminé sa tournée sud-américaine par une défaite d'entrée à Guayaquil.

Germain Gigounon et Arthur De Greef n'ont, eux aussi, disputé qu'un seul match lors de ces deux derniers mois. Le Binchois a terminé une bien triste tournée asiatique en s'inclinant au premier tour à Hua Hin. Arthur, de son côté, est revenu en Europe mais a subi le même sort à Mouilleron-le-Captif. Tous les deux ont toutefois trop peu joué pour que je leur attribue la cote minimale.

Comme Clément Geens, Omar Salman a conclu sa saison en Estonie. Battu au premier tour à Tallinn, il a ensuite atteint le deuxième tour à Parnu. Stijn Meulemans a, quant à lui, franchi le premier tour lors de deux Futures à Casablanca. La première semaine, il a été battu par le n°1 du tableau. La seconde, c'est lui qui était tête de série.

Sorti des qualifications lors de la première étape d'une tournée de deux Futures à Heraklion, Loic Juszczak a bénéficié de l'abandon de la première tête de série pour se hisser au deuxième tour. La semaine suivante, il a été battu dès son entrée en qualifs. Arnaud Neveux et Thibault Saive ont disputé les qualifications de deux Futures à Antalya. Arnaud a aligné un troisième et un deuxième tour. Après avoir atteint le tableau final de la première étape, Thibault s'est incliné au premier tour des qualifs de la deuxième.

Tête de série n°4 à Bath, Marie Benoit y a franchi un tour avant d'être battue en deux sets. A Shrewsbury, elle a été sortie d'entrée par Elyne Boeykens. Steffi Distelmans (cf photo) a terminé sa saison par trois $10.000 à El Kantaoui. Elle a été battue deux fois au deuxième tour et une fois au premier mais à chaque fois contre des têtes de série et dans des matchs assez serrés.

India Maggen a encore disputé trois épreuves en Espagne. Battue au premier tour du tableau final à Vinaroz, elle est sortie des qualifications à Benicarlo. A Castellon, elle a chuté dès son entrée en qualifs. Morgane Michiels a conclu sa première saison complète à Antalya. En trois épreuves, elle n'a remporté qu'un match. Elle a clairement les armes pour faire beaucoup mieux l'an prochain.

Maxime Authom Insuffisant

Seul joueur à obtenir la note minimale, Maxime Authom (cf photo) est aussi le seul à avoir disputé plus d'un match... et à ne pas avoir engrangé la moindre victoire. Aux Challengers d'Eckental et de Mouilleron-le-Captif, il a été battu d'entrée à chaque fois. En Allemagne, il était opposé au Top 100 Marsel Ilhan. Mais sa défaite contre Yannik Reuter en France est plus inquiétante.

Seppe Cuypers Jeunes

La saison des jeunes s’est achevée, pour la plupart de nos espoirs, au Grade 4 du TC Heiveld à Sint-Katelijne-Waver. C’est en tout cas là qu’ils y ont obtenu leurs derniers bons résultats. Chez les filles, Lara Salden y a remporté son quatrième titre de la saison, plutôt difficilement puisqu’elle a cédé trois sets lors de ses quatre dernières rencontres, notamment en demi-finale contre Chelsea Vanhoutte.

Chez les garçons, c’est Seppe Cuypers (cf photo) qui s’est imposé pour remporter, lui aussi, son quatrième titre ITF. Le tournoi a très bien réussi à nos joueurs puisque Seppe a également remporté le double avec Matthieu Bouwen alors qu’Arnaud Destrebecq s’est hissé en demi en simple et que Théo Van de Weghe et Charles Tzicas se sont arrêtés en quart. A noter qu’Arnaud a également atteint les quarts de finale au Grade 5 de Liverpool deux semaines plus tard.

Dans les catégories d’âges inférieurs, la saison est terminée depuis bien longtemps déjà mais certaines épreuves, comptant pour la saison 2016, ont déjà eu lieu. C’est le cas du « Catégorie 3 » de Farum où Romain Faucon s’est qualifié pour les quarts de finale.