Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | Belgian Circuit
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

L’Année 2014 au féminin (2e partie)

Quatrième et dernière partie de notre compte rendu mois par mois : l’année au féminin, de juillet à novembre.

Juillet

Les choses ne s’arrangent pas pour Serena Williams (n°1). Battue précocement à l’Open d’Australie et à Roland-Garros, elle est surprise par Alizé Cornet (n°25) au troisième tour de Wimbledon malgré un premier set largement dominé. Quelques jours plus tard, elle se présente très affaiblie pour disputer le deuxième tour du double avec sa sœur et est contrainte à l’abandon après trois jeux, visiblement incapable de mettre un pied devant l’autre.

Comme à Paris, les têtes de série s’écroulent et seules deux des huit premières sont au rendez-vous des quarts de finale. Et c’est l’une des deux, Petra Kvitova (n°6) qui va au bout et soulève un deuxième trophée à Wimbledon, trois ans après le premier. Après deux premiers tours faciles contre Andrea Hlavackova et Mona Barthel, la Tchèque connaît sa plus grosse frayeur au troisième tour. Elle se sort de justesse du piège tendu par Venus Williams (n°30). Elle ne connaît plus d’autres difficultés par la suite contre Shuai Peng, ses compatriotes Barbora Zahlavova Strycova et Lucie Safarova (n°23). En finale, Kvitova enraye la belle mécanique d’Eugénie Bouchard (n°13) et ne lui laisse que trois jeux. Après ses demi-finales à Melbourne et Paris, la jeune Canadienne atteint là sa première finale en Grand-Chelem. Vainqueur de Daniela Hantuchova, Silvia Soler-Espinosa et Andrea Petkovic (n°20), elle met un terme au beau parcours de Cornet en huitième. Elle prend ensuite la mesure d’Angélique Kerber (n°9) et de Simona Halep (n°3), tombeuse en quart de Sabine Lisicki (n°19), la finaliste 2013.

Côté surprise, Na Li (n°2), toujours en délicatesse avec son genou, s’incline au troisième tour contre Zahlavova Strycova, qui domine ensuite également Caroline Wozniacki (n°16). Agnieszka Radwanska (n°4) est inexistante en huitième face à la spécialiste du gazon Ekaterina Makarova (n°22). Maria Sharapova, toujours aussi peu à l’aise sur gazon, échoue également en huitième contre Kerber alors que Jelena Jankovic (n°7), carrément allergique à la surface, perd d’entrée contre Kaia Kanepi. Victoria Azarenka (n°8), absente tout le printemps en raison d’une blessure au pied, est trop tendre pour la Serbe Bojana Jovanovski au deuxième tour. Cette hécatombe permet à la Tchèque Lucie Safarova d’atteindre sa première demi-finale à 27 ans. En route, elle prend notamment la mesure de Dominika Cibulkova (n°10) et de la jeune Tereza Smitkova en huitième.

Kirsten Flipkens (n°24) dispute un bon tournoi. Elle bat au premier tour l’Autrichienne Tamira Paszek, issue des qualifications mais spécialiste du gazon, avant de dominer Lourdes Dominguez Lino au deuxième. Elle échoue au troisième contre Kerber non sans lui prendre le premier set. Alison Van Uytvanck remporte son premier match en Grand-Chelem contre Monica Niculescu avant de tenir tête à Cibulkova jusqu’à 8/6 au troisième set. Yanina Wickmayer élimine Sam Stosur (n°17), peu adroite sur gazon en général, avant de tomber sous les coups de la jeune Croate Ana Konjuh.

Août

En pause (à l’exception de quelques épreuves « International ») durant trois semaines, le circuit reprend ses droits à Stanford. Ce tournoi permet à Serena Williams (n°1), déjà gagnante en 2011 et 2012, de retrouver des couleurs après une première partie de saison bien terne et sauvée du naufrage par ses titres à Miami et à Rome. Elle domine, en demi et en finale, les Allemandes Andrea Petkovic (n°8) et Angélique Kerber (n°3). Cette dernière s’était échappé de justesse du piège tendu par l’Américaine Varvara Lepchenko en demi.

Serena (n°1) n’a pu confirmer son regain de forme lors du tournoi « Premier 5 » de Montréal. Elle s’est péniblement hissée en demi-finale après un match très serré contre Caroline Wozniacki (n°11) qui a mené 6/4-4/2. En demi, la première mondiale a ensuite échoué, également en trois sets, face à sa sœur Venus qui ne l’avait plus battue depuis février 2009. C’est Agnieszka Radwanska (n°3) qui remporte la finale assez facilement le lendemain. La Polonaise, plutôt effacée depuis le début de la saison, gagne enfin son premier titre de 2014. Avant la finale, elle avait perdu un set contre Sabine Lisicki en huitième et battu facilement Victoria Azarenka (n°8) en quart. En demi, elle a eu besoin de deux tie-breaks pour prendre la mesure d’Ekaterina Makarova. La Russe avait éliminé Petra Kvitova (n°2) en huitième alors que Maria Sharapova (n°4) s’était arrêtée au même stade face à Carla Suarez Navarro (n°14).

Serena Williams reprend sa marche victorieuse à Cincinnati, une épreuve qu’elle n’avait curieusement jamais remporté jusqu’ici. Tête de série n°1, elle y bat assez facilement Ana Ivanovic (n°9) en finale. Serena n’est inquiétée que lors de son entrée en lice contre Sam Stosur, qui la pousse deux fois au tie-break, et en demi-finale contre Caroline Wozniacki (n°12) qui lui prend le premier set. La Danoise confirme son regain de forme lors de ce tournoi, éliminant notamment Angélique Kerber (n°6) en huitième et Agnieszka Radwanska (n°4) en quart. De son côté, Ana Ivanovic ne perd qu’un set avant les demi-finales, face à Svetlana Kuznetsova au troisième tour. Dans le dernier carré, elle prend la mesure de Maria Sharapova (n°5) qui, elle-même, avait éliminé Simona Halep (n°2) dans un duel à couteaux tirés en quart. L’Ukrainienne Elina Svitolina se fraye un chemin jusqu’en quart, grâce surtout à une victoire face à Petra Kvitova (n°3).

Un peu empruntée depuis sa victoire à Wimbledon, Petra Kvitova (n°2) retrouve son meilleur niveau à New Haven où elle s’impose sans perdre le moindre set. L’opposition y était relativement faible après l’hécatombe des favorites. La Tchèque, seule tête de série encore en lice en quart de finale, domine Sam Stosur (tombeuse d’Eugénie Bouchard, n°3) en demi et Magdalena Rybarikova. La Slovaque, qui atteint là sa première finale de la saison, avait éliminé Simona Halep (n°1) au deuxième tour et la jeune Italienne Camila Giorgi en demi.

Septembre

Loin de son meilleur niveau lors des trois premiers Grand-Chelems de la saison, Serena Williams (n°1) retrouve sa sérénité et s’impose à l’US Open sans perdre un set. Comme à Paris et à Londres, les principales favorites sortent rapidement du tournoi et la première mondiale se retrouve seule membre du Top 8 qualifiée pour les quarts de finale.

Serena se promène donc dans un tableau dégagé face à Taylor Townsend, Vania King, Varvara Lepchenko, Kaia Kanepi, Flavia Pennetta (n°11), Ekaterina Makarova (n°17) et Caroline Wozniacki (n°10). La Danoise, dispute là sa deuxième finale majeure, cinq ans après la première, déjà à New-York. Pour y arriver, elle prend la mesure de Magdalena Rybarikova, Aliaksandra Sasnovich, Andrea Petkovic (n°18), Maria Sharapova (n°5, la seule à lui prendre un set), Sara Errani (n°13) et Shuai Peng.

La Chinoise, tombeuse d’Agnieszka Radwanska (n°4) au deuxième tour, se hisse pour la première fois en demi-finale d'un Grand-Chelem en battant également Lucie Safarova (n°14) en huitième et la toute jeune Suissesse Belinda Bencic en quart. Souffrant de la chaleur, elle est contrainte à l’abandon lors de sa demi-finale. La grosse surprise de la première semaine est l’élimination de Simona Halep (n°2) par Mirjana Lucic-Baroni au troisième tour. L’ancien enfant prodige retrouve la deuxième semaine d’un Grand-Chelem pas moins de 15 ans après sa seule autre apparition (elle était en demi-finale à Wimbledon en… 1999 !) Petra Kvitova (n°3) et Angélique Kerber (n°6) doivent s’avouer vaincues au même stade, respectivement par la jeune Serbe Aleksandra Krunic et par Bencic.

La Suissesse, également tombeuse de Jelena Jankovic (n°9), domine aussi Yanina Wickmayer dès le premier tour. La performance d’ensemble des Belges est d’ailleurs catastrophique puisque Kirsten Flipkens et Alison Van Uytvanck sont également battue d’entrée. La première par Sara Errani, future quart de finaliste, et la seconde par Lepchenko.

Après l’US Open, le circuit se déplace en Asie. A Tokyo, Caroline Wozniacki (n°2) et Ana Ivanovic (n°3), deux joueuses très en vue durant l’été, se retrouvent en finale. C’est la Serbe qui s’y impose en deux sets. En demi-finales, elle avait pris le meilleur sur Angélique Kerber (n°1) alors que la Danoise battait, en trois sets, l’Espagnole Garbine Muguruza, qui avait un peu disparu depuis son beau parcours à Roland-Garros.

Le tout nouveau tournoi de Wuhan, classé « Premier 5 » voit la victoire de Petra Kvitova (n°3) face à Eugénie Bouchard (n°6) en deux sets en finale. La Tchèque connaît sa plus grosse frayeur en huitième de finale face à sa jeune compatriote Karolina Pliskova. Elle domine ensuite un peu plus facilement Caroline Garcia en quart et Elina Svitolina en demi. De son côté, Bouchard a pris la mesure d’Alizé Cornet et de Caroline Wozniacki (n°8). Serena Williams (n°1) fait son retour après son triomphe à New-York mais, malade, elle abandonne d’entrée contre Cornet. Plusieurs surprises émaillent le tournoi. Ainsi, Simona Halep (n°2) est éliminée dès son entrée en lice contre Garbine Muguruza tout comme Agnieszka Radwanska (n°5) contre Garcia. Maria Sharapova (n°4) est battue en huitième par Timea Bacsinszky.

Petra Kvitova (n°3) poursuit sur sa lancée lors du dernier « Premier Mandatory » de la saison à Pékin mais elle doit cette fois baisser pavillon en finale au bout d’une lutte acharnée face à Maria Sharapova (n°4). La Russe n’avait pas perdu un set auparavant, s’imposant facilement face à Svetlana Kuznetsova en quart et Ana Ivanovic (n°9) en demi. Kvitova a bénéficié du forfait de Venus Williams en huitième avant de battre Roberta Vinci en quart et Samantha Stosur en demi. L’Australienne, tombeuse de Caroline Wozniacki (n°6) et Alize Cornet, a eu la chance de voir Serena Williams (n°1), touchée au genou gauche, renoncer à disputer leur quart de finale. Dans l’autre extrémité du tableau, Ivanovic a elle aussi bénéficié d’un forfait en quart, celui de Simona Halep (n°2). Auparavant, elle avait battu Sabine Lisicki, tombeuse d’Eugénie Bouchard (n°8). Agnieszka Radwanska (n°5) a été battue au deuxième tour par Vinci et Angélique Kerber (n°7) au troisième par Kuznetsova.

Octobre

La dernière épreuve importante du circuit régulier se dispute à Moscou. Elle décide généralement des dernières places à attribuer pour les Masters. Le Top 8 de fin d’année étant déjà décidé, les trois premières têtes de série de l’épreuve se retrouvent "étonnamment" au tapis dès leur entrée en lice. Cela permet à Anastasia Pavlyuchenkova (n°6) de remporter son deuxième titre de la saison après Paris en février. Elle s’impose facilement en demi face à la qualifiée tchèque Siniakova. En finale, elle prend le meilleur sur la surprenante Roumaine Irina-Camelia Begu, tombeuse de Lucie Safarova (n°4) en demi.

Remise de ses soucis de santé, Serena Williams (n°1) termine l’année en beauté en remportant, pour la troisième année consécutive, le Masters (disputé à Singapour). Si elle dispose facilement de Simona Halep (n°4) en finale, le tournoi est loin d’être facile pour la première joueuse mondiale puisqu’elle ne s’impose que 8/6 au tie-break du dernier set en demi contre Caroline Wozniacki. Pire, Serena doit sa place en finale à l’extrême fair-play de Halep. La Roumaine a en effet humilié l’Américaine 6/0-6/2 lors de leur match de poule et aurait pu éliminer définitivement sa rivale en perdant en deux sets face à Ana Ivanovic lors du tout dernier match. Mais en se battant pour accrocher une manche, elle éliminait la Serbe et remettait Williams dans le parcours. Eugénie Bouchard, épuisée par une longue saison, ne parvenait pas à prendre un set dans ce groupe. Dans l’autre poule, Wozniacki termine invaincue. La deuxième place échoit à Agnieszka Radwanska au nombre de sets remportés après avoir battu Petra Kvitova (n°3) mais échoué en trois sets contre Maria Sharapova (n°2).

Au Masters bis de Sofia, c’est Andrea Petkovic (n°4) qui s’impose face à Flavia Pennetta (n°3) en finale. L’Allemande termine deuxième de son groupe à égalité avec Carla Suarez Navarro mais derrière au nombre de set. Elle devance Dominika Cibulkova (n°2) et Tzvetana Pironkova. En demi, elle bat Garbine Muguruza qui avait terminé en tête de son groupe après ses victoires sur Pennetta, Ekaterina Makarova (n°1) et Alize Cornet.

Novembre

La finale de la Fed Cup entre l’Allemagne, vainqueur en 1987 et 1992, et la République Tchèque, qui a remporté le trophée 6 fois dont les deux dernières en 2011 et 2012, s’annonce, sur le papier, assez serrée. Les quatre joueuses de simple se tiennent en effet dans un mouchoir de poche, entre la 4e et la 16e place mondiale. Devant leur public, les Tchèques ne vont toutefois pas laisser planer le doute très longtemps. Dès le samedi, elles mènent 2/0 après une victoire logique de Petra Kvitova sur Andrea Petkovic et une, nettement plus décisive, de Lucie Safarova contre Angélique Kerber, leader de l’équipe allemande. Les deux fois sans perdre un set. Kerber se reprend le dimanche pour accrocher Kvitova pendant trois sets mais la gagnante de Wimbledon émerge tout de même en fin de partie pour offrir à son pays une troisième victoire en quatre ans. Le double, joué sans enjeu, voit les Allemandes Julia Goerges et Sabine Lisicki réduire le score face à Andrea Hlavackova et Lucie Hradecka. Pas de quoi gâcher la fête à Prague. L’équipe locale est en effet de loin la meilleure équipe de la planète.