Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | Belgian Circuit
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

Carnet de notes (août)

 

Pour cette deuxième partie de l’été, aucun joueur n’a largement dominé les autres belges comme ce fut le cas en juillet. Ils étaient toutefois nombreux à réaliser quelques très bonnes performances. Par contre, il n’y a eu que quatre titres en simple, trois Futures et un ITF féminin.

Julien Cagnina Excellent

C’était attendu mais le plus dur, en tennis, est souvent de confirmer : Julien Cagnina (cf photo) est définitivement le meilleur Belge de l’été sur le circuit Future. A son titre remporté à Heist en juillet, il a ajouté un deuxième succès (à Coxyde, le 4e de sa carrière), une finale à Huy et une demi à Eupen. De nombreuses blessures ont, jusqu’ici, empêché son talent de s’exprimer. Ce premier été sans pépin va lui permettre de franchir un pallier et de disputer plus de Challengers dans les prochains mois.

 Vainqueur à Eupen de son 8e titre Future, Steve Darcis retrouve le sourire après une année bien noire. Deux semaines plus tard, il se hissait dans le tableau final de l’US Open et poussait même le Slovaque Klizan, 65e mondial, au cinquième set. Steve est en bonne voie pour réaliser son objectif, à savoir retrouver sa place sur le circuit ATP d’ici un an.

 Pour Omar Salman, le chemin vers le Top 100 est plus long. Le Bruxellois a toutefois démontré, en ce mois d’août, qu’il avait les moyens d’y parvenir à terme. Battu au deuxième tour à Eupen, il a été contraint à l’abandon au premier tour à Coxyde (après avoir remporté deux matchs de qualification par… abandon !) C‘est à Huy qu’il s’est vraiment révélé en se hissant, pour la première fois de sa carrière, en demi-finale d’un Future. La semaine suivante, à La Panne, il se glissait encore en quart de finale. Il devrait, en principe, faire son entrée dans le Top 1000 lundi.

 Après quatre années complètes de professionnalisme, Steffi Distelmans a remporté le premier titre ITF de sa carrière, au $10.000 d’Oldenzaal. En chemin, elle s’est débarrassée de l’Allemande Morderger, 2e tête de série et 412e mondiale ce qui constitue la deuxième meilleure performance en carrière de la Brabançonne. Steffi avait, auparavant, été battue au deuxième tour des qualifs du $25.000 de Coxyde et au premier de celles de Westende. Au lendemain, elle a perdu d’entrée au $10.000 de Rotterdam. Mais ces performances moins probantes n’atténuent en rien la joie de cette première victoire.

 Cette sensation, Sofie Oyen l’a connue dès ses 18 ans. Peu de temps après, elle obtenait le meilleur classement de sa carrière (proche du Top 400). Elle a ensuite préféré prendre le chemin des Etats-Unis pour entamer des études et ses résultats sur le circuit s’en sont largement ressenti, jusqu’à la faire sortir du classement à la fin de la saison précédente. C’est avec son diplôme en poche que Sofie a débuté son été 2014 sur le circuit belge. Elle n’a pas été loin de renouer avec le succès puisqu’elle s’est hissée en finale du $15.000 de Wanfercée-Baulet après être sortie des qualifications. Quelques heures après une finale très éprouvante, elle a dû disputer les qualifications du $25.000 de Fleurus où elle a logiquement jeté l’éponge au bout de six jeux. Les organisateurs auraient été bien avisés de lui octroyer une wild-card qu’elle méritait largement.

India Maggen Très bien

David Goffin aurait eu bien du mal à égaler les performances qu’il a réalisées en juillet. Mais son mois d’août, pour moins spectaculaire qu’il fut, n’en a pas moins été très solide. Encore obligé de passer par les qualifications à Winston-Salem, il a rejoint le tableau final et ne s’y est arrêté qu’en quart (c’est Jerzy Janowicz, en pleine réussite, qui a mis un terme à la série de 25 victoires du Liégeois). A l’US Open, David a ensuite remporté deux matchs en trois sets (notamment contre Sousa, 38e mondial) avant de bien résister à Grigor Dimitrov lors du troisième.

 Pour la première fois de sa carrière, Niels Desein a réussi, à l’US Open, à se hisser dans le tableau final d’un Grand-Chelem. Il a remporté, avec autorité, trois matchs compliqués en qualifications mais n’a vraiment pas fait le poids contre David Goffin au premier tour. Le début de son mois avait été perturbé par une blessure et un abandon d’entrée lors du Challenger de Prague. Il n’avait ensuite plus joué jusqu’à son très beau parcours new-yorkais.

 Arthur De Greef a débuté son mois d’août par un très bon quart de finale au Challenger de Meerbusch (le troisième de sa carrière à un tel niveau). Il a ensuite été battu deux fois en demi-finale des Futures d’Oldenzaal et de Rotterdam. Engagé dans les mêmes tournois, Yannick Mertens a d’abord été battu au deuxième tour à Meerbusch et à Oldenzaal. Il s’est  ensuite imposé au Future de Rotterdam, signant ainsi son quinzième titre dans cette catégorie.

 Absent du classement ATP depuis deux ans, Stijn Meulemans y est revenu à la faveur de deux deuxièmes tours (après être sorti des qualifications) à Coxyde et à Huy. Il a perdu au troisième tour du tableau préliminaire à Ostende et à La Panne.

 Ysaline Bonaventure est passée tout près d’une note d’excellence. Sa finale lors du $25.000 de Westende, associée à ses deux titres en double à Coxyde et Westende, aurait normalement dû lui permettre d’y accéder. Mais des défaites prématurées en simple à Coxyde (premier tour) et à Mamaia (deuxième), face à des joueuses pourtant à sa portée, rabaissent un peu sa performance. L’ensemble est tout de même plutôt positif.

 Partenaire d’Ysaline lors de sa victoire en double à Westende, Elise Mertens s’est également imposée au $15.000 de Wanfercée-Baulet. En simple, elle a échoué d’entrée à Westende et au deuxième tour à Wanfercée mais elle s’est hissée en quart de finale à Fleurus. Ce n’est que la troisième fois qu’elle atteint ce niveau dans un $25.000. Egalement en quart dans ce tournoi, Klaartje Liebens n’avait, quant à elle, jamais atteint ce stade dans un tournoi de ce niveau. La Tirlemontoise avait aussi disputé les quarts de finale à Wanfercée-Baulet mais a été battue d’entrée lors des $25.000 de Coxyde et de Woking.

 Débutée en juillet, la tournée en Géorgie (à Telavi plus exactement) d’India Maggen (cf photo) s’est achevée par un quart de finale en simple et une finale en double lors du deuxième tournoi, puis par une demi en simple lors de l’ultime épreuve. Ce n’est que la deuxième demi-finale professionnelle d’India qui a ensuite encore atteint le dernier tour des qualifs à Fleurus. A 17 ans, Morgane Michiels a signé quelques jolies performances en août. Elle a atteint le deuxième tour des qualifs au $25.000 de Coxyde puis le troisième à celui de Westende (avec, au passage, un premier succès contre une Top 500). Au $15.000 de Wanfercée-Baulet, elle a encore battu une Top 500 dans le tableau final puis est passée tout près de battre la 266e mondiale au premier tour de Fleurus. Enfin, en franchissant le premier tour à Wanfercée-Baulet (après être sortie des qualifications), Margaux Brabant s’est assuré une entrée dans le classement WTA ce lundi. Elle avait, au préalable, été battue en qualifs à Vienne et à Innsbruck.

Yannik Reuter Bien

Ruben Bemelmans peut être plutôt satisfait de sa série de Challengers nord-américains. Après déjà deux bons résultats en juillet, il a enchainé avec un bon quart à Aptos, où il s’est également imposé en double. Malheureusement, son élimination au deuxième tour des qualifications de l’US Open affaiblit son bilan estival.

 Yannik Reuter (cf photo) a disputé deux quarts de finale en Future, à Appiano et à Este. Lors du premier, il a également disputé la finale en double. Ces résultats sont plutôt corrects même s’il a, chaque fois, perdu contre un joueur moins bien classé que lui.

 Le mois d’août de Jonas Merckx a été un cran moins bon que celui de juillet avec un seul quart de finale à se mettre sous la dent (à Coxyde) et des éliminations au deuxième tour à Eupen et au premier à La Panne. Après trois mauvais résultats sous la forme de défaites au premier tour à Eupen, Coxyde et Huy, Julien Dubail s’est très bien repris en se hissant en finale à La Panne, la deuxième de son été après Havré.

 Alexandre Folie a, de son côté, disputé sa troisième demi-finale de l’été à La Panne. Il avait, auparavant, été battu aux premiers tours à Coxyde (après être sorti des qualifs) et à Helsinki.  Après une élimination au premier tour (contre Julien Cagnina) à Coxyde, Sander Gille s’est imposé en double et a préféré s’envoler pour le Gabon que de poursuivre dans les Futures belges. Il en est revenu avec deux quarts de finale et des éliminations contre des joueurs bien mieux classés que lui.

 Michaël Geerts poursuit sa progression. Sorti des qualifs à Eupen et à Coxyde, il a franchi le premier tour dans ce dernier tournoi. Il a réitéré cette performance à Huy (où il disputait le tableau final directement) puis a été battu d’entrée à La Panne avant d’y atteindre la finale du double aux côtés de James Storme. Ce dernier n’a disputé que les seuls tournois de Coxyde et de La Panne et il a, les deux fois, franchi le premier tour. Romain Bogaerts a dû abandonner lors des deux tournois qu’il a disputés, à Coxyde et à Huy. Il était toutefois sorti des qualifications lors du premier et avait franchi le premier tour du second.

 Pas trop en réussite depuis le début de l’été, Simon Stevens a remporté deux points ATP en août, à Eupen et à La Panne. Il a, par contre, été battu au premier tour à Coxyde (après être sorti des qualifs) et à Huy. Louis Cant l’a imité en franchissant un tour à Coxyde et à La Panne.

 Battue pour la troisième fois de la saison (!!!)  par Casey Dellacqua à Montréal, Kirsten Flipkens a réalisé de bien meilleures performances à Cincinnati (où elle a franchi un tour avant de perdre contre Halep) et à New Haven (où elle s’est hissée en quart en battant Petkovic). Elle n’a pas grand-chose à se reprocher non plus à l’US Open où elle a hérité d’un tirage au sort bien compliqué avec Sara Errani, future quart de finaliste.

 Yanina Wickmayer n’a pas non plus à rougir de ses parcours à Montréal et à Cincinnati où elle est sortie des qualifications en battant des joueuses dangereuses avant d’échouer au premier tour contre des joueuses plus fortes qu’elle. De même à l’US Open où, elle aussi, elle a échoué d’entrée face à une future quart de finaliste. Le plus gros bémol de son mois de juillet est à New Haven o ù elle a perdu au deuxième tour des qualifications.

 Deborah Kerfs a réalisé un très beau parcours en début de mois, à Coxyde. Elle y est sortie des qualifications avant de franchir le premier tour du tableau final, une première pour elle en $25.000. La suite a été un peu plus faible sans être mauvaise pour autant. A Westende, elle a perdu au premier tour (contre une ancienne Top 100), à Wanfercée-Baulet au deuxième et à Fleurus au dernier tour des qualifs. Battue au deuxième tour des qualifications à Coxyde, Catherine Chantraine s’est hissée dans le tableau final à Westende. Elle a ensuite été battue d’entrée à Wanfercée-Baulet puis au deuxième tour à Rotterdam.

 En $25.000, Hélène Scholsen a calé en qualifs. Au premier tour à Coxyde et au deuxième à Westende. Elle a ensuite atteint le tableau final à Wanfercée-Baulet (via un repêchage) et à Rotterdam où elle a même franchi le premier tour. Magali Kempen a connu le même parcours lors des trois premières épreuves, si ce n’est qu’elle s’est qualifiée pour le tableau final de Wanfercée-Baulet sur le terrain… en battant Hélène. Elle a ensuite reçu une invitation pour le $25.000 de Fleurus où elle a offert une bien jolie résistance àla Française Foretz, ex-62e mondiale. La fin du match a par contre été perturbée par une grosse erreur d’arbitrage où Magali n’a pas fait preuve d’un grand sens du Fair-Play. Dommage.

 Elyne Boeykens revient petit à petit dans le coup, en ce mois d’août. Battue au premier tour des qualifs de Coxyde et au deuxième de celles de Westende, elle a atteint le dernier tour à Oldenzaal (où elle a disputé la finale du double) et s’est même qualifiée à Rotterdam. Elena Van Der Sypt s’est blessée dès son premier match en qualifs à Coxyde, alors qu’elle réalisait une bonne rencontre face à une Top 500. Elle n’est plus remontée sur un terrain depuis.

Marie Benoit Moyen

Kimmer Coppejans est vraiment passé à côté de son été. Déjà bien à la peine en juillet, il a atteint un maigre quart de finale à Eupen avant d’être sorti au premier tour des qualifications de l’US Open. Cette mauvaise période lui a coûté sa place dans l’équipe de Coupe Davis pour affronter l’Ukraine. Germain Gigounon ne sera pas non plus du voyage. Loin de son meilleur niveau le mois passé, il s’est à peine repris en août avec une demi-finale à Huy mais une très faible élimination au deuxième tour à La Panne. Ilsortira du Top 300 lundi.

 Blessé au poignet, Yannick Vandenbulcke a été contraint à l’abandon dès le premier tour du tournoi de Coxyde. Il n’a plus joué de tournoi par la suite. Clément Geens n’a, lui aussi, disputé et perdu qu’un seul match en août. C’était à Eupen et contre Kimmer Coppejans. Il ne peut clairement pas encore rivaliser avec des joueurs de ce calibre, même en petite forme.

 Christopher Heyman a disputé les Futures de Coxyde, Huy et La Panne et a franchi un tour lors du premier et du dernier. Il n’aura donc pas atteint le moindre quart de finale cet été. Fraichement entré au classement, Stieg Martens a été battu au premier tour à Coxyde mais en trois sets. En quatre tentatives dans les qualifs de Futures espagnols, Brian Cuypers n’a pas réussi à atteindre le moindre tableau final. Mais il a tout de même remporté quatre rencontres.

 Lors du $100.000 de Vancouver, An-Sophie Mestach a franchi un tour mais a connu une grosse déception au second contre une joueuse à peine classée dans le Top 800. Elle n’a pas grand-chose à se reprocher dans les qualifications de New Haven où elle a remporté un bon match avant de céder contre Bencic. Par contre, à l’US Open, elle a été battue dès le premier tour préliminaire face à une joueuse qui était à sa portée.

 Marie Benoit (cf photo) a connu trois déceptions consécutives à Coxyde, Westende et Wanfercée-Baulet où elle a, à chaque fois, été battue au premier tour, certes face à de très bonnes joueuses. A Fleurus, elle est sortie des qualifications mais a été largement dominée au premier tour du tableau final, une fois encore contre une bonne joueuse (première tête de série). Toujours gênée par une blessure aux ischios, Kimberley Zimmermann a tenté une reprise lors des qualifications de Westende mais a dû jeter l’éponge lors du troisième set de son premier match. Elle n’a plus rejoué ensuite.

 Sortie des qualifications à Westende, Michaëla Boev est ensuite partie en Roumanie. Mais ses résultats y ont été assez faibles avec une défaite d’entrée au $10.000 de Bucarest et une au dernier tour des qualifs du $25.000 de Mamaia. Greetje Minnen n’a disputé que le $25.000 de Coxyde et y a été battue d’entrée de jeu.

 Après une élimination au dernier tour des qualifications à Westende, Britt Geukens a repris le chemin de l’Egypte pour une série de $10.000 à Sharm El Sheikh. Lors du premier, elle a perdu d’entrée en simple mais a atteint la finale du double. Lors du deuxième, elle a franchi le premier tour en simple. Caroline Daxhelet a essentiellement disputé des qualifications en ce mois d’août. Eliminée d’entrée à Coxyde et à Rotterdam, elle a remporté un match à Westende et à Wanfercée-Baulet. Battue au dernier tour du tournoi hennuyer, elle a été repêchée mais a ensuite été battue par Deborah Kerfs.

Olaf De Weerdt Insuffisant

Romain Barbosa a disputé deux épreuves au mois d’août, à Bejar (Espagne) et à Poertschach, en Autriche. Il a été battu, les deux fois, dès son entrée en lice. Toujours tracassé par des pépins physiques, Jeroen Vanneste n’a pris part qu’au seul tournoi d’Eupen. Il a été éliminé au premier tour des qualifications.

 Comme Jeroen, Dennis Bogaert, a perdu son seul match en qualif à Eupen. Il s’est alors concentré sur les tournois nationaux où il a connu plus de réussite. Olaf De Weerdt (cf photo) a passé un tour de plus dans la capitale de la Communauté germanophone avant d’être battu d’entrée dans les tableaux finals d’Ankara, de Huy et de La Panne, souvent face à des joueurs tout à fait à sa portée. Dommage.

 Alison Van Uytvanck n’a plus remporté le moindre match depuis Wimbledon. Ses éliminations d’entrée en qualifications de Cincinnati et New Haven et dans le tableau final de l’US Open portent à six le nombre de ses défaites. Elle semble avoir un peu de mal à digérer son nouveau statut de Top 100.

 Les invitations reçues par Anke Poncelet lors des $25.000 de Westende et de Fleurus l’an dernier avaient fait couler beaucoup d’encre. Sans référence lui permettant de revendiquer un tel avantage, elle n’avait alors marqué que trois jeux en deux matchs. Les organisateurs de ces deux épreuves lui ont pourtant renouveler leur confiance cette année. Et Anke n’a pris qu’un seul jeu. Elle a également été battue d’entrée lors des qualifications de Wanfercée-Baulet et de Coxyde (où elle a tout de même pris un set à Steffi Distelmans). La Brabançonne va maintenant partir étudier aux Etats-Unis. Une sage décision car le circuit universitaire américain lui permettra certainement de mettre plus en valeur ses capacités. Cela permettra aussi à des joueuses qui visent vraiment une carrière internationale d’obtenir ces sésames si importants pour leur avenir.

Greetje Minnen Jeunes

Le circuit européen des juniors est presque terminé, en tout cas en ce qui concerne les épreuves de premier plan. Les autres tournois ont rassemblé peu de Belges et ceux qui y ont participé n’ont pas brillé. C’est sur les autres continents que nos deux meilleurs juniors, Clément Geens et Greetje Minnen (cf photo), également déjà actifs chez les adultes, ont donc été chercher un résultat. En Asie, pour les Jeux Olympiques de la jeunesse, Clément ne s’est arrêté qu’en quart de finale face au futur médaillé d’argent. Greetje a réalisé la même performance à l'US Open junior.

 Les autres performances du mois ont été obtenues dans les catégories d’âge inférieures. Chez les scolaires, Simon Beaupain a décroché une très belle place de finaliste au « catégorie 3 » de l’Argayon, à Nivelles. Adeline Lardinois s’est, quant à elle, arrêtée en quart de finale du tableau féminin. A Luxembourg (cat. 3), la semaine suivante, Manon Meulenberg s’est également hissée en quart de finale avant de remporter le double face à la paire formée par Margaux Carriero et Manon Stonska.

 Chez les cadets, le plus important tournoi du mois d’août (catégorie 1) se dispute à Hasselt. Frédéric Jacobs et Maxim Verboven y ont atteint les huitièmes de finale alors que Tibo Colson s’est imposé en double. L’Argayon proposait également un tournoi cadet (aussi en Cat. 3). Gauthier Onclin y a réalisé un joli parcours jusqu’en finale, dominant notamment Jordan Decloet en demi. Nicholas Rennie s’est arrêté en quart. Chez les filles, c’est Lena Delfosse qui s’est montré la plus performante. Elle s’est hissée en demi-finale en battant Lina Dullaert en quart. En double, Thibault Aksoyek et Jordan Decloet se sont qualifiés pour la finale

 La semaine suivante, le tournoi d’Uccle (Cat.3) réussissait encore mieux à nos couleurs puisque la finale masculine était 100% belge. Buvaysar Gadamauri y a dominé Nicholas Rennie en deux sets. Arnaud Bovy et David Tixhon se sont arrêtés en quart. Chez les filles, c’est cette fois Lina Dullaert qui s’est hissée en demi et Lena Delfosse qui a été éliminée en quart, tout comme Louise Wittouck. Louis Herman a disputé la finale du double garçon. Enfin, à Steinfort (Cat. 3), Manon Meulenberg a poursuivi son parcours luxembourgeois en décrochant un nouveau quart de finale en simple et en atteignant la finale du double.