Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | National
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

L’Année 2013 au masculin (2e partie)

Deuxième partie de  notre compte rendu mois par mois : l’année au masculin, de juillet à novembre.

Juillet

Dominée jusque là par Rafael Nadal, la saison prend un tout autre tournant à Wimbledon où Andy Murray (n°2) signe un exploit historique. Il devient en effet le premier Britannique à remporter le tournoi depuis Fred Perry en... 1936 ! En finale, l'Ecossais prend la mesure en trois sets de Novak Djokovic (n°1). Favori de l'épreuve, il se promène en première semaine avant de connaître une grosse frayeur en quart de finale face à Fernando Verdasco qui mène deux sets à zéro et ne s'incline que 7/5 au dernier set. En demi-finale, il cède encore le premier set face à Jerzy Janowicz (n°24), le jeune Polonais qui atteignait ce stade pour la première fois en Grand-Chelem. De son côté, Djokovic se défait de Tomas Berdych (n°7) en quart avant d'être poussé dans ses derniers retranchements en demi face à Juan Martin Del Potro (n°8).

Le tournoi est marqué par l'hécatombe des têtes de série dans le bas du tableau. Jo-Wilfried Tsonga (n°6) et John Isner (n°18) sont contraints à l'abandon au deuxième tour alors que Stanislas Wawrinka (n°11) tombe d'entrée sur un Lleyton Hewitt retrouvé. La défaite la plus marquante est surtout celle de Roger Federer (n°3), qui s'effondre au deuxième tour face à un Sergiy Stakhovsky des grands jours. Outre le fait qu'elle survienne dans son jardin, cette défaite est historique car elle est la première du Suisse avant les quarts de finale d'un Grand-Chelem depuis Roland-Garros 2004, soit 9 années complètes et 36 tournois !

L'autre choc de la quinzaine a lieu au premier tour lorsque notre compatriote Steve Darcis élimine en trois sets un Rafael Nadal (n°5) apparemment fatigué par son superbe début de saison. Cela ne retire rien au mérite de Steve qui joue le meilleur match de sa carrière mais qui, malheureusement, devra ensuite déclarer forfait à cause d'une épaule douloureuse. Il était pourtant le seul Belge au deuxième tour puisque David Goffin et Xavier Malisse sont tombés sur plus fort qu'eux (Tsonga et Verdasco) d'entrée. Olivier Rochus, repêché des qualifications, est également impuissant face à Kevin Anderson (n°27).

Le circuit fait un bref retour sur terre-battue, avec notamment un ATP 500 à Hambourg où Fabio Fognini (n°12) remporte le deuxième titre de sa carrière (une semaine après le premier à Stuttgart). En finale, il sauve trois balles de matchs contre l'étonnant qualifié argentin Federico Delbonis, tombeur de Roger Federer (n°1) en demi.

Août

La saison d'été sur dur débute réellement au ATP 500 de Washington que Juan Martin Del Potro (n°1) remporte pour la troisième fois (après 2008 et 2009). En finale, il vient à bout en trois sets de John Isner (n°8).

Le sixième Masters 1000 de la saison se tient à Montréal et voit le retour de Rafael Nadal (n°4), absent depuis Wimbledon. Il prend la mesure de Novak Djokovic (n°1) en demi-finale, au tie-break du dernier set. En finale, il bat nettement plus facilement le héros local, Milos Raonic (n°11). Ce dernier avait mis fin au parcours de Juan Martin Del Potro (n°6) en quart avant de venir à bout, également au tie-break du dernier set, de son surprenant compatriote Vasek Pospisil. Bénéficiaire d'une invitation, celui-ci bat notamment Tomas Berdych (n°5) au troisième tour. Andy Murray (n°2), lui aussi de retour après son triomphe londonien, est surpris au même stade par Ernests Gulbis alors que David Ferrer (n°3) s'incline dès son entrée contre Alex Bogomolov. Le qualifié Australien Marinko Matosevic se hisse quant à lui en quart de finale.

Décidément imbattable sur dur cette saison, Rafael Nadal (n°4) remporte pour la première fois le Masters 1000 de Cincinnati. Poussé au trois sets par Grigor Dimitrov au troisième tour et par Roger Federer (n°5) en quart, il bat Tomas Berdych (n°6) en demi et un John Isner définitivement retrouvé en finale. Si le Tchèque s'était défait d'Andy Murray (n°2) en quart, l'Américain aligne des victoires sur Richard Gasquet (n°8), Milos Raonic (n°12), Novak Djokovic (n°1) et Juan Martin Del Potro (n°7). David Ferrer (n°3), un peu moins régulier que durant le printemps, est battu au troisième tour par Dmitry Tursunov.

Septembre

Toujours invaincu sur dur cette saison, Rafael Nadal (n°2) remporte son deuxième US Open, trois ans après le premier. Assez tranquille tout au long de son parcours, le Majorquin ne cède qu'un set avant la finale, face à Philipp Kohlschreiber (n°22) en huitième. Lors du dernier match, il prend la mesure de Novak Djokovic (n°1) en quatre sets alors que le Serbe a eu de nombreuses occasions de mener deux manches à une. Ce dernier souffre nettement plus durant la quinzaine, principalement face à Mikhail Youzhny (n°21) en quart et surtout face à Stanislas Wawrinka (n°9), battu en cinq sets en demi.

Le Suisse, qui atteignait pour la première fois ce stade en Grand-Chelem, se débarrasse de Tomas Berdych (n°5) et d'Andy Murray (n°3). Sur la lancée de son bon Wimbledon, Lleyton Hewitt surprend Juan Martin Del Potro (n°6) au deuxième tour et se hisse en huitième où il mene deux manches à une contre Youzhny. Roger Federer (n°7), toujours en manque de rythme, est éliminé par Tommy Robredo (n°19) en huitième. Richard Gasquet (n°8) dispute sa deuxième demi-finale en Grand-Chelem (6 ans après la première) en sortant victorieux de deux marathons contre Milos Raonic (n°10) et David Ferrer (n°4).

Xavier Malisse, qui dispute le dernier tournoi du Grand-Chelem de sa carrière, est battu en quatre manches serrées par l'Italien Andreas Seppi (n°20). Le Belge, qui a atteint trois fois les huitièmes de finale à New-York, n'y a plus remporté un match depuis 2007. David Goffin est sorti en trois petits sets par Oleksander Dolgopolov dès le premier tour.

Les deux demi-finales de Coupe Davis se déroulent de manière totalement opposée. Si la République Tchèque de Tomas Berdych et Radek Stepanek vient facilement à bout de l'Argentine (privée de Del Potro) dès les doubles, la Serbie doit s'employer pour écarter le Canada. Après une victoire aisée de Novak Djokovic sur Vasek Pospisil, Milos Raonic vient à bout de Janko Tipsarevic 10/8 au dernier set en sauvant une balle de match). Le lendemain, Pospisil et le vétéran spécialiste de double Daniel Nestor remportent le double sur le même score extrême. Les simples inversées sont par contre remportés sans trop de suspens par les Serbes le dimanche.

La Belgique, grâce a un formidable Steve Darcis, vainqueur de ses deux simples en trois petits sets, se maintient dans le Groupe Mondial en battant Israël à Anvers. Les visiteurs mènent tout de même 2/1 après le double mais Ruben Bemelmans remet les équipes à égalité après un match solide face à Dudi Sela. Dans les autres rencontres, le Japon s'en sort également au cinquième match contre la Colombie. L'Australie ne cède que le double face à la Pologne (sans Janowicz) et l'Allemagne obtient le même résultat face au Brésil. Andy Murray, de retour dans l'équipe britannique après deux ans d'absence, qualifie ses couleurs face à la Croatie. Enfin la Suisse (contre l'Equateur), les Pays-Bas (face à l'Autriche) et l'Espagne (contre l'Ukraine) remportent leur rencontre dès le double.

Octobre

Le circuit fait alors un détour par l'Asie et notamment par Tokyo où Juan Martin Del Potro (n°1) remporte le tournoi ATP 500 du Japon. En finale, il domine Milos Raonic (n°3) en deux sets serrés. Il s'agit du troisième titre de l'Argentin en 2013. Mais la tournée orientale est surtout marquée par le retour en force de Novak Djokovic (n°1) qui remporte le tournoi de Pékin (également ATP 500) en dominant facilement Rafael Nadal (n°2) en finale. Malgré ce succès, le Serbe, tenant du titre, doit céder sa place de n°1 mondial à l'Espagnol.

Il enchaîne néanmoins avec le Masters 1000 de Shangai où, tête de série n°1, il conserve également son titre. En finale, il vient à bout de Juan Martin Del Potro (n°6) au tie-break du dernier set. L’Argentin avait assuré sa place pour le Masters en dominant Rafael Nadal (n°2) en demi-finale. Malgré un genou toujours douloureux (il s'était absenté du circuit durant tout l'été pour le soigner), Jo-Wilfried Tsonga (n°7) se hisse également dans le dernier carré, Son compatriote Gaël Monfils, également de retour de blessure, crée la surprise de la semaine en dominant Roger Federer (n°5) en huitième. Florian Mayer (tombeur de David Ferrer, n°3) et Nicolas Almagro (n°15, vainqueur de Tomas Berdych, n°4) se glissent également en quart de finale. Enfin, Stanislas Wawrinka (n°8) réalise une bonne opération en vue du Masters en se débarrassant de Milos Raonic (n°10) en huitième.

En fin de mois, deux ATP 500 européens sont encore disputés en salle, A Bâle, Juan Martin Del Potro (n°1) remporte son quatrième titre de la saison en dominant Roger Federer (n°3), dans une réédition de la finale 2012. Le Suisse disputait là sa 10e finale (la huitième consécutive, cinq victoires, cinq défaites) dans sa ville natale. Mikhail Youzhny crée de son côté la surprise en remportant le tournoi de Valence la même semaine. Il s'agit du deuxième titre de la saison du Moscovite et du dixième de sa carrière. En finale, il domine le tenant du titre David Ferrer (n°1) en deux sets.

Novembre

Sur sa lancée, Novak Djokovic (n°2) remporte le dernier Masters 1000 de la saison à Paris. Il cède deux sets sur son parcours, en huitième contre John Isner (n°13) et en demi contre Roger Federer (n°5). En finale, il domine le tenant du titre David Ferrer (n°3) deux fois 7/5. L'Espagnol, très solide tout au long de la semaine, domine Gilles Simon (n°15), Tomas Berdych (n°6) et surtout Rafael Nadal (n°1). Le joueur de Valence restait sur une série de neuf défaites face à son compatriote. Stanislas Wawrinka (n°7) et Richard Gasquet (n°9) assurent leur place au Masters en parvenant en quart de finale. Joe-Wilfried Tsonga (n°8), sorti dès son entrée par Kei Nishikori, et Milos Raonic (n°10), battu en huitième par Berdych, font une croix sur leurs espoirs londoniens.

Djokovic (n°2) est bel et bien le grand monsieur de cette fin de saison. Il porte sa série de succès consécutifs à 22 matchs (depuis la finale de l'US Open) et remporte son troisième Masters. Il est toutefois un peu inquiété en poules où il remporte ses trois matchs en trois sets contre Riger Federer, Juan Martin Del Potro (n°4) et Richard Gasquet (qui doit sa place dans le tournoi des Maîtres au forfait d'Andy Murray). Le Serbe se montre ensuite intraitable et remporte facilement sa demi-finale contre Stanislas Wawrinka et sa finale contre Rafael Nadal (n°1). L'Espagnol dispute sa deuxième finale au Masters après 2010. En poule, il domine David Ferrer (n°3), Stanislas Wawrinka et Tomas Berdych. En demi, il prend la mesure de Roger Federer en deux sets. Pour son premier Masters, Wawrinka sort des poules en dominant Tomas Berdych et David Ferrer.

La grande forme de Novak Djokovic ne suffit pourtant pas lors de la finale du Groupe Mondial de Coupe Davis. Il remporte certes ses deux matchs en trois sets mais l'absence de deuxième joueur de niveau international va précipiter la défaite de la Serbie. Viktor Troicki suspendu pour dopage et Janko Tipsarevic blessé, c'est le jeune Dusan Lajovic qui doit épauler son prestigieux partenaire. Mais la tâche est trop ardue pour ses frêles épaules et il perd en trois sets contre Tomas Berdych et Radek Stepanek. C'est une fois encore le double qui décide de la victoire finale. Les deux Tchèque s'y montrent intraitables et dominent la paire Bozoljac / Zimonjic en trois sets.