Menu Jaune
Le site du Tennis Belge
| |
???? Nouvelles | Carnets de Notes | Dossiers | Retrospectives | Interviews | Grands-Chelems
???? Pros | Espoirs | Wheelchair | Belgian Circuit
?????????????????????????? Biographies Pros | Biographies Espoirs
??????????????? Iris Ladies Trophy | Corona Open | Ethias Trophy | Flanders Ladies Trophy | Ladies Trophy | Proximus Diamond Games | Tarkett Open
?????????????????????? Argayon cup | Astrid Bowl | Brussels IJO | Coupe De Borman | International Youth Tournament | Young Champions Cup (Hasselt)
?????????????????????? Top rank cette semaine | Top rank carrière | Titres année en cours | Titres double année en cours

L’Année 2011 au masculin (1re partie)

Janvier

Auteur d’un petit Chelem en 2010, Rafael Nadal (n°1) débute la saison en mode mineur en Australie. Comme l’an dernier, des douleurs aux genoux l’empêchent de  défendre ses chances totalement lors de son quart de finale. Il s’incline en trois petits sets face à son compatriote David Ferrer (n°7) qui atteint sa deuxième demi-finale en Grand-Chelem, trois ans et demi après  la première. Novak Djokovic (n°3) profite de la méforme du n°1 mondial pour remporter son second tournoi du Grand-Chelem, trois ans après le premier. Mis en confiance par sa victoire en Coupe Davis moins de deux mois plus tôt, le Serbe dégoûte ses différents adversaires dont Roger Federer (n°2) en demi-finale. En finale, Andy Murray (n°5) ne fait pas non plus le poids.
L’Ecossais qui atteint là sa troisième grande finale, douze mois après la seconde, n’est que le spectateur d’un match où il est dominé dans tous les secteurs du jeu. En demi, il a déjà souffert pour venir à bout de Ferrer. Il a aussi été bousculé par le jeune Ukrainien Alexander Dolgopolov en quart de finale. Celui-ci est la révélation du tournoi après ses victoires au finish sur Jo-Wilfried Tsonga (n°13) et Robin Soderling (n°4). L’autre invité surprise des quarts de finale est Stanislas Wawrinka (n°19), vainqueur de Gaël Monfils (n°12) et Andy Roddick (n°8). Mais il est impuissant face à son ami Federer. Sorti des qualifications, le Canadien Raonic se hisse en huitième en battant Michaël Llodra (n°22) et Mikhail Youzhny (n°10). Son service surpuissant fait beaucoup parlé de lui mais il finit par être maitrisé par David Ferrer. Xavier Malisse est le seul Belge dans le tableau final. Il réalise deux très bons matchs face à Juan Pablo Andujar et Albert Montanes (n°25) mais est complètement dominé par Federer au troisième tour.

Février

Comme en 2010, Robin Soderling (n°1) s’impose à Rotterdam. En finale, il vient à bout de Jo-Wilfried Tsonga (n°6) en trois sets. Ils avaient battu respectivement Viktor Troicki et Ivan Ljubicic (n°7) en demi. Andy Roddick (n°1) s’impose pour la troisième fois à Memphis. En finale, il s’en sort au bout de trois tie-breaks face à la révélation du début de saison, Milos Raonic. Le Canadien s’était défait en demi de Mardy Fish (n°4) alors que l’Américain avait battu le revenant Juan-Martin Del Potro.
A Dubaï, Novak Djokovic poursuit sa domination sur le début de saison en remportant un deuxième titre. Il bénéficie de l’abandon de Tomas Berdych (n°3) en demi puis vient à bout en deux petits sets de Roger Federer (n°1) en finale. Le Suisse a éliminé Richar Gasquet en demi. Après sa demi-finale à l’Open d’Australie, David Ferrer (n°1) s’impose à Acapulco face à Nicolas Almagro (n°6). Sur la lancée de son parcours à Melbourne, Alexander Dolgopolov (n°6) atteint les demi-finales où il résiste un set à Ferrer. Thomaz Belluci s’incline aussi en demi.

Mars

La rencontre du premier tour du Groupe Mondial de Coupe Davis entre la Belgique et l’Espagne devait être une fête (ce n’est pas tous les jours qu’on accueille le n°1 mondial), mais elle tourne au fiasco total. Il y a d’abord le spectacle qui n’est pas au rendez-vous avec des Belges trop largement dominés, surtout Xavier Malisse pourtant en forme.  Il y a surtout ce psychodrame lancé par Olivier Rochus suite à la sélection de Ruben Bemelmans le premier jour et qui aboutira à l’éviction du capitaine Réginald Willems quelques semaines plus tard. Dommage, le public avait pourtant répondu présent à Charleroi.
La Russie, lauréate en 2002 et 2006 est la grande perdante de ce premier tour. Emmenés par Igor Andreev mais sans Mikhail Youzhny, les hommes de Shamil Tarpishev sont battus par la Suède dès le double. La surprise vient de Joachim Johansson, ancien Top 10 retombé à la  537e place, qui bat Teimuraz Gabashvili en trois sets. Vainqueur en 2005, les Croates sont surpris chez eux par les Allemands. Déjà déterminant en double, Philippe Petzschner domine Ivo Karlovic dans le cinquième match. Les Tchèques, surpris par les Kazakhs, sont les autres victimes de marque de ce premier tour. La Serbie, l’Argentine, les Etats-Unis et la France (respectivement face à l’Inde, la Roumanie, le Chili et l’Autriche) sont des vainqueurs plus logiques.
La domination de Novak Djokovic (n°3) sur ce début de saison se poursuit à Indian Wells. Le Serbe s’impose en dominant facilement Viktor Troicki (n°16) et Richard Gasquet (n°18) puis en battant successivement et en trois sets Roger Federer (n°2) et Rafael Nadal (n°1).  L’Espagnol connait un parcours plus tranquille puisqu’il ne rencontre pas la moindre tête de série. En demi-finale, il prend la mesure de Juan-Martin Del Potro qui retrouve petit à petit son meilleur niveau de jeu. Robin Soderling (n°4) est battu dès le troisième tour par Philipp Kohlschreiber (n°32).
Décidemment insatiable, Djokovic (n°2) s’impose aussi à Miami en battant à nouveau Nadal (n°1), cette fois au tie-break du dernier set. Il dispose sur son parcours entre autre de Vikor Troicki (n°16), de Kevin Anderson, surprenant quart de finaliste, et de Mardy Fish (n°14). De son côté, Nadal élimine Alexander Dolgopolov (n°21), Tomas Berdych (n°7) et son éternel rival Roger Federer (n°3). Mardy Fish enflamme le public floridien grâce à des victoires face à Richard Gasquet (n°17), Juan Martin Del Potro (vainqueur de Robin Soderling, le n°4) et David Ferrer (n°6).

Avril

Vainqueur des trois premiers gros tournois de la saison et toujours invaincu après 24 matchs, Novak Djokovic fait l’impasse sur le Masters 1000 de Monte-Carlo. Rafael Nadal (n°1) en profite pour y remporter son septième titre d’affilée, un record qui n’est pas près d’être battu. Il se montre impérial en début de semaine face à Jarkko Nieminen, Richard Gasquet (n°13) et Ivan Ljubicic mais perd tout de même un set en demi contre Andy Murray (n°3). En finale, il gagne en deux sets non sans être accroché par David Ferrer (n°4). Celui-ci confirme son excellent début de saison et domine facilement Feliciano Lopez, Milos Raonic, Viktor Troicki (n°11) et Jurgen Melzr (n°7). L’Autrichien crée la grosse surprise de la semaine en dominant Roger Federer (n°2) en quart. Deux autres joueurs atteignent les quarts de finale de manière inattendue. Le vétéran Ivan Ljubicic se débarrasse de Jo-Wilfried Tsonga (n°12) et de Tomas Berdych (n°5) alors que le Portugais Federico Gil, issu des qualifications, prend la mesure de Gaël Monfils (n°8) avant d’être sorti par Murray.
A Barcelone, on retrouve les deux mêmes finalistes et c’est à nouveau Rafael Nadal (n°1) qui s’impose. Il s’agit là de sa sixième victoire d’affilée dans le tournoi catalan mais le majorquin n’y avait pas participé en 2010. Le numéro un mondial se défait du surprenant Croate Ivan Dodig en demi alors que Ferrer y prend la mesure de Nicolas Almagro (n°8).

Mai

Le premier choc sur terre-battue de l’année entre le n°1 mondial Rafael Nadal (n°1) et son nouveau dauphin invaincu Novak Djokovic (n°2) tourne à l’avantage de ce dernier à Madrid. Evoluant pourtant sur sa surface favorite et vainqueur la veille au forceps de Roger Federer (n°3), Nadal est dominé tactiquement et physiquement par le Serbe. Celui-ci n’a pourtant pas eu un parcours facile. David Ferrer (n°6) lui a pris un set en quart tout comme le Brésilien Thomaz Bellucci en demi. Celui-ci est la révélation du tournoi après ses victoires sur Andy Murray (n°4) et Tomas Berdych (n°7). Le Français Michaël Llodra se hisse également en quart mais sans rencontrer de tête de série.
Rome assiste à la quatrième finale en Masters 1000 de l’année entre Rafael Nadal (n°1) et Novak Djokovic (n°2) et à la quatrième victoire de ce dernier qui lorgne de plus en plus sur la première place mondiale. Pas vraiment inquiété en finale, le Serbe connait beaucoup plus de difficultés pour venir à bout d’Andy Murray (n°4) en demi. Il domine plus facilement Stanislas Wawrinka (n°14) et Robin Soderling (n°5) aux tours précédents. Nadal, de son côté, prend la mesure de Feliciano Lopez, Marin Cilic et Richard Gasquet (n°16). Le Français crée la sensation de la semaine en dominant Roger Federer (n°3) au tie-break du dernier set lors du troisième tour. Il domine également Tomas Berdych (n°7) en quart. Marin Cilic (vainqueur de Mardy Fish, n°11) et Florian Mayer (qui a bénéficié de l’abandon de Jurgen Melzer, n°8) sont les autres invités-surprises des quarts de finale.
Mayer confirme sa bonne forme en offrant à l’Allemagne sa cinquième victoire lors de la Coupe du Monde des nations. Composée également de Philipp Kohlschreiber et de Philippe Petzschner, l’équipe germanique bat l’Argentine de Juan Monaco et Juan Ignacio Chela en finale.

Juin

Malmené depuis le début de l’année par Novak Djokovic (n°3), Rafael Nadal (n°1) remet les pendules à l’heure à Roland-Garros et s’offre son sixième titre parisien. Ce n’est toutefois pas le Serbe qui se présente face à lui lors de la finale. Celui-ci subit sa première défaite de l’année (après 43 victoires !) en demi-finale face à Roger Federer. Ce match est sans conteste le plus beau de l’année et l’un des plus beaux de l’histoire du jeu. Le Suisse ne peut toutefois pas réitérer sa performance en finale et s’incline finalement en quatre sets après une belle bagarre lors des trois premiers. Avant Djokovic, Federer s’était déjà débarrassé de Janko Tipsarevic (n°29), Stanislas Wawrinka (n°14) et Gaël Monfils (n°9). De son côté, Nadal bat Robin Soderling (n°5, le seul à l’avoir battu à la Porte d’Auteuil) en quart et Andy Murray (n°4) en demi. C’est toutefois au premier tour qu’il s’occasionne sa plus grosse frayeur. L’Américain John Isner, pourtant pas réputé pour ses qualités de joueur de terre, mène deux sets à un avant de s’incliner au cinquième.
Très efficace depuis le début de la saison, David Ferrer (n°7) s’arrête en huitième après une défaite face à Monfils 9/7 au cinquième set. L’Italien Fabio Fognini atteint ses premiers quarts de finale en Grand-Chelem en profitant bien d’un tableau dégagé. Il doit toutefois déclarer forfait après son huitième de finale marathon face à Albert Montanes, conclu 11/9 lors de la dernière manche.
Steve Darcis est le meilleur belge du tournoi. Il sort des qualifications et dispose de Michael Llodra (n°22) et de Philipp Petzschner pour atteindre pour la première fois un seizième en Grand-Chelem. Xavier Malisse domine Dmitriy Tursunov en cinq sets et résiste bien à Fernando Verdasco (n°16) au deuxième tour. Par contre, Olivier Rochus déçoit au premier tour face à l’Allemand Tobias Kamke.